Parce qu'une saga telle que celle là ne meurt jamais ...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Espoir Delacroix [Terminée:]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Espoir Delacroix [Terminée:]   Mer 31 Oct - 23:46

Carte d'Identité

Nom : Delacroix.
Prénom(s) : Espoir Gabrielle Danielle
Âge : 37 ans
Jour et mois de naissance : 30 Octobre
Etat civil :veuve depuis peu de temps, à peu près trois à quatre mois, mère de deux jumeaux, fille : Istel, et garçon : Ivan, son défunt mari l’a laissée alors qu’elle était enceinte du troisième à venir.
Adresse : Une petite maison chaleureuse à Godric’s Hollow.
Profession : Parfaite épouse et mère au foyer très dévoué, Espoir ne travaillait pas suite à la demande de son mari, pour subvenir aux besoins de ses enfants, être présente à leurs côtés et les élever de manière convenable, mais après la mort de son époux, et malgré l’héritage qu’il lui avait légué, elle décida qu’il était temps qu’elle entre dans le monde du travail elle aussi, elle avait besoin de se prouver qu’elle était capable d’accomplir des choses d’elle-même, sans l’aide des autres qui avaient l’agaçante de vouloir l’éloigner de tout ce qu’elle pourrait faire, elle trouva un emploi à mi-temps à la banque de Gringotts parce qu’elle était enceinte et ne pouvait pas travailler trop longtemps.

Famille

Famille : Sang mêlé, elle se considère comme tel, elle n’avait jamais vraiment songé à demander à ses parents la nature de son sang, tout ce qu’elle sait c’est que sa famille a toujours abritée des sorciers, que ce soit des sang purs ou des sangs mêlés ou des sorciers nés de parents moldus.

Père : Jean Marc Delacroix, sang pur, 62 ans, d’une grande lignée de sorciers français réputée dans ce pays pour leur bonté, leur courage, leur générosité et leur acharnement au travail, il était haut placé au sein du ministère de la magie français, mais dû se résigner à prendre sa retraite car il se faisait vieux, et comme il le disait assez souvent à Espoir, sa fille unique, « Il faut savoir laisser la place aux jeunes, ma chérie, c’est vous la clé de l’avenir », père dévoué et époux digne, c’est de lui qu’Espoir prend exemple pour diriger sa famille du vivant de son mari, ainsi qu’après sa mort. Espoir lui voue un profond respect, il avait, selon elle, tout ce qu’une fille puisse demander chez un père, doux et compréhensif, sévère et dur, il a toujours été auprès d’elle quand elle avait besoin de lui, aujourd’hui encore, il ne la quitte que très rarement des yeux, il a même déménagé en Angleterre pour pouvoir veiller sur elle, même s’il n’habite pas près d’elle, il lui rend visite avec sa femme tous les jours, et refuse obstinément à croire qu’elle puisse se débrouiller toute seule. Il adore ses petits enfants et après sa retraite, c’est lui qui s’en occupe chaque fois qu’Espoir a une course à faire.

Mère :Lindsay Amanda Delacroix, née Rivers, 58 ans, sang mêlée, ses grands parents paternels étant des moldus, Lindsay est une sorcière d’origine anglaise qui a passé toutes ses années d’études à poudlard dans la maison Serdaigle, Ses buses et ses aspics en poches, elle travailla comme conjureur de sort à la banque de Gringotts, et alors qu’elle était en mission en France, elle rencontra Jean, ils tombèrent amoureux et se marièrent alors que l’Angleterre était toujours en crise, combattant le plus redoutable mage noir de toute l’histoire de la magie, l’effroyable lord Voldemort, habitant quelques temps dans le pays, elle et son mari, Lindsay mit au monde une adorable petite fille qu’elle nomma Espoir, et comme le nom du petit bébé l’indique, les deux parents avaient dans l’espoir que quelqu’un terrasse le mage obscur et rétablisse la paix dans ce monde pour que tout le monde puisse vivre serein, et c’est ce qui arriva, tout défila tellement vite, la mort de Lily et James Potter, deux sorciers qui avaient étudiés avec elle à poudlard, leur fils Harry qui avaient survécu au sortilège de la mort... Après cet incident, Jean préféra retourner en France avec elle, pour élever leur fille conformément aux traditions familiales françaises et anglaises. Lindsay a travaillé ensuite au ministère de la magie français avec son mari quand sa fille a atteint l’âge de 11 ans, pour enfin entrer à Beaubâtons.

Frères et sœurs :
Fille unique, elle en a un petit peu souffert, mais ses parents ont toujours été présents pour elle, pour combler son vide, elle respecta donc leur choix de ne mettre au monde qu’un seul enfant, ELLE.

Autres membres de la famille :

Shane Amory, sorcier né de parents moldus, décédé à l’âge de 45 ans, Espoir ne s’en ait jamais vraiment remis, il était tout pour elle, son époux, son ami, son confident, et par-dessus tout la personne qu’elle ait le plus aimée, en vérité, il était et il restera pour elle, son premier, son dernier et son unique amour, elle s’est promis de ne plus se remarier après lui, mais a préféré reprendre son nom de jeune fille. Avec sa carrure puissante, sa silhouette athlétique, son teint bronzé, il donnait l’impression d’un jeune homme sain et dans la force de l’âge, et il l’était, personne ne comprit vraiment la raison de sa mort, mais petit à petit, et surtout grâce à ses parents et ses enfants, Espoir put retrouver sa vivacité et sa joie de vivre.

Les deux jumeaux Istel et Ivan :

Deux jumeaux identiques, mais ils ont beau se ressembler physiquement défaut de quelques détails, ils n’ont aucun point commun au niveau de leur caractère.

Istel : Ressemble en tout point à sa mère, on aurait dit son sosie en miniature, blonde, taille élancé, belle, elle n’a que les yeux de son père, bleus nuit, affectueuse , expansive, bonne élève, Istel pouvait se montrer entêtée, téméraire, parfois révoltée, elle a moins hérité des qualités de sa mère que de ses défauts, quand elle est éprise de quelqu’un, c’est du sérieux et on n’a pas intérêt à se moquer d’elle, elle entame sa quatrième année à poudlard dans la maison Gryffondor comme son père.

Ivan : ressemble à sa mère, même si Espoir trouve qu’il a plutôt hérité les traits de son défunt père, il est absolument tout le contraire de sa sœur au niveau du caractère : obéissant, réservé, prudent, réfléchit deux fois avant de faire ou dire quelque chose, véritable bourreau des cœurs, il enchaîne conquête sur conquête, même si sa sœur et sa mère le lui reprochent assez souvent, il entame sa quatrième année à Serdaigle comme sa grand-mère maternelle.


Ethnologie

Description physique :

Espoir est d’abord et avant tout une blonde, pas de ses blondes superflues et frivoles, non, une blonde qui impose son caractère.
Sans être une beauté fatale, Espoir était belle, de cette beauté indéfinissable qui allie la distinction au magnétisme et attire les regards. A proprement parler, elle avait hérité des traits de sa mère, fins et délicats, elle frappait le regard au premier coup d’œil par sa chevelure blonde abondante presque argentée qui lui arrivait jusqu’aux bas des reins, encadrant son visage pâle, et mettant en valeur sa taille moyenne et élancée, ni trop grosse, ni trop mince, une taille dans les règles, le nez finement modelé, les pommettes hautes, le menton creusé d’une fossette, ses sourcils arqués et minces dessinaient une physionomie intéressante, sinon vraiment jolie.
Arrivant maintenant au point le plus important, les yeux, plusieurs gens, sorciers ou moldus disent « les yeux sont les portes de l’âme », les yeux d’Espoir sont ce qu’elle a de plus joli dans toute son apparence, grands, tirés et surtout d’une couleur très commune avec les blondes, ils sont bleus, trouvant que cette couleur était beacoup trop banal, elle préféra en changer, étant petite, elle portait des lentilles de couleur violette, préférant nettement cette couleur au bleu, quand elle a commencé à pratiquer la magie, elle préféra remplacer les lentilles par un sort qui changerait définitivement la couleur de ses yeux en violet, et ce qu'elle fit.

Et au lieu de deux émeraudes bleus, elle obtint deux émeraudes violettes qui luisaient d’un éclat et d’une vivacité qui s’était éteint à la mort de son époux.
Ses parents et surtout ses enfants l’ont comblé et l’ont aidé à retrouvé cet éclat perdu, (alors que c’est plutôt la mère qui devrait consoler ses enfants de la perte de leur père, il faut croire que le monde est étrange), à côté de son œil droit se trouve un tatouage violet, de la couleur de ses yeux, en forme de dragon.

Espoir savait donner du chic à ses vêtements les plus simples et les marquer de son empreinte, très jeune, sa mère l’avait initiée à l’art de bien se comporter et s’habiller, suivant ses cours, elle acquit la grâce et la légèreté dont elle avait besoin qu’elle gardait et qu’elle ne devait plus jamais perdre, mais aussi d’une élégance innée, surtout en matière de robe de sorcière.
On voit bien qu’elle est d’origine française, surtout à cause de son accent qui ne veut vraiment pas changer et son anglais qui ne s’améliore pas du tout.


Description morale et caractère :

Espoir a grandi dans une grande famille de sorciers, la plus jeune de toute la famille, elle était toujours choyé, et on essayait toujours de la « préserver », chaque fois qu’elle voulait accomplir quelque chose, on s’occupait pour quelqu’un la fasse au lieu d’elle, si elle voulait aider à la maison, on s’arrangeait pour la ramener sagement à sa chambre....
Tellement contrariée qu’on la traite de gamine ou d’impuissante, elle développa un fort caractère, sa phrase préférée qu’elle répétait à quiconque osait la sous estimer est « Je saurai me débrouiller seule », aujourd’hui encore, alors qu’elle a atteint ses 36 ans, son père la traite toujours comme la prunelle de ses yeux, ce qui a parfois le don de l’agacer au plus haut point.
Compréhensive, et toujours à l’écoute, elle a appris à ses enfants à lui faire confiance et à tout lui raconter dés leur plus jeune âge, maman cool, elle joue toujours l’arbitre entre les deux jumeaux Istel et Ivan, qu’elle adore plus que tout au monde.
Elle a toujours le tic de se passer la main dans les cheveux quand elle est embarrassée ou ennuyée ou nerveuse, ce qui a pour effet de faire rire son mari, qui la trouvait un peu trop émotive. Espoir savait se montrer douce et gentille, mais les femmes ont deux visages, et son deuxième visage est le plus craint par sa famille, elle déteste qu’on lui désobéisse quand il est question de danger ou de sécurité, elle préfère qu’on se plie aux règles même si elles ne nous plaisent pas, parce que chaque chose a sa raison d’être, elle n’hésite pas à envoyer des beuglantes à ses enfants quand ces derniers enfreignent le règlement de Poudlard, alors que son mari lui préfère les réprimander en cachette.
Espoir a un horrible défaut : elle ne pardonne pas vite, et surtout pas la trahison, elle hait, elle répugne les traîtres, un jour elle a failli divorcer de Shane parce qu’elle avait surprise une femme en train de l’embrasser alors qu’il n’était pas le fautif.
D’une nature très jalouse et possessive, Espoir n’aime pas qu’on tourne autour de son époux, et quiconque ose s’approcher de lui, surtout les femmes, elle se déchaîne sur eux, quitte à venir rendre visite à son mari tous les jours, et à les espionner pour les punir si jamais elles osent franchir la limite, c'est-à-dire 1m plus loin de lui. Les collègues de son mari au courant, tout le monde se tient à bonne distance de lui, craignant que les foudres de la blonde ne s’abattent sur eux.
Elle a perdu toute cette jalousie maladive à la mort de son époux, Merlin seul sait combien elle l'aimait, mais sa mort subite l'avait détruite.

Très protectrice envers ses enfants, Espoir a toujours peur pour eux, elle ne se calme que peu quand ils entrent à Poudlard, sachant pertinemment qu’ils sont en sécurité sous la surveillance de Minerva McGonnagal, mais elle ne peut s’empêcher de se faire un sang d’encre, cœur de mère oblige, néanmoins, son mari Shane, encore vivant, était toujours là pour la calmer, la bercer et surtout lui tenir compagnie.
Il se faisait toujours pardonner, chaque fois que Shane commettait une erreur, il se faisait pardonner par une manière ou une autre, et le jour où il mourut, il se fit quand même pardonner en laissant à Espoir une nouvelle promesse, un bébé, la preuve concrète de leur amour éternel, la preuve que jamais il ne l’abandonnerait, et Pour cela, elle lui en est très reconnaissante.


Particularité:

D’une jalousie maladive, Espoir refuse qu’on s’approche de son mari.
Très possessive et très protectrice, elle n’aime pas qu’on nuit à ses enfants, et quiconque commet cette grave erreur le regrette amèrement.
Elle a néanmoins un tatouage violet comme la couleur de ses yeux, en forme de dragon sur le visage.
Après la mort de Shane, elle s’obstine à porter des couleurs sombres comme le bleu, le noir ou le gris.
Elle porte un collier autour de son front, c’es son porte bonheur, le dernier cadeau de son mari avant sa mort, elle le porte depuis son enterrement autour de son front, et ne l’enlève jamais.


Scolarité & Informations Pratiques

Ecole :Ecole de magie française : Beaubâtons.

Baguette : 32 cm, bois de pommier, un nerf de cœur de dragon (le magyar à pointes) souple et rapide, excellente pour les enchantements.

Animal de compagnie : Espoir aimait beaucoup les animaux, sa maison ressemblerait presque à une petite ménagerie, elle possède, une chienne du nom de bianca, un lapin nommé Kiko, un chat appelé MissTigri, Istel et Ivan s’amusent à dire qu’il ferait un mari convenable pour Miss Teigne, la chatte de la concierge de Poudlard...

Relations particulières :
Espoir habite à godric’s hollow, près du cottage de la famille Potter, elle s’est liée d’amitié avec la femme du héros Ginny Potter, née Weasley, elles passent beaucoup de temps ensemble, elles se tiennent compagnie...
Elle ne connaît que brièvement, Hermione Granger, la belle de Ginny pour l’avoir déjà rencontré dans le cottage de la famille Potter alors qu’elle leur rendait visite, elle trouve que c’est une femme charmante, et l’admire beaucoup, elle et Ginny, parce qu’elles sont arrivés à former une famille et à faire de studieuses carrières l’une au ministère et l’autre au quidditch, que ce soit comme joueuse ou reporter.
Elle connaît aussi Fleur et Gabrielle Delacour pour avoir étudié avec elles à Beaubâtons, et la plupart des membres de la famille Weasley étant donné que son mari était un ami très proche de Bill Weasley, l’aîné de la famille


Hors Jeu

Vous, derrière votre PC : Sara
Pseudo ou prénom :sara
Âge réel : 15 ans
Temps consacré sur le net par jour : Beaucoup de temps, au moins une ou deux heures par jour.
Comment avez-vous connu LeviCorpus ? ça fait un moment que je le connais, ceci est mon deuxième personnage
Ce qui vous a poussé à vous inscrire : l’univers de Jk Rowling, le contexte, parce que j’adore harry potter, et que j’avais envie d’une suite, je ne veux pas me résoudre que c’est fini.
Autre chose à rajouter ? non


Dernière édition par le Dim 18 Nov - 20:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Espoir Delacroix [Terminée:]   Ven 2 Nov - 23:10

Passé

Votre histoire :
Des torrents d’eau tombaient comme des cascades ce jour là, une pluie diluvienne menaçait de noyer les bâtiments, l’orage s’abattait bruyamment sur l’Angleterre, le froid, la tristesse et l’accablement régnait sur tous les visages, les rues étaient désertes, les gens couraient se réfugier dans leur maison, même s’ils savaient qu’il n’y étaient guère plus en sécurité que dans la rue.
L’hôpital Ste Mangouste était plein à craquer, des centaines de gens y entraient, à la réception, les réceptionnistes étaient débordés, les médicomages sortaient annoncer des mauvaises nouvelles et entraient ausculter leur autres patients, des sorciers pleuraient la perte d’un être cher, d’autres attendaient les résultats des soins de médicomagie, et un homme reclus tout seul dans un coin, faisait les cents pas, de droite à gauche, lui était différent de ces gens là, parce que lui ne s’attendait pas à une mauvaise nouvelle, au contraire, sa femme, sa chère femme allait accoucher, ce jour, à cet instant.
Il savait qu’il se montrait égoïste en arborant un sourire fier et en même temps un air inquiet, mais il n’y pouvait rien s’il était heureux d’avoir son premier enfant, il aurait aussi voulu éviter d’accabler l’hôpital de Ste Mangouste avec d’autres patients, puisqu’ils étaient déjà déborder à soigner les victimes de la folie destructrice de ce mage noir qui se faisait appeler Voldemort, mais dont personne n’osait prononcer le nom, mais que pouvait il faire d’autre, il ne pouvait se résigner à l’amener à un de ces hôpitaux moldus, qui sont déjà surchargés eux aussi avec leurs victimes, et ne sauraient prendre soin de sa femme, Lindsay.
Un instant, un cri, un cri de bébé qui sonnait comme un tremolo à son oreille, un cri de bébé qui fit détourner même les plus accablés de leurs tristes pensées, les uns pensant que ce pauvre enfant ne vivrait jamais dans la paix mais dans la guerre, d’autres pensent que peut être, y avait il un espoir de retrouver la sérénité, puisqu’il y avait toujours de la vie.

Jean, lui, accourut au chevet de sa femme et admira son visage exténué mais tellement heureux et lumineux, tenant aux creux de ses bras une petite fille aux quelques mèches blonde et au visage doux d’où émanait une quiétude troublante, dormir sans se soucier.
- Comment allons nous l’appeler, Jean ?
Le français fit mine de réfléchir en admirant son bébé :
- Je crois que le nom d’Espoir lui conviendrait à merveille, quoique l’espoir nous manque vraiment en ces temps de guerre.
- C’est d’accord, acquiesça Lindsay, nous l’appellerons Espoir, Espoir Gabrielle Danielle Delacroix, souhaitons seulement qu’elle nous porte chance et que quelqu’un terrasse Celui – dont – on – ne – doit – pas – prononcer – le - nom.

Ce fut, comme pour répondre à leur incantation muette, tout se passa tellement vite et tellement brutal, le lendemain, la nuit, on appris la mort de Lily et James Potter, deux gryffondors qui étudiaient à poudlard avec Lindsay, leur fils Harry Potter qui avait survécu au sortilège de la mort, le seigneur des ténèbres vaincu et disparu, la paix enfin revenu, mais le prix avait été cher à payer, des tas de familles avaient perdu leurs proches, les parents leurs enfants, et les enfants leurs parents...

Jean insista tellement sur Lindsay pour quitter l’Angleterre et venir habiter en France qu’elle finit par accepter contre son gré, mais elle changea vite d’avis, la France était un pays magnifique, et elle s’installa avec son mari à Paris dans le manoir des Delacroix aux Champs-Elysees où ils commencèrent à élever leur bébé qui était pour eux, un vrai signe d’Espoir, l’espoir d’une vie meilleure, l’espoir d’un avenir meilleur, l’espoir d’enfin fonder une famille heureuse et soudée, loin de la souffrance et des résultats de la guerre des sorciers.

Espoir était la plus jeune de toute la famille, étant donné que ses parents étaient les petits derniers de leurs familles respectives, elle fut donc la plus jeune des petites filles, et pour cela, elle fut plus que couvée par les autres membres de la famille, même par ses cousins, ce qu’elle ne supportait pas d’ailleurs. Il la sous estimaient et la croyaient incapable de régler les problèmes elle-même, elle ne cessait de leur répéter qu’elle « saurait se débrouiller seule », mais très vite elle sut que c’était peine perdue, elle n’abandonna pas pour autant, au contraire, elle continua de se battre pour ce qu’elle appelait la bonne cause, pour qu’enfin ils cessent de la traiter comme une gamine, ce qu’elle ne serait pas toute sa vie.

A l’âge de 11 ans, Espoir reçut sa lettre d’admission au collège de magie de Beaubâtons, sur laquelle était inscrit son adresse : Miss Espoir Gabrielle Danielle Delacroix, 2, Champs-Elysees, manoir des Delacroix, 2ème étage, chambre n°4.
Je n’ai pas besoin de vous dire quelle était sa joie ce jour là, elle montrait sa lettre à tout le monde, à son père, sa mère, les elfes de maisons, ses animaux, ses grands parents... Elle était tellement heureuse et excitée de pouvoir elle aussi faire l’apprentissage de la magie pour enfin devenir une grande sorcière comme ses parents, enfin elle allait rejoindre ses cousins à l’académie de Beaubâtons.

Elle passa les plus belles années de sa vie à étudier à Beaubâtons sous l’œil vigilant de sa directrice Madame Maxime, et elle fut plus que comblée de savoir que son école allait voyager en Angleterre lors de sa quatrième année, lors de l’événement le plus rare, qui ne se produit on ne sait combien de fois pendant des siècles, le tournoi des trois sorciers, mais ce qui l'égayait encore plus, c’était de visiter le château Poudlard, le collège où sa mère avait étudié quand elle était jeune, elle en profiterait pour en savoir davantage, mais là aussi, tout se passa tellement vite.

Au lieu de trois champions, il y en avait quatre, on ne sait pas comment mais le légendaire Harry Potter s’était retrouvé entraîné dans cette compétition contre son gré, les épreuves était beaucoup trop dures, Espoir encourageait avec ferveur Fleur Delacour, la fille d’un des amis de son père, et la championne de Beaubâtons, mais la fin du tournoi fut catastrophique, Fleur était blessé et avait failli mourir, Viktor Krum, le champion de Durmstrang avait été ensorcelé sous le sortilège de l’imperium, Harry Potter prétendait avoir vu revenir l’horrible mage noir dont lui parlait sa mère, et Cedric Diggory l’un des champions de Poudlard était mort, assassiné par Voldemort.
Ils revinrent en France, accablés, ses parents terrifiés par ce qu’elle leur avait racontés, Madame Maxime était en voyage pendant les premiers mois de sa cinquième année, la sixième ne s’est pas plus améliorée, ses parents, surtout sa mère, ne cessaient de s’affoler à cause de Lord Voldemort qui sévissait en Angleterre et tuait tout ceux qui ne voulaient pas se joindre à lui, Emmeline Vance, Amélia Bones, de grands sorciers du ministère anglais, et igor Karkaroff le directeur de Durmstrang...

L’été qui précédait son entrée en septième année à Beaubâtons, Espoir et ses parents jean et Lindsay Delacroix furent invités au mariage de Fleur Delacour à un certain anglais du nom de William ou bill Weasley, ils furent heureux d’accepter l’invitation.
Habillés élégamment, Espoir accompagna ses parents et quelques unes de ses amies de Beaubâtons au mariage de Fleur, où elles furent accueillis par de charmants jumeaux roux, Fred et George, la cérémonie se passa sans encombres, et les festivités ouvertes, Espoir vit pour la première fois Shane Amory, l’un des amis du marié, un joli brun aux yeux bleu nuit, ils firent connaissance et dansèrent ensemble jusqu’à être interrompu par un patronus en forme de Lynx les prévenant que le ministère british de la magie venait de tomber entre les mains de Voldemort et que Scrimegeour (sûrement le ministre) venait d’être tué. Elle fut malheureusement l’un des rares invités à avoir été capturé et torturé pour donner des informations sur Harry potter.

Voldemort vaincu, la paix enfin revenu, Espoir obtenant ses buses et ses aspics à Beaubâtons avoua à son père son désir de voyager dans le monde et de s’installer en Angleterre, il va sans dire que son père avait failli avoir une crise cardiaque à ce moment là, il en fut même malade pendant deux semaines, marmonnant des lamentations en tout genre, le cas de sa mère ne fut pas plus meilleur que celui de son père.
- C’est parce que tu veux prouver que tu peux te débrouiller seule que tu veux partir, c’est ça ? Tu as toute la liberté ici, et moi et ton père nous nous faisons vieux, reste avec nous, s’il te plait ma chérie.
Mais sa décision fut irrémédiable, elle déménagea en Angleterre, et travailla comme conjureur de sort à Gringotts où elle rencontra de nouveau le beau Shane.
Ils firent plus ample connaissance, éblouie par la beauté et la personnalité indépendante d’Espoir, Shane la demanda en mariage deux mois après qu’ils se soient mis ensemble, peu de gens assistèrent au mariage, c’était une cérémonie simple, regroupant les proches des deux concernés, notamment Bill et Fleur Weasley, ainsi que leurs familles...
Ils s’installèrent ensuite à Godric’s Hollow, près de la famille de Shane, son mari, voulant lui éviter toute fatigue et stress lui demanda de quitter son travail mais refusa obstinément de se conformer à ses propres règles alors qu’elle en avait assez de celles imposés par ses parents, quatre ans et demi plus tard, Espoir tomba enceinte, sa grossesse difficile et dangereuse, elle jugea bon de démissionner pour rester à la maison, Elle accoucha ensuite de deux magnifiques bébés, jumeaux, garçon et fille, qu’elle décida de nommer d’Ivan et Istel, deux prénoms commençant par la même lettre.
Ces derniers grandirent sous la protection de leurs parents, Espoir ne pouvant plus retravailler, elle décida d’être une parfaite femme au foyer, élevant les enfants d’une main de fer, s’occupant de son mari, gérant les troubles fêtes et les chipies qui lui tournaient autour, Espoir ne pouvait rêver d’une meilleure vie.
Maintenant de bonnes relations avec Ginny Weasley, la femme du héros et l’une de ses voisines, Espoir lui rendait beaucoup visite, elles discutaient des nouvelles tendances, se racontaient les derniers potins...

Ce ne fut qu’en cette année qu’Espoir reçut le choc qui la blessa définitivement, son mari fut retrouvé mort dans son bureau, les analyses effectuées par les médicomages n’avaient trouvé rien de suspect, sa mort était tout à fait naturelle, il l’avait tout bonnement abandonné, et espoir ne s’en remit jamais complètement. Ses enfants avaient tout essayé pour la consoler, son père et sa mère retraités avaient emménagé en Angleterre pour lui tenir compagnie, mais elle était inconsolable.
Jusqu’au jour où, inquiété par l’état de sa santé, vomissant pour la plupart des temps des biles amères, son teint cireux, son cycle qui prenait du retard, elle prit un test de grossesse et l’essaya, il se révéla positif, elle eut un choc, qui la ramena à la dure réalité, son mari était mort, elle avait négligé ses enfants, elle avait repoussé ses parents et ses amis, et elle attendait un autre enfant, une nouvelle promesse...

Enceinte... Des couleurs revinrent à ses joues, ses yeux se mirent à briller. Un enfant... Shane lui laissait un dernier présent, plus précieux que toute autre chose. Ses mains glissèrent vers son ventre, à travers le tissu qui les recouvrait. Même s'il était encore tôt pour en être sûre, elle le sentait, l'enfant qui grandirait en elle, il était bien là... Il serait comme son père, innocent et attachant, fort et rieur... Même si c'était une fille, elle serait à l'image du disparu...

Un sourire se dessina sur le visage d’Espoir, ce qui n'était pas arrivé depuis longtemps. Elle sentit une énergie nouvelle monter en elle, son corps se réchauffa malgré la froidure ambiante. Shane lui donnait un autre enfant, une autre raison de vivre... Une larme de gratitude, de joie, roula lentement sur sa joue rose, vite suivie d'une autre...

Shane la quittait pour toujours, mais il se faisait aussi pardonner pour toujours...

Espoir ouvrit en grand l’une des fenêtres de sa chambre, inspira longuement l'air frai et vivifiant de la nature. La joie d'une autre maternité l'avait complètement revigoré et elle avait finalement arrêté de pleurer la mort de son époux. Shane était mort, mais il était toujours dans son coeur. Elle le reverrait toujours dans les yeux de ses enfants et il était certain qu'elle le reverrait dans cet enfant à naître.

Elle décida quand même qu’il était temps qu’elle réintègre le monde du travail, elle ne voulait pas récupérer son ancien travail à plein temps et qui imposait beaucoup de déplacements, elle trouva un travail à mi-temps dans la banque Gringotts, s’occupant de sa grossesse et de ses enfants à Poudlard.

Ses notes aux BUSE :

Botanique : Piètre.
Défense contre les Forces du Mal : Effort exceptionnel.
Histoire de la Magie : Désolant.
Métamorphose : Effort Exceptionnel.
Potions : Acceptable
Soins aux Créatures Magiques : Acceptable.
Sortilèges : Effort exceptionnel.
Arithmancie : Optimal.
Etude des runes : Effort exceptionnel.
Etude des moldus : Troll.

Ses notes aux Aspic :

Arithmancie : Optimal.
Etude des runes : Effort exceptionnel.
Défense contre les forces du mal : Effort exceptionnel.
Sortilèges : Acceptable.
Métamorphose : Effort exceptionnel.
Potions : Acceptable.


Dernière édition par le Dim 4 Nov - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Espoir Delacroix [Terminée:]   Sam 3 Nov - 22:45

En attendant votre décision, membres du staff, voici la fin de ma fiche.

j'espère qu'on l'étudiera au plus vite, parce que j'ai hâte de commencer l'RP.
Revenir en haut Aller en bas
Choixpeau
Poudlard
Poudlard
avatar

Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 26/07/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: HiHiHi
Année d'étude ou Emploi: HaHaHa
Gallions:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Espoir Delacroix [Terminée:]   Dim 4 Nov - 15:39

Madame Delacroix,
bienvenue parmi les Glorieux Sorciers
qui peuplent LeviCorpus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Espoir Delacroix [Terminée:]   Dim 4 Nov - 16:07

Merci beaucoup, j'espère faire honneur aux sorciers français et à mon mari dans cette communauté.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Espoir Delacroix [Terminée:]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Espoir Delacroix [Terminée:]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Takashi Oni, un éclair d'espoir. [100%-TERMINÉ]
» La tribu en a besoin (PV : Feuille d'Espoir-Etoile d'Argile) [terminé]
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Ministre Bellerive un menteur avéré, crée de faux espoir avec le pétrole
» Le bloc Espoir contre des representants de partis au CEP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LeviCorpus l'aprés épilogue :: Administration :: V1 :: Fiches V1-
Sauter vers: