Parce qu'une saga telle que celle là ne meurt jamais ...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jamais trop tard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Jamais trop tard   Sam 3 Mai - 0:13

[ Arrow Grande Salle]

Citation :
Owen...

Dès qu'elle eut posé un pied dans son dortoir, Mayko comprit qu'elle ne parviendrait pas à dormir avant longtemps. La soirée avait été écourtée par sa faute, mais la nuit était encore jeune. De toute manière, trop de pensées s'agitaient dans sa tête, trop d'émotions nouvelles et perturbantes qu'elle avait besoin d'analyser, de comprendre, de refouler peut-être... Ou bien d'accepter.

La jeune fille s'était immobilisée dans le dortoir sombre, n'écoutant que ce silence reposant. Si son cerveau pouvait se gêler et son coeur s'arrêter de battre, elle serait bien restée là, debout, dans la pénombre... Mais les images de la soirée lui revenaient sans cesse devant les yeux, à sa plus grande honte. Elle avait toujours aimé tout contrôler, alors pourquoi ces paroles confuses, cette fuite soudaine ? Inconsciemment, elle se voûta, comme sous le poids de sa honte et de sa culpabilité.

Qu'allait penser Owen d'elle ? Ce fut lorsque cette question se forma dans son esprit que Mayko comprit. Elle comprit l'importance qu'il avait prit pour elle, elle su qu'elle avait besoin de son approbation, de l'avoir près d'elle. Cela admit, Mayko décida de s'excuser tout de suite auprès du jeune homme, d'implorer son pardon, de lui expliquer du mieux qu'elle pouvait son comportement et enfin de lui faire une déclaration en bonne et due forme.

Sachant maintenant quoi faire, Mayko sentit un poids s'enlever de ses épaules. Sa décision prise, elle se hâta de prendre une feuille de parchemin, une plume et de l'encre et elle vint s'installer dans sa salle commune déserte. A la lumière de sa baguette et du feu ronflant dans la cheminée, elle prit une grande inspiration puis débuta sa lettre.


Citation :
J'aurais sans doute du te rattraper tout à l'heure, mais je suis certaine que devant toi j'aurais encore perdu tous mes moyens. Plutôt que de m'empêtrer dans mes explications, je vais faire ce que j'ai l'habitude : t'écrire. Après tout, c'est comme ça que nous nous sommes rencontrés tous les deux, et que nous sommes devenus amis. Et dire que nous avons passé des années en cours sans jamais s'adresser la parole... J'ai failli passer à côté de quelqu'un de bien, quelqu'un qui a su me comprendre et m'écouter quand j'en avais besoin. Je m'en voudrais tellement de perdre cette amitié, simplement parce que j'ai été stupide ! Voilà pourquoi je t'écris, Owen.

Tout à l'heure, j'ai eu peur, tout simplement. Ta si belle invitation m'a fait douter et m'a fait prendre conscience que j'avais pour toi certains sentiments que j'avais toujours...Cherché à éviter jusqu'à maintenant. Tu es un solitaire aussi, peut-être que tu me comprendras ? Jusqu'à présent j'avais du respect pour certaines personnes, de l'affection, mais c'est la première fois que j'éprouve vraiment de l'amour. Tu es la seule personne qui compte pour moi sur cette planète, et je suis si désolée de ne pas m'en être rendu compte avant... Mais je ne savais pas quoi faire, quoi dire, j'étais perdue...

Voilà... C'est dur pour moi de me mettre à nu comme ça. Je n'ai pas l'habitude de ne pas contrôler la situation, je te l'ai déjà dit d'ailleurs. J'espère de tout mon coeur que tu ne m'en voudras pas. Si je pouvais recommencer cette soirée pour qu'elle soit comme tu l'espérais, je le ferais... Mais c'est trop tard. Je m'en veux, si tu savais... J'ai un peu honte, aussi. Je n'aurais pas du partir comme ça. Je n'avais pas soif, et le jus de citrouille était amer.
Je t'aime...
Mayko


La Serdaigle ne relut pas sa lettre car elle savait que si elle le faisait, elle ne pourrait s'empêcher de la trouver horrible, et elle la jetterait au feu. Et puis elle recommencerait. Alors, autant l'envoyer maintenant... C'est avec un léger sourire aux lèvres qu'elle parcourut les couloirs du château, portant toujours sa tenue de bal. Elle avait tout dit dans cette lettre, maintenant, advienne que pourra.

Arrivée à la volière, elle ne mit pas longtemps à repérer Athéna, son hibou, qui l'accueillit avec un hullulement joyeux. Mayko confia sa lettre à la créature et resta un moment parmi les volatiles. Elle aimait cet endroit. Une brise nocture rafraichissait agréablement ses joues cuisantes, la vue sur le parc était imprenable et la lune brillait dans le ciel. D'ici, elle n'entendait pas la musique langoureuse du bal.
Revenir en haut Aller en bas
 
Jamais trop tard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il n'est jamais trop tard pour vivre ses rêves [ Étoile Brillante ].
» BigShow, il n'est jamais trop tard....:D
» apres l' heure, c'est trop tard
» europe ? je voulais être seule mais trop tard, j'étais déjà née.
» Trop tard ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LeviCorpus l'aprés épilogue :: Administration :: V1 :: Rp-
Sauter vers: