Parce qu'une saga telle que celle là ne meurt jamais ...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cache-cache... [Rei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sharon Dickens
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 137
Age : 29
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 12 ans - Jumelle d'Anastasia Dickens
Année d'étude ou Emploi: 2ème année
Gallions:
500/100000  (500/100000)
MessageSujet: Cache-cache... [Rei]   Sam 16 Fév - 18:14

Les couloirs étaient silencieux, pas un bruit ne venait troubler ce paisible après-midi. Une majeure partie des élèves se trouvaient probablement encore en cours ou dans leur salle commune respective. L'effervescence n'aurait du revenir qu'à l'approche du dîner. Aurait du... En effet, une mini tornade déferla soudain au rez de chaussée. Les cheveux en bataille à force de courir, les joues rouges et le souffle haletant, Sharon déboula d'on ne sait où. Elle s'arrêta au milieu du couloir pour chercher par où aller. Elle avait l'air amusée, comme si elle ne jouait qu'une bête partie de cache-cache.

En réalité, elle essayait d'échapper à une comparse de chambre qui la poursuivait depuis un bon moment dans tout le château. Elle l'accusait d'avoir utilisé sa palette de maquillage pour dessiner une moustache, un nez de clown et des oreilles de lutin à un portrait dans la salle commune des Serpentards. La pauvre fille était plus consternée par le devenir de son gloss et de son fond de teint que par le devenir du tableau. D'ailleurs, l'occupant dudit tableau s'était mis à crier au scandale ; il était inadmissible d'être traité ainsi. Sharon ayant opéré pendant la nuit, il ne s'en était pas rendu compte immédiatement et s'était réveillé en se demandant pourquoi un groupe de premières années ricanaient en le montrant du doigt.

Sharon aurait sûrement des ennuis pour ça, mais pour l'instant elle essayait d'échapper à la furie qui était à ses trousses. Elle se retenait de rire pour ne pas se faire remarquer. Avisant un placard à balais à proximité, elle courut vers la porte et s'y introduit sans bruit. Elle referma la porte juste à temps : sa poursuivante venait de débarquer de l'autre côté du couloir. Elle l'entendit passer en courant devant la porte, s'arrêter un instant pour s'assurer de la direction qu'elle avait prise. Sharon entendait sa respiration, aussi forte que celle d'un boeuf essouflé. Elle mit une main sur sa bouche pour s'empêcher de rire. La Serpentarde sembla s'attarder devant la porte un instant et elle crut qu'elle avait bel et bien été découverte. Mais au bout de quelques secondes, elle l'entendit repartir en courant. Elle se permit alors de laisser échapper un ricanement moqueur et murmura :


" Quelle imbécile... "

Elle allait tourner la poignée pour ressortir quand son pied heurta quelque chose de mou. Intriguée, elle se baissa et tatonna dans le noir. Ses doigts se refermèrent alors sur un molet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madurei Wrytten
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 587
Age : 32
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 17 ans
Année d'étude ou Emploi: 7ième année. Nièce de Roy Kinnàn
Gallions:
525/100000  (525/100000)
MessageSujet: Re: Cache-cache... [Rei]   Sam 16 Fév - 18:31

Et la lumière fut !

Une baguette brandie vers le plafond donna naissance à un fuseau de lumière qui illumina le placard dans une vive lueur avant de se tamiser tandis que les sourcils de la propriétaire du mollet fronçait deux sourcils noirs.


"Qui se permet de troubler ainsi ma solitude ?!"

s'exclama Madurei d'une voix forte et revancharde ! Elle n'aimait pas la situation dans laquelle elle avait été suprise. Elle était inconfortablement assise sur une chaise de fortune, juste assez résistante pour supporter son poids. Dans sa main gauche, celle qui ne tenait pas sa baguette, se trouvait un livre dont la couverture avait été changée. L'extérieur signifiait qu'il s'agissait des "Sorts et Contre-Sorts en milieu magique hostile" de Stephanos Bidondos, un auteur dont on pouvait mettre l'existence en doute. L'intérieur n'était autre que les Fleurs du Mal de Baudelaire, un poète moldu, et que Madurei lisait quand elle se savait seule.

Sa colère redoubla : depuis six longues années où elle était à Poudlard, jamais on ne l'avait trouvé dans ce placard étroit qui était le boudoir dans lequel elle pouvait lire et de détendre en profitant des restes de sa culture moldue sans qu'elle soit importunée. Elle n'avait pas honte de lire de la poésie, elle n'avait pas honte de ses origines moldues, mais elle avait besoin de paix ! Et n'avait surtout pas envie de discuter avec quelqu'un de ses goûts littéraires. Une fois par semaine, elle s'enfermait en ce lieu clos et se refaisait un petit voyage par l'imagination. Elle n'avait pas besoin de se trouver face au soleil couchant, ou devant une mer déchaînée, ni de sentir les parfums printanniers, et encore moins de se noyer dans les yeux de l'amour. L'obscurité et le silence étaient tout ce dont avait besoin son esprit pour entrer dans une transe ténèbreuse.

Mais ce plaisir hebdomadaire était en péril : si cette petite... serpentarde -Madurei vit qu'elle possédait les couleurs de sa maison- avait la langue bien pendue, bientôt n'importe quel clando pourrait venir la troubler dans son oasis de ténèbres. Elle poussa un soupir exaspéré :


"Allez ! Sors d'ici, tu me déranges ! "

siffla-t-elle. Inutile de prendre des gants, on l'avait surprise : on l'avait surprise, un point c'est tout. Tout ce qu'elle voulait dans l'immédiat c'était chasser cette gosse pour reprendre sa lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyde5.skyrock.com/
Sharon Dickens
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 137
Age : 29
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 12 ans - Jumelle d'Anastasia Dickens
Année d'étude ou Emploi: 2ème année
Gallions:
500/100000  (500/100000)
MessageSujet: Re: Cache-cache... [Rei]   Sam 16 Fév - 19:25

Sharon lâcha le molet de Madurei comme si cette dernière avait la lèpre et qu'elle craignait de l'attraper à son tour. Elle se redressa doucement et la surplomber de toute sa hauteur... Non en réalité, même si la jeune fille était assise, elle arrivait tout juste à hauteur de son visage. Mais cela ne l'empêchait de la fixer avec une moue méprisante, le regard hautain, dardant sur elle un air de profond mépris. Elle aurait pu s'en aller sans rien dire. Mais que Madurei soit une Serpentarde et une Préfète par dessus le marché ne la troublait pas plus que ça. Elle n'aimait pas le ton de sa voix et se dit qu'après tout, ce serait sûrement attrayant de l'enquiquiner un peu.

Elle croisa les bras, indiquant ainsi son désor de rester là quoi qu'il arrive :


" Qu'est-ce que tu fais là, toi ? " demanda t elle d'une voix cinglante.

Ses yeux se posèrent sur le livre que Madurei tenait. A la chiche lumière de la baguette, elle discerna à peine le titre du livre. Elle fronça les sourcils, plissa les yeux pour mieux voir... " Sorts et contre-sorts... ". Pourquoi la jeune fille avait besoin de s'enfermer dans un placard à balais pour lire un manuel de magie. La bibliothèque ou même la salle commune étaient tout aussi bien pour ça. Elle chercha d'autres indices pouvant lui indiquer un début de réponse, mais rien. Tout résidait dans le livre...

Livre qu'elle ne tarda pas à lui chipper des mains d'un geste soudain :


" Qu'est-ce que c'est que ça ? " demanda t-elle en commençant à feuilleter l'ouvrage.

Elle passa sur quelques poèmes, apercevant quelques titres... Elle perçut le mot "Poison", "Crâne", "Revenant", "Vampire"... mais sans les restituer dans leur contexte entier. Et surtout, elle ignorait qu'il s'agissait seulement de poésie. Elle ne put s'empêcher d'écarquiller les yeux en s'arrêtant sur une page en particulier. En haut, le titre indiquait : "Les Litanies de Satan". Elle lut alors à voix haute :


" Gloire et louange à toi, Satan, dans les hauteurs
Du Ciel, où tu régnas, et dans les profondeurs
De l'Enfer, où, vaincu, tu rêves en silence !
Fais que mon âme un jour, sous l'Arbre de Science,
Près de toi se repose, à l'heure où sur ton front
Comme un Temple nouveau ses rameaux s'épandront ! "


Elle leva un regard suspect sur Madurei :

" Tu fais de la magie noire ? Suspect "

Elle n'avait pas l'air effrayé. Magie blanche, magie noire, quelle différence ? Tout dépendait de l'utilisation qu'on en faisait. La magie blanche pouvait aussi être utilisée de mauvaise façon. Mais elle voyait là une ouverture pour d'autres jeux plus amusants. Peut-être pourrait-elle faire un peu de chantage ? Elle n'avait pas conscience que, pour le coup, sa non culture de la poésie française moldue la ferait passer pour une fille aussi niaise que sa soeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madurei Wrytten
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 587
Age : 32
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 17 ans
Année d'étude ou Emploi: 7ième année. Nièce de Roy Kinnàn
Gallions:
525/100000  (525/100000)
MessageSujet: Re: Cache-cache... [Rei]   Dim 17 Fév - 2:19

Voilà une petite fille bien arrogante ! Madurei eut la détestable sensation de faire face à la fiancée de Chucky, la maléfique poupée des films éponymes. L'enfant avait pourtant une figure qui sans peine se tournerait vers un aspect angélique, mais le mépris qu'on lisait dans ses traits la rendait presque maléfique. Et il ce n'était pas si étonnant : il n'y avait pas plus cruel et diabolique que les enfants, et cela Madurei en avait la certitude...

"A ton avis ?"

répondit-elle sur un ton cynique, abaissant légèrement sa baguette pour mieux regarder le visage de celle qui avait fait irruption dans sa cachette.


"Je bronze."


Et comme pour signifier la stupidité de sa question, Madurei agita son livre devant le nez, en haussant un sourcil. Ne pouvait-elle pas voir qu'elle faisait simplement quelques lectures ? Elle espérait que son manque de coopération décourage ou ennuie la petite. Elle ne voulait pas rentrer dans son jeu et sa priorité première était de refuser de mener une véritable conversation.

Mais l'insolente en vint à lui chipper son ouvrage, et la préfète retint l'envie de se lever en faisant fondre ses mains grandes ouvertes sur le cou juvénile. Tsss ! De toute façon, elle ne devrait même pas comprendre de quoi il en retournait entre ses pages. Déjà que les enfants moldus ne connaissaient pas grande chose en matière de poésie dans leur prime adolescence, il était inutile de se poser la question du côté des sorciers. Et même si cette gamine aurait pu être d'origine moldue, elle vivait à présent dans un environnement et une culture de sorciers.

Et la prévision de Madurei fut exact : la poésie de Baudelaire, glauque et puissante, s'était apparentée dans l'esprit de la petite à quelques rituels de magie noire. Madurei posa un regard sans expression sur Sharon, ne daignant ouvrir la bouche. Puis elle détourna légèrement la tête, l'air blasé :


"Je vois que l'on ne peut rien te cacher, ma petite..."

dit-elle d'une voix profonde, car elle ne désirait pas la détromper : il était beaucoup plus amusant de la laisser dans son erreur. Le culot de cette petite serpentarde laisssait déjà supposer à Madurei qu'elle ne devait pas être une enfant facile, et elle oublia vite sa résolution de se limiter à un dialogue de sourd : elle allait chercher un moyen de se jouer de l'enfant et de la faire capituler.

D'un coup brusque, Madurei reprit le livre des mains de Sharon, sa main avait volé si vite qu'on aurait pu croire qu'elle allait la gifler.


"Mais je ne te permets pas de poser tes petites menottes dessus ! Apprends à rester à la place que t'imposent ta taille et ton manque de prudence, compris ?"

lui dit-elle d'un ton ferme, presque autoritaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyde5.skyrock.com/
Sharon Dickens
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 137
Age : 29
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 12 ans - Jumelle d'Anastasia Dickens
Année d'étude ou Emploi: 2ème année
Gallions:
500/100000  (500/100000)
MessageSujet: Re: Cache-cache... [Rei]   Dim 17 Fév - 16:15

Mais Sharon sembla faire fi de la menace sous-jacente dans les paroles de la jeune fille. Elle se rapprocha un peu plus de Madurei, en tout cas aussi près que le confinement des lieux le permettait. Ses yeux brillaient de malice au contraire, mais sans qu'on arrive pour autant à décrypter les pensées qui traversaient son esprit. Avec elle, on pouvait s'attendre à n'importe quoi, à n'importe quel moment. Elle détailla un peu plus les traits de la jeune fille à la lumière de sa baguette.

Ca y est, elle restituait entièrement son visage. C'était une Serpentarde, tout comme elle. L'insigne de sa maison sur son uniforme le confirma. Elle portait également l'insigne des Préfets. Mais loin de s'en effrayer, elle eut, au contraire, un large sourire qui lui donnait encore plus un air d'enfant démente. Elle mit les mains dans son dos, mimant l'attitude d'une enfant sage. Mais son attitude jurait tellement avec l'expression de son visage qu'elle donnait l'impression de n'être qu'une caricature d'élève modéle. Son visage et ses traits angéliques n'allaient vraiment pas avec cette aura de malice qui l'entourrait.


" C'est pour ça que tu te caches ? Tu ne veux pas qu'on le découvre ? "

Pure question rhétorique dont la réponse tombait sous le sens. Elle n'attendait pas de réponse de la part de Madurei, d'ailleurs elle poursuivit :

" C'est dommage que maintenant on doive avoir honte de faire le mal... Après tout, le mal n'est que le penchant du bien... Il faut que les deux trouvent un équilibre sans quoi le monde imploserait sous le régne d'un seul... "

Elle parlait d'une voix douce et sage, son visage était soudain très sérieux. A ce moment-là, on aurait pu lui donner le bon Merlin sans confession. Peut-être parce qu'elle était sincère à ce moment-là. On cherche toujours à inculquer aux enfants la notion de Bien et de Mal. Sharon n'avait jamais compris pourquoi on devait en privilégier un plus qu'un autre.

" Et puis, qui dit que le Mal n'est pas le Bien et que le Bien n'est pas le Mal ? A quels critères nous attachons-nous pour dire si quelque chose relève du Bien ou du Mal ? On dit que je suis la mauvaise jumelle... que ma soeur est tout ce qu'il a de meilleur et moi tout ce qu'il y a de pire... Pourquoi l'inverse ne serait-il pas vrai ? "

Elle se détourna de Madurei et tourna un peu dans le placard. Son tour fut rapide puisque, à l'évidence, il n'y avait pas beaucoup de surface à couvrir. Sharon semblait pensive, comme si elle méditait sur la question qu'elle avait elle-même soulevé.

Elle se planta à nouveau devant la Préfète et riva son regard dans le sien. Elle avait un peu palpé le genre de caractère que possédait Madurei. Elle allait à présent se faire un malin plaisir à la serriner jusqu'à épuisement. Si elle avait eu des amis, elle aurait volontiers parié sur le temps qu'elle mettrait avant d'exploser. Mais voilà, elle n'avait pas d'amis...


" Qu'est-ce que tu en penses, toi ? " demanda t elle avec candeur, jouant son rôle d'enfant en quête de réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madurei Wrytten
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 587
Age : 32
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 17 ans
Année d'étude ou Emploi: 7ième année. Nièce de Roy Kinnàn
Gallions:
525/100000  (525/100000)
MessageSujet: Re: Cache-cache... [Rei]   Dim 17 Fév - 21:01

"J'aurais préféré que tu me demandes "comment on fait les bébés" ? J'ai la tête d'un prof de philo peut-être ? "

soupira Madurei en croisant les jambes. Elle s'assouda d'une main sur son genou pour soutenir sa tête. Bon sang de bonsoir... Sharon... en était une.
Oui, une ! Une petite fille à papa pourrie gâtée, qui feint l'angélisme et l'innocence. Ironie socratique, elle pose des questions dont la réponse importe peu, cette charmante enfant ne se rendrait jamais aux arguments adverses. Pareille à un pou qui a trouvé une tête des plus juteuses, la petite fille demeurerait dans ce placard. Madurei eut bien une hésitation : Elle pourrait l'attraper par la peau du cou comme un lapin et la mettre dehors. Mais ce n'était pas un comportement d'une dignitié absolue. Il y avait plus glorieux qu'utiliser la manière forte sur une gamine.

Mais est-ce que l'intégrité qu'elle se devait d'avoir envers plus jeune qu'elle justifiait une prise de tête future ?

Elle avait pu bien voir la figure de la petite serpentarde lorsqu'elle s'était approchée, et elle observait ses mimiques. Elle ne montra pas sur son visage le dégoût qu'elle lui inspirait sur l'instant. L'air et le maintien de Sharon auraient facilement pu tromper la préfète au départ, mais les questions qu'elle posait n'avait pas l'innocence de ses simagrées. Quelque chose clochait chez cette enfant.


"Il faudrait d'abord que le monde repose bien sur un équilibre des deux... J'avais plutôt l'impression que le Mal avait une légère tendance à dominer. Bientôt, les bonnes actions choqueront autant que des gestes obsènes...."

Elle marqua un arrêt pour juger le comportement de son interlocutrice, et sans montrer le moindre signe d'émotion sur son visage elle énonça d'une voix froide mêlées de pointes cyniques :

"Pour ma part, je pense que l'être humain naît naturellement mauvais. Qu'est-on à la naissance si ce n'est un tas de chair égocentrique et tyrannique qui réclame sa becqué, et qui hurle comme un dément dès que l'on ose reporter son attention sur un autre objet que lui-même. C'est en grandissant qu'on s'humanise, autrement dit qu'on essaye d'aller vers le Bien. Le Bien qui serait le garant de la vie et de la liberté. La Bien, c'est se soumettre à des lois morales qui t'interdisent de faire souffrir autrui pour ton seul intérêt ou pour ton plaisir, et qui te cadrent dans une société dans laquelle tu auras un rôle à jouer, et qui évitent donc de gros débordements du genre massacre en pleine air... Evidemment, des malins diront que s'ils ne font pas souffrir quelqu'un d'autre, c'est eux qui ressentent de la souffrance. Finallement en les empêchant de faire souffrir, on les fait souffrir, et c'est au contraire aux lois morales : alors que faire pour satisfaire les deux partis ? On décrète que ces gens-là, ces petits sadiques en herbe, sont mauvais, parce qu'ils nourissent des envies et des ambitions qui dérangent le Bien commun. On les marginalise et les prive de liberté. Et l'on fera de même avec tous ceux qui feront des pas de travers. Alors oui, le bien et le mal sont deux notions tout à fait relatives et complémentaires... Ce sont ceux qui écrivent l'histoire et qui rendent les jugements qui passent pour les bons. Et Socrate est un chat."

finit-elle sur un ton snob. Elle avait en fin de compte décider d'essayer d'avoir raison de Sharon par... l'ennui ! Malheureusement, elle n'était pas parvenue à tomber dans un moralisme rose-bonbon et n'avait pas pu s'empêcher de teinter ses propos d'ironie : Madurei n'était certes pas la personne rêvée pour défendre la Justice et la Sainteté. Elle n'était pas mauvaise au fond d'elle-même, mais elle restait une asociale misanthrope.

Aussi devint-elle tout à fait sincère :


" Je peux te débiter la même quantité de c*nneries autant de fois que tu le voudras. Je ne sais pas à quoi tu joues avec ta douceur feinte. Si tu cherches à me faire sortir de mes gonds, tu y arriveras, sans doute, mais ne crois pas que tu pourras t'en vanter, tu as juste l'avantage de tomber comme un cheveu sur la soupe."

Elle décroisa les jambes en disant cela, relevant la tête d'un air blasé.

" Tu ne serais pas jalouse de ta soeur par hasard ? Ce serait peut-être la raison pour laquelle tu tentes en vain de faire balancer les concepts de bien et de mal, ainsi c'est toi qui deviendrais la bonne jumelle. Et elle, ce qu'il y a de pire, ce qu'il y a de plus laid. Mais au moins je vois d'où te vient ton esprit de dualité. Le fait d'être jumelle te fait manquer de nuances. Ou alors tu joues les imbéciles. Fie toi à des expressions telles que "la route de l'enfer est pavée de bonnes intentions." Rien n'est complétement noir, ni complétement blanc, tout repose sur un gris qui varie dans la clarté et l'obscurité."

Silence, avant de reprendre en levant la main pour désigner Sharon.

"Toi aussi, tu dois bien avoir tes bons côtés. J'imagine que tu ne mouille plus tes draps la nuit, non ? Gloire et louagne à toi ! Et maintenant que tu as profité de la sagesse de tatie Madurei..."

* J'aurais dû donner un faux nom... *

"... tu peux sortir..."

Et ayant posé son livre sur ses genoux, elle lui fit signe de sortir en agitant mollement ses mains, comme lorsqu'on chasse un chien qui sent fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyde5.skyrock.com/
Sharon Dickens
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 137
Age : 29
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 12 ans - Jumelle d'Anastasia Dickens
Année d'étude ou Emploi: 2ème année
Gallions:
500/100000  (500/100000)
MessageSujet: Re: Cache-cache... [Rei]   Dim 17 Fév - 23:00

Sharon eut un large sourire bien niais qui rappellait sans conteste sa soeur. Elle était bien là où elle était et comptait y rester. Elle n'avait pas écouté le moindre mot de ce que Madurei avait dit bien qu'elle ait feint un air intéressé. C'était effectivement terriblement ennuyeux pour elle, les grands discours philosophiques ne l'intéressaient guère. Mais elle laissa Madurei débiter son speech, devinant qu'au fond, tout ce qu'elle voulait c'était se débarasser d'elle. Que ce soit par l'ennui ou en répondant à ses questions pour satisfaire sa curiosité, elle voulait manifestement rester seule en tête à tête avec les serpillères. Elle la laissa donc déblatérer, essayant de l'imaginer avec différentes coupes de cheveux pour s'occuper...

Quand enfin elle eut terminé, elle se retint de soupirer de soulagement. Elle pencha la tête sur le côté avec l'air d'un petit chien. Allait-elle à répondre à l'accusation de Madurei à propos de sa pseudo jalousie envers sa soeur ? Bien sûr que non... Sharon ne s'avouerait sans doute jamais à quel point elle jalousait Anastasia. Ce n'était pas vraiment une question de renversement des valeurs... Mais elle voulait se démarquer de sa soeur et qu'on l'apprécie pour ce qu'elle était. Elle n'avait pas envie d'être une copie conforme d'Ana ; d'où le fait que ses faits et gestes allaient à l'extrême. Elle voulait se faire remarquer, c'était certain. Mais surtout briller pour des raisons différentes que celles par lesquelles Anastasia éblouissait les autres. Elle ne s'était d'abord pas rendue compte que si Ana plaisait, c'était parce qu'elle était naturelle, elle-même. Sharon avait essayé d'être autre et s'était tellement prise au jeu qu'elle avait fini par devenir naturellement mauvaise. C'était sa façon d'être, son naturel qu'elle ne saurait chasser.

Elle ne répondit rien alors. Elle se dirigea vers la porte et posa la main sur la poignée et fit semblant de la tourner.


" Je ne peux pas sortir, la porte est coinc... "

Elle écarquilla soudain les yeux, d'une surprise sincère et franche. Elle avait essayé de pousser la porte un peu pour donner du réalisme à son mensonge, mais c'était rendu compte que la porte est réellement coincée. Sa machoire manqua tomber. Tel était pris qui croyait prendre...

" La porte est coincée ! La porte est COINCEE ! " s'écria t elle en s'exitant sur la poignée pour la faire céder.

En vain...


Le visage décomposé, un peu pâle, Sharon venait de se faire prendre à son propre piège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madurei Wrytten
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 587
Age : 32
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 17 ans
Année d'étude ou Emploi: 7ième année. Nièce de Roy Kinnàn
Gallions:
525/100000  (525/100000)
MessageSujet: Re: Cache-cache... [Rei]   Dim 17 Fév - 23:24

Comme Sharon avait commencé sur un mensonge, et que cela n'avait pas échappé à Madurei, celle-ci s'énerva en pensant que la jeune fille en rajoutait une couche. Elle se releva, se cogna la tête contre un placard en hauteur -ce qui n'arrangea pas les choses-, s'approcha de la porte et... dans un geste malheureux, elle tourna la poignée et, croyant que le placard allait s'ouvrir, elle poussa violemment Sharon pour la flanquer dehors.
Ainsi, elle écrasa littéralement la petite contre la surface de bois...


* Oups... *

"... Tu... ne mentais pas ?"

dit-elle d'une voix un peu blanche. Elle venait d'écrabouiller une petite fille à cause de sa tendance à porter des jugements rapides et sans retour... Du grand art !

Elle tourna la fillette vers elle pour voir si elle ne lui avait pas fendu le visage en deux. Madurei, qui avait du mal à reconnaître ses torts, se mura dans un silence pesant à la contemplation des marques de sa violence. Elle examinait l'enfant sans se départir d'un air sérieux, mais son soudain manque d'éloquence la rendait étrange.

Puis elle lâcha Sharon et tenta d'ouvrir : cela ne marchait pas. Elle força, s'énerva. On aurait pu voir une veine se gonfler au niveau de sa tempe... Elle prit sa baguette qu'elle avait laissée sur sa chaise et marmonna quelque chose en la dirigeant sur la serrure... Mais rien ne se passa.


"Le sort a été lancé de l'extérieur, on ne peut rien faire de l'intérieur sans casse..."

dit-elle simplement, d'une voix comme morte. Elle tourna la tête vers Sharon, ses yeux brillaient, mais malgré ces quelques paroles à pures portées informatives, elle n'ajouta rien : elles étaient condamnées à se supporter jusqu'à ce qu'on les trouve... Et ça partait déjà très mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyde5.skyrock.com/
Sharon Dickens
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 137
Age : 29
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 12 ans - Jumelle d'Anastasia Dickens
Année d'étude ou Emploi: 2ème année
Gallions:
500/100000  (500/100000)
MessageSujet: Re: Cache-cache... [Rei]   Lun 18 Fév - 21:51

Sharon s'était retrouvée écrasée comme une crèpe contre la porte. Etant donné sa petite taille, elle s'était retrouvée le nez dans la poitrine de Madurei, manquant de la faire suffoquer à cause du manque d'oxygène. Lorsque la Préfète la libéra enfin, la pauvre enfant était rouge, sa coiffure définitivement démolie. L'insigne de Préfète était restée incrustée sur sa joue où un beau P était gravé dans sa chair. Le regard furibond, elle fixait Madurei avec rancoeur et rage. Si ses yeux dispensaient la mort... et bien Madurei aurait eu des chances de survie puisqu'elle faisait bien deux têtes de plus que Sharon. Cette dernière explosa, comme si la question de la jeune fille était des plus stupides :

" Bien sûr que je mentais pas ! Tu crois que c'est mon genre de dire des mensonges !! Evil or Very Mad "

Ange d'épaule - petite voix intérieure : * Un peu quand même Rolling Eyes *

Elle se dégagea loin de Madurei, la moue boudeuse et colérique. Elle prit place sur la chaise où sa comparse était assise quelques secondes plus tôt - il ne faut pas plus de temps pour écraser une pauvre gamine contre une porte. Elle remarqua alors qu'elle était assise sur quelque chose d'assez désagréable. Elle leva ses fesses et prit l'objet de son mécontentement. Il s'agissait du livre de Madurei. Elle commença à feuilleter les pages sans vraiment y faire attention.

Elle était réellement en colère : d'une part de s'être fait roulée par sa poursuivante ; elle était à peu près sûre que sa compagne de chambrée n'était pas étrangère à cette situation. Elle ne voyait qu'elle pour faire ça, personne d'autre n'était passé après elle dans le couloir. Et d'autre part, elle était rageuse à l'idée de devoir supporter Madurei. Ca allait être long... A moins que... Elle releva les yeux vers Madurei et retint de sourire diaboliquement à l'idée qui germait dans sa tête.

Qui avait dit qu'elle devrait supporter la Préfète ? Elle pouvait s'arranger pour passer le temps agréablement sans avoir à en souffrir elle-même. Elle reposa le livre à côté d'elle sur une étagère. Elle soupira, faisant mine de s'ennuyer. Puis peu à peu, elle se mit à tapoter des doigts sur le bord de la chaise... le même rythme régulier... qu'elle finit par accompagner en tapant des pieds... Puis finalemment elle se mit à meumeumer puis à chantonner, toujours sur le même air... Finallement, elle se mit à chanter franchement :


" Quand on retrouva leurs corps après plusieurs jours, quand on retrouvra leurs corps après plusieurs jours... "

Continuant de chantonner, elle adressa un sourire radieux à Madurei.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madurei Wrytten
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 587
Age : 32
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 17 ans
Année d'étude ou Emploi: 7ième année. Nièce de Roy Kinnàn
Gallions:
525/100000  (525/100000)
MessageSujet: Re: Cache-cache... [Rei]   Mar 19 Fév - 15:43


Si Madurei avait d'abord ressenti un remord tel qu'une certaine gêne s'était emparée d'elle, ses scrupules commencèrent à s'effriter sérieusement.

Bien, elle avait malmené une enfant sans le faire exprès : mais était-ce réellement une enfant ?! Elle se remettait bien vite du choc, et comble du comble, reprenait une attitude des plus agaçantes. Madurei ne prit pas la peine de répondre : Oui, bien sur qu'elle la pensait capable de mentir, cette petite peste en puissance ! Petite peste ? Et si elle l'a jugée mal ? Inutile de tégiverser, elle le saurait bien vite.

Pouvait-elle encore se permettre de douteur lorsque la suite se déroula devant ses yeux calculateurs. La gamine commettait un triple crime : primo, elle lui volait sa chaise ! Deusio, elle feuilletait son livre avec ses petits doigts sales et dégoûtants, tercio, elle était coupable de lèse-majesté en chantant une chanson pleine d'humour noir.


"Et il s'avéra que le grand cadavre avait mangé le petit... Et il s'avéra que le grand cadavre avait mangé le petit... "

chantonna Madurei en avançant vers Sharon comme un corbeau fond sur un os encore plein de chair morte. Mais elle s'arrêta bien vite, vu l'étroitesse de l'endroit.

"Et parlons peu, parlons bien, comment t'appelles-tu, toi la petite chose agaçante ?"

lui demanda Madurei, l'observant d'un oeil torve, et en croisant les bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyde5.skyrock.com/
Sharon Dickens
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 137
Age : 29
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 12 ans - Jumelle d'Anastasia Dickens
Année d'étude ou Emploi: 2ème année
Gallions:
500/100000  (500/100000)
MessageSujet: Re: Cache-cache... [Rei]   Ven 22 Fév - 0:18

Sharon arrêta de chanter à la question de Madurei. Mais elle ne lui répondit pas tout de suite. Elle était occupée à jouer avec un fil décousu de son uniforme. Elle le lissait entre ses doigts comme si cette activité était d'un intérêt incroyable à ses yeux. Puis elle soupira ; on eut dit que parler lui coutait. Mais elle finit par répondre, sans même lever les yeux vers la jeune fille :

" Sharon... Sharon Dickens... "

Elle continua à lisser son bout de fil puis au bout de quelques minutes, semblant juger que cette activité était ennuyante, elle cessa. Elle releva alors les yeux vers Madurei pour plonger son regard ambre dans le sien. Elle ne souriait pas, elle la fixait d'un air neutre. Ses pieds se balançaient un peu dans le vide. Puis elle fit un grand sourire niais, dévoilant deux belles rangées de dents blanches. Le message était clair : cette mimic de singe avait tout de la moquerie : elle se moquait d'elle, ouvertement, presque comme un défi. Puis elle cessa de sourire mais garda un petit air enfantin et joyeux.

" Tu m'apprends la Magie Noire ? " demanda t elle de but en blanc.

Non pas qu'elle veuille s'y intéresser. Encore qu'elle pourrait se resservir de quelques trucs pour faire peur à sa soeur. Mais surtout elle voyait là une ouverture en or pour en rajouter une couche et agaçer sa collocatrice. Elle lui fit un grand sourire de chaton suppliant. Ca ne marcherait peut-être pas, mais au mieux, ça l'esquagaçerait encore plus. Pour insister, elle prit le livre posé à côté d'elle et le tendit à Madurei. Elle lui donna quelques petits coups avec - des petits coups légers comme pour attirer son attention - avec l'air d'un enfant qui réclame qu'on lui lise une histoire.


" C'est quoi ton nom déjà à toi ? " demanda t elle avec désinvolture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madurei Wrytten
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 587
Age : 32
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 17 ans
Année d'étude ou Emploi: 7ième année. Nièce de Roy Kinnàn
Gallions:
525/100000  (525/100000)
MessageSujet: Re: Cache-cache... [Rei]   Sam 23 Fév - 1:42


Madurei avait ses poings posés sur les hanches et tapait du pied : c'était dur, très dur ! Comment allait-elle tenir ? Elle se trouvait déjà dans de très mauvaises dispositions : sa mauvaise humeur originelle s'accroissait avec la gestuelle de Sharon qui se parait d'une lenteur horrible. Elle allait saisir ce fil, le tirer, et l'étrangler avec !

Sharon Dickens : inconnue au bataillon... Mais à la réflexion, n'était-elle pas jumelle avec une espèce de cruche à tresses ? Madurei fronça les sourcils : il y avait une petite rumeur concernant deux jumelles si différentes l'une de l'autre qu'on pouvait croire qu'elles étaient échappées d'un mauvais feuilleton télé. Il y avait la Naïve et la Douce, et la Méchante et Perverse. Et bien sur, sur laquelle des deux était-elle tombée ?


"T'es moche quand tu souris comme ça..."

lui dit Madurei en haussant un sourcil.

*T'es moche tout le temps surtout...* -Mauvaise foi !-

"Non, je ne pense pas que tu en sois digne. Repasse me voir quand le bonnet du grand schtroumpf n'effleurera plus ton menton..."

Elle recroisa les bras : si sa voix gardait un ton glacé, les signes de son énervement étaient perceptibles. Elle envisageait sérieusement de faire exploser la porte au risque d'être punie, après tout tant qu'elle ne faisait pas son heure de colle en compagnie de la demoiselle, c'était parfait.

Elle avait déjà songé qu'elle aurait dû donner un faux nom, dans l'optique où elle finirait par faire un geste malheureux mais qu'elle pourrait fuir. Si Sharon avait encore assez de force pour écrire le nom de sa meurtrière dans son sang, les conséquences ne tomberaient pas sur elle... Mais quelle idée, voyons !


"Lenah... Lenah Leighton..."

répondit Madurei en s'emparant de son livre.

* T'as pas pu t'en empêcher, hein ? Tu crois qu'elle a déjà oublié ton prénom ? *

"Si tu..."

Elle allait dire : si tu es gentille, mais c'était peine perdue.

"Si tu restes agréable à regarder, je veux bien te lire quelques petites incantations pour tes oreilles impies...."

* Aucun instinct maternel décidemment... *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyde5.skyrock.com/
Sharon Dickens
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 137
Age : 29
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 12 ans - Jumelle d'Anastasia Dickens
Année d'étude ou Emploi: 2ème année
Gallions:
500/100000  (500/100000)
MessageSujet: Re: Cache-cache... [Rei]   Dim 24 Fév - 22:29

Comme pour faire preuve de bonne volonté, Sharon se leva pour laisser la chaise de fortune à Madurei. Mais la petite perverse avait discrétement collé un chewing-gum dessus. Elle fit mine d'epousseter l'endroit où elle avait posé ses fesses et en profita pour cacher l'immondice machée et baveuse entre deux morceaux de bois. Ainsi, il était dissimulé mais dépassait assez pour s'accrocher au postérieur de Madurei... si elle ne voyait rien...

Sharon s'assit sur le sol sans même prendre la peine d'épousseter le sol. Elle se fichait bien de la personne qui devrait nettoyer son uniforme. Elle fouilla dans la poche de sa veste et sortit un nouveau chewing gum qu'elle fourra dans sa bouche. Dans son extrême obligence, elle en proposa un à la Préfète en lui tendant le paquet. Elle se mit à mâcher le sien avec autant de classe et de silence qu'un ruminant. Elle arborait un petit air désinvolte et je-me-fous-de-tout. Cependant, elle était prête à tout enregistrer pour tout répéter à sa soeur et lui foutre la trouille. Peu importe que ça marche ou non, le principal était de lui foutre la frousse.


" Ca fait longtemps tu lis des trucs comme ça ? Et tu as déjà pratiqué des rituels obscures ? Tu as déjà sacrifié des bestioles ? "

Elle n'était pas non plus décidée à se taire, histoire de prolonger le calvaire de sa compatriote d'infortune.

" Tu crois qu'ils vont mettre du temps à nous trouver ? Imagine on nous oublie ? On sera obligées de manger nos doigts pour survivre ? Tu as pas un guide du petit futé mais pas encore assez pour pas rester enfermé dans un placard à balai ? C'est qui l'auteur de ton bouquin déjà ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madurei Wrytten
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 587
Age : 32
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 17 ans
Année d'étude ou Emploi: 7ième année. Nièce de Roy Kinnàn
Gallions:
525/100000  (525/100000)
MessageSujet: Re: Cache-cache... [Rei]   Lun 25 Fév - 3:03


Madurei fut étonnée qu'elle lui laisse le siège sans qu'elle ait eu à le demander. Elle allait s'assoir mais vit du coin de l'oeil que la gamine s'asseyait à même sur le sol sans préoccupation aucune pour l'hygiène personnelle Elle posa son livre sur une étagère en hauteur, et sortit un mouchoir de sa poche qu'elle déplia pour le poser sur la chaise afin de s'assoir dessus.

Heureux hasard qui la préservait du chew-gum ? Certes non. Car le dit mouchoir avait un petit trou. Et le petit trou se retrouva là où il avait la patte rosâtre. Et dans le noir Madurei ne le vit pas.

Sharon aurait du souci à se faire dans quelques minutes...


"Si c'était le cas, tu croirais que je le révèlerais à la première venue ? Toi, tu as une tête à le faire par contre... Attends voir, tu ne serais pas celle qui nous a fait perdre environ une quinzaine de points ?"

Madurei la considéra une seconde avant d'ouvrir son livre en soupirant :

"Y a plus de jeunesse..."

Puis vint une seconde avalanche de questions plus énervantes les unes que les autres.

"Oui. Cela n'arrivera pas, ta soeur finira bien par te chercher. Non, moi je te boufferai peut-être par contre. Je l'ai oublié dans mon autre pantalon. Et c'est CHARLES BAUDELAIRE !"

Elle avait répondu question par question, rapidement et sans encombre, d'une voix sèche et ponctuée. Madurei feuilletait son bouquin, à la recherche d'un bon poème bien sadique...

Ô toi, le plus savant et le plus beau des Anges,
Dieu trahi par le sort et privé de louanges,

Ô Satan, prends pitié de ma longue misère !

Ô Prince de l’exil, à qui l’on a fait tort,
Et qui, vaincu, toujours te redresses plus fort,

Ô Satan, prends pitié de ma longue misère !


Elle marqua une pause pour observer l'enfant sans prendre garde à son attitude pleine d'une arrogance pré-adolescente :

"Tu connais un peu la Bible ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyde5.skyrock.com/
Sharon Dickens
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 137
Age : 29
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 12 ans - Jumelle d'Anastasia Dickens
Année d'étude ou Emploi: 2ème année
Gallions:
500/100000  (500/100000)
MessageSujet: Re: Cache-cache... [Rei]   Mar 26 Fév - 20:01

Sharon écoutait d'une oreille distraite ce que Madurei récitait. Elle n'avait aucun intérêt pour ce qu'elle disait même si elle enregistrait tout dans un coin de son esprit. Qui sait, peut-être pourrait-elle s'en resservir après ça ? Si Madurei se montrait récalcitrante suite à leur emprisonnement forcée dans ce maudit placard, certains détails pourraient être réutilisés à bon escient. Elle se retenait d'arborer un air ennuyé ; visiblement, elle n'était pas plus intéressée par la magie noire que par la poésie moldue. Quel était le nom qu'elle avait donné déjà ? Baudelaire ? Ca lui disait vaguement quelque chose... Peu importe...

La question de Madurei sembla la réveiller un peu. Elle s'adossa à la porte du placard et étendit ses jambes devant elle pour être plus à l'aise. Puis d'un air distrait, elle époussiéra sa jupe d'un geste lent.


" Je connais quelques trucs... Quand j'étais encore à l'école, une de mes institutrices avait demandé à ma mère de venir pour l'entretenir de mon comportement... La porte était entrouverte et j'ai entendu qu'elle disait que je deviendrai comme Caïn... que mon attitude finirait par porter préjudice à ma soeur... "

Elle haussa les épaules, comme si ça ne l'affectait pas plus que ça.

" Mais Caïn a tué son frère Abel, pas vrai ? Moi je n'ai pas tué ma soeur... je ne ressens nullement le besoin de la tuer... D'ailleurs, tuer me paraît bien lâche comme acte. On abrège la vie d'une personne parce qu'on a peur de continuer à la regarder dans les yeux... on a peur d'affronter sa souffrance... Mais tourmenter quelqu'un et le faire souffrir de l'intérieur... c'est plus cruel mais plus courageux... au moins on regarde sa victime droit dans les yeux pendant qu'on la brise... C'est comme lui faire éprouver plusieurs dizaines de morts... "

La jeune fille semblait pensive. Elle regardait droit devant elle l'amas de balais et de seaux empilés. Puis elle sembla soudain sortir de ses songes et jeta un regard noir à Madurei, comme si elle lui reprochait de lui avoir extorqué de telles paroles. Des paroles qui en disaient long sur elle. Et elle détestait qu'on essaye de la percer à jour. Elle détestait qu'on essaye de découvrir ce qui se cachait derrière ce masque de perfidie et de méchanceté. Nul doute que la fillette aurait présenté un cas intéressant pour Freud. Son inconscient était saturé de sentiments et de rancoeurs qu'elle ne s'avouait pas. Cette jalousie qu'elle n'admettait pas, sa réelle affection pour sa soeur... tout cela était mélangé comme un amas gluant de rancune. Son ça tenait les reines de son esprit, elle agissait par pulsion. Aussi avait-elle raison quand elle disait qu'elle ne porterait jamais la main sur sa soeur de cette manière là. Son surmoi, bien que largement étouffé par son ça, l'empêchait inconsciemment d'attenter à sa vie. Son ça en était probablement frustré et réagissait de la meilleure manière qui lui restait : devenir une véritable nuance pour sa soeur. Au fin fond de son âme, la fillette était si perturbée et torturée que ces actes traduisaient sa colère. Elle ne se manifestait que par des blagues souvent pernicieuses et vicieuses. Aux yeux de la plupart des gens, elle n'était au final qu'une gosse pourrie gâtée - ce qui était vrai ! - complétement attardée et folle.

Mais tout ce que Sharon désirait, c'était un peu de reconnaissance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madurei Wrytten
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 587
Age : 32
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 17 ans
Année d'étude ou Emploi: 7ième année. Nièce de Roy Kinnàn
Gallions:
525/100000  (525/100000)
MessageSujet: Re: Cache-cache... [Rei]   Ven 29 Fév - 23:32


Madurei la regarda alors longuement, très longuement, ses lèvres retinrent un sifflement de fausse surprise, l'expression que l'on prend lorsqu'on se retrouve devant quelque chose que l'on estime complétement absurde, vain et étrange à la fois. Il y avait un fond beaucoup plus enfoui sous l'apparence de Sharon, la coquille de l'enfant pourrie recouvrait une couche de sadisme qui elle-même devait donner sur une nuée de sentiments plus complexes que la simple caricature.

Mais pendant qu'elle prolongeait la pression de son regard, elle avait levé la main tel un signe de tempérance et d'une voix caverneuse :


"Oh, oh, ne te sens pas obligée de raconter ta vie, hein. Je sais que l'étroitesse de l'endroit est propice à quelques épanchements lyriques..."

Le mot avait été prononcé avec une ironie mordante. L'air sombre n'avait pas échappé à Madurei, et elle voulait faire ressortir qu'elle n'avait pas même suggéré de telles confidences.

"... mais point trop n'en faut, mademoiselle..."

Madurei éprouvait un profond dégoût pour ses deux soeurs cadettes dont l'insouciance et la stupidité avaient contribué à son malheur. Elles avaient cessé d'exister à ses yeux, et Madurei ne les nommait jamais -A tel point que leurs noms ne figurent même pas sur la fiche du personnage, diantre ! Razz -, après la rancoeur l'oubli avait parachevé l'oeuvre de son dédain mortel.
C'est pourquoi elle ne pouvait pas comprendre dans son coeur ce que disait Sharon : elle se sentait fille unique. Si elle avait une soeur, dieu sait qu'elle la chérirait comme une denrée rare et précieuse, et qu'elle donnerait sa vie pour elle. Cependant elle était seule : sa famille de sang n'était qu'un mirage qu'elle ne tarderait pas de gommer de ses yeux de marécage. Si on pouvait choisir ses amis, il en serait de même pour ses parents. Aussi reconnaissait-elle son oncle par alliance comme quelqu'un d'infiniment plus proche d'elle que tout autre.


"Caïn n'a fait que se rendre justice."

répliqua-t-elle alors, ne pouvant pas rester silencieuse face aux paroles de Sharon.

"C'est le seul enfant de Dieu à avoir été écarté de l'amour de son Père sans raison valable alors que tout ce qu'il voulait c'était quelque considération, mais le créateur le lui a refusé, et Abel n'a rien fait pour lui, il a même trouvé cela tout à fait normal. Alors Caïn lui a fendu son sale crâne sans pensée fraternelle. Tu sais, ce n'était pas si lâche dans ces circonstances : c'était le premier meurtre, et même la première Mort. Caïn ne savait pas qu'il obtiendrait un tel résultat. Mais en tout cas, il a réussi."

Elle feuilletait son livre, et s'arrêta sur les pages où Baudelaire comparait les races d'Abel et de Caïn, les favoris et les rebuts, les chouchoux et les souffres douleurs.

"Il a réussi car Dieu a enfin porté son attention sur lui, il l'a marqué d'un signe, et a gardé son oeil posé sur lui jusqu'à sa mort. "

Elle finit par refermer l'ouvrage pour jauger la fillette à la psychée déjà bien vacillante pour son âge.

"Alors dis-moi juste une chose, ton Abel à toi est-il indifférent quant à ton sort ? Si oui, torture le comme il le mérite, mais si ce n'est pas le cas..."

Elle haussa les épaules et finit sur un ton qui aurait convenu à une anecdote passagère.

"Je sais bien que tu t'en moqueras de ce conseil, mais tu passeras à côté d'un trésor rarissime..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyde5.skyrock.com/
Sharon Dickens
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 137
Age : 29
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 12 ans - Jumelle d'Anastasia Dickens
Année d'étude ou Emploi: 2ème année
Gallions:
500/100000  (500/100000)
MessageSujet: Re: Cache-cache... [Rei]   Lun 7 Avr - 19:24

Sharon haussa les épaules en prenant un air soudain désintéressé par la conversation. Elle s'était montrée un peu trop bavarde, maintenant Madurei risquait de la presser de questions auxquelles elle n'avait pas envie de répondre. Il fallait qu'elle trouve un moyen de rediriger la conversation sur autre chose. Pour ne pas se montrer impolie (comme si ça lui importait Razz )... hum... plutôt pour ne pas donner l'impression de changer de sujet trop vite, elle répondit de manière évasive :

" Ana fait bien semblant de s'inquièter pour moi, mais elle ne cherche pas à en savoir plus... "

Si Sharon avait eu une conscience, la petite voix dans sa tête lui aurait sûrement soufflé :

* Peut-être parce que tu ne veux pas qu'elle en sâche plus également... *

Mais étant donné que la jeune fille ne s'écoutait pas et reniait toute part d'introspection et de remise en question, la question ne se posait même pas et elle considéra le sujet comme clos.

" Lis moi encore quelques trucs de ton machin... "dit elle en désignant le livre du menton.

Elle prit un air désinvolte et, assise en tailleur, elle posa son coude sur son genou et déposa son menton au creu de la paume de sa main pour fixer Madurei avec plus d'aisance. Elle ne cillait pas ; d'ailleurs, Sharon cillait-elle jamais ? Sa visage angélique avait parfois quelque chose de tellement serpentesque qu'elle donnait l'impression de ne jamais ciller. Elle regardait souvent les gens dans les yeux, sans broncher, ne voulant pas briser le lien visuel qu'elle établissait entre elle et les gens. Cela mettait les autres tantôt en colère, tantôt mal à l'aise. Il était parfois difficile de deviner ce qui se passait derrière ses grands yeux pourtant si lumineux. Son regard avait encore quelque chose de l'enfant. D'ailleurs, à l'instant même, elle donnait l'impression de n'être qu'une fillette de douze printemps qui attendait patiemment et gentimment qu'on lui apprenne des choses nouvelles.

Derrière la porte, c'était toujours le silence absolu. A croire que les autres les avaient oubliés et ne se doutaient pas qu'elles avaient disparu. Sharon se prit à se demander au bout de combien de temps sa soeur remarquerait son absence. S'alarmerait-elle à l'instant même où elle verrait qu'elle n'avait pas été à sa table lors du dîner ? Ou bien n'y prendrait-elle pas garde, trop occupée à réfléchir à la nouvelle coiffure qu'elle se ferait pour plaire à Jillian ou tout simplement à ses poupées. Elle se retint de soupirer et ne pensa pas que l'évocation du dîner avait réveillé son appétit et que son estomac réclamerait sans doute bientôt son dû de la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madurei Wrytten
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 587
Age : 32
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 17 ans
Année d'étude ou Emploi: 7ième année. Nièce de Roy Kinnàn
Gallions:
525/100000  (525/100000)
MessageSujet: Re: Cache-cache... [Rei]   Lun 14 Avr - 15:12


Madurei feuilletait ses Fleurs du Mal en ne portant qu'une attention auditive à Sharon, toute discussion avec elle était stérile, l'enfant se plaçait derrière un mur infranchissable, cachée sous la désinvolture et l'arrogance, et quoiqu'elle dise elle était d'hors et déjà convaincue qu'elle n'obtiendrait aucun résultat : Parce que Sharon ne semblait pas fille à se laisser dompter par le bon sens, et parce que Madurei n'avait aucune patience envers les enfants. Elle les considérait comme des entraves, et cela se sentait dans sa manière de s'exprimer, ce n'était pas réellement du mépris mais un sûr sentiment de supériorité face à la petitesse de l'âge juvénile.

Mais elle finit par redresser les yeux, à demi-clos comme pour signaler son ennui et le sentiment blasé qui commençait à monter en elle.


* Ce n'est pas un machin, c'est de l'art ! *

"Voyons ce qui pourrait t'intéresser à part l'incontournable charogne..."

dit-elle d'une voix légèrement pédante, elle plongea ses yeux dans les vers qui se profilaient sur la feuille, et trouva que c'était un bon choix, elle commença à lire le ton bien rythmé par l'alexandrin :

"La servante au grand coeur dont vous étiez jalouse,
Et qui dort son sommeil sous une humble pelouse,
Nous devrions pourtant lui porter quelques fleurs.
Les morts, les pauvres morts, ont de grandes douleurs..."


Mais elle s'arrêta dans sa lecture, le thème de ce poème ne lui convenait pas, et il finissait sur des notes mélancoliques dont elle ne voulait pas pour l'instant :

"Mouais... Je te lirai plutôt quand tu auras tué ta soeur... Ce sera davantage d'actualité..."

Elle tourna quelques pages pour élire un autre poème qui serait déclamé avec un éclat tout relatif, mais elle traversait la section des spleen, autrement dit la partie dépressive des Fleurs du Mal. Et ce n'était peut-être pas le moment, cette histoire allait finir par un suicide...

"Mon enfant, ma soeur,
Songe à la douceur
D'aller là-bas
vivre ensemble!
Aimer à loisir,
Aimer et mourir
Au pays qui te ressemble!
.....
Là, tout n'est qu'ordre et beauté
Luxe, calme et volupté."


Elle avait fait voler les pages sous ses doigts pour revenir sous des cieux plus lumineux, mais ce qu'elle lisait ne lui plaisait pas davantage :

"On dirait la pub d'un soap opéra... Il aurait pu faire dans le marketting..."

Okay, quittons le pays de Candy pour retomber sur quelque chose qui avait déjà été évoqué : le fameux poème d'Abel et de Caïn... Sharon ne s'était pas appesantie sur le sujet, après avoir été très bavarde, et même si Madurei n'était pas curieuse sur ce plan là, elle nourrissait le désir de faire passer le temps.

I

Race d'Abel, dors, bois et mange ;
Dieu te sourit complaisamment.

Race de Caïn, dans la fange
Rampe et meurs misérablement.

Race d'Abel, ton sacrifice
Flatte le nez du Séraphin !

Race de Caïn, ton supplice
Aura-t-il jamais une fin ?

Race d'Abel, vois tes semailles
Et ton bétail venir à bien ;

Race de Caïn, tes entrailles
Hurlent la faim comme un vieux chien.

Race d'Abel, chauffe ton ventre
À ton foyer patriarcal ;

Race de Caïn, dans ton antre
Tremble de froid, pauvre chacal !

Race d'Abel, aime et pullule !
Ton or fait aussi des petits.

Race de Caïn, cœur qui brûle,
Prends garde à ces grands appétits.

Race d'Abel, tu croîs et broutes
Comme les punaises des bois !

Race de Caïn, sur les routes
Traîne ta famille aux abois.

II


Ah ! Race d'Abel, ta charogne
Engraissera le sol fumant !

Race de Caïn, ta besogne
N'est pas faite suffisamment ;

Race d'Abel, voici ta honte :
Le fer est vaincu par l'épieu !

Race de Caïn, au ciel monte,
Et sur la terre jette Dieu !


Ses yeux parcouraient encore les vers : ce poème rammenait le conflit d'Abel et Caïn à celui des classes sociales. Bibliquement, la race de Caïn n'existait plus : elle avait été noyée dans le déluge. Abel, quant à lui, n'avait nul descendant. Nous étions tous les enfants du troisième fils d'Adam et Eve : Seth.

"Tu t'identifierais à qui, toi ?"

demanda Madurei l'air de rien. Elle s'attendait à toute réponse de la part de Sharon : peut-être le séraphin ou Dieu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyde5.skyrock.com/
Sharon Dickens
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 137
Age : 29
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 12 ans - Jumelle d'Anastasia Dickens
Année d'étude ou Emploi: 2ème année
Gallions:
500/100000  (500/100000)
MessageSujet: Re: Cache-cache... [Rei]   Mer 23 Avr - 23:18

Pendant quelques secondes, Sharon observa Madurei avec un air des plus ennuyés qui semblait lui indiquer qu'elle n'avait pas écouté une traitre mot à ce qu'elle avait dit. Mais au bout d'un instant à la regarder de travers, elle mit un doigt sous son menton et sembla réfléchir sérieusement à la question. Elle finit enfin par répondre :

" Je dirai la punaise... "

Madurei n'avait pas tapé loin, Sharon répondait à côté de la plaque. Mais sur ce point, elles s'accorderaient sans doute. Sharon la fixa d'un air impénétrable. Ses yeux de serpents ne la quittaient pas des yeux. Elle commença à se lasser de cette lecture. Elle cherchait déjà un nouveau moyen de mettre la Préfète en colère. Son regard balaya la pièce - qui n'était pas bien grande. Elle repréa alors un balai serpillère. Aussitôt, elle se leva et le saisit comme s'il s'agissait d'une baguette. Les poils gris et humides de la serpillère pendouillaient d'un air peu ragoûtant dans le vide. A l'évidence, il avait servi il y a peu.

" Regarde ! Je suis Caïn et je vais assassiner mon frère ! "

Elle pointa alors dangeureusement le côté serpillère du balai vers Madurei. Etant donné l'étroitesse des lieux, il atteignait presque le visage de la jeune fille et menaçait de lui repoudrer le nez en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Une goutte d'eau sale tomba aux pieds de Madurei. Et des dizaines d'autres étaient sur le point d'amorcer leur chute vers les pages du précieux livres de poésie.

Sharon souriait largement, avec des airs de gamine effroyable et insupportable. Elle n'attendait qu'une chose : que sa compagne d'infortune explose et pête un cable. Avec un peu de chance, quelqu'un entendrait ses cris et viendrait les chercher. En attendant, elle s'amusait bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madurei Wrytten
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 587
Age : 32
Date d'inscription : 21/11/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 17 ans
Année d'étude ou Emploi: 7ième année. Nièce de Roy Kinnàn
Gallions:
525/100000  (525/100000)
MessageSujet: Re: Cache-cache... [Rei]   Mer 7 Mai - 20:35

* Hé Merlin ! Mon ennuyeuse et laborieuse lecture n'a point endormi ce petit monstre ! Bien au contraire elle semble revigorer par des forces nouvelles ! Que faire en pareilles circonstances ?! *

songea Madurei en prenant bien le soin de poser sa pensée : en effet, son exaspération montait, et pour éviter que sa bouche n'explose en injures ou cris bestiaux, elle devait procéder à un sacré travail en amont. Il était nécessaire de bien délayé les mots, de les rendre fluides, coulants, sans heurt dans leur ligne et leur syntaxe. C'était bien entendu très difficile face à une enfant aussi retord, mais la Serpentarde avait un peu trop d'égo pour se laisser embobiner par la sournoiserie d'une gamine.

"La punaise, tu parles de ces trucs qu'on écrase et qui sentent le tout-à-l'égoût après ? Très bon choix !"

avait-elle d'abord répliqué, les sourcils froncés. Il y avait quelque chose de fronciérement positif dans l'expérience qu'elle vivait : Une fois qu'elle sortirait de cette prison de bois, jamais plus elle n'aurait à supporter Sharon dans un espace aussi étroit : elle n'était ni de la même famille, ni du même âge... de la même maison, peut-être, mais c'était tout ! De toute façon, il y avait déjà tout un groupuscule de personnes que Madurei s'employait à éviter, car leur présente était aussi dérangeante d'une mauvaise odeur, et elle ne voyait pas d'inconvénients à y insérer une petite de plus.

Mais il fallait agir : Madurei, d'une promptitude exemplaire, ferma son livre et le rejeta dans un coin de l'étroite pièce, pour le sauver des goutelettes sales et ténébreuses, ses chaussures et ses habits par contre n'eurent pas cette chance, mais elle n'en avait cure : ils seraient plus aisés à nettoyer qu'un livre tendrement chéri. Elle saisit le manche, son visage revêtant les couleurs de la colère :


"On va voir si Caïn chante aussi fort avec un balai en travers des intestins !"

Elle se félicita pour avoir tourné sa phrase de telle sorte qu'elle en écarta le côté vulgaire. Mais elle avait toujours le côté dangereux du balai tourné vers elle : mais comme elle n'avait aucune patience, elle l'extirpa des mains de Sharon, sans mesurer sa force, dans une brutalité exemplaire : elle s'en était levée de sa chaise, mais n'avait pas encore remarqué le chew-gum.

Le compte à rebours avant le pétage de câble avait commencé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyde5.skyrock.com/
Sharon Dickens
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 137
Age : 29
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 12 ans - Jumelle d'Anastasia Dickens
Année d'étude ou Emploi: 2ème année
Gallions:
500/100000  (500/100000)
MessageSujet: Re: Cache-cache... [Rei]   Jeu 8 Mai - 18:13

Sharon n'opposa aucune résistance lorsque Madurei lui reprit le balai des mains. Son visage perdit toute expression et elle fixa la jeune fille d'un regard vide. Allait-elle se mettre à pleurer ? A crier de rage contre elle ? Peut-être même se mettre à rire de cette façon si horripilante dont elle avait le secret... Mais pour l'instant, elle semblait seulement la fixer, comme si elle attendait la réaction de Madurei. Elle était comme figée, les bras ballant le long du corps, son visage figé dans une expression de neutralité. Ses yeux étaient largement ouverts, un peu à la manière d'une personne qui cherche à hypnotiser son voisin d'en face. Ses lèvres étaient mues dans une petite moue indifférente.

" Et qu'est-ce que tu diras pour te justifier quand on me retrouvera grièvement blessée dans ce réduit ? Tu seras accusée de meurtre et on t'enverra à Azkaban ! Tralalala ! "

Sharon se mit à sautiller en tout sens, chantonnant d'une petite voix insupportable.

" A Azkabaaaaaaaaaan ! Tralalalaaaaaaaa ! Avec les criminels, tralalalalèèèèèèèèère ! "

Ses propos tenaient plus de la folie pure que d'un raisonnement vraissemblable. Mais son but n'était pas de faire peur à Madurei mais plutôt de l'agacer de plus en plus, jusqu'à ce qu'elle aussi devienne folle... mais de rage... Continuant de sautiller en tout sens, comme si elle faisait une danse de la pluie, elle ne se posa même pas la question de se demander si Madurei oserait vraiment lui donner un coup de balai ou non. Si elle le faisait, c'est qu'elle aurait eu ce qu'elle voulait de toute façon...

Dans sa frénésie, elle ne fit pas attention et renversa le seau d'eau sale d'où elle avait extirpé le balai. L'eau, d'une couleur grisonnante, se renversa à leurs pieds et Sharon, emportée dans sa danse, pataugea joyeusement dedans, éclaboussant ainsi son uniforme mais aussi celui de Madurei. Elle s'arrêta soudain, et observa ce déluge qu'elle avait provoqué d'un air intéressé :


" Oups... " fut tout ce qu'elle dit en relevant les yeux vers Madurei.

Un grand sourire s'affichait sur son visage, d'une oreille à l'autre. L'eau s'était répandue autour d'elles et était passée sous la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cache-cache... [Rei]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cache-cache... [Rei]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mortel cache-cache
» Cache Cache ^^
» Cache cache. [=> Défi]
» L'AGENDA CACHE DE PREVAL !KOK DEMANDE L'ARRESTATION DES ASSASSINS COMPLICES !
» on nous cache tout...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LeviCorpus l'aprés épilogue :: Administration :: V1 :: Rp-
Sauter vers: