Parce qu'une saga telle que celle là ne meurt jamais ...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Prismarella Wegging

Aller en bas 
AuteurMessage
Prismarella Wegging
Poudlard
Poudlard
avatar

Nombre de messages : 1137
Age : 34
Date d'inscription : 31/07/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 39 ans - Célibataire
Année d'étude ou Emploi: Professeur de Runes
Gallions:
2500/100000  (2500/100000)
MessageSujet: Prismarella Wegging   Dim 12 Aoû - 15:22

Carte d'Identité

Nom Wegging
Prénom(s) Prismarella Jane Mahala (qui signigie Femme en amérindien)
Âge 39 ans, mais si vous lui posez la question, elle répondra 35.
Jour et mois de naissance 21 juin
Etat civil Célibataire
Adresse Le pavillon dont elle a hérité se trouve à Winchester, dans le Hampshire, au Sud de l'Angleterre.
Profession : Professeur d'Etude de Runes (nouvelle arrivée)

Famille

Famille Sang-Mêlée
Père Emmet Wegging était un Moldu exerçant avec plaisir le métier d'horloger. Il est décédé très récemment, dans sa 61ème année et a laissé à ses enfants quelques biens, dont un pavillon dans le Sud de l'Angleterre.
Mère Adrielle Wegging, née Sahale, sorcière d'origine amérindienne, est décédée il y a de nombreuses années, lors d'une attaque de Mangemorts contre des Moldus, en 1997. Elle était cependant une Guérisseuse dont les talents ne faisaient pas l'unanimité...
Frères et sœurs Les Wegging ont eu quatre enfants, l'aînée, Prismarella, fera l'objet de plus amples détails plus bas. Viennent ensuite Gordon, plus jeune de deux ans, qui montre des aptitudes magiques, Jessalyn, enfant sans aucun pouvoir magique de quatre ans sa cadette, et sa jumelle, Pleasance, qui elle aussi ne semble pas dotée de capacités autre que la parole. Gorgon a effectué sa scolarité à Poudlard, dans la maison Poufsouffle, et ne montrait pas un grand intérêt pour les études. Préférant de loin le contact avec les gens, son sens du commerce l'a entraîné à accepter la gérance d'une boutique au Chemin de Traverse, vendant des chaudrons. Son réel souhait est cependant d'arriver à avoir sa propre échoppe, pour y commercialiser des objets Moldus. L'héritage de son père devrait le lui permettre...
Les Jumelles quant à elles, moldues, ont eu une vie plutôt normale, si ce n'est l'influence constante des deux petits sorciers en herbe. L'une est femme au foyer et élève ses cinq enfants, pendant que l'autre fait de la vente privée de bijoux... Le grand luxe.
Autres membres de la familleLes Wegging n'ont plus jamais eu de nouvelles de leur famille paternelle depuis que la condition de sorcière de l'épouse du seul homme de la famille les a fait fuir. Cependant, malgré qu'elle n'ait rencontré la famille de sa mère, amérindienne, que partiellement et très récemment, Prismarella porte un grand respect pour ses ancêtres, et ne tarit pas d'éloges sur ses illustres Guérisseurs et autres Shamans qui ont fait, parait-il, la gloire du nom de Sahale dans l'Ouest Américain. Elle se sent particulièrement proche de son arrière grand mère, Ozalee, qui fut une femme de poigne à l'esprit sage.

Ethnologie

Description physique Si Prismarella attire l'œil, c'est principalement pour ce physique exotique qu'on n'a plus, ou pas, l'habitude de voir à Poudlard. Sa taille honorable, bien que dans le mètre soixante dix, n'est pas ce qui peut fasciner. Non, ce serait plutôt ce visage envoûtant et extravagant qui lui vaut autant de regards. Si son teint halé atteste de ses origines mixtes, ses yeux extrêmement clairs prouvent que son père aura laissé tout de même son empreinte. Ils sont aquatiques et presque hypnotiques, et leur profondeur est sans fin, à tel point que les examiner trop longtemps peut faire cesser le temps. Cette électricité qu'ils dégagent illumine un visage fin au menton dessiné et au nez affirmé, sur des lèvres à la moue boudeuse dans une expression naturelle qui peut souvent passer pour de l'agacement au quotidien. Ses récents tatouages sur le front, les joues et les mains accentuent l'impression générale qu'elle dégage, ce mélange d'étrange mysticisme et de charisme tribal sur un corps de femme aux atouts non négligeables.
Vous la verrez souvent étirer ses lèvres à la courbe boudeuse en un petit sourire en coin, malicieux et presque espiègle, et son regard s'illumine souvent d'une multitudes d'expressions. En effet, si elle sait faire montre d'une allure digne et énigmatique, ses yeux ne peuvent mentir. Ils sont le reflet même de ce qu'elle ressent et on lit en elle beaucoup plus facilement qu'elle ne le souhaiterait. Cependant... encore faut-il pouvoir interpréter ces sensations à l'état brut, miroir d'une personnalité aux multiples facettes.
Sachant marier les couleurs avec une habile connaissance, Prismarella revêt ses formes généreuses (elle n'avouera pas avoir un sérieux complexe en ce qui concerne ses hanches, assez larges) avec des teintes bleutées, ou blanches, qui, alliées au doré de sa peau, forment une harmonie ethnique et déroutante d'exotisme.

Description morale et caractère Le caractère véritable de Prismarella n'est connu que de peu de personnes. Elle s'est permise une attitude naturelle avec sa famille, sans qu'elle ait pu là choisir ou non de se cacher, puisque eux seuls avaient le loisir d'apercevoir les différents aspects de sa personnalité. Deux autres personnes ont pu constater combien son caractère était entier, à savoir Alexander Mc Bride et Walter Wyrdwad, à l'époque ses deux meilleurs amis. Pour le reste du monde, et notamment pour les élèves et autres professeurs à Poudlard, c'est une femme à la personnalité bien trempée, et si l'on peut avouer quelque chose sur elle, c'est bien qu'elle sait ce qu'elle veut, qu'elle n'aime pas faire de concession, ou encore, que Prismarella est toujours en alerte. Attentive, éveillée et terriblement énergique, cette femme laisse, à qui a la chance de la côtoyer toute une journée, une impression de fatigue indéniable.
Si elle n'est pas, dans le fond, mauvaise gratuitement, elle se montre souvent moqueuse, malicieuse et fait preuve d'une irrésistible espièglerie, qui, bien qu'adoucit avec les années de maturité, ne manque pas une occasion de refaire surface, comme une abominable mélancolie enfantine. On peut largement déplorer son manque de mémoire, mais il apparaît qu'elle a la fâcheuse manie de choisir ce qu'elle souhaite mémoriser : les choses inutiles, selon elle (ce qui doit être appris par chœur, ce qui relève d'une trop grande superficialité, ou au contraire, d'un sérieux barbant) sont mises de côtés, et on la soupçonne de souvent en faire exprès (ce qui était le cas à l'époque avec les cours d'Histoire de la Magie...). Un caractère donc qui peut paraître impossible à vivre mais une incroyable tendresse et une grande capacité à être irrésistiblement attendrissante en font une femme qui, actuellement, est mieux comprise qu'à l'époque du Collège. En effet, à ce moment là, elle était plutôt considérée comme une erreur du Choixpeau : que faisait-elle à Serdaigle ? Pourtant, son intelligence n'est pas ou plus à prouver, et son instinct hors du commun en font une femme intéressante, bien que bavarde et trop curieuse, qui saura capter l'attention.
Un brin originale et avec un goût prononcé pour ce qui sort de l'ordinaire, elle est ouverte mais peu paraître un peu trop expéditive dans son jugement, sans pour autant pouvoir mettre les gens de côté. Son sens de la proximité envers les adultes peut paraître choquant, en tous cas, c'est quelqu'un de tactile qui ne peut s'empêcher de tenir le contact avec ceux avec qui elle échange quelques mots. Cependant, elle se montre, avec ses élèves, d'une grande compréhension, sachant enseigner avec beaucoup de malice des choses terriblement ennuyantes : les Runes.
Elle se montre orgueilleuse en peu de moments : lorsqu'elle parle de ses ancêtres, lorsqu'elle vante son Troll en Historie de la Magie, ou encore, lorsqu'elle hurle avoir trouvé la chambre des Secrets, dans sa cinquième année, et par la fautes de Certaines Personnes, elle n'a pas été celle qui l'a ouverte. Aventurière, elle était dans son adolescence beaucoup trop intrépide et avait tendance à prendre trop de risques, embarquant ses deux compères dans des quêtes fantasques et souvent inutiles. Mais ce picotement dans la colonne vertébrale, quelle ressent lorsqu'elle sortait de la Salle Commune de Serdaigle en pleine nuit était un carburant détonnant. Aujourd'hui, elle fait montre d'une plus grande prudence, l'âge adulte ayant fourni son lot de crainte qui n'existaient pas à l'époque. Prismarella est devenue une femme plus réfléchie, bien qu'elle ne soit pas ce qu'on pourrait appeler quelqu'un de très conventionnel, on n'imagine pas vraiment qu'elle soit professeur, mais il suffit de voir les étincelles électriques parcourir ses orbes bleues lorsqu'elle fait classe pour comprendre que quelque chose de mystique la pousse à enseigner.
Expressive et extravertie, elle s'est assagie à ce niveau là mais témoigne toujours d'une franchise déconcertante pouvant déstabiliser, elle a également pris conscience du pouvoir de séduction que peut avoir une femme à cet âge et ne manque pas de taquiner ceux qu'elle apprécie.
Cependant, ce caractère tranché cache une grande hésitation pour beaucoup de choses trop "adultes", et l'immaturité est sans doute partie intégrante de son être, ce qu'elle tente de cacher avec beaucoup d'efforts. Efforts qui tombent en poussière dès qu'elle a but un peu (elle ne tient pas à l'alcool) ou qu'elle est à l'aise avec de vieux amis...

Particularité Les tatouages sur son visage, sa peau brune et son regard d'acier en font une femme à l'allure exotique, extravagante et l'aura spirituelle qui la suit est fascinante. Elle a également un grand talent pour le dessin et ses traits sont d'un réalisme rare.

[...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arestim.heavenforum.com/
Prismarella Wegging
Poudlard
Poudlard
avatar

Nombre de messages : 1137
Age : 34
Date d'inscription : 31/07/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 39 ans - Célibataire
Année d'étude ou Emploi: Professeur de Runes
Gallions:
2500/100000  (2500/100000)
MessageSujet: Re: Prismarella Wegging   Dim 12 Aoû - 15:22

Passé

Votre histoire
Dans la petite famille Wegging, l'aînée arriva dans le milieu de Juin comme une véritable trésor, le fruit d'un mariage qui avait fait pourtant bien des problèmes. Comme souvent, malheureusement, les familles de Sorciers trouvent ces gens, les Moldus, des personnes très étranges peut être parfois peu recommandables. Mais a contrario, les Moldus, estiment que les Sorciers sont des êtres dangereux et trop anormaux... Et donc, révéler à ses parents que sa future épouse est une Sorcière, rend la noce plus délicate. Ce fut une journée très riche en rebondissements, en insultes aussi, que le regroupement d'une famille magique, somme toute très tolérante venant pour la plupart de l'Ouest des Etats Unis, et facilement reconnaissables comme étant des illuminés, des indiens (ce fut le mot le plus souvent répété) et surtout, des sorciers, et une famille de Moldus très propre sur elle, hermétique et méfiante, qui observa durant tout le repas ces personnes potentiellement dangereuse et jugées comme complètement folles.
La soirée se solda par une violente dispute, et le départ précipité de la famille Wegging, jurant qu'ils n'avaient plus de fils.

Ce fut quelques années après avoir goûté au calme d'une vie de couple qu'Emmet et Adrielle eurent une petite fille, un soleil, une pile électrique. Elle bénéficia d'une éducation magique, tout autant qu'elle était baignée dans la culture Moldue, les Wegging demeurant dans un petit pavillon de banlieue, tranquille et baigné de verdure. Prismarella bénéficia de deux années de calme avant l'arrivée d'un petit frère. Gordon, bien qu'enfant plus docile que sa sœur, était, selon la grande, une calamité. L'avantage étant qu'il était facilement embarqué dans ses aventures. Elle montra en effet très vite de grandes capacités à imaginer toutes sortes de contrées inexplorées, la balançoire devenant des grottes peuplées de cannibales, l'imposant cerisier transformé en cabane abritait des trésors et le bassin à poisson rouge regorgeait de sirènes.
Gordon suivait bien gentiment sa sœur et fut presque obligé de faire montre de ses talents magiques innés, où il aurait été noyé rapidement...
Prismarella aussi avait prouvé très tôt qu'elle avait des capacités magiques, et ses parents ne pouvaient rêver meilleure vie, malgré l'obligation pour eux de toujours être attentifs face aux trouvailles de leur fille.

Quatre ans suivirent avant l'arrivée de Jumelles, décidément Moldues, malgré les tentatives de Prismarella pour leur révéler leurs pouvoirs, en vain. Elles ne semblaient bonnes qu'à parler, sans cesse, et à rire des bêtises de leurs aînés. L'été de ses onze ans, la jeune fille aux yeux si clairs dessinait le plan qui permettrait d'aller du bassin à l'épicerie par les voies sous marines, alors qu'un majestueux hibou vint lui déposer une lettre, juste sous les yeux. L'écriture verte attira son attention et après lecture du courrier, elle revint, la poitrine gonflée d'orgueil, devant ses parents, pour se targuer d'avoir été choisie...
Sa scolarité à Poudlard ne fut reposante ni pour elle, ni pour ses amis. Elle n'en eut pas beaucoup, Alec et Wally, deux grosses têtes auxquelles elle s'attacha vite, sachant, elle, lire ce qui les rendait sans doute différents ou complètement fous. Serdaigle, sa Maison, a toujours été un sujet de controverse. Beaucoup dans sa maison chuchotaient qu'elle n'y avait pas sa place, que Griffondor aurait été une bien meilleure maison pour Prismarella. La sagesse de Wally et les bons mots d'Alec l'avaient toujours empêcher de prouver par les poings les tords de ceux qui murmuraient.

Les sept années qu'elle passa à Poudlard furent riches en apprentissage, et elle montra une grande maîtrise dans l'art de ce qui ne peut être appris dans un livre. Contrairement à Alec, elle avait l'instinct, et les matières comme la Divination ou les Runes furent une révélation. Cependant, elle prouva également qu'elle était incapable et qu'elle ne faisait aucun effort dans ce qui devait être appris, par chœur, et selon elle, sans nécessité de réflexion. L'Histoire de la Magie fut une catastrophe, malgré tous les efforts de ses deux acolytes pour lui enseigner, jamais elle ne réussit à s'y intéresser. Il en fut de même pour réussir à entrer dans la salle commune des Serdaigles. Pour ce qu'elle s'en souvient, elle n'a réussi que peu de fois à y entrer toute seule, ce qui explique pourquoi elle avait toujours besoin d'appeler à la rescousse Wally, qui avait trouvé une technique imparable pour cet exercice, ou Alec, qui avec un peu de concentration trouvait la réponse.
Elle obtint cependant ses BUSES et ensuite ses ASPICS, et au sortir de Poudlard commença seulement à s'interroger sur son avenir.

Se vantant quotidiennement à ces camarades qu'elle était la descendante de puissants Shamans Amérindiens, elle fut prise d'une irrésistible envie de les rencontrer, et partit aux Etats Unis. Officiellement, elle a trouvé plusieurs cousins éloignés, tantes et même une grand mère, et leur enseignement fut très enrichissant... Elle reste cependant étrangement floue lorsqu'elle en parle.

Malheureusement, quatre ans après son départ d'Angleterre, à l'heure où Harry Potter avait 17 ans, et où le Mage Noir prenait ses aises, les attaques successives contre les Moldus avaient poussés sa mère, Guérisseuse, à tout mettre en œuvre pour sauver les victimes de ces actes barbares. Lors d'un violent affrontement contre des Mangemorts, elle fut tuée sans grande difficulté, et cet événement força Prismarella à quitter les Etat Unis pour enterrer sa Mère. Elle retrouva alors son Père, qui semblait vieux de plus de vingt ans, amaigri et l'œil sans vie. Restant plusieurs mois pour accompagné Emmet dans cette terrible épreuve, elle tenta par plusieurs fois de le convaincre de quitter l'Angleterre, trop dangereuse, mais il refusa de quitter le pavillon qu'ils habitaient. Gordon et les Jumelles ayant quitté le foyer, Prismarella éprouva beaucoup de remords à repartir immédiatement, mais devant les suppliques de son père qui ne souhaitait pas gâcher la jeunesse de sa fille, elle le laissa seul et repartit aux Etats Unis, où, quelques jours à peine avant de décès de sa mère, elle avait envoyé une lettre à l'Académie de Salem, pour prendre la succession du Professeur de Runes, ayant fait valoir ses droits à la retraite.

De retour aux Etats Unis, Prismarella mit plusieurs mois à faire son deuil, bien que la présence de l'une de ses tantes dans la ville de Salem l'aide à combattre la neurasthénie qui s'était emparée d'elle. Se fut alors le temps des années calmes, et durant près de vingt ans, Prismarella Wegging enseigna à l'Académie avec brio. Cependant, un autre évènement tragique allait la pousser à rejoindre l'Angleterre... Elle apprit, par un hibou de Gordon, que la santé de leur père s'était aggravée depuis quelques mois, et qu'il montrait depuis quinze jours de gros signes de défaillance. Ne voulant pas être absente cette fois-là, elle fut contrainte de démissionner pour regagner le Royaume Uni, et resta au chevet de son père durant plusieurs jours.
La mort de sa femme ayant laissé une place trop vide, il n'avait pas réussi, en vingt ans, à refaire sa vie, et un matin, il n'était plus, emporté par le chagrin. Les obsèques passés, les enfants réunis prirent connaissance du Testament. Le pavillon de Winchester, ainsi qu'une petite somme d'argent correcte et plusieurs bijoux familiaux leur appartenaient. Les Jumelles étant mariées et ayant leur vie déjà construite dans la banlieue de Manchester laissèrent volontiers le Pavillon aux "sorciers". Gordon à son tour,préféra le laisser à Prismarella, qui lui céda en échange la somme laissée à la banque, afin qu'il réalise son rêve.

Elle se retrouva donc seule dans le Pavillon de Winchester, ne sachant désormais que faire, et ne se sentant pas le courage ni le cœur de le revendre... La Gazette du Sorcier lui indiqua alors qu'une place de Professeur de Runes s'était libérée, à Poudlard... Poudlard... Le reste de l'article la renseigna également sur la composition du corps professoral, et cette dernière information la fit trancher : elle irait à Poudlard.
Sortant sa vieille malle de l'époque, poussiéreuse et encore pleine de souvenir, elle engouffra ses quelques affaires après avoir écrit une longue lettre à la Directrice... Dans cette malle, son vieux journal intime se révéla à elle...

Citation :
Mardi 17 Septembre 1988
" Cher Journal,
Le Professeur Flitwick nous a donné un exposé à faire en Sortilèges. En plus, il m'a mise dans le groupe de Walter Wyrdwad et Alexander Mc Bride. Ce sont des intellos, des grosses têtes et des neuneux, plutôt mourir que de travailler avec eux ! "
[...]
Jeudi 19 Septembre 1988
" Cher Journal,
Walter W. est super fort en Sortilèges, et même s'il a souvent une tête d'ahuri, je crois qu'on va avoir une bonne note. Alexander Mc B. est un peu lourd mais il m'a prêté un livre sur les indiens d'amérique, qu'il a trouvé à la bibliothèque. Hugue K. a encore mis des macaronis dans son nez ce midi, j'ai bien rigolé..."
[...]
Vendredi 25 Décembre 1989
" Cher Journal,
Je ne suis pas certaine que mes cadeaux plaisent à Alec et Wally... Le livre sur les contre-maléfices que j'ai offert à Alec ne contenait rien sur les parades contre les métamorphoses de jambes en tentacule de pieuvre, et Wally a fait une drôle de tête lorsque le mini dragon en peluche que j'avais trouvé chez Zonko s'est mis à l'appeler Maman avant de s'envoler par la fenêtre. "
[...]
Lundi 12 janvier 1992
" Cher Journal,
Je n'ai pas trop le temps de te parler parce qu'on va dans deux minutes, à minuit piles, chercher la Chambre des Secrets avec Wally et Alec. Wally râle mais Alec a l'air impatient, je file, à plus tard ! "
[...]
Mercredi 30 juin 1992
" Cher Journal,
J'ai eu Troll en Histoire de la Magie... Je vais fêter ça avec Alec et Wally dans la Grande Salle !

Ps : j'ai eu O en Runes ! Cette nouille d'Alec a eu T en Etude des Moldus et Wally est exaspérant avec toutes ses bonnes notes."
[...]
Lundi 22 Avril 1994
" Cher Journal,
Je n'en peux plus... Walter me rend sourde avec tous ces conseils pour les ASPIC et Alec ne rend dingue en me forçant à réviser. J'ai l'ai embrassé hier, mais c'était un pari avec Cally. Je crois que Wally l'a su par Jeremy qui nous avait vu."
[...]
Mercredi 24 Avril 1994
" Cher Journal,
Je suis déprimée...
Alec ne me parle plus et Wally me regarde avec des yeux féroces."
[...]
Vendredi 26 Avril 1994
" Cher Journal,
Je suis allée voir Walter et lui ai dit que comme ça il n'y aurait pas de jaloux.
Je l'ai embrassé."
[...]
Dimanche 28 Avril 1994
" Cher Journal,
On a discuté longtemps avec Alec aujourd'hui, et je vais aller voir Wally tout à l'heure. Je crois que j'ai trouvé de quoi tout arranger. "
[...]

Scolarité & Informations Pratiques

Ecole Poudlard
Baguette 24,4 cm - Bois de Séquoia - Cheveux de Vélane
Maison préférée Serdaigle, son ancienne maison
Animal de compagnie Elle n'en a pas encore, mais souhaite en acquérir un bientôt, sans doute un chat.
Relations particulières Elle a d'excellentes relations avec Walter Widward et Alexander Mc Bride, mais étant nouvelle venue, elle ne connaît que la Directrice, puisqu'elle l'a eu comme Professeur de Métamorphose lorsqu'elle était élève à Poudlard.

Hors Jeu

Vous, derrière votre PC :
Pseudo ou prénom
Eris ou Discorde (des tonnes d'autres aussi, je suis également Dieu xD)
Âge réel 23 ans
Temps consacré sur le net par jour Tous les soirs et le week end ^_^
Comment avez-vous connu LeviCorpus ? Par Mina, une vile tentatrice que je ne remercierai jamais assez !
Ce qui vous a poussé à vous inscrire: J'avais déjà envie d'un forum Poudlard, et tout ici m'a décidée Smile et notamment le fait que je puisse participer à la conception.
Autre chose à rajouter ? Mina, je t'ayme Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arestim.heavenforum.com/
Choixpeau
Poudlard
Poudlard
avatar

Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 26/07/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: HiHiHi
Année d'étude ou Emploi: HaHaHa
Gallions:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Prismarella Wegging   Dim 12 Aoû - 20:04

Moi aussi ne t'aime I love you
Validée bien sûr : Ancienne maison Serdaigle ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prismarella Wegging   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prismarella Wegging
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LeviCorpus l'aprés épilogue :: Administration :: V1 :: Fiches V1-
Sauter vers: