Parce qu'une saga telle que celle là ne meurt jamais ...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cellule de crise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Robert Bob Rangefield
Sorcier
Sorcier
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 31
Date d'inscription : 22/12/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 29 ans, fils de Kingsley Rangefield et d'Andréa Rangefield née Miranda
Année d'étude ou Emploi: Auror, membre des HAWK
Gallions:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Cellule de crise   Mar 8 Jan - 19:54

Londres.
Une cabine de téléphone tout ce qu'il y a de plus banal et vous voilà dans ses entrailles. Coeur palpitant de la communauté magique Britanique, le Ministère de la Magie.
Prenez l'ascenseur, niveau deux. Vous voici au département de la Justice magique, dirigé depuis peu par Hermione Weasley née Granger. Empruntez le couloir et sur votre droite se il y aura une porte portant un grand A en bronze, le bureau des Aurors, force de maintient de la paix magique sur le sol Anglais. Ouvrez là et traversez cette fourmillière où chacun semble préoccupé, les traits sont tirés, les airs sont graves alors que les effectifs présent s'occupent à recueillir les témoignages, recouper les informations, ou jetter des coup d'oeils nerveux au seul et unique portrait accroché sur le tableau de liège où l'on épingle les avis de recherche. Vous arrivez maintenant en face d'une porte surmontée d'un tableau représentant un homme dont le visage couturé de cicatrices est orné d'un harnais portant un oeil magique scrutant dans toutes les directions. Ouvrez cette porte.
Officiellement bureau de Harry Potter et de certains Aurors. En vérité, QG d'une section très spéciale composé d'une poignée d'individus, inconnue même des Aurors de l'autre côté de la porte, le HAWK ou High Aurors of the Wizarding Kingdom, seuls sont au courant de cette organisation Hermione Weasley et Monsieur le Ministre Shacklebot. Trois personnes sont actuellement dans cette salle, et l'ambiance n'est pas meilleure que de l'autre côté de la porte. L'une d'entre elle est les bras croisés assise sur son bureau accueille avec un sourire qui se voudrait joyeux les deux autres personnes qui viennent d'entrer.

"Aaron, Sara, merci d'être venus aussi vite. Comme nous sommes tous là la scéance peut commencer."
Bob se leva et alla se mettre près du tableau où l'on voyait la même affiche que dans la grande pièce, Vladimir Markov Drakovitch, dernier Mangemort encore en liberté.
"La réunion d'aujourd'hui tient entre autres de la cellule de crise."
Membre fondateur des HAWK, Bob tenait lieux de bras droit de Harry et c'était lui qui gérait la section pendant son absence.
"Le boss est parti chercher quelqu'un, et le vieux devrait arriver un peu plus tard."
Dit il pour couper court aux éventuelles questions. Lui habituellement bout-en-train pouvait faire preuve d'un sérieux et d'une autorité assez extraordinaire quand la situation le demandait, et la la situation l'exigeait.
"Vous n'êtes pas sans savoir que VMD est de retour. Il a été aperçu la veille de la rentrée à proximité de Salisbury dans le Wiltshire, et vous avez bien vu la tête d'Harry le lendemain quand il est passé. Depuis trois jours nous recueillons des temoignages, plus ou moins contradictoires, dont au moins cinq qui disent l'avoir vu dans le fond de leur théière, mais qui tendent à confirmer le fait qu'il se rapproche de Londres. Vous comprenez donc maintenant l'urgence de la situation. Nous passerons donc la journée à éplucher tout ce qu'on a sur ce gars et à computer sur comment on va s'en sortir."
Il fit une pause pour prendre une respiration et par là même pousser un gros soupir.
"Sinon il sera aussi question du remplacement de Henry Hallward, le boss et moi avons discuté et avons finalement trouvé. Nous serons donc à effectif complet pour affronter VMD. Harry est justement parti la chercher."

[Aaron et Sara postez d'abord, ensuite ça sera à Amaranthe puis Harry qui fera le topo]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cellule de crise   Jeu 10 Jan - 19:10

[ Arrow Un p'tit encas]

La jeune femme, Sara Lockstone, Auror appartenant aux HAWK par on ne sait quel mystère, entra dans la salle en compagnie de son frère, salua le grand bonhomme noir qui était assis et alla s'adosser contre un vieux meuble, le regard semblant ailleurs. Sa jolie bouche s'amusait à faire des bulles avec un gros chewing-gum rose. Elle avait les bras croisés et semblait se demander ce qu'elle fichait ici. Elle venait de quitter le Chaudron baveur et Robb et espérait que cette réunion et ses conséquences ne l'empêcherait pas de le retrouver ce soir et d'avoir une vie privée.

Bob se leva alors et alla tourner autour de portrait de Drakovitch. Sara semblait distraite, mais il était erroné de penser qu'elle n'écoutait pas. Son cerveau enregistrait tout, même le faux air joyeux de Bob alors qu'il était inquiet. Il leur annonça que tout le monde était là et qu'ils pouvaient commencer. la jeune fille arqua un fin sourcil, alors qu'un léger sourire ironique recourbait ses lèvres. Ah bon? Harry était caché dans la commode ? Mais avant qu'elle ne puisse dire quoique ce soit, Bob répondit à ses questions muettes. il leur expliqua alors qu'ils allaient passer la journée à éplucher le dossier de Drakovicth et la jeune fille réprima à grand peine un soupir frustré. Allez, il ne fallait pas se démoraliser, rien n'était perdu.

Il expliqua aussi qu'ils devaient remplacer henry, pour que les HAWK restent à effectif complet. Les trois plus vieux de la bande en avaient discuté entre eux et Sara se sentit un peu frustrée de ne pas avoir eu voix de chapitre. Elle sembla émerger de ses pensées quand il parla de la nouvelle recrue en tant que fille.

- "Elle? Oh je ne serais plus la seule fille du groupe, super!"

Elle souriait, enjouée, surtout pour détendre l'atmosphère. Elle se posait déjà plein de questions sur la nouvelle venue, mauis n'en posa aucune. ils allaient la voir et ils sauraient ce qu'ils devraient savoir.


Dernière édition par le Dim 13 Jan - 21:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Lockstone
Sorcier
Sorcier
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 25
Date d'inscription : 24/12/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 25 ans - Frère de Sara Lockstone
Année d'étude ou Emploi: Auror
Gallions:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Cellule de crise   Jeu 10 Jan - 20:00

Entré en même temps que sa sœur, Aaron, pour l’instant le plus neuf des membres du HAWK, avait salué « Bob » d’une poignée de main classique, comme toujours depuis son arrivée dans cette « brigade secrète » et s’était ensuite installé à « sa place », c'est-à-dire juste à côté de la porte du bureau, adossé au mur. Il avait regardé sa sœur s’installer contre un vieux meuble. La détaillant un instant, il se dit qu’elle avait l’air heureuse en venant et que son passé avait surement du être éclipsé par une autre personne de sexe masculin qu’elle avait du rencontré plus tôt dans la journée. Heureux pour elle, il écouta d’une oreille discrète ce que disait Bob, sur la cellule de crise et Vladimir, le dernier mage noir encore en fuite, et les témoignages foireux enfin tout ce bazar quoi…

Aaron n’était pas un intellectuel, tout ce baratin ne faisait que l’ennuyer et il n’avait pas été incorporé dans cette section pour avancer des idées brillantes sur une théorie quelle qu’elle soit. Cela ne l’empêchait pas de proposer des solutions souvent très utiles dans le feu de l’action concernant la marche à suivre, mais cela ne le changeait pas, c’était un homme pratique… Faire, et, éventuellement, penser ensuite. Il avait d’ailleurs sorti sa baguette et s’amusait avec, un peu comme certains Moldus s’amusaient avec leurs stylos…

Ce ne fut que lorsque Bob parla d’une nouvelle recrue qu’Aaron sortit de son absentéisme partiel. Cette nouvelle lui avait d’ailleurs fait lâché sa baguette mais, réflexe oblige, il l’avait rattrapé bien avant qu’elle ne touche le sol. Dans le même temps, sa sœur essayait de détendre l’atmosphère en faisant remarquer qu’elle ne serait plus la seule fille de l’équipe. Un sourire aux lèvres, il se redressa et s’adossa à nouveau contre le mur tout en continuant de jouer avec sa baguette. L’idée qu’une nouvelle fille intègre l’équipe lui plaisait, comme cela il ne serait plus le « ‘tit nouveau », du moins plus vraiment. Ce qui le turlupinait, c’était le fait de ne pas avoir été mêlé à la discussion et d’apprendre comme ça, sur le tas, qu’on remplaçait quelqu’un… Aaron était conscient de ne pas avoir forcément à donner son avis sur la question et cela il s’en fichait, mais il aurait bien aimé avoir été mis au courant… Ses lèvres brûlaient de reproches pourtant il resta silencieux, la tête baissée pour ne pas que sa sœur puisse lire ses pensées dans ses yeux… Ce ne serait qu’une petite goutte dans un vase, il y avait juste à espérer qu’il ne déborde jamais…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaranth Ravenheart
Sorcier
Sorcier
avatar

Nombre de messages : 357
Age : 29
Date d'inscription : 16/12/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 23 ans - Héritière du Clan Ravenheart
Année d'étude ou Emploi: Auror
Gallions:
500/100000  (500/100000)
MessageSujet: Re: Cellule de crise   Mar 15 Jan - 0:10

Deux nouvelles personnes arrivèrent au ministère : Amaranth avait été avertie par Harry de la nouvelle à propos de Drakovitch et tous deux avaient transplané presque aussitôt. Son supérieur avait tout juste eu le temps de lui annoncer la nouvelle d'un fugitif des plus dangereux, il n'y avait pas le temps de s'étaler avec ce genre de conversation au beau milieu d'un bar, alors que des oreilles indiscrètes les écoutaient et traînaient un peu partout. Ses questions trouveraient probablement une réponse d'ici quelques minutes. Pour l'heure, elle débarqua avec Harry dans une pièce à part des box où les Aurors avaient l'habitude de travailler. Trois personnes s'y trouvaient déjà ; Amaranth les connaissait, bien sûr, ils étaient de ses collègues Aurors. Elle les salua d'un signe de tête bref et poli. Ses lèvres restaient celées pour l'instant, pincées dans une expression perplexe.

Elle se posta près de la porte, du côté opposé à Aaron. Elle les observa tous trois avant de tourner les yeux vers Harry dans une interrogation muette. Il lui avait parlé d'une "promotion" mais sans en dire plus. Jusqu'alors, Amaranth ignorait l'existence du HAWK. Enfin, elle en avait eu vent, quelques rumeurs venant d'autres Aurors, mais elle ne s'était jamais attardée sur la véracité de ces dires. Généralement, leurs paroles étaient assez alambiqués et exagérés, il était difficile d'y croire. Tout du moins de la façon dont ils en parlaient, cela semblait complétement absurde. Si le ministère avait vraiment une brigade d'élite, tenue secrète, c'est qu'il y avait une raison et elle n'avait pas à y mettre son nez, quand bien même elle était curieuse d'en savoir plus. Elle savait se tenir et tenir sa curiosité en bride.

Elle croisa donc ses bras sous sa poitrine, attendant que quelqu'un prenne la parole pour briser le silence. L'atmosphère était aussi lourde que dans la salle d'à côté, elle avait l'impression que la pression écrasait même ses poumons et ralentissait son souffle. Ou peut-être était-ce parce qu'elle était dans l'espectative et retenait son souffle sans s'en rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweeney-girls.blogspot.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cellule de crise   Mer 16 Jan - 16:58

Lorsqu'avait retenti le craquement caractéristique du Transplanage, et que les membres du HAWK avaient tourné leur regard vers les nouveaux arrivants, ils avaient immédiatement pu constater que Harry n'était pas d'humeur. Et il n'y avait pas besoin de préciser, il n'était d'humeur à rien du tout : contrairement à Amaranth, les Aurors ici-présents avaient côtoyé Harry pendant des années, et avaient appris à le connaître personnellement. Ils avaient appris à faire semblant de ne pas écouter quand il recevait un message de sa femme, à ne pas en faire trop quand il faisait preuve d'humour (il avait beau être devenu moins maussade, ça ne voulait pas dire qu'il était devenu un gai luron), et à apprécier comme si de rien n'était quand leur patron prenait le temps d'observer tranquillement le Bureau vivre sa vie. Mais ils ne l'avaient que rarement vu dans l'état présent, qui les ramenait à plusieurs années en arrière, quand il avait encore son caractère de cochon.

Le chef des Aurors marcha d'un pas décidé vers le mur et y épingla l'affichette qu'il tenait en main, et qui bien sûr représentait leur cible. Pendant quelques secondes, il tourna le dos à ses collègues, plongeant ses yeux verts dans le regard fou du Mangemort, avant de s'asseoir à son bureau. Il se massa le front, les yeux fermés et la mine sombre : dans ces moments, il avait tendance à ne pas se rendre compte que la pièce entière dépendait de lui et n'attendait qu'une seule chose. Qu'il se mette à parler et qu'il arrête enfin de se morfondre.

Puis il fit un geste en direction d'Amaranth et expédia les formalités d'une voix teintée d'impatience. Mais malgré son humeur, il prit bien le temps de tailler à la jeune femme une place dans cette unité spéciale, et de s'assurer qu'elle ne soit pas perdue : même quand les Mangemorts reviennent, il y avait des choses à faire correctement.
Comme vous le savez, Henry a décidé de prendre sa retraite, et de passer ses vieux jours avec ce qui reste de sa famille. Je ne l'en blâme pas, et j'espère que vous en faites autant : c'est à chacun de voir ce qu'il veut consacrer à son devoir. Quoi qu'il en soit, nous étions en mal d'un membre, et étant donné l'urgence de la situation, nous devions être au complet le plus vite possible : hors de question d'affronter une crise pareille sans être au complet. Vous m'excuserez donc d'avoir pris la décision rapidement et sans vous consulter : les états de service d'Amaranth sont exemplaires et elle a sa place ici. Si vous n'êtes pas d'accord, tant pis : il n'y a pas le temps d'en discuter.

Se levant, Harry sortit sa baguette et la pointa vers le tableau de liège : le portrait de Drakovich s'en détacha et vint flotter au-dessus du bureau. Le chef des Aurors parla d'un ton posé, professionnel, avec une touche maussade dont il ne parvenait pas à se débarrasser : il regardait le Mangemort comme une nuisance qu'il mourrait d'envie d'écraser.
Inutile de vous présenter l'ennemi magique n°1 d'Angleterre...Bob a déjà dû vous poser la situation. La question qui se pose est : pourquoi est-il revenu maintenant ? Que compte-t-il faire, et a-t-il des associés ?
C'était une sensation bizarre que d'en arriver là, après près de 15 ans de tranquilité, à être de l'autre côté de la loi, des dizaines d'année après la dernière grande crise : après Sirius, c'était VMD l'ennemi magique n°1, après Cornelius Fudge et Rufus Scrimgeour, c'était au tour de Harry de représenter le Ministère en temps de troubles...pourvu que le gouvernement n'en arrive pas au même point qu'à l'époque. Le Chef des Aurors avait beau être déterminé à traquer et neutraliser Drakovich, il s'inquiétait déjà des conséquences de sa détermination.
Revenir en haut Aller en bas
Robert Bob Rangefield
Sorcier
Sorcier
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 31
Date d'inscription : 22/12/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 29 ans, fils de Kingsley Rangefield et d'Andréa Rangefield née Miranda
Année d'étude ou Emploi: Auror, membre des HAWK
Gallions:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Cellule de crise   Mer 16 Jan - 17:48

Ca y est, les choses sérieuses allaient commencer. VMD ennemi magique numéro 1, cela devait sonner étrange dans la bouche et la tête d'Harry, son propre parrain s'étant vu descerné ce terrible mais non moins prestigieux titre. Ennemi, magique, numéro, un... Bob leva la main, index et majeur écartés.

"Deux, malgré les menaces qu'il fait planner sur nous VMD n'est que l'Ennemi Magique Numero 2."

Harry eut l'air un peu étonné avant de très vite prendre une expression signifiant "je vois". Dans le ministère il n'y avait que trois personnes qui étaient au courant de ce qui se passait, deux étaient dans cette salle et la troisième était le ministre lui même. Bientôt ce nombre allait doubler.

"Si ça peut vous rassurer, nous n'avons pour l'instant rien eu a craindre d'eux, et ils peuvent même nous aider."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cellule de crise   Lun 28 Jan - 21:29

Sara n'avait même pas besoin de regarder Aaron pour deviner ses pensées. Elle savait qu'il ne devait pas apprécier de ne pas avoir été invité à donner son avis. Et si Sara n'en faisait finalement pas grand cas, Aaron risquait de metre cela dans un coin de son esprit et de ne pas l'oublier. Il jouait avec sa baguette, ces réunions l'ennuyaient, elle le savait. Elle non, plus n'en était pas très fan, surtout quand elle nageait dans le flou total.

Finalement, Harry débarqua, accompagnée d'une très jolie fille rousse que Sara connaissait plus ou moins. Amaranth Ravenheart, écossaise de son état. En une fraction de secondes, Sara était en train de ressortir tout ce qu'elle savait d'elle et de la ficher. Etats de service excellents... Finalement, c'était logique cette nomination. Elle rendit son salut à la jeune femme, avec en plus, un petit sourire joyeux. Sara était ainsi : chaleureuse. A la regarder, Sara devina qu'elle ne comprenait pas tout. Oh Harry, petit cachotier. Voilà qu'il l'embarquait dans l'affaire sans rien lui dire!

Quoique, vu son visage fermé, pas facile de deviner que le patron n'était pas à prendre avec des pincettes. Il épingla la tronche de Drakovitch sur le mur, avant de s'asseoir et de se perdre dans ses réflexions, ne faisant même plus attentio aux autres. Sara prit son mal en patience et jeta un regard à son frère.

Enfin, le big boss parla, constatant l'absence de l'un des membres. Puis, il expliqua pourquoi Amaranth était ici, achevant son discours sur le fait que les autres membres n'avient rien à dire. Un instant, le regard de Sara flamboya. Ce n'était vraiment pas nécessaire de rajouter cette phrase qui creusait bien le fossé entre eux et rappelait qui était le patron et qui étaient les employés. Harry manquait cruellement de diplomatie parfois. Cependant, elle lança d'une voix claire tout en s'aprochant d'Amaranth :

- "Bienvenue Amaranth dans cette équipe de cinglés! Désolée, pas le temps pour fêter ça maintenant, mais on se rattrapera avec un gros gâteau plus tard."

La jeune femme sourit et vint se positionner près de la nouvelle recrue. Déjà qu'elle risqait de se faire fusiller du regard pour sa légèreté dans un moment pareil... Harry leur parla alors de Drakovitch, ennemi public n°1... Et Bob le reprit. N°2... Sara fronça les sourcils... N°2? Elle regarda Aaron cherchant à voir s'il savait quelque chose. Mais pourquoi est-ce qu'on faisait des cachotteries aux jumeaux?

- "Il a peut-être retrouvé la trace de ce mystérieux ennemi n°1... Dans ce cas, oui, il risque d'avoir au moins un associé..."

Elle regarda Bob et reprit :

- "Je ne veux pas faire d'histoires, ce n'est pas le moment. Mais on a peur que de ce qu'on ne connait pas. Et je ne connais pas n°1. Ils peuvent nous aider? Bien, bien... Je croyais qu'on était au département des Aurors, pas à celui des Mystères."

Voilà, c'était dit. C'était assez diplomatique, mais au moins, tout le monde comprendrait qu'elle n'aimait pas vraiment être mise à l'écart. Elle croisa les bras et attendit que ceux qui étaient au courant leur expliquent enfin... S'ils le faisaient.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Lockstone
Sorcier
Sorcier
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 25
Date d'inscription : 24/12/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 25 ans - Frère de Sara Lockstone
Année d'étude ou Emploi: Auror
Gallions:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Cellule de crise   Mar 29 Jan - 0:29

Oh oui ! Aaron, qui n’avait déjà pas été bien emballé par cette idée de réunion, n’appréciait pas qu’on cache des choses aux membres d’une équipe qui elle-même était cachée aux yeux même des autres Aurors… Cacher une telle chose d’accord, mais de là à choisir un nouveau membre de l’équipe sans même consulter les autres, c’était presque insultant… Aaron savait qu’il n’était qu’un « sous-fifre », un exécutant, mais même s’il n’avait pas la décision finale entre les mains, il avait quand même son avis à donner, en effet, ils allaient travailler ensemble et si la coopération de bureau n’était pas très difficile, coopérer sur le champ de bataille l’était moins… Connaitre un minimum ses coéquipiers était nécessaire et là, il ne savait rien d’elle.

Alors qu’il jouait avec sa baguette, il sentait le regard de sa sœur sur lui. Oui, il savait qu’elle devait deviner ce qu’il ressentait à ce moment précis, après tout, on ne cachait rien à celle qui vous connaissait mieux que quiconque… Pourtant il n’eut pas le loisir de s’étendre plus sur le sujet, car Harry débarquait avec le nouveau venu, enfin la nouvelle venue pour être exact. Occupé à jouer avec sa baguette, il ne prit pas le temps de jeter un regard sur elle, Harry ferait de toute façon les présentations, il n’y avait pas à en douter. Et il le fit. Il parla d’Henry et de sa retraite, qu’il avait bien mérité, pour ce qu’Aaron en avait vu, et de la nouvelle venue. En réalité, la façon dont Harry l’introduisit ne fit que rajouter bon nombre de gouttes dans le vase.

Il jeta un rapide coup d’œil à sa sœur alors qu’elle saluait la nouvelle venue qui se trouvait juste à côté de lui, de l’autre côté du cadran de la porte. Passant peut-être pour un rustre, Aaron ne lui darda aucun regard, ni même un quelconque « salut ». En réalité, là, il était vraiment remonté. La fougue de la jeunesse, ajouter à cela un soupçon de rancune et une pointe de colère due à l’ignorance la plus totale. Heureusement le jeune homme ne bouillait qu’à l’intérieur et cela ne se voyait pas, enfin heureusement… Cela dépendait pour qui… A vrai dire une bonne pique de colère histoire de dire ce qu’il avait sur le cœur aurait peut-être été mieux mais ce n’était pas le moment…

Harry et Bob enchainèrent ensuite sur ce qui les amenait ici, enfin… Des choses qui leurs semblaient claires mais pas pour Aaron… Le jeune homme releva le regard au même moment où sa sœur se tournait vers lui… Finalement, ils étaient peut-être les seuls à ne pas savoir ce qui se passait… Mais bon sang ! Pourquoi tant de cachotteries ?!!! Cessant de jouer avec sa baguette, un mauvais signe pour ceux qui se rendait compte de son tempérament intérieur, il la rangea dans sa poche et écouta sa sœur parler. Elle exprimait de manière très calme et diplomate ce qu’il aurait dit sur un ton beaucoup plus élevé et de manière plus crue… Une chose était sûre, ils allaient devoir se rattraper sinon le jeune homme ne resterait pas longtemps à cette réunion…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaranth Ravenheart
Sorcier
Sorcier
avatar

Nombre de messages : 357
Age : 29
Date d'inscription : 16/12/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 23 ans - Héritière du Clan Ravenheart
Année d'étude ou Emploi: Auror
Gallions:
500/100000  (500/100000)
MessageSujet: Re: Cellule de crise   Mar 12 Fév - 15:00

Amaranth eut un léger sourire à l'intention de Sara. Toutefois, elle n'osa pas la remercier à voix haute ou prolonger les effusions, ce n'était guère le moment. Ce serait pour une prochaine fois, pour l'instant ils avaient autre chose en tête ; et des affaires des plus importantes. Elle s'adossa à un mur pour écouter les explications données. Les visages étaient graves, on devinait une tension sous jacente. Si la situation n'avait pas été aussi grave, elle aurait pris le temps d'analyser chacune des personnes dans la pièce. Elles les connaissaient toutes plus ou moins, mais elle ne pouvait pas dire qu'elle les connaissait réellement. Les observer tandis qu'ils étaient confrontés à une telle situation d'urgence aurait été une mine d'or pour essayer de cerner un peu mieux chacune d'entre elles.

Mais elle n'avait pas le temps de jouer à ça. Elle se concentra dans ce qui se disait, en silence mais avec une attention toute particulière. Quand Bob évoqua un N°1 des ennemis d'état, elle fronça les sourcils, pensant d'abord ne pas être au courant en raison de son arrivée récente au sein de l'équipe. Mais visiblement, elle n'était pas la seule. Sara glissa une remarque subtile pour signaler que, vraissemblablement, elle n'était pas au courant non plus. Elle capta du coin de l'oeil l'échange visuel entre les deux jumeaux. Ils étaient au moins trois à être largués.

Elle darda alors son regard sur les deux autres, espérant qu'au moins un des deux pourrait leur apporter une réponse. Comme si le fait que Drakovitch soit en balade dehors, sans qu'on sache où, ni ce qu'il préparait - elle doutait fortement qu'il se contente de cueillir des champignons en forêt - n'était pas assez inquiétant. Ils allaient devoir lutter sur deux fronts : neutraliser Drakovitch était une chose, mais il fallait également assurer la sécurité de la communauté sorcière. Et ça ne serait pas une mince affaire, surtout si le N°1 n'était en fait que le N°2...


[Pardon pour l'attente mais je manque cruellement de temps à présent...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweeney-girls.blogspot.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cellule de crise   Dim 16 Mar - 15:46

Harry eut un soupir et se passa la main sur le visage : pourquoi fallait-il que les choses soient si difficiles ? Il y avait un Mangemort dans la nature, un homme qui leur avait échappé pendant des années, en train de préparer Merlin savait quel complot...c'était le travail des Aurors, et des HAWKs de surcroît, de s'occuper de ce genre de problèmes, de s'assurer que ce genre de menaces ne fasse aucun mal aux sorciers de Grande-Bretagne : ils auraient dû être déjà en train de mener l'enquête la plus minutieuse du siècle et de tout mettre en oeuvre pour retrouver Drakovich...mais non, il fallait d'abord qu'il s'occupe de soulager la frustration d'une paire de jeunots, qui étaient prêts à claquer la porte et à se scandaliser de ce qu'on ne leur avait pas fait part de tous les secrets d'Etat du Royaume-Uni...cette affaire avait à peine commencé, et déjà il était fatigué...Il se retourna vers les jumeaux et prit une inspiration, levant la main et leur jetant un regard exaspéré, comme s'il allait leur dire de se mêler de leurs affaires et d'obéir aux ordres.

Mais il serra les dents, se passa une nouvelle fois la main sur le visage et ravala sa propre frustration. Il se rappelait encore du sermon méprisant que lui avait fait Phineas Nigellus, depuis son portrait du 12, square Grimmauld, il y avait déjà plus de 20 ans : cette habitude ô combien énervante qu'avaient les jeunes gens à voir partout l'injustice des adultes, et à se prendre pour le centre du monde...Maintenant, c'était lui le vieux qui se retrouvait à pester contre l'insolence des jeunes...l'ironie ne lui échappait pas, et il se força à se calmer : du recul, il lui fallait du recul s'il voulait réussir. Il avait besoin d'une équipe soudée, qui pourrait travailler de manière unie et efficace, sinon ils avaient toutes les chances d'échouer. Harry savait très bien qu'il n'aurait pas dû s'énerver, se conduire en leader et fédérer rapidement ses subordonnés...mais il ne pouvait pas s'empêcher d'être nerveux et anxieux, impatient, à l'idée que pendant qu'ils discutaient, Drakovich gagnait toujours plus de temps. Il se rassit et s'adressa à sa collègue.
Vous n'êtes ni au Bureau des Aurors, ni au Département des Mystères, Sara, vous êtes membres du HAWK.

Se tournant vers Amaranth avec un air plus poli, mais toujours un peu fatigué et tendu, il commença son travail et régla un à un les détails nécessaires.
Autant te l'expliquer maintenant et nous éviter des désagréments pour la suite, Amy. Tu viens d'être faite membre d'une division secrète du Bureau des Aurors, que nous nous plaisons à appeler le HAWK : High Aurors of the Wizarding Kingdom. Il n'y a que nous, le Ministre et ma belle-soeur à être au courant de l'existence de cette unité, et bien entendu, tout ce que tu pourras entendre ou apprendre ici est à considérer par défaut comme un secret d'Etat, et ne doit donc pas sortir de cette pièce.
Il jeta un nouveau regard aux jumeaux, et ses yeux verts s'attardèrent sur la mine renfermée d'Aaron : le jeune Auror était un élément d'une efficacité époustouflante, mais c'était aussi un chien fou, et Harry n'aimait pas vraiment introduire le hasard dans des affaires aussi importantes...surtout maintenant que les choses devenaient sérieuses.
Le HAWK est en charge des affaires de la plus haute importance, les problèmes et menaces qui s'étendent au pays tout entier, et qui vont au-delà de la juridiction du Bureau et de la Brigade...et comme tu peux l'imaginer, ça ne s'arrête pas aux mages noirs. Il y a des affaires si importantes qu'elles sont classées secret défense, et dans ce domaine, on ne sait une chose que si on en a vraiment besoin. Comme par exemple la liste des ennemis magiques principaux...

Fermant les yeux et poussant un nouveau soupir, plus léger cette fois, il secoua la tête : son ton était toujours un peu amer, mais il y avait cette fois une touche d'ironie que les HAWKs connaissaient bien. Harry redevenait peu à peu lui-même, et même si son regard restait tendu, son attitude en revenait au sarcasme doux et détendu habituel.
...Si vous voulez absolument le savoir, le Royaume-Uni compte actuellement 3 ennemis magiques majeurs. L'ennemi magique n°3 n'est pas une menace à l'heure actuelle, et il faut espérer qu'il n'en deviendra jamais une : les seuls à être au courant de son identité sont moi, le Ministre, la Directrice de Poudlard et un citoyen lambda dont je préfère protéger l'identité...et comme cette affaire ne nous concerne pas encore, je n'ai pas le droit de vous donner l'identité de "n°3".
Ce disant, Harry avait pris un sourire en coin qui n'était pas habituel chez lui...mais il enchaîna rapidement et reprit une expression plus neutre.
Le n°2 est Drakovich, et le moins que nous puissions faire, c'est faire de notre mieux pour qu'il soit retiré de cette liste définitivement. J'espère que je peux compter sur vous...Et quant au n°1, qui représente sans doute la plus grande menace qui ait pesé sur le monde magique britannique depuis Voldemort...
Il poussa un dernier soupir : ce qu'il ne fallait pas révéler comme secrets d'Etat pour avoir la sympathie de ses collègues...dire que la sûreté de la Nation était entre les mains d'une telle bande de cinglés...
Bob est encore le mieux placé pour vous l'expliquer...
Ca pouvait paraître bas de refiler le bébé à un autre, mais Harry ne se souvenait pas des moindres détails de tous ces secrets d'Etat, et après tout, Bob était véritablement le mieux placé pour en parler, dans tout le Ministère.

[finalement, j'ai décidé en mon âme et conscience d'effacer le Vieux de la continuité : jouer encore un autre personnage me demanderait trop de temps, et comme de toute façon il n'est pas indispensable...bref à Bob de poster]
Revenir en haut Aller en bas
Robert Bob Rangefield
Sorcier
Sorcier
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 31
Date d'inscription : 22/12/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 29 ans, fils de Kingsley Rangefield et d'Andréa Rangefield née Miranda
Année d'étude ou Emploi: Auror, membre des HAWK
Gallions:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Cellule de crise   Dim 16 Mar - 21:06

Ca y est, ça devait bien finir par arriver. Mais bon il était prêt et ça ne lui posait pas plus de problème que ça.

"Vous voyez cette gentille vieille dame de 81 ans qui porte systématiquement des chapeaux extravagants, que l'on peut voir un peu partout dans les journaux, à la télé et sur tous les médias Britanniques? Non? Et si je vous dis Sa Majesté la Reine Elisabeth II?"

Il laissa un petit instant de silence avant de reprendre, pour que ceux qui ne savent pas forcément très bien de qui il parlait.

"Sa Majesté est l'ennemi magique numéro 1. Attention, je ne parle pas du Gouvernement Britannique représenté par le Premier Ministre, nous avons avec eux des relations tout à fait stables dictées par le Code du Secret, mais bien de la Couronne Britannique dont le représentant est la personne régnante. Car Sa Majesté... chose qui pouvait surprendre, dès que Bob prononçait Sa Majesté on pouvait sentir le sérieux des paroles et tout le patriotisme qu'elles véhiculaient ...est la personne à laquelle certaines instances répondent directement.

Même en étant sorciers vous connaissez tous James Bond, et ceux qui s'intéressent d'un peu plus près à la culture moldu peuvent aussi connaître Sir Francis Blake. James Bond est un agent secret qui travaille pour le MI-6 l'agence de renseignement des Royaumes Unis, alors que Francis Blake lui est un membre du MI-5 l'agence de contre-espionnage. Les MI et tous ceux qui y travaillent ont pour dénomination commune "agents au service de Sa Majesté", car même si c'est le gouvernement Britannique qui chapeaute le tout, la Reine (ou le Roi si c'en est un) possède une autorité suprême dessus, et ça peu le savent.

Pour être plus précis, c'est un de ces MI qui peu être considéré comme l'ennemi magique numéro 1. Il s'agit du MI-7. Originellement le MI-7 fut créé pour se charger de la censure et de la propagande, puis a périclité dans les années soixante. Mais après les premiers évènements de l'ère Voldemort, à savoir la mort des parents d'Harry, la Couronne a décidé d'avoir un oeil et une main prête sur ce monde magique qui depuis toujours partagé Ses terres mélangé à Son peuple, car je tiens à vous rappeler quelque chose que trop de sorciers oublient, nous sommes tous citoyens et citoyennes britanniques, la communauté magique ne forme pas un état dans l'état. La Couronne avait certes un lien avec le monde magique mais c'était via son Premier Ministre, il lui fallait une agence qui lui était directement inféodé et loyale. C'est donc comme ça qu'une agence fut créée, et fut nommée MI-7 l'agence d'investigation sur l'occulte et le surnaturel, l'explication du sept est assez évidente.

Il fut constitué par les membres des autres MI et d'agences qui avaient un lien avec le monde magique, comme avoir des membres de la famille sorciers, et par des sorciers loyaux à la Couronne. Son unique mission est d'étudier le monde magique, de rapporter le moindre fait et geste qu'ils peuvent appercevoir, interpeller des sorciers qui menacent la population moldu. Par exemple une affaire qui date de quatre ans, un sorcier qui se faisait nommer Angus le Noir qui s'était mis à pratiquer des rites sacrificiels, les brigadiers n'ont pas pu l'attraper parce que ce sont les forces du MI-7 qui lui sont tombés dessus avant, officiellement les SAS ont arrêté un tueur psychopathe aux pratiques néo-sataniques."


Nouvelle pause pour que les trois autres visualisent bien l'affaire, et leur laisser le temps de digérer pour se préparer à la suite.

"Ils ont un oeil sur nous en permanence, et sont prêt à réagir au moindre pet de travers de notre part. En quoi ce sont les ennemis magiques numéro un? Si il venait à l'esprit de Sa Majesté de prendre le contrôle du monde magique ou de l'attaquer, ça n'est pas dit que nous puissions nous en relever correctement. Pour vous donner une idée, ils ont des missiles braqués sur Poudlard et ils ont plastiqué tout le Ministère... Bien que pour le Ministère je ne sois pas certain."

Il alla se caler au fond de son fauteuil avant de lancer.

"Si une seule de ses informations venait à sortir d'ici, au nom de Sa Majesté et par les pouvoirs qui me sont conférés par la Couronne je serais contraint de faire abattre. Vous vous demandez pourquoi je sais tout ça et pourquoi je viens de vous dire ça? Il y a une personne que vous pouvez croiser souvent en ma présence, et que j'escorte souvent au bureau du Ministre, vous voyez qui c'est, l'homme d'un certain âge qui ressemble à un cadre supérieur afro-caribéen, que vous trouvez tous extrêmement sympathique. Cette homme là, qui joue au golf deux fois par mois avec le ministre, et dont le fils est le parrain de la petite dernière, vous voyez qui c'est?"

Bien entendu qu'ils savaient qui c'était, son père connaissait la famille de Kingsley, et il était connu dans le ministère sous le nom du "compatriote" du ministre. C'était certes un moldu, mais tous ceux que ça ne gênait pas le trouvait vraiment avenant et sympathique.

"Cet homme là est actuellement le directeur du MI-7. Son nom est Kingsley Rangefield, et c'est mon père."

...

"Bienvenus dans le monde réel."

Puis l'air grave et sérieux il leva le regard et prononça un vibrant.

"God save the Queen."

C'était certain, Bob Rangefield, tu viens de te faire des ennemis là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cellule de crise   Lun 17 Mar - 16:55

Aaron restait désespérément silencieux, laissant à Sara le soin de présenter diplomatiquement ce qui les dérangeait l'un et l'autre. S'il 'louvrait, ce serait sûrement encore pire. Elle lui lança un regard apaisant, agrémenté d'une petit sourire, l'enjoignant à ne pas faire de vagues. Ce n'était vraiment pas le moment! Quand à Amaranth elle était aussi perdue qu'eux, si ce n'est plus et se contenta de sourire à Sara pour la remercier de son acceuil.

C'est alors qu'elle regarda Harry et en vint à se demander comment il faisait pour lui donner l'impression d'être une gamine impatiente, capricieuse et mal élevée en ne parlant même pas. Il devait trouver l'indignation des jumeaux totalement mal placée et hors propos, mais elle était tout à fait légitime! Il leur lança d'ailleur un regard exaspéré, mais tint sa langue. Sara, qui n'avait pas dit son dernier mot, souffla :

- "C'est pas la peine de nous regarder comme ça Harry. Je pensais que de tous ici, tu serais le premier à comprendre combien il est frustrant d'être mis à l'écart."

Sara était intelligente et cultivée. Et elle savait écouter. Elle savait combien le jeune Harry Potter avait été frustré qu'on décide de ne pas le mêler à l'ordre du phénix pour son bien. Alors, était-ce si difficile de comprendre ce que ressentaient les jumeaux? Ils étaient loyaux, efficaces, discrets et on leur faisait encore des cachoteries! Il se força à se calmer et rétorqua calmement qu'elle était membre du HAWK. Elle sourit.

- "C'est gentil de me le rappeler."

Elle se décida alors à rejoindre Aaron qui ruminait tout seul dans son coin et posa une main sur son bras en une caresse apaisante. Le geste était un peu ambigu : il pouvait aussi bien relever de la tendresse fraternelle que de l'attention amoureuse. Mais cela avait toujours été ainsi avec eux. Harry expliqua alors à Amaranth ce qu'était le HAWK et Sara leva un sourcil ironique : quoi? On l'introduisait dans l'unité sans même lui en avoir parlé avant?

Il parla alors d'un ennemi magique n°3 dont il ne pouvait révélr le nom. La curiosité de Sara était ainsi piquée au vif et son regard brilla alors. Puis, il parla de n°1 et refila le bébé à Bob.Le regard noisette de la jeune femme se dirigea vers son collègue, chargé de surprise. Et sa surprise ne fit que croître alors que Bob leur révélait une nouvelle incroyable, impensable. Sara ouvrait des yeux ronds, étonnée par ce qu'elle appenait. Une branche secrète moldue qui pourait nuir aux sorciers. Du délire! On se croirait dans un polar avec une magnifique théorie du complot! Il termina en expliquant comment il savait tout ça. Sara éclata d'un petit rire nerveux à sa réplique sur le monde réel.

- "Il y a un bug dans la matrice..."

Hum, Sara, un peu de sérieux, ce n'était pas le moment de jouer les répliques de film^^. Elle regarda Bob, puis Harry et reprit d'un ton doux :

- "Ce n'était pas la peine de préciser qu'il ne fallait rien dire. Il en va de toutes les affaires que nous traitons... Et nous ne vous avons jamais déçu à ce sujet, il me semble."

C'était presque offensant ce manque de confiance en eux. Alors parce qu'ils étaient jeunes, il étaient des pipelettes? Bon, d'accord, Sara en était une, mais pas dans ce genre de cas!

- "Bob, je suis sur le cul... Ca fait un excellent polar, mais de savoir tout cela réel, c'est proprement... effarant. Et avec Drakovitch qui risque de faire des siennes, la menace n'en devient que plus réelle. Un faux pas, comme à l'époque de Voldemort et nous serions dans un sacré pétrin."

Elle le regarda alors avec une acuité dérangeante...

- "Et quelles sont tes relations avec ton père Bob? Ce n'est quand même pas banal que le directeur de cette branche dissidente soit le père d'un membre chargé de protéger les sorciers. Que sait-il? T'a-t-il tout dit ou bien as-tu tout découvert?"
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Lockstone
Sorcier
Sorcier
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 25
Date d'inscription : 24/12/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 25 ans - Frère de Sara Lockstone
Année d'étude ou Emploi: Auror
Gallions:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Cellule de crise   Lun 17 Mar - 18:55

Aaron rongeait son frein en silence, essayant de refreiner sa colère qui bouillonnait telle de la lave en fusion en son sein. Cette discussion allait finir par tourner court si certaines personnes ne s’expliquaient pas, et vite. L’Auror savait que sa jeune sœur avait un regard sur lui, et il savait également qu’elle n’avait aucun doute sur l’état d’esprit dans lequel il était. Un peu comme si elle était la seule à pouvoir lire en lui, à voir en lui comme s’il était transparent, alors que les autres ne semblaient rien comprendre… Aaron ne fixait plus qu’un point inexistant au lointain, se contentant d’écouter. Il n’y avait de toute façon aucune chose à chercher du regard, ni Harry, ni sa sœur, ni les autres. Cela n’aurait fait qu’empirer si l’ex-nouveau de la bande aurait croisé le regard de son patron. Il fallait se rendre à l’évidence, soit on ne leur faisait pas confiance, soit on jugeait simplement inutile de les mettre au courant. Dans les deux cas, c’était très frustrant, voir même insultant. Il écouta d’une oreille distraite ce que blablata Harry au sujet du HAWK pour la dénommée Amy, alors que sa sœur venait à côté de lui, passant d’une main une caresse qui se voulait apaisante sur son bras. Il répondit d’un sourire forcé à sa jeune sœur et replongea son regard dans le vide… Non décidément ça n’allait pas fort… Finalement il entama une description des ennemis magiques du pays. Enfin… Une description… Le patron semblait se contenter d’en annoncer trois, d’en zapper un, de rappeler le deuxième et de refiler en vitesse le troisième à Bob…

Quand Bob prit la parole, ce fut l’hécatombe… Les derniers remparts qui maintenaient la colère d’Aaron cédèrent un à un. D’abord à la surprise de l’annonce de l’ennemi magique numéro un. L’Auror avait cru à une mauvaise blague mais apparemment ce n’était pas le cas. Il écouta son confrère décrire la situation, les MI’s, les missiles, les charges d’explosifs… Mais dans quel monde sommes-nous ? Bon sang ! On protège ses imbéciles de Moldus et voilà qu’en retour ils nous mettent le couteau sous la gorge ! Enfin, la dernière remarque fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Oser faire l’hypothèse que l’un d’eux allait laisser filtrer quoique ce soit de ce bureau… Non mais ! Avait-il déjà laissé filer quelconque information ? Y’avait-il déjà une fuite par la faute de lui ou de sa sœur ? Les prenait-il vraiment pour des bleus ? N’avait-il pas confiance en eux à ce point ? Fulminant de rage, Aaron se redressa au moment même où Bob terminait son discours par un « God Save The Queen » bien mal placé. N’adressant alors aucun regard à quiconque, n'écoutant même pas ce que sa soeur allait dire, il ouvrit la porte et rajouta :


« - And Magic Save Us ! »

La suite, vous vous en doutez… La porte claqua avec une puissance telle qu’elle fut parcourue de vibrations pendant un petit moment avant de reprendre son état précédant l’éclat de colère du jeune homme. Aaron s’en allait le pas rapide, s’en était trop pour cette fois…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaranth Ravenheart
Sorcier
Sorcier
avatar

Nombre de messages : 357
Age : 29
Date d'inscription : 16/12/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 23 ans - Héritière du Clan Ravenheart
Année d'étude ou Emploi: Auror
Gallions:
500/100000  (500/100000)
MessageSujet: Re: Cellule de crise   Dim 6 Avr - 21:56

Amaranth se tenait en retrait de tous ces échanges. Elle les observait tous tour à tour, engrangeant les informations qu'on lui donnait. Elle était catapultée dans ce service et en plus en plein milieu d'une belle crise. La tension semblait monter entre les autres membres, des vérités étaient dévoilées et certains ne semblaient pas apprécier ce lever de rideau. Elle palpait la tension accumulée de savoir que plusieurs épées de Damoclés flottaient au dessus d'eux et que des cachoteries aient été faites. Elle sentait que les deux jumeaux Lockstone étaient de fortes têtes au tempérament bien marqué dans ce groupe. Mais elle ne ressentait pas la même irritation qu'eux - en particulier celle d'Aaron. Elle venait tout juste de découvrir l'existence des HAWK, alors les révélations qui suivaient ne l'étonnaient pas plus que ça. Qui dit haut groupe d'élite dans les forces de l'ordre sorcières dit forcément menaces importantes. Et puis Amaranth n'avait jamais été du genre à s'emballer devant un danger. Dans sa vie privée, c'était autre chose. Mais dans le cadre de son boulot, elle faisait preuve de calme, presque d'un tempérament flegmatique. Tout semblait lui couler dessus comme de l'eau sur une vitre. Bien sûr, intérieurement, c'était autre chose.

Lorsque la porte claqua après la sortie d'Aaron, elle jeta un coup d'oeil aux autres en levant un sourcil, se demandant si quelqu'un allait le rattraper. Elle n'eut pas plus de réaction que lorsque Bob avait avoué que son père était à la tête du MI-7. S'il attendait une réaction de la part de ses collègues, ce ne fut pas le cas de la jeune fille qui resta de marbre. Elle croisa les bras en scrutant les autres. Elle sentait bien qu'il fallait faire quelque chose mais elle ne voulait pas passer pour prétentieuse et se lancer dans ce débat déjà bien enflammée pour donner des conseils à ceux qui avaient plus d'expérience qu'elle.

Elle se contenta alors de demander d'une voix calme et calculée :


" Au final, qu'est-ce qu'on doit retenir de tout ça et sur quoi on doit se focaliser en priorité ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweeney-girls.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cellule de crise   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cellule de crise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cellule de crise "Coup d'Etat de l'Ile du Phare"
» Cellule de Crise Armara/Prya
» Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde
» Pour mieux comprendre la crise alimentaire.
» Crise haitienne : Trouver le coupable ? Le pdt, PM, leaders ou Minustah!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LeviCorpus l'aprés épilogue :: Administration :: V1 :: Rp-
Sauter vers: