Parce qu'une saga telle que celle là ne meurt jamais ...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alexiane Célia Sawer

Aller en bas 
AuteurMessage
Alexiane Célia Sawer
Sorcier
Sorcier
avatar

Nombre de messages : 402
Age : 24
Date d'inscription : 28/08/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 36 ans ; deux enfants : Alix, 11 ans, et Aeden qui en a 14.
Année d'étude ou Emploi: Commerçante, médecin, conseillère romantique.
Gallions:
505/100000  (505/100000)
MessageSujet: Alexiane Célia Sawer   Mar 28 Aoû - 13:24

Carte d'Identité

Nom : Sawer née Vaneker
Prénom(s) : Alexiane Célia
Âge : 36 ans
Jour et mois de naissance : 25 septembre
Etat civil : Divorcée de Thomas, dit Tom Sawer, Notaire.
Adresse 24, Warwick Street, Londres, Angleterre.
Profession : Herboriste, apothicaire, accessoirement médecin, et, pour arrondir les fins de mois, conseillère romantique.

Famille

Famille Moldue
Père Son père, Charles Vaneker est un Moldu d'origine suisse, mais elle a perdu contact avec lui et serait incapable de dire son âge ou sa profession.
Mère Emilia Vaneker, née Martin est une française. Elle travaille comme chef dans un restaurant à Toulouse, et envoie de temps en temps des lettres à sa fille.
Frères et sœurs Plus maintenant...
Autres membres de la famille Aeden et Alix, ses deux enfants qu'elle chérit plus que tout au monde.
[Cliquer sur les prénoms pour accéder aux fiches =)]

Ethnologie

Description physique Petite, Alexiane avait les cheveux d'un roux vif, hérités de son père, et des yeux d'un gris étonnant, d'une couleur défiant toutes les lois de la génétique, aucun de ses ancêtres n'ayant des iris identiques. Plus tard, durant son adolescence, elle entra en conflit avec son père, et, désireuse d'effacer tout lien avec lui, teint par magie sa longue chevelure en un gris bleuté assortit à ses yeux.
Son petit visage triangulaire est loin de la notion que l'on peut avoir de beauté. Sa bouche est fine et pincée, ses paumettes hautes, son nez légèrement écrasé.
C'est une femme petite et un peu ronde, qui aime se percher sur des talons pour le faire oublier. Elle est le plus souvent vêtue de robes de satin sombre aux décolletés de dentelle. Elle s'habille en noir non pas parce qu'elle aime ça, mais pour clamer son opposition au monde, son deuil. Elle est, en effet, restée un peu dans sa crise d'adolescence. Mais, lorsqu'elle est seule chez elle, ou en compagnie de sa fille, de ses proches, il lui arrive d'afficher sur elle des couleurs vives, des chapeaux colorés. En réalité, elle s'habille en sombre uniquement lorsqu'elle sort, pour montrer aux autres son avis, ses idéaux.
Son regard et son expression diffèrent selon les moments. Lorsqu'elle est joyeuse, comme la plupart du temps, ses traits sont détendus, ses yeux pétillent, un léger sourire s'étend en quasi permanence sur ses fines lèvres. Mais lorsqu'elle s'oppose à quelqu'un, elle prend un air décidé, une moue combative, et son regard gris vous fusille. Sa peau pâle et sa crinière grise lui donnent une apparence fantômatique. Sans parler de ses yeux, qui, à première vue, paraissent vide lorsqu'elle est en colère.
Description morale et caractère La première chose à savoir sur Alexiane : elle a longtemps méprisé le monde de la magie. Au fil du temps, elle a transformé le mépris en habitude, et désormais, découvre qu'il y a de bonnes choses chez les sorciers. Elle est restée adolescente, et affiche clairement ses opinions, n'hésite pas à se battre pour ses intérêts. Elle est très combative, et parfois un peu renfermée.
Mais, paradoxalement, malgré son air fantômatique et ses vêtements noirs, elle est très joyeuse. Elle est plutôt extravertie, et, à moins de vraiment hair quelqu'un, elle entamera toujours une conversation enjouée. Elle a ainsi de très bon souvenirs avec ses enfants et ses amis.
Elle n'a pas beaucoup confiance en elle, se pose beaucoup de questions. Elle se croit parfois schyzophrène. Elle a conscience de n'être que contraste, et se demande souvent ce que l'on peut dire d'elle. Mais, au bout de quelques minutes d'angoisse, elle hausse les épaules et se dit qu'après tout, pourquoi attacher tant d'importance aux autres ?
Tout simplement parce qu'elle déteste la solitude. Elle ne peut pas rester seule une minute sans s'arracher les cheveux et se ronger les ongles. Alix est d'ailleurs devenue très prudente, ne la laissant pas seule trop longtemps. Et, dans son angoisse, Alexiane se demande souvent comment elle fera, seule dans sa boutique, sans sa fille pour lui tenir compagnie. Puis, l'instant d'angoisse passé, elle se dit qu'elle rencontrera des gens, qu'elle sortira.
Car une de ses particularités est qu'elle s'attache très vite. Un sourire échangé et elle se considère comme amie de cette jeune fille. Quelques mots prononcés et elle aime déjà son interlocuteur.

En conclusion, disons que la jeune femme est un délicieux paradoxe, un contraste ambulant. Schyzophrénie ? Peut-être...
Particularité Une tache de naissance recouvre entièrement son omoplate gauche.
Autres : Elle a horreur du blanc. Cette couleur lui rappelle le malheur, l'hôpital, la mort, les blessures, ...

Scolarité & Informations Pratiques

Ecole Alexiane a fréquenté une école primaire de Moldus en France, avant d'aller étudier à l'Académie de Magie Beauxbatons.
Baguette Sa baguette est de bois de Saule, mesure 27 centimètres et contient un crin de licorne.
Patronus : une colombe
Relations particulières Elle connut Beth MacDuff avant sa mort, une Auror très respectable pour qui elle avait beaucoup d'admiration.
Elle a rencontré à Londres, dans l'un des nombreux endroits fréquentés par des sorciers, un autre français fraîchement arrivé. C'est Louis qui lui a conseillé d'ouvrir sa boutique à Pré-au-Lard, alors que lui-même s'y était installé depuis peu.
Il y aussi cette jeune fille, dynamique, très fraîche et qu'Alexiane espère revoir. Victoire s'était étalée sur le trottoir devant l'herboristerie du Chemin de Traverse en se prenant les pieds dans un pavé déscellé, et Alexiane, en bon médecin, s'était précipitée hors de sa boutique pour vérifier si elle ne s'était pas fait mal. Suivit une conversation très rafraîchissante.

Hors Jeu

Vous, derrière votre PC :
Pseudo ou prénom
Dame Patience
Âge réel : est-ce une chose à demander à une jeune fille respectable ?
Temps consacré sur le net par jour Beaucoup, beaucoup trop. Oui, vous avez des chances de me voir souvent.
Comment avez-vous connu LeviCorpus ? Par Tour de Jeu.
Ce qui vous a poussé à vous inscrire Un univers enfin complet, le respect de l'orthographe, du bon RP, des joueurs qui m'ont l'air talentueux, une administration agréable et un design simple et sympa.
Autre chose à rajouter ?


Dernière édition par Alexiane Célia Sawer le Mar 11 Mar - 20:44, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-volante.forumactif.com
Alexiane Célia Sawer
Sorcier
Sorcier
avatar

Nombre de messages : 402
Age : 24
Date d'inscription : 28/08/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 36 ans ; deux enfants : Alix, 11 ans, et Aeden qui en a 14.
Année d'étude ou Emploi: Commerçante, médecin, conseillère romantique.
Gallions:
505/100000  (505/100000)
MessageSujet: Re: Alexiane Célia Sawer   Sam 1 Sep - 21:09

Passé

Tout commença lorsque la famille de Charles Vaneker déménagea en France. Le père venait de lancer une extension de sa société à Toulouse, et partait s'installer définitivement dans cette ville, avec toute sa tribu. Son fils aîné, Charles, avait dix-neuf ans. Il fréquenta l'université du quartier, et y rencontra une jolie française, Emilia. Dès qu'ils eurent fini leurs études, il se marièrent et s'installèrent dans une petite maison en banlieue toulousaine. C'est là que naquit Aaron Vaneker, cheveux châtains, yeux marrons, de nationalité française.
Quatre ans plus tard, par un jour pluvieux de septembre, sa mère revint de la maternité, un couffin dans les bras. Dès que le jeune garçon aperçut les petits poings serrés, le visage serein de sa petite soeur, il fondit. Les deux enfants grandirent ensemble, dans leur banlieue toulousaine, au milieu de jardins, de parcs et de maisons proprettes. Il n'étaient jamais loin l'un de l'autre, et lorsque l'un d'entre eux faisait une bêtise, ce qui ne manquait pas d'arriver, l'autre le soutenait bravement devant la colère des parents. Alexiane idolâtrait son grand frère, répétant chaque mot qu'il prononçait, imitant ses gestes, calquant son caractère sur celui d'Aaron. Celui-ci atteint ses onze ans, entra au collège de quartier, promettant à sa soeur qu'elle le rejoindrait bientôt. Malheureusement, quatre ans plus tard, un hibou de Beauxbâtons laissa tomber une lettre sur leur perron, l'adresse écrite à l'encre turquoise indiquant "Alexiane Célia Vaneker, chambre bleue donnant sur le jardin, 36 rue des Alouettes, Toulouse."
Désemparée, Alexiane hurla, pleura, frappa. Elle avait toujours fait la même chose que son frère, réagit de la même manière, et voilà qu'elle se retrouvait devant une situation qu'il n'avait pas connue. Exaspéré, son frère l'emmena dans le jardin, et eut une longue conversation avec elle. Il lui expliqua à quel point elle avait de la chance d'être une sorcière, tout le bien qu'elle pourrait répandre autour d'elle avec la magie. Elle le frappa, le griffa. Lui expliqua qu'elle ne voulait pas être différente de lui. Il lui murmura des mots d'affection, la calma, lui parla d'avenir. Quelques jours plus tard, Alexiane était allongée sur son lit, plongée dans "l'Histoire de la magie". A côté d'elle étaient empilés des livres dont les différents titres étaient "Beauxbâtons", "Magie maboule pour sorciers sonnés", "le Quidditch à travers les âges", "Les pouvoirs que vous avez toujours eus sans le savoir et comment les utiliser maintenant que vous êtes un peu moins sages", "Le Livre des sorts et enchantements (niveau 1)" et autres ouvrages étonnants pour quelqu'un qui maudissait la magie trois jours auparavant. Elle était en effet, devenue si impatiente qu'elle avait tanné ses parents pour se rendre immédiatement au Chemin de Traverse version française et acheter toutes ses fournitures. Dans sa chambre, chaudron, baguette, kit de potion étaient éparpillés.

Elle entra donc à Beauxbâtons, émerveillée par le monde de la Magie. Quatre ans plus tard, Alexiane était très fière de faire partie de la communauté magique. Elle s'était mise à communiquer par lettre avec un sorcier anglais de son âge, qui allait, lui, dans une école nommée Poudlard. Ce jour-là, elle s'était disputée avec son père. Elle était dans la salle de bain, un flacon de teinture vide posé sur le rebord de la baignoire (eh oui, interdiction d'utiliser la magie, à cette époque), un magasine à la main, lorsque sa mère fit irruption, les yeux rouges. Elle lui annonça d'une voix tremblante que son frère s'était fait renverser par une voiture. Puis, quand elle fut à nouveau capable de prêter attention à ce qui l'entourait, elle se mit à lui hurler dessus pour la nouvelle couleur qu'elle avait donnée à ses cheveux.
Alexiane ne l'écouta pas. Dès qu'elle fut remise du choc qu'avait causé la nouvelle, elle courrut à l'hopital, bouscula son père qui était déjà auprès d'Aaron, tira une chaise et s'assit auprès du lit. Il était dans un état effroyable, et seul son visage dépassait du plâtre et des bandages qui lui recouvraient entièrement le corps. Elle lui parla comme il l'avait fait pour elle quatre ans auparavant, d'une voix basse et douce qu'elle n'a utilisée pour personne d'autre depuis. Elle resta à son chevet toute la nuit et le jour suivant, ne cessant de parler que pour reprendre sa respiration et boire. Le lendemain matin, elle céda la place à sa mère, et se mit en tête de contacter des hopitaux de sorciers. Une fois que cette idée eut germé, Alexiane ne put s'en débarrasser, et, après avoir consulté ses ouvrages pour en trouver la localisation, se rendit à l'un de ces établissements le plus proche.

Elle argumenta, supplia, hurla, mais rien n'y fit : on refusa d'admettre son frère à l'hôpital, sous prétexte qu'il était moldu et que sa blessure n'était pas magique. Exaspérée, sur le point d'étrangler la secrétaire qui lui annonçait cela, elle tourna les talons (n'oublia pas de claquer la porte ^^) et fit le tour des autres hôpitaux magiques qu'elle connaissait. Partout, on la mit plus ou moins poliment à la porte. Lorsqu'elle revint au chevet de son frère, sa foi dans la magie avait beaucoup diminué. Elle dégringola encore lorsqu'un médecin lui annonça qu'Aaron avait "franchit la frontière". Le vocabulaire qui était destiné à ne pas lui faire trop de peine lui donna envie d'arracher la tête de cet homme en blouse blanche. Au lieu de ça, encore une fois, elle repartit en arrière et rentra chez elle, l'esprit vide. Commença une période de dépression. Ses parents étaient désespérés, faisaient tout ce qu'ils pouvaient pour la faire sortir de sa chambre, sans résultat. Elle s'habillait de noir, non pas pour le deuil, mais pour le principe.
Puis vint la rentrée. Elle retourna sans conviction à Beauxbâtons, devint désagréable avec tout le monde. Ses amis commencèrent à couper les ponts, elle se mit à sécher les cours. Sa scolarité devenait désastreuse : elle était arrogante, répondait aux adultes comme à ses camarades, ses notes étaient en chute libre. Elle recevait plusieurs fois par mois des lettres de ses parents qui tentaient par tous les moyens de la faire reprendre pieds, le ton allant de la supplication à l'ordre, en passant par les menaces. Une fois ou deux, elle fut punie pour s'être battue dans les couloirs. Elle pleurait souvent, agressait verbalement ou physiquement quiconque s'approchait d'elle un peu trop près.
Elle se confiait à Thomas, son correspondant anglais. Elle lui disait son désespoir, ce qu'elle pensait des sorciers qui pouvaient faire du bien et laissaient mourir un garçon de dix-huit ans. Elle écrivait qu'elle, elle mettrait ses services à disposition de tous ceux dans le besoin. Il lui répondait d'une façon très similaire à celle d'Aaron, et cela la faisait à la fois pleurer et se sentir bien. Au cours des vacances scolaires de sa sixième année, une dispute violente éclata entre Alexiane et son père. Depuis la mort d'Aaron, elle n'avait pas cessé de se teindre les cheveux, et continuait de s'opposer à son père. Alors qu'elle tentait de couper court à une conversation portant à la fois sur sa dégaine et ses résultats scolaires en se dirigeant vers sa chambre, son père l'attrapa par le bras, qu'il lui tordit légèrement. Se voyant dans l'obligation de se retourner si elle ne voulait pas se retrouver avec un bras en moins, Alexiane s'exécuta. Alors qu'elle lui refaisait face, la main de l'homme se leva et frappa. Abasourdie, elle le regarda, une main sur la joue, ne pouvant réaliser. Au bout de longues minutes, elle tourna les talons, grimpa les escaliers quatre à quatre tandis que Charles Vaneker restait là, debout au beau milieu du salon.
Lorsqu'elle redescendit, traînant sa lourde valise derrière elle, puis sortit de la maison en claquant la porte, il ne fit rien pour la retenir. Elle s'installa dans une auberge de sorciers, et trouva la vie bien plus agréable loin de ses parents. Mais elle n'en oubliait pas pour autant son mépris pour le monde magique, et ne manquait pas une occasion de le faire savoir aux gens qui daignaient l'écouter (c'est à dire à Thomas xD). Le temps de retourner à l'école arriva. Sa septième année se passa avec des anicroches, certes, mais pas d'un nombre trop élevé. Elle n'eut plus de nouvelles de son père, mais reçut quelques lettres de sa mère.
Après qu'elle eut quitté l'Académie de Magie, aucun de ses proches n'eut plus de nouvelles. Lorsqu'elle réapparut, trois ans plus tard, de nombreux ragots coururent sur elle. Déjà : le lieu de sa réapparition. En effet, elle revint à la surface à Londres, sur le Chemin de Traverse. Ensuite, son nouveau statut. Elle était désormais mariée à Thomas, et portait le nom Sawer. La rumeur qui court raconte que, durant trois ans, Alexiane a étudié la médecine dans différents instituts moldus et sorciers. Quand à savoir si c'est vrai...
Moins d'un an après, Aeden vit le jour, dans une maison tranquille. Penchés sur son berceau, deux parents heureux et aimants. Ils étaient jeunes, certes, mais pleins de vie, et ils avaient si hâte de fonder leur famille... Elle voulait perpétuer la tradition, et en quelque sorte rendre hommage à son frère, en décidant que le prénom de son petit trésor commencerait par un A.
Trois ans plus tard, elle donna naissance à une petite fille. Le nom Alix lui vint tout seul, c'était une évidence.
Elle travaillait depuis plusieurs années au service des Oubliators, au Ministère de la Magie. Mais, à l'arrivée de sa fille, elle démissionna et ouvrit sa propre boutique de deux étages, sur le Chemin de Traverse. Elle vendait donc des herbes et des instruments de potion au rez-de chaussée, et consultait ses patients au second. La petite fille n'avait pas atteint ses deux ans lorsqu'Alexiane et Thomas se séparèrent. Ils ne s'entendaient plus depuis longtemps, aussi Tom était-il allé voir ailleurs. Si il y avait une chose qu'elle ne supportait pas, c'était l'infidélité, le manque de confiance. La dispute finit au tribunal, et elle obtenut la garde des enfants avec obligation de la remettre à son ex-mari un week end sur deux.
Le commerce d'Alexiane ne marchait pas très bien. En effet, le Chemin de Traverse était destiné à des étudiants et une boutique de ce genre là n'avait rien à y faire. Elle dut fermer. Au chômage, elle se mit à chercher désespérémment un emploi, passa de petit boulot en petit boulot. La jeune femme et ses enfants durent déménager, leur loyer étant trop élevé. Ils s'installèrent sur Warwick Street, rue qu'ils ne quittèrent plus. Lorsque sa fille eut quatre ans et son fils sept, elle était toujours au chômage. Thomas se voyait dans l'obligation de leur verser une pension, mais elle avait trop de fierté pour vivre uniquement sur l'argent d'un homme qu'elle détestait. Elle se résolut à reprendre son ancien emploi, qui venait de se libérer à nouveau. Elle fit donc un retour forcé au ministère, et y travailla comme Oubliator pendant les six années qui suivirent, avant de se faire renvoyer. Entre-temps, Aeden avait été envoyé à Poudlard dans la crainte. Crainte pour qui ? Pour sa soeur et sa mère, plus que pour lui-même. Peu après le renvoi d'Alexiane, la lettre de Poudlard destinée à Alix les trouva toutes deux dans une situation plus aisée qu'aupravant, certes, mais la mère de nouveau au chômage s'inquiétait pour ses enfants. C'est donc avec soulagement qu'elle accepta la proposition d'un vieil ami. Louis, en effet, lui vantait dans une lettre les avantages de Pré-au-Lard pour tenir un commerce. Elle y acheta un local, et s'apprêta à s'y installer dès la rentrée scolaire.



Dernière édition par Alexiane Célia Sawer le Ven 7 Mar - 0:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-volante.forumactif.com
Alexiane Célia Sawer
Sorcier
Sorcier
avatar

Nombre de messages : 402
Age : 24
Date d'inscription : 28/08/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 36 ans ; deux enfants : Alix, 11 ans, et Aeden qui en a 14.
Année d'étude ou Emploi: Commerçante, médecin, conseillère romantique.
Gallions:
505/100000  (505/100000)
MessageSujet: Re: Alexiane Célia Sawer   Sam 1 Sep - 21:45

Terminé mon caporal ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-volante.forumactif.com
Adélia Mc Mahon
Poudlard
Poudlard
avatar

Nombre de messages : 716
Age : 37
Date d'inscription : 22/07/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 96 ans
Année d'étude ou Emploi: Directrice de Poudlard
Gallions:
2500/100000  (2500/100000)
MessageSujet: Re: Alexiane Célia Sawer   Sam 1 Sep - 22:28

Fiche à l'étude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://levi-corpus.activebb.net
Choixpeau
Poudlard
Poudlard
avatar

Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 26/07/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: HiHiHi
Année d'étude ou Emploi: HaHaHa
Gallions:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Alexiane Célia Sawer   Sam 1 Sep - 23:25

Si ton passé a été difficile à digérer,
J'espère que l'avenir pour toi sera plus gai,
Mais en attendant,

FICHE VALIDEE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexiane Célia Sawer
Sorcier
Sorcier
avatar

Nombre de messages : 402
Age : 24
Date d'inscription : 28/08/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 36 ans ; deux enfants : Alix, 11 ans, et Aeden qui en a 14.
Année d'étude ou Emploi: Commerçante, médecin, conseillère romantique.
Gallions:
505/100000  (505/100000)
MessageSujet: Re: Alexiane Célia Sawer   Sam 1 Sep - 23:28

Ouah ! Merci !

J'ai donc tenu ma promesse et finit à temps !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-volante.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alexiane Célia Sawer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alexiane Célia Sawer
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I WANNA FEEL SOMETHING ? alexiane & ethan
» (11) ALEXIANE « i keep on running »
» ALEXIANE ? and if they say why, tell 'em that is human nature. ?
» (11) this is survival of the fittest, this is do or die + alexiane
» AVERY # -> « i am so clever that sometimes i don't understand a single word of what i am saying. » (ec.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LeviCorpus l'aprés épilogue :: Administration :: V1 :: Fiches V1-
Sauter vers: