Parce qu'une saga telle que celle là ne meurt jamais ...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 George Weasley [Terminée !]

Aller en bas 
AuteurMessage
George Weasley
Sorcier
Sorcier
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 26/09/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 40 ans, marié, deux enfants.
Année d'étude ou Emploi: Directeur Général de Weasley, Farces pour sorciers Facétieux.
Gallions:
500/100000  (500/100000)
MessageSujet: George Weasley [Terminée !]   Ven 5 Oct - 23:37

(PréScriptum : Phew...Enfin récupéré ma connexion internet...
PPS : J'ai utilisé des personnages étrangers aux livres par commodité...Pour ne pas trop me faire blâmer de faire n'importe quoi avec d'autres persos du bouquin...
PPSS : Cliquez un peu partout dans le texte pour mes divers fan arts...)

Carte d'Identité



Nom Weasley.
Prénom(s) George.
Âge 40 ans.
Jour et mois de naissance 1er avril 1978.
Etat civil (Célibataire, marié, divorcé, veuf...) Marié.
Adresse Loutry Ste Chaspoule.
Profession : PDG de la chaîne de magasins Farces pour Sorciers Facétieux.

Famille

Famille Sang vraisemblablement pur.
Père Arthur Weasley, 67 ans, ancien directeur du service du détournement de l'artisanat moldu, ancien membre de l'Ordre du Phœnix. Aujourd'hui retraité, il savoure son temps libre en s'adonnant à sa passion, bricoler et collectionner des objets moldus. Mais il passe également beaucoup de temps avec sa femme Molly, qu'il aime toujours plus que tout, et est un vrai papy gateau avec ses petits enfants.
Mère Molly Weasleu, née Prewett. Une mère qui a toujours été une mère poule avec ses enfants qu'elle a parfois dû élever d'une main de fer. Une lueur de bonheur s'est éteinte dans ses yeux lorsqu'elle a perdu l'un des siens, mais son mari aimant, ses enfants, et maintenant sa ribambelle de petits-enfants, a su lui redonner son sourire d'antan.

> Frères et sœurs <
Par où commencer...

- William "Bill" Weasley est le frère qu'il admirait le plus durant son enfance. Il savait allier sagesse et bonne humeur, et malgré qu'il ait pris la voix de l'"illégalité" à l'école, contrairement à ses exploits studieux, il a toujours voulu lui ressembler. Bien sûr, il a décomplexé avec l'âge, mais il n'a pas perdu cette estime pour lui.

- Charlie Weasley est, malgré le fait qu'ils se ne se fréquentent pas souvent, le frère qui lui ressemble le plus, et dans lequel il arrive le mieux à se reconnaître. Ils sont aussi espiègles l'un que l'autre, et c'est parce qu'ils pensent souvent la même chose qu'ils ont si peu besoin de parler.

- Percy Weasley, était un grand compagnon de jeux dans l'enfance des jumeaux Weasley. Le fait qu'il soit devenu si studieux et si distant après sa rentrée à Poudlard est une trahison qu'ils n'ont pas pardonné, et n'ont pas hésité à s'en venger de multiples manières. Ils ne pensaient cependant pas qu'il irait jusqu'à couper les ponts, ce qui a été une grande déception. Mais ils l'attendaient depuis tellement longtemps qu'il n'a pas été question de le rejeter après son retour, bien qu'ils étaient les premiers à le blâmer. Ayant été très affecté par la mort de son petit frère, à laquelle il a assisté, il a été celui qui a le plus pris soin de George. Ce dernier lui doit beaucoup de l'avoir remis sur pied d'une main de fer, et ont maintenant un lien très particulier, qui conduira Percy à nommer son fils en hommage à son frère.

- Fred Weasley : Ce cas sera développé dans un autre chapitre, si vous le voulez bien...

- Le "petit Ronnie" a toujours été couvé par Fred et George. Couvé, dans leur langage, ça voulait bien sûr dire embêté en permanence, avec la bonne excuse que ça lui forgeait le caractère. Au final, George a été bien surpris de voir que son petit frère avait bien grandi (pas seulement par la taille), et qu'il était devenu un vrai homme. Il lui est aussi très reconnaissant de l'avoir soutenu, et de l'avoir fait rire à nouveau. Il fut ravi de pouvoir exploiter ce sens de l'humour - plus franc et jovial que le sien - en faisant de lui son employé, puis son partenaire, et enfin le directeur du magasin du Chemin de Traverse. Toujours, bien sûr, en tant que souffre-douleur...

- Ginevra "Ginny" Weasley, est sa petite soeur chérie, qu'il a encore plus couvé que Ron (c'est à dire encore plus embêté). Il ne l'a absolument pas vue grandir, et il y a encore moins cru lorsqu'elle s'est fiancée, mariée, et a eu son premier enfant avant lui. Il est devenu très fier d'elle, et se demande encore si cette superbe femme est la même personne à qui il ensorcelait les cheveux il y a quelques dizaines d'années...

Epouse et Enfants :

- Flute Weasley - née Winterbell - s'amusait à chaparder dans ses étalages alors qu'elle n'avait que 15 ans. Le sort de désillusion qu'elle jetait sur ses Boîtes à flemme pour ensuite les faire léviter ni vue ni connue auprès d'elle l'a tout simplement...Epoustouflé ! Aussi mesquine que lui, doté d'une ironie et d'un humour noir très tranchants, il décida de ne pas laisser filer ce petit génie du crime. Bien sûr, ayant 7 ans de moins que lui, il s'est attisé toutes les critiques de sa famille, (Percy fut plus ch... que jamais). Il attendit comme un grand ses dix-huit ans pour la demander en mariage. Si beaucoup de ses idées inspirent George pour ses créations, et qu'elle l'épaule souvent pour la réalisation, elle travaille à l'élaboration de nouveaux sortilèges pour divers laboratoires magiques. Ces missions sporadiques lui laissent le temps de s'occuper de leurs enfants, qui ont bien besoin de son autorité, avec un père aussi laxiste...

- Fred Jr est né le 31 juin 2004. Il est ce qu'on peut appeler sans retenue un "petit chieur". On ne cherchera pas les raisons, en tout cas, ça n'est certainement pas à cause du complet gâtisme d'un père qui lui passe tous ses caprices. Le fait est qu'il a très tôt développé un caractère impulsif et hyperactif, qui ne s'est pas arrangé avec les 400 coups que lui apprend son père. Curieusement, Fred n'aime pas beaucoup les longues heures assis dans une salle de classe. Impatient et extraverti, il aime le danger et ne veut apprendre que ce qui lui est utile, c'est à dire comment s'amuser le plus possible. Comme il aime beaucoup se dépenser, il est aussi un très bon joueur de Quidditch. Il comble son père de fierté, même s'il grandit beaucoup trop vite à son goût...

- Silk, née le 1er septembre 2007. C'est une jolie petite fille espiègle, mais beaucoup plus calme que son frère. Elle a le joli minois de sa mère et de beaux cheveux roux. Bien qu'elle soit plus sérieuse que son frère, elle a du mordant et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Elle ne pleure jamais quand il l'embête et, en général, sa vengeance est terrible. Elle est encore jeune mais est très prometteuse. George la trouve adorable, et n'hésite pas à la gâter aussi, pendant qu'il l'a encore à la maison tant qu'il veut, surtout qu'elle est très accrochée à son papa, qui est son idole.

Autres membres de la famille

- Harry Potter, le félon qui lui a volé sa soeur ! George a toujours été très admiratif devant ce petit bout d'homme qui a tant d'audace. Il a vite reconnu un enfant fragile, et l'a toujours considéré comme un petit frère. Mais il a vite compris que ce petit irait loin, et qu'il était déjà loin devant niveau courage et bonté. George ne serait pas où il serait sans son geste, et il lui sera toujours très reconnaissant pour ça. Il est très content pour sa soeur de la savoir entre de si bonnes mains, et de voir Harry goûter à un repos bien mérité.

- Andromeda Tonks et Ted Lupin font quasiment partie de la famille. Andromeda et Molly sont devenues des amies très proches, se soutenant mutuellement dans leurs tragédies respectives. Elle passait beaucoup de temps au Terrier, pour ne pas rester trop seule, c'est pour ca que Ted a passé beaucoup de temps chez les Weasley, en compagnie de son parrain, et de ceux qui sont devenus des oncles et des tantes pour lui.

- Nièces et neveux :
Sacré liste...
¤ Victoire Weasley, fille unique de Bill et Fleur.
Une très belle gamine, mais George a bien peur qu'elle n'ait trop hérité de sa mère, vu que le laxisme de Bill n'arrange rien.
¤ James, Albus et Lily Potter.
Adorables, comment aurait-il pu en être autrement ? Il pense que James, tout particulièrement, a un très bel avenir devant lui.
¤ Hugo et Rose Weasley.
Un peu trop sages à son goût..
¤ George Jr Weasley, fils de Percy.
Son neveu éponyme, malgré l'éducation exemplaire de son père, a un énorme potentiel humoristique. Il passe beaucoup de temps avec Fred, qui l'entraîne dans toutes sortes de bêtises, et George pressent qu'ils feront un très beau duo de batteurs dans l'équipe de Gryffondor.

- Il a beaucoup de contacts avec divers membres de la famille Delacour, qui viennent souvent rendre visite aux Weasley. Il se demande même s'il ne devrait pas sérieusement penser à faire des Farces pour Sorciers Facétieux une chaîne internationale...

Ethnologie

Description physique
Honte sur lui, George a été le premier Weasley de la génération à perdre le roux de ses cheveux. En effet, ses cheveux ont commencé à virer au gris vers 27 ans, et ont fini blancs à à peine 30 ans. A part ça, George a bien vieilli. Encore bien bâti, malgré la petite taille héritée de sa mère qu'il partage encore avec son frère Charlie, il a conservé la force qui faisait son talent de batteur. Il a toujours un air fatigué, sur le visage, qui n'est pas seulement dû au fait qu'il travaille beaucoup. Ses yeux, par contre, sont très vifs, et d'un bleu gris. Ils vagabondent toujours dans tous les sens, pour superviser tout ce qui se passe autour de lui, mais aussi à l'affût d'un mauvais coup à orchestrer, ou à la recherche d'une blague cinglante. Son sourire est rarement à pleine dents, ce qui lui donne souvent un aspect sournois.

Description morale et caractère
Son caractère a beaucoup fluctué au cours des années. Autrefois ambitieux et calculateur, il a viré à renfermé et impulsif à la mort de son frère. Il a appris a accepter ses faiblesses durant son année de deuil, et il a su très vite retrouver l'envie de rire et de nouvelles forces. Il est devenu quelqu'un de responsable et d'actif, un peu plus spontané qu'avant, avec moins de secrets et plus ouvert aux autres ; maintenant il a besoin de toute sa famille et de ses amis, au lieu d'une seule personne. Cependant, il n'est pas difficile de voir qu'il plaisante pour ne pas avoir à trop y penser. Et il lui arrive très souvent d'avoir des moments d'absence desquels il ne se sort pas facilement, sauf avec un bon coup de pied au derrière de la part de Percy. Il reste néanmoins son humour très particulier, c'est à dire s'amuser au dépend des autres. Ron devra beaucoup souffrir de son statut de "cobaye de démonstration" lors des tests et de mise en vente de tous ses nouveaux produits, et il s'amusera toujours autant à provoquer moult catastrophes dans les maisons familiales. Ses blagues sont également très cyniques, donc ne vous étonnez pas trop de toutes les piques qu'il vous lancera. Evidemment, il se calmera un peu quand il mettra au monde ses enfants, devenant un papa (à la grande moquerie de ses frères) complètement neuneu de ses petits. Toutefois, il est hors de question pour lui d'avoir des enfants trop sérieux, il les éduque donc à devenir de parfaites petites teignes (avec gentillesse, bien sûr...)

Particularité L'oreille gauche en moins. Bien que la médecine magique ait fait de gros progrès sur les blessures de magie noire, il refuse de se faire soigner. Il dit que les blessures de guerre, ça fait fantasmer les filles.
Son Patronus est un furet albinos.


Dernière édition par le Dim 18 Nov - 16:59, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polymorphicgirl.deviantart.com
George Weasley
Sorcier
Sorcier
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 26/09/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 40 ans, marié, deux enfants.
Année d'étude ou Emploi: Directeur Général de Weasley, Farces pour sorciers Facétieux.
Gallions:
500/100000  (500/100000)
MessageSujet: Re: George Weasley [Terminée !]   Ven 5 Oct - 23:43

Ce RP vous est présenté par les sociétés Kleenex©.
Passé

Ce n'est pas drôle.

Juste une silhouette, pour l'instant. Dans la brume, un être difforme et grotesque, qui se meut difficilement. Un quart de seconde, le cauchemar le frappe, et repart très vite chassé par sa conscience. Après tout, ce n'est pas possible. Mais l'ombre devient deux corps familiers. Il se précipite, l'effroi faisant lentement son apparition.
- Percy ! Il est blessé ?
Le visage de son grand frère se crispe en une grimace de douleur. Il ne peut pas parler. Doucement il se baisse et dépose Fred au sol, tendrement. Son visage est pâle et serein. George cherche les yeux de Percy. Ils sont désespérés. Ils parlent trop. Ils disent ce qu'il est encore impossible de lui annoncer de vive voix. George sourit.
- Ha, ha...
Ses yeux glissent vers Fred.
- Ha, ha, ha !...
Il le fait bien. Quel déconneur. Dans un moment pareil...Ses yeux se détournent vers Percy. Celui-ci les a fermés, son visage tendu par la souffrance. Une sombre bête se déverse alors dans tout son être.
- C'est bon...C'est bon, maintenant, arrête.
Au loin, des cris et des tirs retentissent, mais ici c'est le silence complet.
- Arrête, j'ai dit !
- George...murmure Percy.
- CE N'EST PAS DRÔLE !! hurle George. Son cri résonne dans le couloir. Percy se lève et lui fait face.
- George, répète-t-il un peu plus clairement.
- ARRÊTE, FRED !! crie désespérément George avant de s'effondrer sur le cadavre de son frère.
- ARRÊTE ! ARRÊTE CA, T'ENTENDS !! C'EST PAS DRÔLE ! C'EST PAS DRÔLE, CONNARD !!! hurle-t-il en secouant le corps de Fred de toutes ses forces.
- George ! s'écrie Percy, avant de le prendre par les épaules et le redresser. George, calme-toi. Il...Il ne fait pas semblant...
George fixe Fred sans le voir, tandis qu'une horrible chose grimpe sur sa nuque. Une horrible chose appelée désespoir prend pernicieusement sa place auprès de lui.
- Ha...
Un sourire vient au visage de George, un sourire affreux, sans joie, accompagne ses yeux absents.
- Ha...Ha, ha, ha !...Haha, hahaha !
Percy se serre un peu plus contre lui, tandis que des pas résonnent dans le couloir.
- Ha, ha ! Hahaha ! HA, HA, HA, HA !

La Chanson de Fred.

J'ai fait un rêve, Fred...J'ai fait un rêve affreux, tu sais...Dans ce rêve, tu...
- George ?
Rien ?...Personne dans le lit d'en face ? Pourquoi ce lit était-il vide ? Soudain, une énorme aiguille que le sommeil avait chassé, une horrible douleur appelée réalité, vint lui transpercer le coeur. La soudaine souffrance manqua de le faire vomir.
- George, lève-toi, c'est l'heure.
Percy...Son visage strict et sévère, toujours à dicter les règles.
- L'heure de quoi ? grommela-t-il.
- L'enterrement.
Curieusement, rien ne se produisit. Un vieux souvenir lui revint en mémoire.
- J'arrive, dit-il calmement.
Il prit la première robe qui lui tomba sous la main, s'habilla et descendit. L'ambiance dans la cuisine était en dessous du zéro absolu. Il lança un bonjour qui sembla s'évanouir dans l'air. Un vague écho lui revint, accompagné d'yeux larmoyants et de soupirs. Juste après, il marchait sur une petite route. Le brouillard et le froid les guidaient. L'un, allongé dans une calèche tirée par un cheval blanc, l'autre, debout, le suivait docilement. Des têtes rousses riaient, quelque part, au lointain, mais elles ne restèrent pas longtemps. Sans qu'il ne s'en rende compte, ils étaient déjà au cimetière. Ah oui, tiens, c'est vrai...C'était lui qui avait payé. Une aiguille le piqua, mais son coeur semblait sous anesthésie. Très vite, alors qu'ils marchaient au pas, ils étaient déjà devant le tombeau. Malgré quelques réticences, George avait obtenu un caveau double, où il le rejoindrait...bientôt ? L'aiguille grossit dans sa poitrine. Pourquoi ? Pourquoi lui et pas moi ? Après tout, quelle différence ? Sa tension chuta et il chancela. Des champs verdoyants et des parties de cache-cache le rattrapèrent. Un prètre commença un sermon qui eut du mal à lui parvenir. Le peu qui réussit s'effaça aussitôt.
- George ? l'appela son père. Il redressa la tête. Le silence environnant était effrayant.
- Quoi ? lança-t-il en le tranchant net.
- Tu...Tu n'avais pas dit que tu voudrais dire quelque chose ? murmura Arthur.
Ah bon ? Ses souvenirs lui revinrent douloureusement. Une chanson. Fred...
" Elle est vraiment trop bien cette chanson ! Sérieux, faut absolument qu'on la chante à mon enterrement ! "
Oh, Fred, pourquoi as-tu souri jusqu'aux oreilles en disant ça ?
- Si, je...s'entendit-il dire. Je...Je voudrais juste que...Que vous chantiez avec moi.
Il s'avança un peu. Tout le monde regardait son visage stoïque, ses yeux gris qui fuyaient l'ultime vision de Fred. Il rassembla tout le souffle qu'il avait coincé dans la gorge et entama :
" Some things in life are bad, They can really make you mad.
Other things just make you swear and curse. When you're chewing on life's gristle,
Don't grumble, give a wistle! And this'll help things turn out for the best...
And...
"
Sa voix résonna dans l'aube cruelle, seule et faible, mais pour le refrain Charlie le rejoignit, bientôt suivi par Bill et Percy.
"Always look on the bright side of life..."
Molly en était incapable, et fondit en larmes. George tint bon. Il le voyait, il voyait Fred rire. Il était fier de lui. Il riait tellement fort.
"So always look on the bright side of death! Just before you draw your terminal breath.
Life's a piece of shit, When you look at it.
Life's a laugh and death's a joke, it's true, You'll see it's all a show,
Keep 'em laughing as you go. Just remember that the last laugh is on you!
"

Et bientôt, le sombre cimetière résonna à l'unisson, un choeur de voix blessées, en hommage à la plus belle des philosophies. Le dernier message de Fred.
"Always look on the bright side of life..."

>Je ne peux plus m'habiller.<

- Il ne veut toujours pas descendre ? demanda Molly.
- Je ne pense pas, lança Charlie.
- Je vais aller le voir.
- Ce n'est pas une bonne idée, maman, rappella Percy. Tu veux un autre sort de Furoncles en pleine figure ?
- Il est choqué, le pauvre, il a besoin qu'on...
- Le laisse tranquille !
- Percy, dit Arthur calmement. Il ne peut pas rester tout seul, dans le noir...
Il se leva.
- Dans ce cas, j'y vais le premier.
Percy frappa à la porte de la chambre des jumeaux. Pas de réponse.
- George, c'est moi, Percy.
En collant son oreille à la porte de la chambre, il discerna un vague grognement. Il tourna la poignée et entra. George était assis par terre, complètement nu, dans un désordre apocalyptique. Les armoires renversées, les cartons sens dessus dessous, il s'était fait un nid dans les affaires de Fred.
- G, George, dit Percy, troublé. Qu'est-ce que tu fais ?
- Il n'y a que des doubles, Perce...
- Quoi ?
George saisit deux t-shirt identiques et les montra à Percy.
- Regarde !....Tu vois, ils sont tous en doubles ! dit George d'un ton vexé en voyant l'incrédulité de son frère. ... Comment je m'habille, moi ?...
Percy, soudainement, comprit, et fut frappé d'horreur, ressentant la détresse de George.
- Comment je m'habille, si y'a personne pour porter l'autre ?...
Percy se cacha le bas du visage dans la main. Le pauvre...Il ôta la robe qu'il portait et la tendit à George.
- Oh, merci...fit-il doucement en l'enfilant. Se retournant, il se rallongea dans le bazar des vêtements de Fred, respirant le parfum qu'il y avait laissé.
Ca ne pouvait plus durer, se dit Percy. Il ne pouvait pas le laisser comme ça. Il n'allait pas le laisser s'adonner à cette folie douce. Désolé, George. Tu dois rester avec nous.

BAM !!
- Hein ?
George se redressa, regardant tout autour de lui. Percy était debout, la baguette tendue, les meubles volaient dans toute la pièce. George s'énerva.
- Percy !! Qu'est-ce que tu...
Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que des cordes l'enserrèrent et l'immobilisèrent. Il l'emportait. Percy emportait toutes les affaires de Fred et les sortait de la pièce.
- Attends !! Où tu vas comme ça ?! cria George.
Percy sortit avec la commode, le bureau, ses habits et ses bibelots.
- ATTENDS !!
George était fou furieux, complètement hors de lui, et il se débattit de toutes ses forces pour se libérer. Il se déboîta une épaule et se craqua violemment plusieurs articulations avant de réussir à se délier.
- PERCYYY ! hurla-t-il de toutes ses forces en dévalant l'escalier. Il le vit à travers la fenêtre de la cuisine, finissant d'entasser les affaires dans le jardin.
- PERCY ! NON ! cria George en sortant de la maison.
- Incendio.
Avec le plus grand des désespoirs, George vit s'enflammer les derniers restes de Fred en ce monde.
- Non ! NOOOON !!!
George n'hésita pas une seconde et se rua vers les flammes. Peu importe ce qu'il pourrait récupérer, il ne fallait pas ! Non, Fred, encore un peu, je t'en prie, reste encore un peu...Il se jeta à corps perdu, les bras tendus dans le bûcher.
- GEORGE ! Tu es fou ?!
Il agrippa ce qu'il pouvait, il avait terriblement mal, son corps voulu se retirer mais ce qui lui restait d'esprit ne le lui ordonna pas. Soudain, des bras l'arrachèrent aux douloureuses blessures et le ramenèrent sur l'herbe fraîche. Il ne savait pas ce qu'il avait dans les mains mais il le serrait fort contre lui, ses mains et son torse brûlant toujours.
- George ! George lâche ça ! Aguamenti !
La fraîcheur de l'eau soigna un instant les brûlures, mais même lorsque la douleur revint, elle était misérable comparée à ce désastreux spectacle ; la robe de Poudlard de Fred s'effritant dans ses doigts.
- George ! rappella Percy à l'ordre.
Percy...Percy...Tout est de sa faute...Espèce de sale...
Rien n'aurait pu contenir la rage de George. Il s'élança sur son frère comme un dément, d'abord en lui assénant un coup de tête, puis en le martelant de ses poings, le faisant tomber au sol sous une avalanche de coups.
- George ! se scandalisèrent sa mère et ses frères.
- N'ap, n'approchez pas ! Laissez-le ! cria Percy en se protégeant du mieux qu'il pouvait de la furie de George.
Fred...Fred...! Fred !...Ne me laisse pas...Ne me laisse pas tout...seul...
Ses coups diminuèrent d'intensité, et, affaiblis, ses poings s'arrétèrent sur la poitrine de Percy. Son corps fut secoué de sanglots, son visage se tordit de douleur. Et, enfin, pour la première fois depuis les deux semaines déjà écoulées depuis la mort de Fred, George commença à pleurer. Il se laissa submerger par une douleur ignoble, une souffrance indicible, un désespoir abominable. Il pleura à s'en déchirer la poitrine. Percy se releva, en sang, et prit George dans ses bras. Il s'agrippa à son grand frère, en hurlant à la mort. Percy, les tympans et le coeur déchirés par ces cris, se laissa aller aux larmes avec lui, tandis que les flammes du bûcher funéraire commençaient à s'éteindre.


Dernière édition par le Sam 6 Oct - 15:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polymorphicgirl.deviantart.com
George Weasley
Sorcier
Sorcier
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 26/09/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 40 ans, marié, deux enfants.
Année d'étude ou Emploi: Directeur Général de Weasley, Farces pour sorciers Facétieux.
Gallions:
500/100000  (500/100000)
MessageSujet: Re: George Weasley [Terminée !]   Sam 6 Oct - 15:04

Et pourtant elle tourne...

- Comment ça, l'emmener chez toi ? s'exclama Molly.
- Regarde-le, maman ! soupira Percy. Même quand il sort de sa chambre, il passe des heures à gober sur n'importe quel objet ! Il y a des souvenirs dans chaque recoin de cette maison...Je ne vais quand même pas tout brûler !
Molly fronça les sourcils. Elle aussi, avait été choquée de voir Percy brûler les affaires de feu son fils, même si elle savait bien pourquoi il avait fait ça.
- Au moins, chez moi, il arrêtera de chercher son frère partout.
Molly avait le coeur un peu plus brisé à chaque fois que quelqu'un osait évoquer Fred. Percy était le seul à en parler ouvertement, les autres essayant un peu de distraire leur mère.
- C'est vrai que c'est pas une mauvaise idée, m'man, dit Charlie. Ca lui changera les idées.
- D'accord, d'accord !...
Mrs Weasley se leva, prit son plumeau, et entreprit un peu de nettoyage, pour ne pas laisser éclater son chagrin de voir ses fils s'éloigner d'elle.

- On y est, George.
- Hoa...C'est grand.
- Bah, pas tant que ça.
L'appartement était d'une propreté impeccable, chaque meuble parfaitement ajusté. Percy prit les affaires de George et alla les ranger dans un placard. George alla s'asseoir sur le canapé près de la fenêtre. Percy habitait dans un quartier moldu, près du ministère. Il y avait beaucoup de monde dans la rue. Des commerçants, des familles, des couples...Des tonnes de gens qui ne savaient pas que Fred était mort.

- Je suis rentré, George.
Il n'y avait pas beaucoup de progrès, depuis près de 15 jours que George habitait chez lui. Il passait la plupart du temps assis, à regarder par la fenêtre. Parfois complètement perdu dans ses pensées, parfois jouant avec des objets qui n'avaient rien à voir avec des jouets. Ou bien il lisait, pour s'évader un peu. Il parlait toujours très peu, répondant à peine aux questions de Percy.
- Dis, George...
- ...
- Tu ne veux pas sortir un peu ? Te ballader ?
George fixa Percy comme s'il avait sorti l'énormité du siècle.
- Non...
- Tu ne veux même pas voir d'autres personnes ? Tu n'arrêtes pas de recevoir du courrier de tes amis...
- Oh, oui, bien sûr. Des tas d'abrutis qui pensent qu'ils peuvent me comprendre. Qui croient qu'ils sont tristes. Qu'ils aillent se faire foutre.
Percy soupira. George commençait à être énervé. Oui, il recevait des tas de lettres de condoléances, de sympathie. Quelle bande de couillons. Ils croyaient connaître Fred ? Ils croient le connaître, lui ? Ils voulaient simplement voir quelqu'un de plus triste qu'eux pour se consoler et se déculpabiliser. Ils voulaient tous "aller de l'avant". Aller où ? Où aller sans Fred ? Des larmes commencèrent à perler au coin de ses yeux. Pourquoi tout ces gens riaient, dans cette rue ? Pourquoi les amoureux s'embrassaient ? George sanglota. Percy passa un bras autour de ses épaules.
Pourquoi est-ce que ce monde continuait de tourner sans Fred ?...

- Et le magasin ?
George fixa Percy comme s'il avait sorti une connerie grosse comme un géant.
- Tu vas le laisser comme ça ? Il est à l'abandon.
- Je sais, merci.
N'importe quoi. Rouvrir le magasin. Quel abruti. Certainement, tiens ! Je vais rouvrir le magasin tout seul...
Pourtant, un jour, il décida de sortir. Le traitement de Percy commençait à faire son effet. Il s'était demandé ce qu'il deviendrait. La rentrée des classes approchait. Un coin de sa conscience lui disait que c'était le meilleur moment pour le profit. Mais comment faire ? Comment supporter ça tout seul ?...Sur le Chemin de Traverse, il eut toutes les peines du monde à se débarrasser de ses connaissances qui venaient lui faire montre de leur compassion. Qu'ils aillent au diable. Voldemort n'a pas si bien travaillé que ça...
Enfin il arriva devant le rideau de fer baissé de leur...de son magasin. On aurait dit un fantôme au milieu de cette rue pleine de vie. George sortit sa clef et ouvrit le cadenas, avant de remonter le rideau. Une pimbêche avec sa fille demanda, les yeux plein d'espoir : "Vous rouvrez ?". George se tut un moment. La petite fille blonde le regardait avec un grand sourire. Il eut le coeur serré.
- Pas tout de suite, non...
Et après être rentré dans le magasin, il rabaissa le rideau. La vue de ce décor dans la pénombre lui fit l'effet d'un coup de batte de base-ball. Un formidable afflux de souvenirs remontèrent comme un tourbillon à la surface de son esprit. Il se revoyaient accrocher les affiches, mettre en ordre la vitrine, épater les gamins, rire ensemble de leurs âneries. Il l'entendait, il entendait le rire de Fred juste à côté de lui. Il plaqua ses mains sur ses oreilles et secoua la tête. Mais c'était inutile, les souvenirs le submergeait, dans chaque objet, chaque recoin, du sol au plafond, regorgeait des empreintes que Fred avait laissé. Il se remémora les expériences explosives, les petites disputes, les pièges tendus, et les filles avec lesquelles ils avaient flirté.
- CA SUFFIT ! hurla-t-il.
Et prenant sa baguette, il fit exploser la majeure partie des étagères du magasin. Après le grand fracas de l'éboulement des meubles, il se rua sur ceux encore debout et les renversa. Il frappa dans tout ce qui était à portée de lui, se frayant un chemin jusqu'au comptoir qu'il fit imploser d'un coup de baguette. Mais cet effort n'apaisa en rien la douleur. Fred...Dis moi...Dis le moi...Dis moi comment je fais pour vivre sans toi. Toi, tu sais pas, tu t'en fous, tu dors...Mais moi, je suis tout seul. J'ai peur, j'ai si peur.
Avant, le simple fait d'être tous les deux suffisait à leur bonheur. Mais maintenant, comment trouver une raison, un but ? Pourquoi continuer ? Et comment ? Ses jambes se dérobèrent sous lui, et il s'effondra en pleurs.

Au bout d'un long moment où il était à demi-évanoui, il entendit des voix à l'exérieur du magasin.
- C'est vrai ? Il est là ?
Puis trois coups contre le rideau de fer.
- George ? George tu es là ?
Cette voix...C'était Lee ! Qu'est-ce qu'il faisait là ?
Après un autre appel de Lee, George se mit debout et, malgré tous les rejets des autres personnes jusqu'à présent, se dépècha d'ouvrir à Lee qu'il avait subitement envie de voir. Le visage de ce grand gaillard apparut de l'autre côté de la vitrine. Il lui ouvrit la porte. Pour la première fois depuis la mort de son frère, ses zygomatiques se remirent à marcher.
- Salut, Lee !...
- George, mon dieu ! s'exclama Lee en voyant le bordel du magasin et l'état visiblement déplorable de son ami. Il rentra dans le magasin et George referma le rideau de fer.
- Lumos, prononça Lee.
Pendant un moment, il regarda autour de lui, ne sachant trop quoi dire à son ami. George était agréablement surpris de le voir. Maintenant qu'il avait supprimé les dernières traces de Fred dans ce magasin, il se rendait compte qu'il y avait autre chose qui le rattachait à lui. Et une chose bien vivante. Et, curieusement, les souvenirs de Lee, n'étaient pas douloureux.
- Mouais...Pas mal comme nouvelle déco ! ironisa Lee.
Un rire très faible sortit de la bouche de George. Rire quand même.

Après quelques échanges d'usage, Lee et George s'assirent sur deux cartons se faisant face.
- Alors ? Tu vas faire quoi maintenant ?
Faire ? Tu veux dire...Dans le futur ? Dans le futur où Fred ne sera pas ? George haussa les épaules.
- 'sais pas.
- Je suppose que tu ne veux pas rouvrir ce magasin...
- Ca se voit tant que ça ? ironisa George.
Lee caressa son petit bouc au menton.
- Tu ne parlais pas de racheter Zonko ?
- Ce n'est pas moi qui en parlais...répondit-il amèrement.
Lee ne se démonta pas.
- Et pourquoi tu ne le ferais pas ? Ca te permettrait de travailler ailleurs, de changer un peu d'air tout en continuant ton ancien job !
Pendant un instant, George sut qu'il avait raison, et que c'était une bonne idée. Mais est-ce qu'il en était capable ?...
- Tu pourrais engager de nouveaux employés, j'suis sûr que t'as encore assez d'argent pour ça !
- Oui, oui...soupira George.
Si Percy avait été celui qui l'avait empêché de tomber tout au fond du gouffre, Lee apparaissait comme un nouveau lien vers l'avenir. Une main tendue qu'il n'avait plus qu'à saisir. Mais il ne pouvait pas comprendre. Accepter de vivre c'était dire au revoir à Fred, et il n'avait pas encore assez de force pour ça...

- Ben voilà ! Juste à temps pour la prochaine sortie à Pré au Lard !
George se trouvait devant le bâtiment qui était maintenant le nouveau siège de Weasley, Farces pour Sorciers Facétieux. Les membres de sa famille au complet applaudirent pour fêter son ouverture. Bien sûr on l'avait poussé, il n'avait pratiquement rien fait. De plus il restait encore beaucoup de choses à faire. Mais...Ca lui allait. Avoir quelque chose à penser, des responsabilités à prendre...Lui faisait du bien. Evidemment ça serait difficile, tout seul. Mais...Pourquoi pas ?
Il entra dans le magasin vide. Tout était encore à faire.

Heureusement que ses frères et soeur étaient venus le seconder, il ne serait jamais venu à bout du réaménagement à temps pour le week end. Ca prenait forme.
- Aïe ! fit Percy.
- Ca va, Perce ? demanda George, inquiet.
- Oh, c'est rien, j'me suis juste coincé le doigt.
- Eh ben, fais gaffe à toi ! dit Ron. Tiens, j'ai une potion curative, mets-en vite avant d'avoir un bleu.
- C'est gentil, R...
PSHCHIIII !!! En débouchant le flacon, Percy s'était retrouvé instantanément recouvert de fumée rose qui le colora intégralement de la couleur du flamand. En enlevant ses lunettes - qui révélèrent que ses yeux aussi avaient été colorés - il brailla :
- RON !!
- Pff...Tsh...Pffwahahahaha !
Tous se retournèrent en direction du fond de la pièce. George était plié en deux :
- Hwa ha, ha, ha ! Haha, Percy, t'as l'air trop con ! Wah, ah, ah, ah !
Percy resta coi. Mais ce fut le seul, car Ron et Ginny ne se firent pas prier pour l'accompagner dans son fou rire. Depuis combien de temps n'avait-il pas ri ? Il avait oublié le bien que ça faisait. Fred aurait honte de lui. Il avait oublié son devoir, rire et faire rire, voilà à quoi ils avaient dévoué leur vie. Voilà ce qu'il devait continuer de faire. En essuyant ses yeux plein de larmes, George fit signe à Ron de venir vers lui, et lui montra un contrat de travail.

Le lendemain :

La suite, eh bien...Il vécut toujours en compagnie de Percy, mais dans un appartement un peu plus grand à Londres. Après un an de travail tranquille à Pré-au-Lard en compagnie de Ron, et de leur nouvel assistant Adam Oak, il se décida enfin à remettre en route le magasin du Chemin de Traverse avant la prochaine rentrée de Poudlard. Il en nomma Ron le manager, bien qu'il supervisa encore les affaires dans les deux. C'est là-bas qu'il prit la main dans le sac une petite chapardeuse à qui il fit faire des travaux d'intérêt dans le magasin. Il finit par la draguer un an plus tard et l'épouser trois ans après. A noter qu'il ouvrira un troisième magasin à 31 ans, situé à Godric's Hollow. Mais comme on le sait bien, les histoires heureuses n'ont guère d'intérêt, on se contentera donc d'un "ils vécurent heureux et eurent deux beaux enfants".

Scolarité & Informations Pratiques

Ecole
George est une légende vivante à Poudlard, avec ses innombrables exploits dans le domaine de la glande et de la gruge, et bien sûr avec sa spectaculaire évasion de l'école. Il y repassa régulièrement à l'aide des passages secrets, pas seulement pour venir y trouver une femme, mais surtout pour faire la promotion de ses nouveaux produits. Ses notes aux Buses furent désastreuses, et ne parlons pas des Aspics qu'il a séché. Ca ne l'empeche pas d'être l'une des plus grosses fortunes de la famille Weasley (la plus grosse ?...).

Baguette 26 cm, bois de saule, poussière de feu follet.
Animal de compagnie Un couple de chouettes effraies, Castor et Pollux, indispensable pour ses innombrables courriers.
Relations particulières Il a de très bonnes relations avec les employés de ses magasins, ainsi qu'avec les commerçants de Pré-Au-Lard. Il a également conservé l'amitié très précieuse de Lee Jordan, devenu un célèbre reporter, ainsi que celle de sa femme, Angelina, joueuse de Quidditch renommée.

Hors Jeu

Vous, derrière votre PC :
Pseudo ou prénom
Polymorph
Âge réel 19
Temps consacré sur le net par jour Hem. Pratiquement rien en semaine. Le projet d'avoir internet a mon appart' est à l'étude...Mais comptez sur moi pour geeker comme il faut le week end.
Comment avez-vous connu LeviCorpus ? La pub sur Asranum.
Ce qui vous a poussé à vous inscrire Je n'allais quand même pas laisser George tout seul.
Autre chose à rajouter ? Méfait accompli !


Dernière édition par le Dim 6 Jan - 0:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polymorphicgirl.deviantart.com
Prismarella Wegging
Poudlard
Poudlard
avatar

Nombre de messages : 1137
Age : 34
Date d'inscription : 31/07/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 39 ans - Célibataire
Année d'étude ou Emploi: Professeur de Runes
Gallions:
2500/100000  (2500/100000)
MessageSujet: Re: George Weasley [Terminée !]   Sam 6 Oct - 15:59

Fiche à l'étude petit Farceur !


~ 22 ans ne vous auront pas amochés ~
Enfin, presque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arestim.heavenforum.com/
Choixpeau
Poudlard
Poudlard
avatar

Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 26/07/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: HiHiHi
Année d'étude ou Emploi: HaHaHa
Gallions:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: George Weasley [Terminée !]   Mar 9 Oct - 22:42

Nous te souhaitons la bienvenue Georges !
Fiche validée


Ps : Ton avatar sans doute une de tes créations manque selon nous de couleur et donc d'encrage. Voudrais tu reprendre ton talent et ton matériel de dessin pour nous le fignoller ?
Mici l'artiste ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
George Weasley
Sorcier
Sorcier
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 26/09/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 40 ans, marié, deux enfants.
Année d'étude ou Emploi: Directeur Général de Weasley, Farces pour sorciers Facétieux.
Gallions:
500/100000  (500/100000)
MessageSujet: Re: George Weasley [Terminée !]   Dim 14 Oct - 17:19

Merci de m'accueillir parmi vous ! Very Happy
Je pourrais peaufiner un peu tout ça quand je serai de retour chez moi (toutes mes excuses pour ces absences, mais le train coûte tellement cher...), c'est à dire le prochain week end.
J'en profiterai pour vraiment commencer à jouer.
A bientot ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polymorphicgirl.deviantart.com
Adélia Mc Mahon
Poudlard
Poudlard
avatar

Nombre de messages : 716
Age : 38
Date d'inscription : 22/07/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 96 ans
Année d'étude ou Emploi: Directrice de Poudlard
Gallions:
2500/100000  (2500/100000)
MessageSujet: Re: George Weasley [Terminée !]   Dim 14 Oct - 17:46

Oki Doki Georges ^^

C'est sans pb Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://levi-corpus.activebb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: George Weasley [Terminée !]   

Revenir en haut Aller en bas
 
George Weasley [Terminée !]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» George Weasley !Fred serait -il dans les parages ?
» Ginny Weasley ~ Terminé ! :)
» George Weasley
» Dominique Weasley [terminée]
» Un matin Chat-lutteur | Molly Weasley [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LeviCorpus l'aprés épilogue :: Administration :: V1 :: Fiches V1-
Sauter vers: