Parce qu'une saga telle que celle là ne meurt jamais ...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Emily P. Dursley

Aller en bas 
AuteurMessage
Emily P. Dursley
Admin
avatar

Nombre de messages : 164
Age : 30
Date d'inscription : 29/10/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 11 ans - fille de Dudley Dursley
Année d'étude ou Emploi: 2ème année
Gallions:
1500/100000  (1500/100000)

MessageSujet: Emily P. Dursley   Lun 29 Oct - 20:00

Carte d'Identité

Nom : Dursley
Prénom(s) : Emily Pétunia
Âge : 11 ans
Jour et mois de naissance : 25 avril
Etat civil : Célibataire
Adresse : Manoir Kingston, Londres

Famille

Famille : Moldus

Père : Dudley Dursley, 36 ans, propriétaire de 50% des actions de la Grummings.
Vantard, arrogant, sans aucune once de patience (quand il veut quelque chose il faut qu’il l’obtienne dans la seconde).
S’est remis en question et a tout de même revu le sens de ses priorités lorsqu’il a failli mourir lors d’une attaque.

Mère :Elisabeth Candy Dursley, née Kingston, 39 ans, femme au foyer, héritière d’une riche famille.
Très fière de ses enfants, elle veut qu’ils réussissent en partie pour pouvoir s’en vanter après des autres, fière et suffisante.
Douce, intelligent, tient son rôle d’épouse et de mère à la perfection.
A un fils, on ignore ce qui s’est réellement passé pour son père biologique. Dursley, tombé amoureux d’elle quelques années auparavant, l’a retrouvé alors qu’elle était déjà enceinte et l’a épousé peu après la naissance d’Henry.

Frères et sœurs : Henry William Kingston, 12 ans, ce n’est que son demi-frère, mais cela ne fait aucune différence. Andromède Marge Dursley, de 3 ans sa cadette (8 ans). Ils vont tous deux à l’école privée Rotcherfield à Londres.
Les trois enfants sont très liés.

Autres membres de la famille :Grands parents paternels : Vernon et Pétunia Dursley, ex-famille d’accueil d’Harry Potter. Une grande tante Marge, qu’elle n’aime pas particulièrement et qu’elle voit très rarement.

Ethnologie

Description physique :

Emily tient de sa mère ses longs cheveux châtains et lisses, ainsi que ses yeux bleus perçants. Elle semble toujours avoir une petite pointe de tristesse dans le regard mais c’est en fait juste quelque chose qui marque son état pensif. De son père, elle a hérité des traits ronds, en effet dire qu’Emily est potelée ou bien en chair, n’est en rien un mensonge. Elle ne rempli pas du tout les critères de beauté pour être qualifier de belle par les autres. Les traits de son visage sont plutôt grossiers, à l’exception de ses lèvres qui sont assez fines (par rapport aux restes de son visage). Lorsqu’on se retrouve en face de la demoiselle, on a l’impression de se retrouver face à quelqu’un d’imposant, cela est sans nul doute dû à sa carrure ! Et puis lorsque ses yeux se pose sur vous, elle semble vouloir percer à jour tous vos secrets, ce qui n’est pas forcément très agréable. Sa démarche et ses mouvements en général, sont à son image, massifs. En effet, vous n’aurez sans doute aucun mal à l’entendre arriver grâce à son pas rapide et sec. Mais elle sait tout de même le faire discret lorsque la situation le demande, par exemple pour descendre en douce, sans que l’escalier ne la trahisse pour aller espionner ses parents. Ses doigts potelés ont parfois du mal à saisir de petits objets ou à effectuer un travail qui nécessite une extrême précision, sans outils. Hormis ces deux cas, Emily est assez douée de ses dix doigts. La mère d’Emily étant de bonne famille, elle porte des jupes ou des robes, mais la majorité du temps passé, elle était vêtue de l’uniforme de son ancienne école. Maintenant, cela ne changera sûrement pas beaucoup, ce sera l’uniforme de Poudlard qu’elle aura sur le dos.

Description morale et caractère :

Emily est quelqu’un qui privilégie la réflexion avant l’action, comme par exemple la fois où sa chatte s’est fait poursuivre par un chien. Son frère a prit un bâton et a foncé sur l’animal, alors que Tarisca était dans un arbre et donc à l’abri des crocs de l’animal. Emily était alors parti à la recherche du propriétaire, se doutant qu’il n’y aurait que lui qui pourrait raisonner l’animal. Seulement entre temps, le chien avait mordu Henry et cela avait fait tout une histoire. Bien, que ses parents la considèrent encore comme une petite fille, elle comprend bien plus de chose qu’ils ne pourraient le croire. C’est une demoiselle très curieuse, dans tous les sens du terme, cela est très bien puisqu’elle a une soif de connaissance très importante, elle est donc ravie d’apprendre de nouvelle chose. Le problème étant que sa curiosité s’étant à tout, incluant la vie privée des gens, aussi est-elle grande amatrice de rumeurs, se faisant une joie de les entendre ou de les colporter selon les occasions. On peut également dire sans se tromper, qu’Emily est très observatrice, autant des comportements que des attitudes des personnes qui l’entoure et si elle décèle un secret, elle déteste en être tenue à l’écart ! Emily est quelqu’un d’assez fière, bien que puisque pour apprendre il faut reconnaître que l’on est ignorant, elle sait dire qu’elle n’a pas la réponse et s’empresse ensuite de poser des questions. Maintenant le principale pêcher de la demoiselle : la gourmandise ! En effet, Emily semble penser que pour pouvoir réfléchir correctement, il faut qu’elle pense en mangeant. Elle a beaucoup de mal en classe à ne pas sortir l’une des innombrables barres de chocolat qui lui remplissent les poches. Aussi si vous avez une petite faim entre deux cours, n’hésitez pas à lui demander quelque chose, elle a assez de réserve pour tenir un siège ! Bon, oui, peut être que j’exagère mais quand même… Tout cette histoire de magie à quelque peu déboussoler son esprit cartésien, mais elle est bien trop curieuse pour ne pas vouloir savoir. Ce qui l’inquiète le plus c’est de ne pas en savoir plus sur ce qui s’est passé entre son père et son cousin, le fameux Harry Potter.


Dernière édition par le Lun 29 Oct - 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emily P. Dursley
Admin
avatar

Nombre de messages : 164
Age : 30
Date d'inscription : 29/10/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 11 ans - fille de Dudley Dursley
Année d'étude ou Emploi: 2ème année
Gallions:
1500/100000  (1500/100000)

MessageSujet: Re: Emily P. Dursley   Lun 29 Oct - 20:11

Passé

Votre histoire :(minimum 15 lignes pleines)

La jeune fille ferma les yeux et s’imagina prendre la parole devant une assemblée captivée par ce qu’elle disait :

" Bonjour, je m’appelle Emily Pétunia Dursley, je suis née il y a 11 ans, le 25 avril au soir. J’étais en avance sur la date prévue, mais cela n’était pas grave, mon père me l’a assuré, puisque ses parents étaient arrivés le matin même pour garder Henry lorsque maman serait à l’hôpital. Henry dit que les grands parents Dursley sont plutôt froids, mais moi je ne trouve pas du tout ! Ils nous achètent sans arrêt des tas de cadeaux, en fait si on veut quelque chose, on a plus vite fait de le demander à Grand’pa ou à Grand’ma qu’à nos parents ! Et puis en plus si on ajoute un petit regard triste ou furieux, on l’a encore plus vite. Je n'ai vu qu'une seule fois Grand'ma Pétunia s'énervée, avec Henry on lui trouvait des surnoms, après avoir passé en revue, Nunia, Tutu, and co (on lui a épargné Pépé) on en est arrivé à Tunie et là, elle nous a hurlé dessus de ne pas l'appeler comme ça, les murs de la maison ont tremblés et nous on s'est réfugié auprès de nos parents.
Je ne vous ai pas dit qui était Henry, c’est mon frère enfin mon demi-frère, son père à lui est mort avant sa naissance. Papa le considère tout de même comme son fils, la preuve, il dit que c'est son héritier et lorsqu’il rentre avec des mauvaises notes, il est puni, tout comme nous ! Nous, c’est moi et ma petite sœur, Andromède, elle est super et je l’adore. Bref, avant j’allais dans une école privée de Londres, très cher et très réputée. J’y ai été inscrite depuis mes un an et demi tout comme mon frère et ma sœur, car la liste d’attente pour y entrer est impressionnante.

Enfin, j’ai appris cet été que j’étais une sorcière. Lorsqu’on a sonné, papa a ouvert la porte sur un monsieur étrange et il est devenu tout pâle.
" Il est arrivé quelque chose à Harry ? "
Le visiteur parut très surpris de cette question, et a mis du temps avant de répondre que non, que Monsieur Potter allait très bien et que si papa voulait le faire entrer, il lui expliquerait à lui et à sa femme pourquoi il était là. Le visiteur fut invité à se rendre dans le salon pendant qu’on me demanda d’aller chercher ma mère. Elle était en haut, dans la salle de jeu, j’allais donc lui dire que quelqu’un attendait en bas. Elle descendit, visiblement calme mais d’un pas tout de même assez rapide. Nous, on est resté dans la salle de jeu, qui est au dessus du salon, on a écarté une caisse dégageant ainsi un conduit d’aération par lequel on peut à peu près entendre ce qui se passe en dessous. C’est ce qui fait le charme de vieille maison, non ? Bref, la première partie de la discussion fut faite presque à voix basse et on eut du mal à entendre, jusqu’à ce que papa s’écrit :
" C’est impossible je vous dis ! Vous avez du faire une erreur ! "
Sur quoi le Monsieur répondit en haussant lui aussi la voix :
" Je suis du ministère de la magie ! Et je vous assure qu’aucune erreur n’a été commise ! "
Le ministère de la magie ?! Mais qu’est-ce que ça pouvait être ? Un truc pour Halloween ? On se regarda avec mon frère et ma sœur, pour savoir, lequel d’entre nous avait fait une farce à ce type ou à son "organisation". On entendit la porte du salon s’ouvrir et ce fut mon nom qui fut prononcé !
" EMILY ! " Il fallait mieux que je ne les fasse pas trop attendre, alors je descendis aussi vite que je pu. Tout en imaginant une excuse pour ce que j’avais fait… ce qui était très dure parce que je ne me souvenais pas avoir fait quoique ce soit.
J’entrais dans le salon, avec une mine désolée, pour peut-être essayer d’attendrir le monsieur du ministère de la magie. C’est alors qu’il me tendit une lettre, " Emily Pétunia Dursley, manoir Kingston, Londres, Grande-Bretagne ", elle m’était adressée ! Je regardais mes parents pour savoir si je pouvais l’ouvrir, j’eu l’accord de ma mère. Je l’ouvris très curieuse et découvris avec stupeur que j’était admise à Poudlard, je lu la lettre à haute voix, pensant à mon frère et ma soeur, au dessus, puis prit une seconde feuille et me mis à lire la liste des fournitures.
" Est-ce que je vais vraiment aller dans une école de sorcier ? "
" Non "
" Oui "
Ils répondirent en même temps, le non était de mon père et le oui de ma mère. Mon père était blanc, d’ailleurs cela me fit penser qu’au début de l’été on avait aidé Grand’pa Vernon à repeindre la rambarde d’escalier au 4 Privet Drive et que Grand’ma Pétunia s’était demander si on aurait pas pu trouver une peinture plus blanche. Et bien effectivement, on pouvait trouver mieux, Papa était plus blanc que la peinture ! Moi, j’étais ravie, vous pensez une petite curieuse comme moi, qui ai toujours besoin d’être au courant de tout ! Et là on me mettait dans la confidence du secret le mieux garder au monde : le monde de la magie existait.

Le rendez-vous fut prit, la semaine d’après, pour que l’on m’emmène acheter tout ce dont j’avais besoin. Le monsieur du ministère m’y emmènerait accompagnée de ma mère, papa ne voulait pas venir. Une fois le monsieur partit, je me précipitais pour montrer la lettre à Henry et Andromède. On en parla tous les trois pendant un moment, avant de redescendre voir discrètement ce que faisait les parents. Visiblement, ils discutaient, maman disait que ce n’était pas si terrible, puis le nom de ce Harry Potter fut cité encore une fois, et papa parle de Grand’pa et de la perte d’une perceuse qui avait été arranger par magie… Honnêtement, je n’ai pas tout compris. Mais je sentit bien que si maman n'avait pas été là, papa ne m'aurait jamais laisser aller dans cet école.

Le lendemain, j’eu une conversation avec mon père, qui me raconta que dans la famille, il y avait un sorcier, son cousin qui n’était autre que ce Harry Potter. Il me dit qu’il y avait du avoir une grande bataille et qu’il avait réussi à vaincre un méchant. A cause de cette "guerre", lui et sa famille avait du se cacher pendant un an et c’était là qu’il avait fait la connaissance de maman. En revenant les affaires de Grand’pa allaient mal et cela avait été arranger par la magie. Moi, j’avais entendu Grand père Vernon dire que pour la crise c’était lui qui avait fait ce qu’il fallait pour tout arranger. Quand je le fit remarquer à papa, celui-ci me dit que c’était lui qui avait demandé un petit peu d’aide et que son père n’était pas au courant et que celui-ci devait rester dans l’ignorance. Je promis et me dit qu’il ne fallait pas que j’oublie de faire également promettre Henry et Andromède qui devaient, encore une fois, être en train d’écouter en haut. Mon père m’a également dit que son cousin l’avait sauvé d’un monstre " un détrompeur " - il lui semblait qu’elle se trompait, il faudrait qu’elle fasse des recherches pour retrouver le bon mot. Et puis papa me dit que lorsqu’on a frôlé la mort, vôtre point de vue change… en fait surtout envers la personne qui vous a sauvé la vie. Je crois que ça s’appelle avouer à demi-mot… il m’a donc avouer à demi-mot que l’entente entre lui et son cousin ne devait pas être au beau fixe. D’ailleurs, j’aurais pu le dire moi-même, vu qu’on apprenait son existence seulement maintenant !

Bref, la semaine fut plutôt calme, même si je trouvais que papa sortait plus souvent que d’habitude, à croire qu’il voulait m’éviter. Lorsque je fit par de cela à ma mère, elle me dit que je me faisait des idées. Puis elle ajouta qu’elle était très fière que je sois admise dans la plus grande de toute les écoles de sorcellerie , mais que c’était tout de même dommage, qu’on ne puisse le dire à personne. Mais ce n’était pas grave durant mon absence, on dirait que j’était parti dans la plus prestigieuse des écoles, mais à l’étranger ! Mon frère et ma sœur était aussi emballés que moi par toute cette histoire. Ils me posèrent pleins de questions sur le monde magique, mais évidement je ne pouvais pas leur répondre grand-chose, parce que je ne connaissais rien de cet univers. Alors, ils m’ont fait une liste et je vais essayer de répondre à leur question au fur et à mesure que j’apprends ! Le moment tant attendu du shopping arriva, la question d’argent se régla entre ma mère et le monsieur du ministère, dont je n’arrive pas à me souvenir du nom. Pendant ce temps, je me préparais pour sortir. Mon père était encore parti prendre l’air, ce qui, quoiqu’en dise ma mère, lui arrivait de plus en plus souvent. Ensuite nous sommes arrivés, après un petit périple dans Londres, devant une taverne miteuse, où ma mère refusa que j’entre dans un premier temps. L’homme dû lui expliquer que ce n’était qu’une sécurité pour que les moldus ne viennent pas, elle fut tout de même très réticente et m’interdit d’adresser la parole à qui que ce soit dans cet établissement. Le temps était nuageux et sa mère avait prit un parapluie au cas où… et l’homme faillit s’en prendre un coup lorsqu’on se retrouva dans un cul-de-sac. Mais après qu’il eut sorti une baguette magique, ma mère retint son geste, les brique se sont mises à bouger et puis est apparu un passage vers une rue, avec plein de commerce ! On a commencé par acheter les livres puis les habits, enfin le matériel de cour. Et puis moi, j’aurai voulu un hibou, d’ailleurs le monsieur du ministère a dit que ce serait plus pratique pour le courrier si j’avais mon propre hibou, j’avais lu sur la lettre qu’on pouvait avoir ce genre d’animal. Mais, ma mère a refusé, elle a dit que cela faisait déjà assez comme ça (je pensais qu'elle disait qu'on avait atteint la limite de ce que mon père pouvait supporter de magique) et que comme animal de compagnie je prendrais Tarisca. Je lui ai rétorqué que c’était la chatte de la famille et que ce serait cruel d’arracher cette pauvre bête à son foyer. Sur quoi ma mère a fait ses yeux "arrête d’exagérer, tu en fais trop". D’un côté, elle avait raison, la chatte, s’était moi qui l’avait trouvé, c’était moi qui avait tenu tête à papa pour qu’on la garde et c’était moi que l’animal suivait comme son ombre. C’est quand même sacrément dommage pour le hibou. On a fini par la baguette magique ! Vous le croyez, ça, une vraie baguette magique ! Henry et Andromède n’ont pas arrêté de la regarder quand je suis rentrée. Par contre mon père lui n’a manifesté aucune curiosité sur ce qu’on avait ramené du Chemin de Traverse, c’est le nom de la rue où sont les commerces magiques.

Deux jours plus tard, je voulu envoyer une lettre à Grand’pa et grand’ma Dursley qui étaient partis faire une croisière, mais mon père me dit que ce n’était pas du tout une bonne idée. J’ai beau n’avoir que 11 ans et m’entendre dire souvent que les histoire d’adulte sont compliquées, je ne suis pas stupide ! Et je voyais bien qu’il y avait quelque chose qu’on ne ma disait pas. Aussi quelques jours avant mon départ, je décidais d’exiger des explications de mon père. Devant mon air décidé, il souffla longuement, en disant qu’il allait m’expliquer, même s’il n’était pas sûre que je comprenne tout. Il me raconta que sa famille avait recueillie son cousin lorsqu’il était petit, lui il ignorait qu’il était sorcier il n’y avait que Vernon et Pétunia qui le savait. Lorsqu’il a eu onze ans, Harry a reçu une lettre comme la mienne et les années qui suivirent furent pleines de choses étranges, ce que détestaient les Dursley. Mon père me raconta qu’on l’avait attaqué et que son cousin l’avait sauvé, alors qu’il aurait très bien s’enfuir ! Et puis ils avaient été séparés pour leur sécurité. Mon père avait raison, je n’ai pas tout compris, mais sans qu’il me le dise je cru entrevoir que Harry n’était pas très heureux au 4 Privet Drive. A bien y réfléchir, les grands parents ne devaient pas être fan de tout ce qui était hors normes, il n’y avait qu’à voir leur commentaire lorsqu’ils croisaient quelqu’un avec des piercing. Et puis Grand’pa Vernon avait faillit faire une crise cardiaque la fois où Henry avait envisagé de porter une boucle d’oreille ! C’est donc sûrement mieux que je sois partie sans qu’ils sachent que j’était une sorcière. Bon, le jour du départ, papa, nous a conduit à King’s Cross, mais il n’y a que maman qui m’ai accompagné sur le quai, Henry et Andromède auraient voulut ve,ir mais papa leur a interdit. Ils sont donc restés attendre dans la voiture, mais je leur ai promis de leur écrire tous les jours. En tout cas, heureusement que le monsieur du ministère nous avait expliquer comment faire, parce que sinon on aurait jamais trouvé la voie 9¾. "

C’était peut-être un peu long, pour se présenter devant sa nouvelle classe . Elle caressa Tarisca tout en regardant défiler le paysage par la fenêtre du compartiment. Dire son nom et son prénom ce serait sûrement suffisant…


Scolarité & Informations Pratiques

Ecole :Jusque là elle allait dans une école moldue, c’était un établissement privée de Londres, l’école Rotcherfield, très réputé.
Rentre en première année à Poudlard.

Baguette : (cm, bois, élément) 17,50 cm, bois d’acajou, crin de licorne

Maison préférée : Serdeigle (ou Griffondor)

Animal de compagnie : une chatte qui se nomme Tarisca

Relations particulières : /

Hors Jeu

Vous, derrière votre PC :
Pseudo ou prénom :(au choix) Emma
Âge réel : 20 ans
Temps consacré sur le net par jour : Normalement, je passe au moins une fois dans la journée, mais pas forcément le soir.
Comment avez-vous connu LeviCorpus ? par les différentes pubs sur les forums où je suis inscrite
Ce qui vous a poussé à vous inscrire : avoir fini de lire le tome 7 (en français) ^^
Autre chose à rajouter ?


Dernière édition par le Sam 8 Déc - 1:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prismarella Wegging
Poudlard
Poudlard
avatar

Nombre de messages : 1137
Age : 34
Date d'inscription : 31/07/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 39 ans - Célibataire
Année d'étude ou Emploi: Professeur de Runes
Gallions:
2500/100000  (2500/100000)
MessageSujet: Re: Emily P. Dursley   Lun 29 Oct - 20:13

Bienvenue Mad'moiselle, ta fiche est en cours d'étude.


~ 22 ans ne vous auront pas amochés ~
Enfin, presque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arestim.heavenforum.com/
Choixpeau
Poudlard
Poudlard
avatar

Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 26/07/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: HiHiHi
Année d'étude ou Emploi: HaHaHa
Gallions:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Emily P. Dursley   Lun 29 Oct - 22:30

Jeune Demoiselle,
Vos qualités vous donnent
l'immense privilège
d'être envoyée à
Serdaigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Emily P. Dursley   

Revenir en haut Aller en bas
 
Emily P. Dursley
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Si tu m'touches, j'te bouffe. (Emily) - terminé
» Emily Wong
» [terminé] Summer et Emily: entraînement de natation ensemble
» Présentation d'Emily Lowhell
» [terminé] Lilly, Hanna et Emily: mais qui est cette fille?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LeviCorpus l'aprés épilogue :: Administration :: V1 :: Fiches V1-
Sauter vers: