Parce qu'une saga telle que celle là ne meurt jamais ...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le chaperon noir et le loup asocial [suite]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eilendior Slytersin
Ordre des Secrets
Ordre des Secrets
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 36
Date d'inscription : 23/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 25 ans, en exil
Année d'étude ou Emploi: Expert en potions au Service des Usages Abusifs de la Magie
Gallions:
510/100000  (510/100000)
MessageSujet: Le chaperon noir et le loup asocial [suite]   Lun 25 Fév - 4:48

Eilendior tiqua légèrement quand elle parla des événements qui avaient bien pu se passer dans cette masure, qu'on appelait cabane hurlante. Il savait que la dernière guerre avait vu son combat final gémir non loin de là... Se pourrait-il que d'autres sombres événements aient eu lieu ce même soir dans la cabane hurlante? Décidément, qu'il se sentait bien inculte... Il devrait relire les journaux et autres écrits concernant la triste histoire de cette guerre ET de cette cabane. Cela lui éviterait peut-être de commettre bien des impairs par son ignorance déplorable... Et ce sentiment de cruelle ignorance se raviva plus fortement encore quand elle parla dans cette langue à la fois rude et mélodieuse, certainement une langue locale au vu des accents typiques qu'il avait déjà pu entendre dans la région...

Ainsi il avait vu juste. Aussi peu méfiante puisse-t-elle sembler, elle restait tout de même un tantinet sur ses gardes. Au moins il était assuré ne pas avoir affaire à une hurluberlue avide de sueurs froides et d'aventures vibrantes de noirceur...


- Oui, mieux vaudrait éviter l'intérieur, si c'est pour se retrouver au temps antique des moldus, répliqua-t-il d'une voix doucereusement basse, alors que ses fines lèvres pâles se retroussaient légèrement en une moue presque dégoûtée.

Les moldus! Que Merlin lui préserve le déshonneur et l'horreur de connaître un jour un environnement tel que le leur! Il n'aurait pu dire si la jeune femme détestait, ou dédaignait seulement les moldus, mais au moins elle ne semblait guère plus apprécier leurs moeurs que lui... encore un bon point. Trés bon point... décidément, elle lui plaisait de plus en plus.

Eilendior la conduisit donc tout près de la cabane branlante, leur dénichant un petit coin à l'abri des regards, mais pas trop isolé non plus, histoire de ne pas mettre la jeune fille mal à l'aise et de lui donner une porte de sortie rapide si elle en sentait le besoin. Et grâce à une petite rangée d'arbre à l'Est, ils étaient également à l'abri du vent, qui, bien que le temps soit au beau fixe, soufflait assez rudement, soulevant sans ménagement leur cape.

Le jeune homme métamorphosa alors un tronc d'arbre couché en banc, puis une petite souche brisée en table, afin d'y déposer son colis, qui commençait à lui peser. D'un geste élégant, il invita ensuite sa compagne à s'installer dans leur "salon" improvisé.


- Puis-je me permettre de savoir en quelle année vous êtes, jeune fille? s'enquit-il enfin, avide d'en connaître davantage sur Madurei, alors qu'il prenait place lui-même à l'une des extrémités de leur banc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madurei Wrytten
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 587
Age : 32
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 17 ans
Année d'étude ou Emploi: 7ième année. Nièce de Roy Kinnàn
Gallions:
525/100000  (525/100000)
MessageSujet: Re: Le chaperon noir et le loup asocial [suite]   Lun 25 Fév - 5:12

Madurei, marchant d'un pas alerte mais non dépourvu de nonchalance, put se rendre compte à la reprise d'Eilendior que le mot moldu ne l'avait pas laissé indifférent. Rapidement, et par habitude surtout, elle eut l'intuition qu'il devait être de Sang Pur. Mais en fait elle n'en avait aucune preuve : il pouvait très bien être un né moldu qui aurait rénié ses origines, un Sang mêlé qui se desespérait d'avoir des branches pourries dans son arbre généalogique. Cependant sa première impression resta la plus forte : était-ce parce qu'elle avait lu juste auparavant cette affiche de l'Ordre des Secrets ? Devenait-elle paranoïaque ?

Mais elle n'avait rien affiché de ses pensées, elle avait l'habitude de plonger dans ses songeries en retrait, sans que son attitude ne change à l'extérieur. Elle apprenait à différencier l'image qu'elle devait renvoyer à ceux qui l'entouraient, et et le fond bouillonant qu'elle était au fond d'elle. Par orgueil, et par instinct de survie.

Siegfried tournoyait dans le ciel, et lorsqu'ils arrivèrent à la cabane hurlante, il se posa à son sommet, regardant les deux sorciers de son regard sans lumière.

Madurei laissa son compagnon amménager les lieux comme il le fallait, et s'assit quand il en fit de même. L'endroit était paisible, et il était bon de profiter de l'air frais plutôt que d'aller s'enterrer dans un pub plein à craquer et nauséeux.


"En sixième année. Et pour préciser quelques généralités : je suis préfète. Fort heureusement, je ne fais pas de Quiddich, ce qui rachète ce défaut. "

énonça-t-elle, marquant bien toute la valeur qu'elle accordait à sa fonction. Elle avait accepté seulement parce qu'elle trouvait ironique qu'une Sang De Bourbe devenait préfète de la maison de Salazar Serpentard quand on connaît les antécédants -et les descendants...- de ce dernier. Mais mise à part ça, faire régner la loi l'obligeait à se fondre dans la peau d'une Mère la Morale qui ne lui allait pas du tout. Elle-même manquant de conviction dans le domaine de la sainteté des règlements, elle devait faire appel à tout son cynisme pour trouver l'envie de punir et châtier autour d'elle.

"Et vous ? Quelle école avez-vous fréquenté, et surtout pour devenir quoi une fois extirpé du milieu scolaire ?"

lui demanda-t-elle, afin d'en apprendre tout autant sur son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyde5.skyrock.com/
Eilendior Slytersin
Ordre des Secrets
Ordre des Secrets
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 36
Date d'inscription : 23/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 25 ans, en exil
Année d'étude ou Emploi: Expert en potions au Service des Usages Abusifs de la Magie
Gallions:
510/100000  (510/100000)
MessageSujet: Re: Le chaperon noir et le loup asocial [suite]   Lun 25 Fév - 5:34

Sixième année... Bien jeune en effet, et si mâture en même temps... Quel mystère cachait donc cette jeune fille pour que son esprit dépasse tant sa misérable condition de jeune humaine? Qu'avait-elle vécu, vu ou que pensait-elle pour paraître si grave? Mais au fond, se rappela Eilendior, il n'avait guère été bien différent d'elle quand il avait son âge. Peut-être leur caractère ironique et désabusé de tout et de rien leur conférait-il un regard plus critique et plus ombre sur le monde qui les entourait, leur donnant alors cet air hautain et grave qu'on leur cirtiquait tant... Oui, peut-être... Ou peut-être était-ce autre chose encore...

Du moins le concernant, il y avait autre chose, caché bien au fond de son âme noircie de rancoeur et de soif de vengeance... Son frère, son jumeau, cet être aimé qui l'avait quitté, abandonné à ce monde dur et cruel... Non, ce n'était pas le moment de repenser à toutes ces vieilles histoires. Il se fustigea alors mentalement pour ce moment de faiblesse passagère et se força à revenir à la réalité.


- Durmstrang, répondit-il laconiquement, guettant les possibles réactions de la jeune fille.

D'habitude ce nom avait tendance à arracher quelques frissons ou quelques expressions dégoûtées et méfiantes à ses interlocuteurs britanniques. Même si l'école n'enseignait plus les Arts Sombres comme il fut un temps, son ancienne réputation la précédait encore, poissant la peau de ses anciens élèves... Finalement, lui qui avait été si joyeux d'entrer dans cette prestigieuse école quand il était jeune se rendait compte maintenant que cela s'avérait parfois plus un poids sur son curriculum vitae, qu'un réel avantage...

- Je suis Polonais, précisa-t-il alors. Vous l'avez peut-être remarqué à mon léger accent de l'Est, même si celui-ci s'est considérablement estompé avec le temps. La Pologne... Un pays à la fois merveilleux et miséreux... Il dépent de Durmstrang.

Il se tut un instant, son regard se perdant momentanément dans le vague tandis que les vieux souvenirs refluaient à la surface de son esprit nostalgique.

- Et pour devenir Maître des potions.. Après quelques années d'errance... Je travaille depuis quelques jours à peine au Minsitère de la Magie Britannique en tant qu'Expert en potions.

D'habitude il n'aimait guère parler de lui et s'évertuait à dévier la conversation vers l'autre, afin d'en apprendre plus sur son interlocuteur... Mais avec Madurei, il se sentait moins... moins... moins sur la défensive, plus enclin à être un peu plus lui-même, moins faux en tout cas, moins dissimulateur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madurei Wrytten
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 587
Age : 32
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 17 ans
Année d'étude ou Emploi: 7ième année. Nièce de Roy Kinnàn
Gallions:
525/100000  (525/100000)
MessageSujet: Re: Le chaperon noir et le loup asocial [suite]   Lun 25 Fév - 6:02

Au mot de Dumstrang, une lueur fauve passa dans les yeux de Madurei :

"Même si cette école n'est plus ce qu'elle était, son nom a de quoi laisser rêveur... Nous avons une élève en cinquième année, fraîchement transférée de cet endroit. Je lui ai demandé si on pratiquait encore la magie noire officieusement, non seulement sa réponse m'a déçue, mais en plus j'ai eu l'impression que j'avais prononcé un juron au milieu d'un temple sacré. J'ai bien essayé de lui expliquer que magie noire ou magie blanche, tout dépendant de l'utilisateur, elle n'a rien voulu savoir. Je me heurte à une étroitesse d'esprit sans bornes."

Siegfried finit par descendre, en un vol souple et aérien. Il se posa à nouveau sur l'épaule de Madurei qui ne prêta pas attention à lui. Si elle restait on ne peut plus retenue dans ses gestes et l'intonation de sa voix, on pouvait tout de même sentir émaner d'elle une passion noire, douce mais acérée. Ce qui avait attiré l'oiseau. Il n'hésiterait pas à lui faire toc toc sur le crâne si elle s'emportait dans son lyrisme ténèbreux.

"Quelque chose qui me fait rigoler en particulier, c'est la dénomination des sorts impardonnables. L'Avada Kedavra, sortilège de la mort, le pire de tous... Tsss ! Soulevez un piano par un Wingardium Leviosa et laissez le tomber de trente étages sur la tête d'un individu lambda, et vous avez le même résultat. En plus salissant ceci dit."

Siegfried tourna le bec vers la chevelure noire, mais Madurei le pressentant arracha l'une de ses plumes d'une main aussi rapide qu'adroite. L'oiseau poussa un petit croassement aiguë, et n'aggrava pas son cas.

Mais Eilendior semblait lui aussi enclin à des mouvements nostalgiques et pseudo-sentimentaux. Mais Madurei ne lui ferait pas l'affront de poursuivre sur une évocation bucolique de la vieille Ecosse.


"Au ministère... J'avais toujours eu l'intime conviction qu'on ne pouvait y trouver, en grande majorité, que des gens rétrogrades et sans imagination. Me serais-je trompée ou vous avez pu le constater ?"

lui demanda-t-elle. Elle avait une assez mauvaise opinion des sphères du pouvoir. Peut-être à cause de son caractère asocial qui lui faisait dénigrer, malgré elle, toute tentative de cohésion sociale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyde5.skyrock.com/
Eilendior Slytersin
Ordre des Secrets
Ordre des Secrets
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 36
Date d'inscription : 23/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 25 ans, en exil
Année d'étude ou Emploi: Expert en potions au Service des Usages Abusifs de la Magie
Gallions:
510/100000  (510/100000)
MessageSujet: Re: Le chaperon noir et le loup asocial [suite]   Lun 25 Fév - 7:58

*Quelle passion dans cette voix si suave!* Ne put s'empêcher de noter Eilendior dans un coin de son esprit analytique. Et une passion qui n'était pas pour lui déplaire, au contraire.... Enfin, quelqu'un qui pensait comme lui, ou presque.

Oui, lui aussi pensait qu'au fond Arts Sombres et Magie Noire étaient deux choses différentes, se différenciant par les intentions du sorcier... Pour lui, même certains sorts des Arts dits Lumineux, plus communément appelés Magie Blanche, pouvaient s'apparenter à de la Magie Noire, ou du moins s'en approchaient étrangement. Sous prétexte que les Arts Sombres étaient dangereux, on les qualifiait de Magie Noire... Alors que bien souvent des sorts dits de Magie Blanche, pouvaient être bien plus nocifs, dangereux voire meurtriers que des sortilèges d'Arts Sombres. Mais personne ne semblait vouloir entendre cette version qui proclamait que Arts Sombres ne rimaient pas forcément avec Magie Noire.


- Oui, je suis assez d'accord avec vous. Tout n'est que question d'intention en fait. Si par exemple, l'idée me venait de lancer un sortilège de soins des Arts Sombres, on me traitera de mage noir, et on me poussera même peut-être à en devenir un, alors que finalement, je n'ai cherché qu'à... aider. Mais si quelqu'un de bonne réputation utilise un sortilège de lacération, soit disant de Magie Blanche, il ne sera pas renié.... Tout simplement parce que ce sort est classé dans ceux de... Bonne magie... Et pourtant mes intentions n'auraient pas été mauvaises, alors que les siennes si, n'est-ce pas?

Voilà qu'il était reparti sur sa théorie des Arts Sombres. Par Merlin, il fallait qu'il se surveille, il parlait beaucoup trop auprès de cette jeune femme.

- Mais il est dangereux de tenir de tels propos de nos jours, jeune fille. Mieux vaudrait surveiller vos paroles... D'autant plus quand vous parlez à quelqu'un censé travailler pour le Ministère.

Bon certes, il venait lui-même d'approuver ce qu'elle venait de dire, mais tout de même... Quelle imprudence, que ce soit venant d'elle ou venant de lui...

- Même si, je vous l'accorde, je pense être sur ce point effectivement moins étriqué d'esprit que la plupart de mes collègues, qui sont malheureusement, comme vous l'avez si bien dits, désespérément rétrogrades et sans imagination... Du moins pour une grande majorité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madurei Wrytten
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 587
Age : 32
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 17 ans
Année d'étude ou Emploi: 7ième année. Nièce de Roy Kinnàn
Gallions:
525/100000  (525/100000)
MessageSujet: Re: Le chaperon noir et le loup asocial [suite]   Lun 25 Fév - 17:26

"Tout à fait. Il y a là une sorte d'hypocrisie qui me dégoûte..."

Eilendior allait tout à fait dans son sens. Pour une histoire dénomination, les sorciers étaient catalogués dans les bons et les mauvais, alors que tout ne devait être que nuance et intention. Madurei ne trouvait pas beaucoup d'élèves pour discuter de cela à Poudlard. La plupart d'entre eux gardait une image très sardonique du sorcier qui s'intéresse aux arts obscurs, et les mettait trop aisément dans la catégorie des Mangemorts. Pas même des Mages noirs, mais directement parmi les partisans de Voldemort. Cela faisait 19 ans que le camp du bien avait remporté la victoire, et l'histoire aidant, on avait diabolisé les Arts Sombres.
Madurei ne niait pas que Voldemort et ses sbires avaient outrepassé certaines limites -surtout qu'elle même en aurait été victime si elle avait vécu à leur époque- mais il était regrettable que ses "vainqueurs" aient sombré dans une caricature de magie rose-bonbon.


"Je crois que je peux encore me permettre de parler ainsi, du fait de la justesse de mon âge..."

répondit Madurei en croisant les jambes, les bras sur le dossier du banc comme pour se mettre à l'aise :

"Mes 16 ans ne me rendent pas crédibles auprès des adultes. Mon intérêt pour les Arts Sombres passent pour une lubie d'adolescence : il faut bien que jeunesse se passe. Ils s'imaginent que, tout comme certains se complaisent dans le gothique pour se faire un style, je succombe à un petit effet de mode. Ainsi puis-je délier ma langue assez librement pour tester mes interlocuteurs. Il va sans dire que lorsque j'aurai obtenu mes ASPIC et que je serai une sorcière à part entière, je ferai du silence mon credo."

Elle ne changerait pas, elle le savait. L'adolescence ne la sortirait pas de ces idées-là. Son âme s'était figée le soit où elle avait perdu sa lumière. Comme elle l'avait contasté depuis lors, elle ne grandissait plus et ne faisait que vieillir dans sa tête.

"Censé travailler au ministère, hein ? Cela explique pourquoi vous manquez de prudence vous aussi."

dit-elle avec un léger sourire, presque imperceptible.

"La question que je me pose, c'est combien de temps allez-vous y rester... Vous finirez par vous sentir étouffé au milieu d'eux, non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyde5.skyrock.com/
Eilendior Slytersin
Ordre des Secrets
Ordre des Secrets
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 36
Date d'inscription : 23/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 25 ans, en exil
Année d'étude ou Emploi: Expert en potions au Service des Usages Abusifs de la Magie
Gallions:
510/100000  (510/100000)
MessageSujet: Re: Le chaperon noir et le loup asocial [suite]   Mar 26 Fév - 2:16

Son âge... Eilendior lui aurait bien rétorqué qu quiconque d'intelligent aurait pu remarquer qu'elle ne faisait pas son âge justement. Ses seize ans ne semblaient être qu'une façade... et apparemment une arme aussi entre les mains habiles de cette intelligence aiguisée.

Censé... Prudence... Etouffer... Que de mots forts de sens et frappants. Le jeune homme pouvait encore en sentir l'impact percutant faire écho dans son âme.


- Manquer de prudence? Moi? Mais qui donc pourrait rapporter de tels propos? Il n'y a personne d'autres ici... Ou peut-être vous? Mais comme vous l'avez si bien dit, vos seize ans ne joueraient pas en votre faveur, une fois encore, et il me serait aisé d'en prendre avantage pour me disculper des "horribles calomnies proférées à mon encontre"...

Sa voix suave et douce comme de la soie débordait en fait d'ironie mordante. En effet, il n'avait pas besoin d'elle pour que les calmonies à son propos se propagent à vitesse grand V dans son dos. Ne serait-ce que son allure, son attitude et son caractère souvent désagréable suffisaient à eux seuls... Non, en effet, même si une telle idée avait traversé l'esprit de Madurei, ce dont il doutait sévèrement, cela n'aurait guère d'impact... Sans compter que les dires d'une gamine de son soit-disant âge ne seraient probablement pas vraiment pris au sérieux...

Et pourtant...

Eilendior préféra toutefois ne pas relever le "censé". Oui, censé, car au plus profond de lui, il n'avait guère l'impression de travailler vraiment pour le Ministère. Il ne se sentait pas vraiment assujetti à cette institution. Pour lui, cet emploi n'était qu'un... tremplin, du moins l'espérait-il. Mais il ne comptait pas y moisir dix ans. Peut-etre un... voire deux.. mais guère davantage..
.

- Etouffé, répéta-t-il alors, ses lèvres se relevant légèrement en coin pour former un demi-sourire amusé. Sachez, jeune fille, que j'ai appris depuis longtemps à rester en apnée pour une longue durée... Et si le manque d'air se faisait trop pressant, je tacherai de voler celui des autres.

Il tourna alors la tête vers elle, détaillant plus clairement son profil.

- Mais par contre, vous concernant, je me demande comment vous ferez pour ne pas hurler de rage quand vous serez jetée dans la fosse aux lions à votre sortie de Poudlard?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madurei Wrytten
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 587
Age : 32
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 17 ans
Année d'étude ou Emploi: 7ième année. Nièce de Roy Kinnàn
Gallions:
525/100000  (525/100000)
MessageSujet: Re: Le chaperon noir et le loup asocial [suite]   Mar 26 Fév - 3:26

"Je me demande franchement : si on nous met côte à côte, lequel paraîtra le plus crédible... ?"

affirma-t-elle en prenant un air songeur. Mais il n'y avait rien de sérieux dans sa voix : parler d'Eilendior à qui que ce soit ne lui viendrait pas à l'esprit. Si réellement il avait des aspirations ténèbreuses, cela la déservirait elle-même. On l'accuserait d'avoir de mauvaises fréquentations et elle inspirerait la méfiance.
Mais au moins, il lui apprenait une autre chose : il ne parlait donc pas ainsi à tort et à travers. Car son attitude aurait pu laisser penser le contraire : en effet, elle le connaissait à peine, et il se laissait aller à des paroles qui, en d'autres circonstances, lui porteraient férocement préjudice. Travailler au ministère implique un certain standing en dehors de son travail.


"Oh, je ne pense pas que ce sera un moment pénible pour moi : je ne compte pas trouver un emploi pour rentrer dans le rang dès ma sortie de l'école ou m'encombrer de qui que ce soit. Bien au contraire, j'ai l'intention d'en profiter... Je vais..."

Elle fit un mouvement de la main comme pour illustrer son propos.

"... disparaître. J'ai des envies de grand large. Je m'impose les 7 années de Poudlard pour avoir les bases, et le reste, je le compléterai par mes propres moyens."

Son corbeau eut un petit moment d'agitation sur son épaule, et Madurei lui caressa le bec de deux doigts furtifs :

"Tu viendras avec moi, Siegfried..."

Il sembla se détendre...

"... si tu n'es pas mort de vieillesse..."

Il se crispa d'un coup, et ses ailes frémirent sous l'impulsion de tics nerveux. Madurei ne sembla pas y prendre garde et continua :

"Je dois avouer que je ne prends même pas la peine de m'établir un plan précis, je préfère me fier au hasard. Nous n'avons qu'une vie, et en prévoir les grandes lignes directives c'est en faire un roman à sens unique."

Et un long chemin ennuyeux par la même occasion. Madurei avait foi en l'inspiration qu'elle aurait sur le moment, et pour l'heure elle s'occupait de ses études présentes pour être boostée au maximum le jour où elle quittera les murs de Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyde5.skyrock.com/
Eilendior Slytersin
Ordre des Secrets
Ordre des Secrets
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 36
Date d'inscription : 23/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 25 ans, en exil
Année d'étude ou Emploi: Expert en potions au Service des Usages Abusifs de la Magie
Gallions:
510/100000  (510/100000)
MessageSujet: Re: Le chaperon noir et le loup asocial [suite]   Mar 26 Fév - 4:16

Eilendior émit un léger ricanement quand elle évoqua sa crédibilité... Non, elle avait raison, une fois encore, il n'était guère crédible en agent ministériel. Mais en fait, il n'en avait rien à faire d'être crédible aux yeux de ces amoureux des Sangs de Bourbe et de ces crétins congénitaux soit-disant bien pensants. Du moment qu'il paraissait crédible dans son domaine et aux yeux des Sangs Purs ayant des convictions similaires aux siennes, c'est tout ce qui lui importait...

Il se contenta de l'écouter, elle d'un abord si froid, mais qui s'épanchait soudainement si facilement. Et son petit jeu avec le corbeau était plutôt... amusant. Oui, amusant. Etrange d'ailleurs comment avec cette jeune fille tout devenait aux yeux d'Eilendior soudain plus plaisant, plus amusant... Lui qui d'ordinaire se montrait blasé de tout et de rien.


- Moi aussi j'ai pensé ça, quand j'avais votre âge.

A l'entendre, on aurait dit qu'il avait dépassé le demi-siècle...

- Moi aussi j'étais avide de liberté. J'ai voulu disparaître, prendre le large... Et j'ai erré quelques années comme ça, voyageant à travers le monde, allant de pays en pays. J'ai vu des choses extrêmement intéressantes, magnifiques, certaines monstrueuses au contraire, dangereuses parfois. Quelques cicatrices en attestent, ajouta-t-il en désignant subrepticement la fine cicatrice à peine visible que le corbeau avait bien failli aviver tout à l'heure.

Il s'accorda un moment de réflexion, avant de reprendre, d'une voix soudain plus rauque, chargée d'émotions presque, contrastant étrangement avec le masque froid qu'il s'efforçait d'arborer devant les autres :

- Oui, j'ai appris des tas de choses. C'est une expérience que je ne regrette pas... mais... Mais au final, cette expérience vous lasse, vous use. C'est éprouvant, surtout quand on ne sait jamais où manger ni dormir, comme parfois cela peut arriver dans ce genre d'aventures... Et finalement, tout ce que vous pensiez pouvoir fuir de la sorte, vous rattrape, et plus violemment encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madurei Wrytten
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 587
Age : 32
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 17 ans
Année d'étude ou Emploi: 7ième année. Nièce de Roy Kinnàn
Gallions:
525/100000  (525/100000)
MessageSujet: Re: Le chaperon noir et le loup asocial [suite]   Mar 26 Fév - 4:45


Etait-il son portrait vieilli de quelques années ? Elle observa méticuleusement les traits de son visage, mais sans rendre son regard impoli et trop pressant. Elle avait le don rare de disséquer une personne par le biais de ses yeux sans lui donner l'impression qu'elle était l'objet de son étude.
Il devait avoir une dizaine d'années de plus qu'elle. Et on sentait, à travers ces cicatrices, à travers la rudesse de sa figure, la fatigue, la lassitude, qui recouvraient tout de même un certain mordant. Mais elle se demanda justement ce qu'il pouvait encore attendre de son destin. Cela l'intéressait plus que ça ne l'aurait dû. Elle voulait suivre une route à peu près semblable à la sienne, et même si elle ne voulait pas élaborer sa destinée dans l'ensemble, éviter les culs de sac n'étaient pas du luxe.


"Que cherchiez-vous à fuir ?"

Ce n'était pas la question qu'elle pensait poser en premier, mais elle était sortie toute seule. Car le mot de fuite avait résonné dans son esprit sans qu'elle ne s'en aperçoive. Car, elle, Madurei, n'avait pas l'impression que son besoin de liberté et de conquête s'apparentait à une fuite. Bien sur, on pouvait très bien penser que la perte de sa soeur aînée avait creusé un chagrin éternel dans son coeur, et qu'elle n'avait jamais fait son deuil, et que c'était cette souffrance qui l'avait durcie jusqu'à ce jour. Et que disparaître dans la nature, donc, serait tenter de s'en éloigner. Mais elle vivait avec. Et même en partant vers des horizons nouveaux, sa douleur l'accompagnerait, comme une amie intime qui marcherait auprès d'elle, et qui lui tiendrait la main par moment. Plus qu'une fuite, c'était une quête, une recherche qui la poussait en avant.
Mais cela, elle ne l'exposerait pas. Même si cette soif d'ailleurs était sa force, elle dissimulait sa plus grande faiblesse. Madurei avait toujours pris un soin infini à la cacher, et rien ne pourrait justifier qu'elle laisse tomber le masque.
En revanche, il semblait qu'Eilendior avait été motivé par d'autres raisons. Peut-être même une cause obscure à la clé.

Madurei regardait Eilendior, son visage était devenu grave, inébranlable comme celui d'une statue, mais ses yeux semblaient luire comme deux lanternes dans une nuit noire.


"Fuyez-vous encore, ou alors... pensez-vous avoir trouvé le moyen de vous libérer de vos démons ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyde5.skyrock.com/
Eilendior Slytersin
Ordre des Secrets
Ordre des Secrets
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 36
Date d'inscription : 23/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 25 ans, en exil
Année d'étude ou Emploi: Expert en potions au Service des Usages Abusifs de la Magie
Gallions:
510/100000  (510/100000)
MessageSujet: Re: Le chaperon noir et le loup asocial [suite]   Mar 26 Fév - 5:07

Elle était décidément bien trop perspicace, et semblait découvrir instinctivement le secret caché que chaque mot pouvait receler... Il avait l'impression de devenir transparent soudain, ainsi passé au crible de ses yeux d'émeraude si perçants et si brillants de vive intelligence. Il était apparemment devenu un nouveau sujet d'études pour la jeune fille.

En d'autres occasion, il en aurait été contrarié, voire furieux, mais là, au contraire cela l'amusait... et le troublait en même temps.

Que fuyait-il? Beaucoup de choses en fait... Son grand-père, sa famille, son nom, son passé, le souvenir de son frère jumeau décédé qui ne cessait de le hanter jour et nuit... Mais il avait compris que, où qu'il aille, les yeux bleu nuit de son frère le suppliant de l'aider et de le soutirer de sous les coups de son grand-père ne cesseraient jamais de le poursuivre toute sa vie. Pourquoi n'avait-il rien fait? Pourquoi était-il resté si bêtement tétanisé par la peur? Il n'était qu'un lâche. Un lâche... C'est lui qui aurait dû mourir, pas son frère...

Quant à ses démons... Non, il n'en serait jamais libéré. Jamais... Mais il pourrait peut-être les apaiser quelque peu en se vengeant.. En se vengeant de son grand-père d'une part et de tous ceux qui n'avaient eu de cesse de dénigrer son Sang Pur, que ce soit les Impurs, les Sangs-Mêlés ou Sangs de Bourbe, ou pire, les moldus... Bref, il se vengerait de tous ceux qui n'avaient eu de cesse de détruire son monde autour de lui... Se venger... Oui, douce lithanie qui peut-être suffirait à apaiser ses démons.


- Je cherchais à fuir beaucoup de choses. Beaucoup de choses... Mais ce sont des choses qui ont finalement voyagé avec moi pour la plupart.

Son discours devait certainement paraître flou... pour ne pas dire plus, mais il n'avait aucunement l'intention d'en révéler davantage à la jeune curieuse, aussi charmante soit-elle.

- Et pour mes démons, non, je ne pense pas avoir trouvé un moyen de m'en libérer, mais peut-être pourrais-je espérer les apaiser quelque peu...

Oui, peut-être... Peut-être avait-il enfin trouvé une solution ici... dans ce pays si triste et si nostalgique... Oui, peut-être l'Ordre lui apporterait-il une solution... Ou du moins les connaissances et la puissance de trouver la solution lui-même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madurei Wrytten
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 587
Age : 32
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 17 ans
Année d'étude ou Emploi: 7ième année. Nièce de Roy Kinnàn
Gallions:
525/100000  (525/100000)
MessageSujet: Re: Le chaperon noir et le loup asocial [suite]   Mar 26 Fév - 5:45

Il avait répondu de manière évasive, mais elle ne s'attendait pas à ce qu'il se livre d'un coup sur son passé. Une telle réaction l'aurait plus qu'étonnée, et elle aurait dû revoir son jugement sur lui à la baisse. Ceux qui s'épanchent trop vite sont souvent des égocentrico-lyriques à la Jean Jacque-Rousseau.

"Vous vous rendez compte que vous n'êtes même pas au quart de votre vie ?"

lâcha-t-elle dans un soupir. Les sorciers vivaient facilement plus de 100 ans. Et s'il avait déjà la lassitude d'un vieux loup de mer qui avait navigué sur des mers innombrables, le reste du voyage s'annonçait mal.

"Enfin, en écartant les accidents et autres subtilités du genre... Tout cela n'est pas très réjouissant. On m'a souvent dit que la vie n'était qu'une blague et que mon tort était de la prendre au sérieux."

Elle regarda un instant au loin, les yeux brumeux, avant de lancer séchement :

"Foutaise ! Le sens de l'humour est une qualité typiquement humaine, la vie n'en a rien à faire..."

Elle décroisa les jambes : Siegfried s'agitait, il se posa sur ses cuisses et elle caressa son duvet noir dans son dos. Mais cet instant tourna court, le corbeau s'envola brusquement dans un bruissement d'ailes sonores, et il fila droit vers l'horizon, direction que Madurei savait être celle de Poudlard.

"Mmmh... Ce doit être l'heure du repas des hiboux de la volière... L'appel du ventre. Il n'y a pas plus ingrat qu'un estomac creux."

En effet, Siegfired avait très vite oublié ses doutes envers l'inconnu qui s'entretenait avec sa maîtresse et son instinct protecteur. Madurei se leva donc à son tour :

"Je ne vais pas tarder... Une charmante dissertation attend bien sagement sa troisième partie et sa conclusion... Si vous avez le temps de m'accompagner jusqu'au bout du chemin, ce serait avec plaisir que je continuerai la conversation."

dit-elle d'une voix sincère, même si elle gardait sa froideur habituelle. Même en plaisante compagnie, Madurei ne se transformait pas en fleur épanouie et enjouée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyde5.skyrock.com/
Eilendior Slytersin
Ordre des Secrets
Ordre des Secrets
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 36
Date d'inscription : 23/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 25 ans, en exil
Année d'étude ou Emploi: Expert en potions au Service des Usages Abusifs de la Magie
Gallions:
510/100000  (510/100000)
MessageSujet: Re: Le chaperon noir et le loup asocial [suite]   Mar 26 Fév - 6:02

Eilendior la regarda d'un air faussement outré. Comment donc osait-elle parler de son âge à lui ? Sans compter qu'elle pouvait toujours tenter de lui faire des leçons de morale sur son caractère blasé, elle n'était guère mieux... et elle était plus jeune encore!

- Si la vie n'est qu'une blague, alors elle est de fort mauvais goût et je ne dois pas avoir le même sens de l'humour, rétorqua-t-il doucereusement. Ou alors je ne suis pas humain, et suis dépourvu de tout humour, ajouta-t-il vivement tout en la dardant de son regard sombre mais légèrement pétillant d'amusement.

Quand le corbeau s'envola, Eilendior réprima à temps un soupir de soulagement. Non pas que le corbeau lui fasse peur... Non, il avait beau être lâche à ses heures, il n'allait tout de même pas avoir peur d'un misérable volatile au plumage de jais. Mais bon, un seul coup de bec lui avait amplement suffi pour la journée. Merlin merci!

Il acquiesca quand elle lui proposa de l'accompagner jusqu'au bout du chemin, restant tout aussi froid que d'habitude bien qu'il ressentît pour elle plus de chaleur qu'il n'en ressentait pour ses paires d'ordinaire. Car oui, il devait se l'avouer, il commençait à bien apprécier cette jeune fille, et l'idée de la laisser repartir à Poudlard si rapidement alors qu'ils commençaient tout juste à faire connaissance n'était guère à son goût. Mais il n'allait certainement pas jouer l'enfant capricieux à son âge, n'est-ce pas?

Il se leva donc et commença à marcher, la raccompagnant doucement mais surement sur le lieu de leur rencontre, prêt à affronter de nouveau la cohue des étudiants bourrés d'hormones et affamés de bruits.


- Seriez-vous donc une élève studieuse, Miss? Se permit-il toutefois de la taquiner, blague à froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madurei Wrytten
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 587
Age : 32
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 17 ans
Année d'étude ou Emploi: 7ième année. Nièce de Roy Kinnàn
Gallions:
525/100000  (525/100000)
MessageSujet: Re: Le chaperon noir et le loup asocial [suite]   Mar 26 Fév - 19:41

Pas lent mais ferme, elle n'était tout de même pas à cinq minutes près. Pouvait-elle se targuer d'avoir fait une bonne rencontre ? Sans doute Eilendior portait en lui quelque chose de familier qu'elle appréciait, et de suffisament sombre et laconique pour qu'elle eut l'impression de reposer à l'ombre d'une muraille. Métaphore étrange peut-être, mais pas pour Madurei : la masse des gens avec leur désir, leur passion, leur ambition, représentaient souvent le plein soleil avec toute l'agressivité de ses rayons et de sa brûlure. Ce à quoi son esprit tendait, c'était la pénombre à partir de laquelle on pouvait regarder cette lumière de façon furtive, mais sans la subir de plein front.

"Côté perfectionniste, je n'aime pas laisser l'occasion à mes professeurs de me faire des remontrances. -Même si je malmmène certaines matières, il est vrai, parce qu'elles ne m'intéressent guère.- Surtout que ma tendance autodidacte m'a souvent menée à les contredire quand j'étais encore une jeune tête brûlée, je ne veux pas qu'ils puissent se venger au dépent de mon orgueil."

répondit-elle, car elle ne pouvait pas nier que, côté purement scolaire, elle n'était pas une élève à problème. Elle aurait pu ajouter que son ascendance moldue la poussait à se surpasser pour faire ses preuves au milieu des enfants sorciers. Elle ne voulait pas rester en arrière. Mais encore une fois, elle évita ce sujet : intuition ou hasard ? Ni l'un ni l'autre, Madurei ne songeait déjà plus à la reprise mesquine de l'homme vis à vis des moldus : c'était un sujet qui la laissait froide tant qu'il ne débouchait pas sur des idées de génocide ou de brimades violentes. On pouvait ne pas aimer les moldus comme ne pas aimer le sel, mais ce n'est pas pour autant qu'on ira atomiser les océans pour s'en débarasser. Tout simplement, Madurei n'aimait pas se plaindre pour le seul plaisir de le faire, aussi n'évoquerait-elle pas ses origines pour souligner une quelconque difficulté d'intégration si cela n'était pas vraiment nécessaire.

"Mais vous-même, pour devenir un Maître des Potions, vous avez dû friser l'excellence, du moins dans les matières requises..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyde5.skyrock.com/
Eilendior Slytersin
Ordre des Secrets
Ordre des Secrets
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 36
Date d'inscription : 23/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 25 ans, en exil
Année d'étude ou Emploi: Expert en potions au Service des Usages Abusifs de la Magie
Gallions:
510/100000  (510/100000)
MessageSujet: Re: Le chaperon noir et le loup asocial [suite]   Mar 26 Fév - 23:25

Ce devait être une des caractéristiques des Serpentards de toujours voir les choses selon les profits ou non profits qui pouvaient être faits, pensa Eilendior, tandis qu'ils marchaient d'une certaine allure nonchalante vers la cohue de la rue principale.

Peut-être aurait-il pu trouver sa place dans cette maison, lui qui ne cessait de calculer quel intérêt il pourrait tirer de telle ou telle situation ou de telle ou telle réaction...

Autodidacte donc? Voilà un autre point intéressant. Lui aussi avait appris nombre de choses par lui-même, étant souvent plongé dans ses livres jusqu'au cou, et étant si avide de savoir. Dommage qu'ils ne puissent s'attarder plus longuement tous deux, ils auraient certainement pu avoir nombre d'autres sujets de conversation des plus intéressants.


- Je puis certainement me vanter de friser l'excellence en potions, étant parvenu à devenir Maître dans cet art. Du moins, je m'efforce de la viser à chaque instant. Et oui, effectivement, je ne sais si l'on peut parler d'excellence, mais à Durmstrang, les potions n'étaient pas ma seule matière de prédilection. Botanique, mais aussi Sortilèges, "Défenses contre les Forces du Mal"...

Dans ce dernier mot, une certaine ironie pouvait être palpable dans sa voix pourtant si grave.

- Ainsi que Etudes des runes et Arithmancie me sont particulièrement chères... Sans compter quelques autres domaines qui me tiennent à coeur mais qu'il vaudrait mieux ne pas citer...

Se disant, il adressa à la jeune fille un sourire des plus sarcastiques. Ils étaient presque arrivés à leur point de rencontre... et l'instant de se séparer n'allait guère tarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madurei Wrytten
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 587
Age : 32
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 17 ans
Année d'étude ou Emploi: 7ième année. Nièce de Roy Kinnàn
Gallions:
525/100000  (525/100000)
MessageSujet: Re: Le chaperon noir et le loup asocial [suite]   Mer 27 Fév - 0:58

Mais pourquoi fallait-il que Dumstrang perde toute ses lettres de noblesse... Madurei savait que la magie noire n'y était plus aussi bienvenue qu'auparavant, mais de là à devenir une copie du parfait gentil et petit Poudlard -quoiqu'elle aimait son école, mais c'était son caractère, elle devait critiquer même les choses qu'elle appréciait-, il y avait une marge.

"Quoi ? Même à Dumstrang ils ont cette idiotie de Défenses ? Qu'est-ce que ça leur coûterait d'enseigner un peu de Contre-Attaque parfois ? -Voire d'attaque tout court...- J'aime bien le principe grec de l'harmonie du cosmos : On ne peut pas se contenter de voir qu'un seul côté de la médaille."

Autour d'eux, quelques groupes d'élèves passaient, comme des bancs de sardine, des têtes plus hautes en immergeaient, sorciers confirmés sans doute qui faisaient un tour dans les environs. Madurei avait l'habitude de se glisser avec habilité dans la foule, afin d'éviter les bousculades qui faisaient tourner son humeur au rouge sang. Les mauvaises langues qui méprisaient son ascendence la compareraient volontiers à une anguille, les autres au serpent dont sa maison était l'emblème.

La dernière remarque d'Eilendior l'amusa grandement, et elle répliqua d'une tonalité mi-sournoise, mi-douce :


"En effet, des oreilles se baladent un peu partout autour de nous, ce ne serait plus très prudent..."

A mesure qu'ils avançaient, la cohue des élèves semblaient se mouvoir dans un unique sens : Madurei n'était pas la seule à vouloir rentrer à Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyde5.skyrock.com/
Eilendior Slytersin
Ordre des Secrets
Ordre des Secrets
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 36
Date d'inscription : 23/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 25 ans, en exil
Année d'étude ou Emploi: Expert en potions au Service des Usages Abusifs de la Magie
Gallions:
510/100000  (510/100000)
MessageSujet: Re: Le chaperon noir et le loup asocial [suite]   Mer 27 Fév - 2:45

Cette idiotie de Défenses? Quelle répartie! A garder dans les anales, songea-t-il alors, tandis qu'il laissait échapper un léger ricanement. Ricanement qui apparemment n'était pas si discret que ça, au vu des quelques autres passants qui se retournèrent vers lui... On aurait dit qu'il n'avaient jamais eu l'occasion de voir de jeune homme ricaner! Ce qui leur valut à tous un regard furibond et meurtrier d'Eilendior.

- Il me semble, même si je ne pourrais l'affirmer, que l'enseignement que l'on reçoit là-bas en la matière est, comment dire... un peu plus offensif. On ne nous apprend certainement pas à lancer des impardonnables, toute Magie Noire y étant maintenant proscrite, mais certains sorts d'attaque peu dangereux nous sont montrés...

Il se pencha alors vers elle pour ajouter plus doucement non loin de son oreille d'une voix des plus doucereuses :

- Mais rien n'empêche ensuite les curieux de s'instruire eux-mêmes sur le sujet, voire peut-être quelques professeurs un peu hors normes peuvent accepter, selon les étudiants, de leur enseigner au-delà du programme imposer.

La foule devenait de plus en plus compacte, et ils devaient parfois s'écarter l'un de l'autre pour se faufiler entre les personnes qui leur bloquaient le passage. La jeune fille semblait couler entre les gens telle une douce vipère venimeuse, mais pour le moment non agressive, tandis que lui préférait user de son regard de loup noir pour tenter d'écarter les gens sur son passage..

Finalement, après avoir traversé la rue principale tant bien que mal, en essayant de ne pas se laisser submerger par cette foule montante, ils parvinrent aux portes du petit village. L'heure de se séparer approchait à grands pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madurei Wrytten
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 587
Age : 32
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 17 ans
Année d'étude ou Emploi: 7ième année. Nièce de Roy Kinnàn
Gallions:
525/100000  (525/100000)
MessageSujet: Re: Le chaperon noir et le loup asocial [suite]   Jeu 28 Fév - 16:34


Madurei l'avait écouté attentivement tandis qu'il répandait ces paroles ambiguës. Officieusement, les dérives n'avaient pas disparu, et la jeune fille se serait plue à trouver son propre radeau de la Méduse pour flirter sur la ligne courbe d'un horizon noir. Mais il était nécessaire de chasser ces idées sombres qui tenaient plus au désir accru d'élargir le champ de ses aptitudes qu'à de noirs desseins. Mais qui sait où son ambition la menerait si des embûches ponctuaient sa route ?


"Je ne sais si à Poudlard je pourrais trouver pareil professeur, il va falloir que j'allonge mes sorties pour ne pas demeurer en reste."

dit-elle de façon évasive. Elle ne devait cependant pas prendre des risques inconsidérés avant qu'elle ait terminé ses études. Il serait stupide de ne pas achever tout ce que Poudlard avait d'abord à lui offrir avant de compter fleurette ailleurs, libre comme l'air.

Mais le temps était aux revoirs, ainsi elle n'ajouta rien quant à ses intentions. Elle s'écarta de son interlocuteur pour le saluer, et un instant l'affiche de l'Ordre des Secrets, qu'elle avait lue tantôt, se trouva dans son champ de vision, comme un signe néfaste qu'elle n'interprêtera pas tout de suite.


"A bientôt. J'espère qu'on aura l'occasion de se croiser à nouveau."

lança-t-elle, et il était évident dans son regard que si le destin venait à être plutôt mou de ce côté-là, elle provoquerait la dite occasion.

"Bonne continuation."

La route de Poudlard et de sa dissertation semblait attendre sa marche résolue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyde5.skyrock.com/
Eilendior Slytersin
Ordre des Secrets
Ordre des Secrets
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 36
Date d'inscription : 23/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 25 ans, en exil
Année d'étude ou Emploi: Expert en potions au Service des Usages Abusifs de la Magie
Gallions:
510/100000  (510/100000)
MessageSujet: Re: Le chaperon noir et le loup asocial [suite]   Ven 29 Fév - 3:26

Professeur.. Lui demandait-elle de devenir ce professeur? Eilendior en resta songeur un instant. Il n'avait jamais vraiment apprécié l'idée d'enseigner, même s'il ne pouvait nier avoir briguer le poste de Maître de potions à Poudlard, il fut un temps. Mais cela avait été plutôt pour le prestige et pour les avantages indéniables que le poste vous accordait plus qu'autre chose... Quant à devenir une sorte de professeur particulier... Il devait avouer que l'idée lui semblait quelque peu intéressante, sutout s'il s'agissait d'enseigner à des étudiants si vifs et si intelligents que la jeune femme...

Alors, après tout, pourquoi pas, si l'occasion s'en présentait. Mais l'heure n'était pas encore à une telle question, puisqu'elle était à Poudlard. Soit elle devrait attendre de finir ses études dans cette école, soit elle devrait trouver un moyen de contourner les règles imposées par la loi... Stupide loi, soit dit en passant, songea Eilendior.


- Peut-être pas à Poudlard, non, mais dehors est effectivement une mine d'or et de savoir, pour qui sait chercher... et ruser....

Manière détournée de lui faire comprendre qu'il ne serait pas contre lui enseigner quelques petites choses, si elle trouvait le moyen de ne pas avoir d'ennuis par ailleurs pour suivre son possible enseignement. Mais après tout, n'était-elle pas à Serpentard?

- Je ne doute pas que l'occasion se présentera, fit-il alors, une fois qu'elle se fut arrêté pour le saluer une dernière fois.

En effet, le regard de la jeune fille était suffisamment explicite pour savoir qu'elle reprendrait contact avec lui, si le hasard ne les réunissait pas à nouveau... Ou si lui-même ne reprenait pas contact avant. Il devait avouer que Madurei lui plaisait.. Non, pas comme ce à quoi vous pouvez penser... Lui était d'ordinaire plutôt attiré par les hommes, même s'il est vrai certaines femmes pouvaient parfois le faire céder un moment... Mais Madurei... Madurei avait quelque chose de spécial, de vraiment spécial, qui l'attirait... et qui le poussait à vouloir mieux la connaître... non pas comme une possible amante, non, plutôt comme une amie, amie qu'il n'avait jamais vraiment eu. En tout mal tout honneur, cela va de soi...

- Bonne continuation à vous aussi, chère Madurei.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madurei Wrytten
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 587
Age : 32
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 17 ans
Année d'étude ou Emploi: 7ième année. Nièce de Roy Kinnàn
Gallions:
525/100000  (525/100000)
MessageSujet: Re: Le chaperon noir et le loup asocial [suite]   Ven 14 Mar - 2:02

[Je clôture enfin ce topic. lol! Il m'a fallu un petit moment pour que l'inspiration ne vienne. Merci les poètes... XD]

Le "dehors" dans la bouche d'Eilendior résonnait comme une promesse lugubre, à la fois liberté et danger, tout ne vient pas à point à qui sait attendre, seuls les vrais serpents pouvaient se frayer un chemin sur la route du savoir et de la puissance. Ruser, oui, ruser, comme le disait ce bon vieux Salazar Serpentard. Il fallait de l'intuition et de l'intelligence pour profiter pleinement de ce que le monde avait à offrir, dans le cas contraire on ne serait qu'un mouton de plus dans un bétail passif et sans passion.
Mais elle devrait y réfléchir, elle ne devait pas prendre de décision sur un coup de tête et risquait de dévoiler ses ambitions avant d'être sortie du carcan scolaire. Surtout qu'elle ne voulait pas être l'objet d'une mauvaise interprétation : elle ne souhaitait pas devenir une mage noire folle à lier, cruelle, sanguinaire, aguicheuse des âmes pures. Elle souhaitait seulement être des deux bords, pour ne rien perdre des possibilités magiques, et embrasser le ciel d'une pensée ferme et transcendante.

Doux rêves que ceux-là. Souviens-toi que tu es mortelle. Memento Mori... C'est ce qu'il lui semblait vaguement saisir dans chaquement des claquements de ses chaussures sur le sol, comme une litanie funeste qui ressortait des Enfers dans le sol pour rappeler son oreille à l'ordre. Mais ce que Lady Madurei oyait n'était pas ce qu'elle entendait.


"Merci, de même pour vous..." répondit-elle simplement avant de s'éloigner, déjà aux prises avec sa rêverie.

Idéaliste, Madurei ? Elle avait des rêves ténébreux qui restaient dans l'ordre des fantasmes dans sa raison. Elle gardait ses deux pieds fermement ancrés sur terre, mais elle n'empêchait pas pour autant chaque fibre de son corps et de son esprit tendre vers quelque chose de plus beau et plus illustre que tout ce qui l'entourait. L'essentiel n'était pas d'y parvenir, l'important était de mourir en ayant tout donné pour brûler sans remord et s'éteindre dignement.

Memento mori... Tout en marchant, les yeux se levant tantôt sur le ciel écarlate, noyé de sang par le crépuscule tombant, Madurei repassait dans sa tête des paroles éternelles... Exegui monumentum aere perennius... J'ai crée un monument plus durable que l'airain, avait dit Horace dans le souci de placer sa poésie sur l'autel de l'immortalité...

Et des centaines de siècles plus tard, un certain Gautier reprennait avec non moins de prestance :


Les dieux eux-mêmes meurent
Mais les vers souverains
Demeurent
Plus fort que les airains !


Les dieux eux-mêmes meurent... Madurei eut un rare sourire sur son visage entouré des ténèbres de sa chevelure, ses yeux brillaient de l'éclat des dernières rayons du soleil qui se figeait dans son sang, et elle poursuivit sa route pour Poudlard.


[Sujet clos]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyde5.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le chaperon noir et le loup asocial [suite]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le chaperon noir et le loup asocial [suite]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le petit chaperon bleu et le loup-garou [Terminé]
» Qui a peur du grand méchant loup, méchant loup, grand loup noir ~ (Alex Inuka)
» Un combat avec un loup brun aux yeux oranges
» Phoenix contre Loup noir.
» Chibiterasu, le loup de feu.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LeviCorpus l'aprés épilogue :: Administration :: V1 :: Rp-
Sauter vers: