Parce qu'une saga telle que celle là ne meurt jamais ...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Amour ? Joie ? Bonheur ? [qui veut]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexiane Célia Sawer
Sorcier
Sorcier
avatar

Nombre de messages : 402
Age : 23
Date d'inscription : 28/08/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 36 ans ; deux enfants : Alix, 11 ans, et Aeden qui en a 14.
Année d'étude ou Emploi: Commerçante, médecin, conseillère romantique.
Gallions:
505/100000  (505/100000)
MessageSujet: Amour ? Joie ? Bonheur ? [qui veut]   Sam 16 Fév - 16:04

La St Valentin... Alexiane avait presque oublié que c'était aujourd'hui... Un jour bien ridicule, à vrai dire. Un jour pour l'amour ! Quelle idée... Soit on avait la chance d'aimer quelqu'un, et ce tous les jours ; soit on était célibataire et ce n'était pas cette fête qui y changerait quoi que ce soit...
Elle n'avait jamais retenu la date de ce jour plein de mièvrerie. Aussi, en ce 14 février s'était-elle levée en toute ignorance et avait-elle fait les yeux ronds lorsque sa voisine (une affreuse bonne femme avide de ragots et souhaitant oublier sa vie désastreuse en répendant les malheurs des autres) lui avait souhaité une "Joyeuse St Valentin" d'une voix mielleuse. Mais, très vite, l'affreuse réalité sauta aux yeux de la sorcière. D'abord, la gazette. Dix pages du journal quotidient étaient accaparées par des annonces romantiques, des petits messages amoureux.
"On se croise tous les jours dans la Magicobus, je te tends ma Gazette du Sorcier, mais je n'ai jamais eu le courage de te le dire... Je t'aime."

Pathétique.

"En ce jour de novembre, mon petit chaudron en sucre, tu m'as dit "oui" et j'en suis le plus heureux des hommes."

Quelle horreur !

D'un geste sec, Alexiane referma le journal. Tant pis si Voldemort était revenu, si Harry Potter était mort d'une crise cadiaque ou si le Ministre dansait sur les tables d'un bar en chemise Hawaïenne, les rédacteurs avaient fait l'erreur de mettre cela en première page, la sorcière grise ne leur ferait pas l'honneur de lire le reste.

Agacée, elle ferma boutique (de toute façon, cela arrivait si souvent et elle avait si peu de clients que cela importait peu) et voulut sortir se balader. Elle arpenta Pré-au-Lard en long, en large, en travers, saluant les quelques connaissances qu'elle s'était faite, avant de rentrer, calmée, préparer son déjeuner. Elle s'était un peu habituée à vivre seule, mais chaque rappel de l'absence de ses enfants lui tirait encore quelques larmes.
Hors, on lui avait parlé d'un bal de la St Valentin qui se déroulait à Poudlard. Et, tandis qu'elle allumait son four, trop habituée à la cuisine façon Moldue pour utiliser sa baguette, elle imagina Aeden, au bras d'une sublime jeune fille qui lui arracherait le coeur. Qui savait ? Il était grand, désormais, et il était sûrement temps pour lui de se détacher de sa mère. Peut-être avait-il déjà une petite amie ? Peut-être ne pensait-il déjà plus à sa pauvre maman, seule dans son appartement à Pré-au-Lard ?

Et Alix ? Allait-elle au bal, elle aussi ? Quelqu'un l'avait-il invitée ? Cette fois encore, elle tenta d'imaginer sa fille, mais le garçon à qui elle souriait n'avait pas de visage, flou, comme le décor autour d'eux. Car Alexiane ne connaissait pas le monde dans lequel évoluaient ses deux enfants en ce moment. Elle n'avait jamais vu Poudlard. Cette année, la directice avait fait portes ouvertes pour les parents, mais elle avait été si occupée par son installation qu'elle n'avait ou accompagner Alix. Comment était Poudlard ? Est-ce que cela ressemblait à Beauxbâtons ? Y avait-il les mêmes types d'élève, le même genre de professeurs ?

Finalement, penser à tout cela lui faisait plus de mal qu'autre chose. Et, pour se changer les idées, elle se dit qu'elle ne mangerait pas seule dans sa boutique ce soir, ce qu'elle avait fait depuis son arrivée. Après tout, Pré-au-Lard regorgeait de restaurants et de bars, et Alexiane pourrait très bien s'y faire sa place. Pour quelqu'un détestant la solitude, elle ne comprenait pas elle-même comment ele avait pu rester seule si longtemps.

L'après midi passa en préparatifs et questionnements. Le temps défilait à une lenteur exaspérante, tandis que l'excitation d'Alexiane montait crescendo. Malheureusement, elle avait oublié quel jour c'était. Ce jour funeste où il vaut mieux ne pas sortir... Et lorsqu'enfin, elle commença à se préparer pour sortir, la fête des amours lui était totalement sortie de l'esprit.

Elle hésita à enfiler ses robes grises habituelles, mais se décida finalement pour une robe de sorcière bleu nuit. Discrète, et toujours sombre, finalement, ça ne changeait pas grand chose. Ses cheveux gris furent relevés en une haute queue de cheval et, pour la première fois de sa vie, elle affubla ses oreilles de boucles bleutées. Comme d'habitude, la boite de maquillage resta dans les placards.

Lorsqu'enfin elle fut prête (mais cela ne lui avait pris, finalement, que quelques minutes, en dehors des heures de cogitation) se posa la question de l'endroit où aller. Haussant les épaules, elle sortit au hasard, tandis que dans les rues le jour s'assombrissait. Elle pensa d(abord s'arrêter aux Trois Balais, et, alors qu'elle allait franchir le seuil, elle remarqua une nouvelle enseigne. Intriguée, elle franchit les quelques mètres qui la séparaient du nouveau restaurant, et poussa la porte.

Ok. Tentative de repli... Réussie. Retrouvant l'air frais au dehors, Alexiane respira bruyamment. La décoration était... horrible. Ces angelots, ces coeurs, ce rose, ce rouge... Affreux. Abominable.

Et pourtant, poussée par l'envie de voir ce que les gens trouvaient d'intéressant à manger dans un monde style angelots, la serveuse la vit entrer de nouveau, et s'installer à une petite table. Elle commanda un chocolat chaud et se mit à taper des doigts sur le bois de la table. Mauvaise idée, sûrement, d'être venue ici...

[Le pire de l'histoire étant que ces mots sont véritablements extraits d'annonces de St Valentin dans un journal, retournés à la sauce magique... Rolling Eyes]


Dernière édition par le Dim 17 Fév - 15:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-volante.forumactif.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Amour ? Joie ? Bonheur ? [qui veut]   Sam 16 Fév - 21:18

Et voilà, si on avait dit à Luna qu'elle passerait la Saint Valentin sans son mari, elle aurait rit au nez de la personne qui le lui aurait annoncé, du genre "mais n'importe quoi...".

Sauf que non, finalement, pas n'importe quoi : elle était là. Ella avait laissé les jeunes faire n'importe quoi dans la Grande Salle, et puis elle avait demandé l'accord de Minerva pour aller manger en ville. Bon, malheureusement, en ville, pas grand changement : c'était toujours les petits cœurs partout, et les chocolats, et les bonbons, et les cadeaux, et l'amour, et le rose, et... mince, pourquoi n'avait-elle pas son mari à côté d'elle ? C'était pas avec ce genre de situation qu'elle allait pouvoir faire un gosse. Parce que voilà : il fallait être deux pour faire un enfant. On ne vous apprend rien, je sais.

Alors, la femme était rentrée dans ce restaurant, quand même, parce que mine de rien, il ne faisait pas chaud dehors. Donc, entre se geler les miches devant une enseigne qui vous préparait aux pires supplices dus à ce qui ressemblait fort à une engueulade entre amoureux, et le supplice lui-même, mais bien au chaud, elle avait choisi.

Et avec un peu de chance, elle allait pouvoir tenter de trop boire, donc d'oublier la soirée.

Elle entra. Elle était vêtue de ses habituels vêtements noirs, parce que le deuil était la couleur constante chez elle. Elle avait une robe, une très belle robe pour la Saint Valentin, et sa cape qui lui tenait chaud. Luna avait l'air, visiblement, de quelqu'un d'invité pour une soirée ici. Les yeux mi-clos, elle s'avança vers une serveuse... il ne restait plus de tables non réservées, sauf, là-bas, une femme seule à laquelle on pouvait éventuellement tenir compagnie, mais cela dérangerait peut-être la dame, elle attendait peut-être quelqu'un... et gna gna gna.

Fatiguée de cet étalage de probabilités dont elle n'avait strictement rien à faire parce qu'elle venait de s'embrouiller avec son mari, Luna décida de prendre le Ronflak Cornu par les cornes, et s'avança vers la femme seule. Elle avait un air étrange, qui lui disait quelque chose...


-Excusez-moi, vous attendez quelqu'un ? Ou est-ce que ma présence vous dérangerait ? Je suis seule, n'ayez crainte, et je ne compte embrasser personne ce soir, donc vous n'avez rien à craindre de moi.

Les yeux bleus de la professeur se posèrent sur l'inconnue qui lui disait quelque chose, avec une esquisse de sourire rêveur.
Revenir en haut Aller en bas
Alexiane Célia Sawer
Sorcier
Sorcier
avatar

Nombre de messages : 402
Age : 23
Date d'inscription : 28/08/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 36 ans ; deux enfants : Alix, 11 ans, et Aeden qui en a 14.
Année d'étude ou Emploi: Commerçante, médecin, conseillère romantique.
Gallions:
505/100000  (505/100000)
MessageSujet: Re: Amour ? Joie ? Bonheur ? [qui veut]   Dim 17 Fév - 15:33

La serveuse apporta le chocolat chaud, et puis... Plus rien. Sirotant sa boisson, Alexiane observait des couples larmoyants qui s'embrassaient. Elle avait envie de tordre le cou des petits angelots qui l'aspergeaient de coeurs rouges et roses. Les pétales de roses dispersés sur sa table lui donnaient envie de vomir. Une musique censée être guillerette retentissait à ses oreilles comme le bruit d'une scie râclant contre une chaudière.

Bien sûr, si elle avait été accompagnée, elle n'aurait pas fait attention au décor. Elle aurait été noyée dans les yeux de l'autre, comme cette jeune fille blonde à la table d'à côté, perchée sur les genoux de son ami. Enfin non, elle n'était pas vraiment du genre à regarder un homme avec des yeux de merlant frit, mais tout de même... Si elle avait eu quelqu'un...

Mais, en fait, voulait-elle vraiment un nouveau compagnon ? Elle ne savait pas, elle ne savait plus. De toute façon, il n'y avait personne, alors à quoi bon se poser la question ?
Et puis, il y avait ses enfants... Elle ne pouvait leur imposer quelqu'un de nouveau dans sa vie. En y réfléchissant, peut-être qu'elle cherchait seulement à combler l'absence laissée par Alix et Aeden ? C'était fort possible. Et puis, Thomas était encore trop proche, bien trop proche et toujours ancré dans sa mémoire.

Peut-être que l'ambiance des Trois Balais serait mieux ? Lui éviterait de penser à ça ?

Alors qu'elle se décidait à partir, sortant sa bourse pour payer sa boisson, une femme entra. Blonde, Alexiane la trouva plutôt jolie. Et surtout, surtout, cette tête lui disait quelque chose.
Son regard parcourut le petit restaurant, remarqua qu'il était bondé. Décidée, maitenant, à partir pour lui laisser sa table, Alexiane posa les piécettes qu'avaient couté son chocolat sur la table, et se leva. Mais au même moment, la serveuse - habillée d'un costume rose parsemé de coeurs, comme pour en rajouter au kitch de la scène - arriva avec un menu. Rappellant ainsi à son estomac qu'il fallait qu'on le remplisse.

L'autre femme s'était approchée de sa table, et avait pris la parole. Alexiane sourit au "je ne compte embrasser personne ce soir", et, finalement décidée, se rassit sur sa banquette. De sa voix grave, mais douce, elle répondit :

- Pas de problème ! Installez vous !

Elle enleva sa cape qu'elle avait déposée sur le dossier de la chaise en face d'elle, et la plia sur la banquette à côté d'elle. Maintenant qu'elle avait de la compagnie, elle allait pouvoir arrêter de regarder tous ces couples scotchés et baveux. Mais d'abord, s'occuper de son estomac qui menaçait de gargouiller.

Elle parcourut le menu qu'on venait de lui apporter, avant de lever les yeux vers la blonde. Elle lui tendit la feuille plastifiée.

- Vous prendrez quelque chose ?

Avant toute chose, avant même de se présenter, parlons bouffe... Bien, Alexiane ! Elle se mit à détailler sa nouvelle interlocutrice, se demandant bien où elle avait déjà pu voir ce visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-volante.forumactif.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Amour ? Joie ? Bonheur ? [qui veut]   Mar 19 Fév - 16:11

D'un sourire bine particulier, Luna accueillit l'invitation. Elle avait l'air plutôt contente que la femme en face d'elle accepte de subir sa présence. Elle, au moins, elle n'avait pas l'air prête à lui balancer une réflexion parce qu'elle était ici. Et puis, cette inconnue ne la rejetait pas le jour de la Saint Valentin. Contrairement à un certain homme.

Un regard pour la serveuse, qu'elle remercia d'un vague signe de tête. Et puis elle s'installa, posant sa cape noire sur la banquette, elle aussi. Elle avait, après tout, l'air vêtue pour fêter aussi la Saint Valentin, si le noir ne lui donnait pas un air un peu lugubre.


-Je m'excuse de venir briser votre tranquillité, mais bon, l'idée de passer ma soirée à regarder les jeunes de Poudlard flirter ne m'était pas des plus agréables. Et la décoration là-bas est presque pire qu'ici.

Elle récupéra la feuille plastifiée avec un sourire.

-Oui, merci.

Et hop, un regard pensif sur la carte plastifiée. Luna portait sa baguette derrière son oreille droite, à portée de main, et, quelques détails de sa tenue la rendaient un peu... particulière. Cette espèce de bague étrange qu'elle avait au doigt, par exemple, devait être faite de racines. Et les rangers qu'elle portait n'allaient pas du tout avec sa jolie petite robe.

-Je prendrai votre soupe, là...


Elle la montrait du doigt à la serveuse.

-Avec un peu de champagne. Et comme entrée, et bien, une assiette de crudités me suffira amplement. Veillez bien à ce que ce repas soit végétarien s'il vous plaît.

La serveuse reçut un regard noir qui en disait long. Et la femme blonde, elle, se tourna de nouveau vers celle qui lui faisait face.

-Excusez-moi, je ne me suis pas présentée. Je suis Luna Londubat, professeur de Soins aux Créatures Magiques à Poudlard, et naturaliste... S'il vous plaît, enlevez-moi un doute : j'ai l'impression de vous avoir déjà vue quelque part, mais en même temps, si vous avez des enfants à Poudlard, c'est probablement de là que me vient cette impression...

Bien, maintenant, il fallait la laisser commander, tout de même, et... attendre que sa curiosité soit assouvie... Elle était certaine que ce visage lui disait quelque chose, qu'il y avait, dans ses expressions, une impression de déjà-vu. Restait à voir si elle se trompait, ou si, au contraire, elle était en effet face à la mère d'élève(s) de Poudlard...
Revenir en haut Aller en bas
Alexiane Célia Sawer
Sorcier
Sorcier
avatar

Nombre de messages : 402
Age : 23
Date d'inscription : 28/08/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 36 ans ; deux enfants : Alix, 11 ans, et Aeden qui en a 14.
Année d'étude ou Emploi: Commerçante, médecin, conseillère romantique.
Gallions:
505/100000  (505/100000)
MessageSujet: Re: Amour ? Joie ? Bonheur ? [qui veut]   Mar 19 Fév - 20:22

Alexiane, le menton entre les mains, observa l'autre femme s'installer. Son visage lui disait vraiment quelque chose, ces cheveux blonds et cette expression... Elle avait une allure étrange, qui aurait fait sourire la sorcière si elle n'avait pas eu peur de manquer de respect. Elle était habillée d'une belle robe et, en la voyant entrer, Alexiane aurait pensé qu'elle serait accompagnée. Apparemment, non. Et puis, après tout, elle-même avait aussi choisi avec soin sa tenue, sans pour autant avoir rendez vous.

Elle parla de jeunes de Poudlard qui flirtaient. La première pensée qui vint à Alexiane fut donc qu'elle travaillait au château. Logique.
Mais, avant qu'elle puisse poser la question, d'autres visions l'assaillirent. Celles d'Aeden et Alix, embrassant dans les coins sombres des étudiants sans visage.

- Une décoration pire qu'ici ? Vous pensez vraiment que cela existe ?

Après seize ans passés au Royaume Uni, l'accent d'Alexiane était toujours profondémment enraciné, et ajoutait un petit quelque chose de mystérieux à son ton. Elle eut un sourire, avant d'ajouter :

- Alors estimons nous heureuses de ne plus avoir dix-sept ans, non ?

Alexiane l'écouta prendre sa commande. Elle avait l'air plutôt stricte, et le regard qu'elle lança à la serveuse lui sembla bien exagéré. Cette dernière ayant noté ce que lui dictait Luna, elle se tourna vers elle. Alexiane lui adressa un sourire aimable, plus machinal que réellement poli, et commanda à son tour :


- Si cela ne vous dérange pas, je prendrai seulement une entrée... La même soupe que madame. Et puis, va pour le champagne, disons que je vais fêter dignement cette soirée de célibataire.

Ces dernières paroles ne s'adressaient à personne en particulier, et encore moins à la serveuse. Peut-être avait-elle simplement pensé à haute voix. Puis son attention se reporta sur son interlocutrice, qui venait de reprendre la parole. Elle s'appelait Luna Londubat. Luna Londubat. Bien sûr ! Elle avait participé activement à la lutte contre Voldemort. Elle était à Poudlard à l'époque d'Harry Potter.
Alexiane était encore en France durant ces années là, et elle suivait avec passion les évènements. Cette histoire du Survivant avait marqué les esprits, de même que ses compagnons. Mais, du temps d'Alexiane, cette femme s'appelait Lovegood. En revanche, Londubat lui disait quelque chose...

Tiens ? Elle-même rappelait également quelque chose à la professeur ? Etrange...

- Je me disais bien que vous me rappeliez quelque chose, vous aussi. Votre nom explique tout...
Je m'appelle Alexiane Sawer Vaneker, je suis Herboriste. Et j'ai, effectivement, deux enfants à Poudlard, Aeden et Alix. Et vous devez être la première personne qui le devine aussi vite, après seulement quelques paroles échangées... Vous devez même être la première personne qui le devine tout court.


Elle lui tendit la main par-dessus la table.


- Enchantée, Miss... Heu, Madame Londubat.

Elle avait faillit dire Miss Lovegood. Mais... Si elle était mariée à Neville, alors que faisait-elle, seule en ce jour de St Valentin ? Alexiane n'était pas assez indiscrète pour oser lui poser la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-volante.forumactif.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Amour ? Joie ? Bonheur ? [qui veut]   Jeu 21 Fév - 16:29

-Oh, sincèrement, avec ce que j'ai entrevu de ce que les jeunes sont actuellement en train de subir, je crains que cela soit difficile de faire pire.

Non, elle ne remettait pas en cause les goûts de ses collègues pour une décoration de Saint Valentin, mais... presque. Après tout, c'était là une envie venue tout droit de la Directrice, et sans vouloir être négative, la-dite Directrice était probablement en train de devenir un peu gâteuse dans certains de ces choix. Celui-là, en particulier. D'après ce qu'elle savait de certains de ses élèves - du moins les plus proches d'elle, ceux qui venaient lui rendre visite en dehors des cours, et qui avaient toujours une question à lui poser après - , ils n'étaient pas du genre à aimer les machins rose-crémeux.

Luna releva le regard sur la femme en face d'elle qui avait un certain accent. Par contre, elle était bien incapable de dire d'où venait cet accent, n'étant pas des plus observatrices à ce sujet. Elle l'écouta faire sa commande, cherchant toujours d'où pouvait venir un tel accent dans le fond de sa voix, même s'il était plutôt diffus.

Et puis, la professeur sourit doucement. Oui, Sawer Vaneker, c'était le nom d'élèves de Poudlard. Aeden et Alix, en effet. Elle avait donc reconnu certains traits des enfants sur le visage de leur mère. Et puis, ce n'était pas une mauvaise chose, puisqu'elle pourrait probablement parler d'autre chose que de... Neville, par exemple.

Elle lui serra la main avec un sourire un peu rêveur, caractéristique, puis lui répondit :


-Moi de même !

Et cela avait l'air des plus francs, et sa voix était plus tonique que les expressions de son visage, à vrai dire.

-J'ai tendance à beaucoup observer les élèves, quand j'en ai le temps. Et j'en vois beaucoup, avec la matière que j'enseigne... parce que je suis toujours disponible pour essayer de m'occuper de leurs animaux si ceux-ci ont un problème. Et puis quand on donne cours dans le parc, on en voit passer, des gens...

C'était un miracle : malgré l'énervement qu'elle ressentait, elle n'était pas en train de parler de son mari. Et elle ne posait même pas la question de savoir pourquoi Alexiane était seule elle aussi - d'un autre côté, elle la connaissait à peine, Luna n'était pas du genre à poser des questions indiscrètes trop rapidement - . Non, elle était partie sur son plaisir d'enseigner, et l'attention qu'elle portait aux plus jeunes.

En parlant d'enfants... son regard, bleu, inquisiteur, se posa sur le visage d'Alexiane. Elle avait l'air d'avoir sensiblement le même âge qu'elle... et elle avait des grands enfants qui étaient à Poudlard. Et bine, ce n'était pas cela qui allait arracher un sourire joyeux à Luna, car, un peu jalouse, elle pensait aux difficultés qu'elle avait pour tomber enceinte. Evidemment, ponctuer sa relation avec Neville de certaines engueulades n'était pas la meilleure manière d'avoir un enfant. Mais il y avait des choses qu'elle ne laissait pas passer, oui, même elle, Luna Lovegood.


-Je crois que je commence à connaître la plupart des jeunes sorciers du Royaume-Uni et de ses environs, d'ailleurs. Manque plus que mes jeunes sorciers à moi...

Ajouta-t-elle avec un ton un peu mélancolique.
Revenir en haut Aller en bas
Alexiane Célia Sawer
Sorcier
Sorcier
avatar

Nombre de messages : 402
Age : 23
Date d'inscription : 28/08/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 36 ans ; deux enfants : Alix, 11 ans, et Aeden qui en a 14.
Année d'étude ou Emploi: Commerçante, médecin, conseillère romantique.
Gallions:
505/100000  (505/100000)
MessageSujet: Re: Amour ? Joie ? Bonheur ? [qui veut]   Dim 2 Mar - 2:49

Alexiane eut un sourire bref. Elle songea à Aeden, son Aeden, dans un décor rose fait de coeurs et d'angelots. Il lui paraissait si décalé dans cet univers que le sourire revint, rêveur, sur ses lèvres. Oh, Alix, ça ne la dérangerait pas. Elle était même capable de trouver cela joli. Alix était comme une caricature de petite fille, celle aux joues roses et à l'air enjoué, naïve et adorable des romans et des films.
L'herboriste se demanda qui avait bien pu inventer la St Valentin... Sûrement quelque chose de commercial. Tout le monde sait que personne, exception faite des petites filles et des fleurs bleues, n'aime le rose, les anges, et toutes ces choses de mauvais gout. D'ailleurs, Alexiane n'aurait jamais pensé que les Sorciers fêtaient ce jour aussi. Pour elle, c'était un de ces poids de la culture moldue, l'une des seules chose dont elle aurait pu se passer dans son monde d'origine. Enfin, certainement pas la seule chose, mais...

Les mains des deux femmes se serrèrent. Alexiane observa cette Luna Lovegood devenue grande, devenue Londubat. Adolescente, elle avait collecté tous les articles de journeaux qui parlaient de ces singuliers élèves de Poudlard. Comme la majeure partie des enfants du monde d'ailleurs. Et si Harry Potter était au premier plan, les noms de ses compagnons s'échappaient de temps en temps dans les entrefilets de la gazette. A cette époque, la sorcière grise - grise depuis peu, d'ailleurs - aurait tout donné pour être anglaise, aller à Poudlard, connaitre ce Thomas, ce sorcier avec qui elle correspondait. Elle aurait voulu participer aux évènements. Elle se disait parfois que si ses parents avaient eu la culture anglaise, s'ils avaient vécu au Royaume Uni, elle aurait pu faire partie de l'aventure.

Mrs Londubat se mit à parler de Poudlard, de son métier, de son envie d'enseigner. Ainsi, elle était encore un élément de ce monde qu'Alexiane ne connaissait pas. Encore quelque chose, un petit quelque chose, qui ajoutait chaque jour son poids sur ses épaules. Cette année, elle aurait pu y aller, visiter le château en compagnie d'Alix, le découvrir par les yeux émerveillés de sa fille. Mais elle avait dit ne pas pouvoir, être occupée. En réalité, elle avait eu peur, soudain.

La phrase de Luna se termina sans vraiment finir. Alexiane ne sut si elle l'interrompait, elle s'en fichait. Sèchement, brusquement, les mots sortirent de sa gorge.


- Je ne connais pas Poudlard.

Comme une sentence, un jugement. Il n'y avait pourtant rien à juger là dedans. C'était un fait, bien dommage, d'accord, mais immuable. Et la femme blonde qui lui faisait face n'était sûrement pour rien là dedans. Mais il restait une sorte de ressentiment, car cette fameuse femme voyait ses enfants dans leur cadre de vie tandis qu'elle ne pouvait pas.

Puis Luna ajouta quelques mots mélancoliques. Alexiane la regarda, gênée. Que pouvait-elle dire ? Elle haïssait ces situations où l'on veut aider, montrer du soutien mais où les mots ne viennent pas. Si encore elles se connaissaient, les gestes auraient pu parler à sa place. Tandis que son cerveau cherchait une marque de réconfort à lui adresser, elle esquissa un sourire rêveur, serein, comme celui qu'elle utilisait pour consoler ses enfants après un cauchemard. Ses yeux gris cessèrent brusquement de s'agiter et se fixèrent sur le visage de son interlocutrice. Bizarrement, sa jalousie s'était envolée ; en fait, elle ne ressentait plus rien.

Sa main se leva d'elle-même, et elle failli la poser sur celle de Luna, comme elle aurait fait pour une amie. Puis, craignant de paraître inconvenante, elle dévia légèrement son mouvement, frôlant les doigts de l'autre femme, pour saisir l'un des coeurs rouges que venait de lâcher un angelot plein de candeur. Restait à trouver un intérêt et une justification à ce geste. Après avoir bien réfléchi, Alexiane finit par conclure qu'on ne pouvait expliquer ce mouvement, leva les yeux du coeur et sourit à son interlocutrice.

Finalement, ses longs doigts se posèrent sur ceux de Luna. Tant pis si elles n'étaient pas assez intimes pour cela, elle ne savait pas quoi faire d'autre.

A ce moment là, la serveuse vint déposer leurs soupes, l'assiette de crudité et remplit deux flûtes en Champagne. La main droite de l'Herboriste quitta celle de Luna pour saisir sa flûte et la lever, et elle dit, chassant de la main gauche un angelot qui voletait dans son champ de vision :


- Je n'aurai pas l'inconvenance de porter un toast à l'amour... Alors disons... A vos jeunes sorciers !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-volante.forumactif.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Amour ? Joie ? Bonheur ? [qui veut]   Ven 14 Mar - 19:58

[HRP : je ne sais pas si on t'a prévenue, mais nous aurons peut-être de la visite Wink ... et finis ta fiche avant de me répondre, je veux la lire, mwa ! ]

Elle avait probablement dit quelque chose de trop. Quand Alexiane prononça cette phrase sur Poudlard, comme une sentence, comme un jugement, Luna se sentit légèrement mal à l'aise. Comme si elle avait rappelé des regrets, comme si elle avait prononcé les paroles qu'ils ne fallait pas penser. Pourtant, elle n'avait pas voulu faire du mal à celle qui n'était encore qu'une inconnue pour elle, qu'une femme avec laquelle elle partageait son repas.

Cependant, les relations humaines étaient plus compliquées qu'elles ne le paraissaient, et il suffisait parfois d'un mot pour briser une discussion. Parler de Poudlard était, pour la professeur, comme parler de chez elle, de son histoire, d'une part de son être. Pour la femme à laquelle elle parlait, il semblait que c'était plus... un regret ? Quelque chose qu'elle n'avait pas pu voir ? Pourtant, qu'y avait-il de si particulier dans cette Ecole ?

Poudlard était volontiers le décors d'intrigues et de combats sanglants. Elle le savait, elle avait vécu ce qui était, peut-être, les années les plus sombres de cette Ecole... même si, au moment où les ténèbres étaient les plus intenses, elle était enfermée chez les Malefoy. Il y avait tant de morts, durant la bataille finale, tant de ruptures dans les coeurs des Sorciers, que la simple idée de devoir revivre de tels moments lui donnait la nausée.

Elle aurait aimé dire que la suite de sa vie s'était mieux passée, mais non. Luna Londubat... ou plus exactement, Luna Lovegood n'était pas faite pour la paix. Elle s'était trop laissée blesser par ses pertes et par les combats. Si elle avait cette tendance à apprécier tout le monde - ou presque - , Luna n'était rien durant la paix. Rien de plus qu'une femme comme les autres, qui n'arrivait pas à avoir d'enfants.

Le contact de la main d'Alexiane était le bienvenu, et, même s'il était hésitant, parvint à faire retrouver son sourire rêveur à Madame Londubat. Elle releva son regard sur la sorcière grise, prit sa flûte de champagne, et la leva en reprenant les paroles de sa compagne de table :


-A tous les jeunes sorciers.

Oui, c'était ce qu'il y avait de mieux à dire, après tout. Elle semblait soudainement mieux, les ombres de son visage effacée, pour songer à l'avenir. Tout irait pour le mieux. Et cette soirée était une soirée comme les autres... dommage d'avoir vécu une engueulade avec Neville, mais ce n'était que partie remise, après tout.

un autre angelot se fit déplacer en dehors de la table. Décidément, ils prenaient toute la place, ces machins roses.


-Décidément, la profusion de trucs roses me déplaît. J'aurais du y penser avant de sortir. Ce jour est celui de l'Invasion.

Elle attrapa un angelot au vol.

-Si cela se trouve, ils sont dirigés par une conscience supérieure, qui prend possession du monde une fois par an, forçant les êtres à rentrer dans un monde niais. Pour notre bien, ou pas, c'est à voir...
Revenir en haut Aller en bas
Alexiane Célia Sawer
Sorcier
Sorcier
avatar

Nombre de messages : 402
Age : 23
Date d'inscription : 28/08/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 36 ans ; deux enfants : Alix, 11 ans, et Aeden qui en a 14.
Année d'étude ou Emploi: Commerçante, médecin, conseillère romantique.
Gallions:
505/100000  (505/100000)
MessageSujet: Re: Amour ? Joie ? Bonheur ? [qui veut]   Sam 15 Mar - 23:50

[Fiche postée ^^ Et... de la visite ? oO]

Alexiane ne savait si elle devait regretter sa phrase brusque ou si elle pouvait être légitimement vexée. Ses raisons, il est vrai, étaient très égoïstes. Si il était vrai qu'elle rêvait de ce monde, en partie pour le passé de cette école, sa gloire, mais aussi pour son présent et ses enfants, elle n'allait pas interdir à quiconque de parler de Poudlard ! Encore moins à un professeur qui avait toutes les raisons du monde pour évoquer l'école dans laquelle il enseigne, une partie de sa vie. Elle espérait que Luna ne s'offenserait pas de son ton, qui n'était nullement dirigé contre elle mais contre ce qu'elle représentait. Mais elle n'eut pas la présence d'esprit de s'excuser, n'ayant fait, après tout, qu'énoncer la vérité.

... La vérité. La vérité, et elle ne voulait pas l'accepter, n'était pas qu'elle regrettait de n'avoir pas vu Poudlard - au fond, elle éprouvait un certain plaisir à en faire une utopie, et ne voulait pas voir ses rêves s'écrouler. Ce n'était pas à Luna qu'elle en voulait, pas plus qu'à quiconque. Elle s'en voulait à elle-même, pour des choses bien plus anciennes ou totalement différentes. Elle s'accusait de la mort de son frère, de son divorce, de l'échec de sa vie. Puis elle s'en voulait de s'accuser, elle regrettait d'être si souvent plongée dans le passé. Elle voulait faire l'effort de se reprendre, mais n'osait jamais. Elle haïssait sa peur, son angoisse, la profonde importance qu'elle attachait au qu'en-dira-t-on. Elle ne voulait pas avoir à reposer sur ses enfants pour rebondir, elle voulait les libérer de l'inquiétude perpétuelle qu'elle leur causait.

Tant de sentiments inavoués qu'elle rejetait sur son rêve de Poudlard. Cette envie qu'avaient partagée tous les adolescents du monde, vingt ans auparavant, de participer à l'aventure, se perpétuait chez Alexiane longtemps après la défaite du Mage Noir. Mais ce soir, alors qu'elle rencontrait l'une des héroines de son enfance, cela ne lui faisait pas grand chose de particulier. Peut-être un je-ne-sais-quoi de serein au fond du coeur, une sorte de joie douce. Ce sentiment, elle l'imaginait dans le coeur d'une grand mère à la fin de sa vie. Alexiane vieillissait, mentalement. Elle avait l'impression d'être incombée en l'espace d'une soirée des vingt ans de retard qu'elle avait accumulés au cours de sa vie. On la disait souvent se comportant comme une adolescente ; ce soir elle se sentait vieille.

Le geste instinctif qu'elle avait voulu réprimer ne semblait pas avoir mal été pris. Alexiane s'arracha à ses pensées égoïstes pour en revenir à l'instant présent. C'était le soir de la St Valentin. Tant pis. Au lieu d'être avec un hypothétique amant, elle passait la soirée avec un mystère de femme. Et elle comptait bien passer une bonne soirée !

Luna, qui semblait s'être elle aussi s'être absentée dans les dérives de ses pensées, releva le regard lorsqu'Alexiane leva sa flûte. Celle-ci adressa un sourire à sa compagne de table l'espace d'une soirée. Les traits de la blonde semblaient se détendre à vue d'oeil. Elles avaient certainement eu toutes les deux des pensées difficiles, et revenaient sur terre en même temps, le temps d'un toast. Les deux flûtes s'entrechoquèrent, et Alexiane posa ses lèvres sur le rebord de cristal. Le liquide coula dans sa gorge, souvenir de fête et symbole de joie. Il y avait donc du champagne chez les sorciers ?

Soudain, elle éclata de rire, écartant la flûte de ses lèvres, après la réflection de l'autre femme sur "l'Invasion". Elle plaqua sa main sur sa bouche, le temps d'avaler les dernières gouttes de champagne. Imitant le geste de Luna, elle saisit un angelot en plein vol, et le tâta du plat du pouce. Elle n'arrivait pas à déterminer de quelle matière il était fait. Cela ressemblait de trop près à son goût à de la véritable chair...

Son rire retentit de nouveau aux remarques qui suivirent. D'un ton parfaitement sérieux, elle continua lhypothèse.

- C'est peut-être Dieu, ou Bouddha, ou quiconque en qui vous croyez qui nous punit de tous nos pêchés en nous envoyant des horribles trucs roses. La St Valentin est le jour de la Purification ! Nous devrions tous nous barricader chez nous pour échapper aux angelots et aux coeurs rouges !

Ces paroles, qui n'auraient pas été déplacées dans la bouche d'une hystérique, étaient prononcées d'une voix calme, presque rêveuse. En disant cela, elle tira légèrement sur une des ailes de l'ange, qui grimaça et attaqua de ses petites dents le dos de sa main. Avec une légère grimace, elle lâcha prise et laissa l'ange reprendre son envol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-volante.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amour ? Joie ? Bonheur ? [qui veut]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amour ? Joie ? Bonheur ? [qui veut]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Sentments", ma fic de Naruto.
» Ô joie, Ô bonheur
» Tous les hommes font la même erreur, de s'imaginer que bonheur veut dire que tous les voeux se réalisent.
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LeviCorpus l'aprés épilogue :: Administration :: V1 :: Rp-
Sauter vers: