Parce qu'une saga telle que celle là ne meurt jamais ...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un "beau" matin... (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Un "beau" matin... (libre)   Ven 15 Fév - 12:54

[HRp : Azilys et Yann viennent de , mais si des gens veulent nous embêter, ils sont bienvenus ^^.]

Ce fut donc main dans la main que les deux jeunes gens entrèrent dans la Grande salle, suite à leur entrevue matinale. Yann Alaric arborait un sourire béat, fier, et il semblait flagrant qu'il se trouvait aux anges. Il accompagna la jeune fille jusqu'à la table des Serdaigles, puis s'installa en face d'elle. Installés en bout de table, peut-être pour avoir un peu d'intimité... non, pas peut-être "certainement", mais c'était sans compter quelques personnes de Serdaigle, ou même d'autres Maisons, qui pourraient bien facilement arriver ici et venir les rejoindre. Donc, installés en bout de table, ils avaient déjà un air de couple, alors que cela faisait à peine quelques minutes qu'ils s'étaient enfin avoué quelque chose d'important. Ou du moins, qu'ils avaient compris ce que l'un et l'autre pensait, et que, forts de cette nouvelle, ils étaient sur le point de ne plus se quitter.

Yann se servit un peu de jus de pomme, puis quelques céréales dans un bol de lait. Pas plus friand que cela des plats des sorciers, il était surtout habitué à ce qu'il mangeait chez lui depuis tout petit, avec des changements de repas selon ses humeurs. La seule chose qui demeurait dans chacun de ses petits déjeuners, c'était le thé... et encore, il aimait à en varier les arômes. Bien évidemment, c'était probablement quelque chose qu'il tenait de sa mère, et de la relation très importante qu'il avait avec elle.

Les yeux sombres de Yann s'attardaient régulièrement, et bien volontiers, sur les doigts d'Azilys. Si une couleur un peu rose n'avait pas quitté ses joues, il n'osait pas pour autant la regarder dans les yeux, et préférait s'attarder sur le moindre de ses gestes. Il trouvait une grâce certaine, agréable, dans les mouvements de la jeune fille. Il l'avait déjà remarquée dans les entraînements de Quidditch, mais là, au moins, il pouvait arrêter de faire semblant de ne pas regarder. Ceci dit, rapidement, il se rendit compte qu'il devait avoir un air un peu obsessionnel sur le visage, alors il entreprit de se verser du thé.


-Tu en veux ?

Ah, oui : Yann Alaric n'était pas bavard, et il n'avait pas prononcé un mot depuis la sortie de la volière. Par timidité, ou par habitude, ce garçon était extrêmement silencieux. Par chance pour Azilys, certains des gestes et des expressions de Yann parlaient pour lui, et l'étreinte qu'il avait laissée sur sa main, et leurs doigts enlacés, étaient bien mieux chargés en sentiments qu'une simple proposition pour lui verser du thé... parce que non, il n'en était pas encore à glisser une déclaration d'amour dans une phrase aussi courte.

Azilys devrait avoir bien du courage avec ce garçon... ou du moins trouver des sujets de conversation, sinon... et bien sinon elle serait enveloppée par le silence de l'adolescent. Déjà qu'avant sa blessure, il n'avait jamais été très apte à discuter, depuis qu'il s'était trouvé seul dans une chambre d'hôpital, il avait fait sien du silence, et s'était habitué à ne rien dire.

Enfin, il releva son regard vers celui d'Azilys, et lui offrit un sourire radieux...


Dernière édition par le Mar 19 Fév - 12:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Azilys Mc Culloh
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 203
Age : 34
Date d'inscription : 19/08/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 17 ans - Fille de Moldus - Folle amoureuse de Yann Alaric d'Opale
Année d'étude ou Emploi: Septième année
Gallions:
1500/100000  (1500/100000)
MessageSujet: Re: Un "beau" matin... (libre)   Dim 17 Fév - 22:32

(HJ : Demeure d'un ciel Une 'tite musique qui, je trouve, va bien avec l'ambiance qu'il y a entre eux ^^)

C'était étrange d'arriver ainsi, dans la Grande Salle, main dans la main avec Yann. C'était étrange et en même temps tellement agréable. Un changement radical, pour les deux, c'était certain. Ils n'avaient guère parlé depuis qu'ils avaient quitté la volière. Encore une fois, ils avaient profité du silence. Ce silence qui existait entre eux et qui n'avait rien de pesant, bien au contraire.

Finalement, c'est en bout de table qu'ils s'installèrent et à peine cela fait, Azilys se jeta littéralement sur la nourriture. L'affreux bruit qu'avait fait son estomac -gâchant un moment plutôt tendre cela dit en passant- avait trahi sa faim et là... Eh bien, elle était bien décidée à faire plaisir à son estomac, et surtout à ses papilles gustatives. Jus de citrouille, pudding, toasts avec une bonne dose de marmelade dessus... Â côté de Yann, Azilys ressemblait véritablement à un glouton. C'était d'ailleurs assez peu hum... Disons délicat.

Quand il lui proposa du thé, elle était en pleine dégustation d'un toast et elle se stoppa net. Une peu de machouillage, on avale -oui, parce qu'on ne parle pas la bouche pleine non mais oh!- et on offre un large sourire.

-Oui, je veux bien merci!

Elle entreprit ensuite de finir son toast et but ensuite une gorgée de jus de citrouille. Elle observa le sourire radieux de Yann et le sourire de la demoiselle se transforma lentement en une grimace qui traduisait une certaine gêne.

-Je suis vraiment désolée...

Hum... De quoi? Avant qu'il ne pose la question...

-Déjà parce que mon estomac fait vraiment des bruits horribles...

Ah oui, ce satané estomac...

-Et parce que...

Un petit regard pour les quelques miettes qui traînaient à côté de son verre et de sa tasse.

-Je mange vraiment trop... Vite...

Disons qu'en fait elle avait tendance à manger de manière rapide et instantanée comme elle venait de le faire assez souvent et elle venait de se rendre compte que peut-être, ce n'était pas une jolie attitude à adopter pour une demoiselle quand on était avec le garçon qu'on aimait.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/l3erenice
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un "beau" matin... (libre)   Mar 19 Fév - 12:19

Yann Alaric haussa un sourcil, surpris : il avait à peine eu le temps de se servir son petit déjeuner et de se décider à boire du thé, qu'Azilys avait empilé, et mangé, certainement plus de choses qu'il ne pourrait en avaler en une seule journée. D'une part parce qu'il n'avait pas grand appétit, d'autre part parce qu'il n'avait jamais eu l'habitude de manger beaucoup.

Oh, il aurait pu penser que ce n'était pas digne d'une jeune fille, mais voilà, c'était Yann Alaric, pas n'importe qui, et la seule pensée qui lui vint, c'était une sorte d'admiration pour la rapidité avec laquelle elle mangeait, et pour son appétit presque inhumain - pas dans un sens négatif - . Il lui adressa un sourire, quand elle accepta de prendre un peu du thé qu'elle lui proposait, puis la fixa, alors qu'elle commençait à s'excuser. Mais excuser de quoi ?

Ce fut d'un rire clair qu'il accueillit les raisons de cette soudaine gêne d'Azilys. Et, vivement, pour qu'elle n'en vienne pas à songer qu'il puisse se moquer d'elle, il s'expliqua à son tour :


-Si nous devons nous excuser pour des bruits parfaitement normaux venant de nos corps, nous n'en avons pas terminé. Allons, ton ventre a le droit de s'exprimer quand il commence à en avoir marre d'attendre. Et je n'ai pas l'arrogance de me juger plus fort que la faim qui devait te tirailler depuis hier soir. Et puis bon, il y en a pour lesquels ce bruit est presque continuel, d'après certains bouquins. Faut bien s'adapter. A la limite, tu m'aurais éternué au visage, je l'aurais moins bien pris...

Oui, Yann Alaric d'Opale en venait parfois à l'humour, surtout pour éviter que la jeune fille en face de lui pense à des choses totalement illogiques.

-Et puis tu manges à la vitesse que tu veux, et autant que tu veux, voyons. Fais juste attention quand tu manges trop vite pour ton corps, après les aliments ne sont pas forcément aussi bien assimilés qu'il le faudrait. C'est peut-être pour cela que tu as aussi faim...

Jugeant soudainement que ce n'était pas forcément le moment d'étaler sa science - chose, qui, pourtant, était parfaitement normale pour un Serdaigle -, l'adolescent prit une gorgée de thé. Lui, par rapport à elle, semblait prendre soin de goûter chaque aliment, et de profiter de sa présence dans son palais. Comme si le goût était la chose la plus importante à ses yeux, comme si la simple présence de la nourriture dans sa bouche était un luxe. Le défaut, c'était que du coup, il mettait bien plus de temps que nécessaire à manger. L'un et l'autre devraient rechercher un juste milieu, un moyen de s'adapter.

Le regard de Yann fut attiré sur Mayko Montgomery, qui s'approchait avec une lettre. Elève de Cinquième Année, la classe où Yann avait atterrit, elle faisait aussi partie de l'équipe de Quidditch, comme eux. Comme il y avait, à cette heure déjà avancée du petit-déjeuner - cela les apprendrait à discuter dans la volière avant de manger - , peu de places, il y avait une grande chance qu'elle s'approche d'eux. Seulement, contrairement aux apparences, Yann Alaric n'était pas un garçon sauvage. Il n'allait pas mettre une barrière autour d'Azilys et lui, sous prétexte qu'ils étaient en train de manger. Ce serait ridicule.

Et hop, le voilà de nouveau en train de regarder Azilys, avec ce sourire tendre dessiné au coin des lèvres...


[HRP : ça faisait longtemps que je n'avais pas écouté cette chanson ^^
J'ai changé le nom du sujet, pour le rendre un poil plus ironique, suite à ce que Mayko va dire - j'espère qu'elle pourra s'immiscer plus facilement ainsi XD. Et puis, si d'autres veulent parler de l'Ordre des Secrets... et bien qu'ils nous rejoignent après elle.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un "beau" matin... (libre)   Mar 19 Fév - 13:55

[ HRP : Mayko vient de ]

Encore sous le coup de la surprise, Mayko décida de laisser tomber sa discrétion habituelle afin d'ameuter le plus de monde possible. Etait-elle la première à entendre parler de cet "Ordre des Secrets" ? Etait-ce une plaisanterie, ou bien une organisation sérieuse ? Devait-on s'attendre à voir ressurgir une nouvelle génération de mangemorts ? Existait-il encore une majorité de sorciers à partager ces idées ? Autant de questions qui se bousculaient dans la tête de la jeune sorcière qui savait pourtant que les réponses ne viendraient pas tout de suite... Ainsi, elle décida d'aller parler directement à ceux qui n'avaient pas entendu sa petite lecture de tout à l'heure.

C'est pourquoi elle se dirigea vers Yann Alaric d'Opale, un des garçons de sa classe, qui prenait son petit déjeuner avec Azilys Mc Culloh un peu plus loin. Toute préoccupée par une énième relecture de ces quelques phrases, Mayko ne fit pas attention à qui elle allait interrompre.


-Est-ce que vous avez entendu parler d'une organisation qui se ferait appeler l'Ordre des Secrets ?

Redressant la tête, elle brandit le papier dans les airs.Tout dans l'attitude de la jeune fille, depuis son ton inhabituellement pressant, presque exalté, jusqu'à la lueur qui brillait dans ses yeux indiquait à quel point elle était curieuse. Pourtant, son impressionant sens de l'observation finit par ressurgir et elle comprit que les deux jeunes gens s'étaient peut-être éloignés à dessein.

-Hum, excusez-moi, je dérange peut-être ?
Peu lui importait, de toute façon. Ce qu'elle venait de découvrir était plus important qu'une quelconque romance naissante, du moins à ses yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un "beau" matin... (libre)   Dim 24 Fév - 19:18

Aether prenait son petit déjeuner en se mirant quelques fois dans le dos de sa cuillière, en toute discrétion bien sur. Il avait bien envie de discuter avec quelques compagnons, mais ses voisins de tables étaient soient dans un état semi-végétatif, soit obnibulés par leurs nourritures. Il en prit note et tartina un morceau de pain, se disant qu'il aurait bien des occasions pour se rattraper en palabres bien plus tard.

Il ne pensait pas qu'elle viendrait si tôt : une Serdaigle s'était soudainnement levée pour laisser échapper des paroles pleines de surprise et de perplexité. Aether leva la tête vers elle : Mayko Montgomery, une chite de 5 années, habituellement discrète, de sang-mêlée. Il sourit et quitta son siège, délaissant par la même son déjeuner, il n'avait plus faim de toute façon. Il s'approcha prestemment de la jeune fille et, comme elle interpellait un couple, il en profita pour lui ravir son morceau de papier et le regarder quelques instants :


"Bonjour !" lança-t-il quand même pour être poli. Il lut rapidement les quelques phrases écrites, et on eut dit qu'il se retenait de rire :

"J'en avais entendu parler, c'est d'un ridicule, comme si Voldemort avait été lui-même un Sang-Pur. L'hôpital qui se fout de la charité... "

se moqua-t-il avant de poursuivre d'un air las et désolé :

"Je les trouve un peu sévère envers les moldus, ils en parlent comme s'ils étaient une menace..."

Et il retendit le bout de papier à Mayko. Il ne semblait pas du tout choqué par cette petite nouvelle, il gardait un sourire signe de bonne humeur, avec même quelque chose d'arrogant par derrière. Il n'avait pas poursuivi sa pensée, qui aurait été du genre que les moldus avaient bel et bien besoin d'être cadrés mais sans pour autant se montrer aussi agressif. Après tout, ils n'étaient pas grand chose en terme de pouvoirs, mais ils restaient de gentils êtres vivants qui pensent et qui ressentent, supérieurs aux animaux de compagnie mais inférieurs aux sorciers.
Revenir en haut Aller en bas
Azilys Mc Culloh
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 203
Age : 34
Date d'inscription : 19/08/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 17 ans - Fille de Moldus - Folle amoureuse de Yann Alaric d'Opale
Année d'étude ou Emploi: Septième année
Gallions:
1500/100000  (1500/100000)
MessageSujet: Re: Un "beau" matin... (libre)   Jeu 13 Mar - 1:57

Vous savez quel est l’inconvénient d’être dans une école à ce point peuplée et d’arriver dans la Grande Salle au moment où cette dernière est déjà totalement remplie ? Si on veut un peu se mettre à l’écart pour avoir de l’intimité, c’est difficile comme pour un élève qui doit passer ses BUSE alors qu’il n’a pas du tout révisé.

Eh bien voilà : Yann, Azilys, un petit déjeuner en amoureux après s’être échangé leurs… Sentiments ? Oui, c’était cela sans l’être, mais disons qu’ils s’étaient compris. Quoi qu’il en soit, alors qu’ils s’étaient volontairement isolés, Mayko pointa le bout de son nez. Et autant en compagnie de Victoire et Yann, Azilys arrivait à se dérider un peu, autant avec les autres élèves, c’était toujours un petit peu difficile : Après tout, Azilys était une grande timide, il ne fallait pas l’oublier.

Du coup, quand Mayko arriva à leur hauteur, Azilys se contenta de lui sourire brièvement avant de reprendre des toasts : manger lui éviterait de parler. Cela ne l’empêcha pas d’observer Mayko qui brandissait un papier qui semblait avoir éveillé sa curiosité et qui parlait d’une organisation appelé Ordre des Secrets. Elle enchaîna rapidement en demandant si elle ne les dérangeait pas. Azilys secoua la tête négativement, avala sa bouchée de toast et esquissa un nouveau petit sourire.

-Non, tu déranges pas.

Et c’est là qu’Aether fit son arrivée. Décidément, ils repasseraient pour l’intimité. Elle le salua d’un bref signe de la tête et glissa son regard sur Yann. Un frisson la parcoura quand il prononça le nom de Seigneur des Ténèbres. Beaucoup de personnes s’étaient habituées à le prononcer, mais Azilys n’aimait pas ça : sans avoir peur, elle avait juste l’impression que ça portait malheur.

Finalement, Azilys ne reprit pas son repas. Entendre parler de tout ça lui avait quelque peu coupé l’appétit. Oui, elle avait entendu parler de cet Ordre : en toute honnêteté, qui aurait-pu ne pas remarquer ces horribles affiches qui avaient été placardées un peu partout en dehors de Poudlard ? Et ça ne la rassurait pas du tout. Et c’est peut-être pour cela qu’elle parvint à laisser sa timidité de côté pour prendre part à la conversation.

-Ce qu’il faut espérer, c’est que ça ne va pas trop monter à la tête de certains. Surtout ici…

Elle glissa quelques instants son regard vers la table des Serpentards.

-J’imagine que certaines personnes n’attendent qu’une seule chose : s’en prendre aux sorciers qui ont de parents Moldus, comme moi.

Elle n’avait pas honte de ses origines, au contraire. Le sourire qu’arborait Aether avait quelque chose de dérangeant. Et le « un peu sévère » n’était pas tombé dans l’oreille d’une sourde.

-Tu les trouves juste un peu sévère ? Ce sont de telles pensées qui ont rendu la vie impossible pour certains sorciers la dernière fois. On sait tous comment ça s’est terminé.

Aether prenait, au goût d’Azilys, les choses un peu trop à la légère. C’était comme si il se fichait su sort des Moldus et étant elle-même fille de Moldus, elle ne le prenait pas très bien. Il fallait espérer que tout ça n’allait pas dégénérer.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/l3erenice
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un "beau" matin... (libre)   Jeu 13 Mar - 13:45

A l'arrivée de Mayko, Yann déplaça son regard pour l'observer, et voir le papier qu'elle tenait. Aether les rejoignit, et la conversation se posa sur quelque chose qui n'avait plus rien à voir avec les quelques instants passés plus tôt, dans la volière. Non, cela parlait de l'Ordre des Secrets, des gens qui voyaient en les Moldus des êtres terriblement mauvais... ou des esclaves.

Evidemment, pour un fils de Moldus comme Yann Alaric, tout ceci n'était pas acceptable. Et, les sourcils froncés, le regard bien plus sombres qu'auparavant, le garçon de l'ombre parut plus redoutable que jamais. Comme s'il allait défoncer un Cognard à coups de batte, mais sans Cognard, et sans batte, il devenait dangereux d'être trop près de lui. Certains savaient que l'adolescent était quelque peu susceptible et violent.


-Je suis entièrement d'accord avec Azilys, même si elle exprime les choses d'un ton plus poli que je ne l'aurais fait.

Il prit un morceau de pain, l'arracha avec une rage visible, qui pouvait faire remercier le destin de ne pas être le-dit morceau.

-Vous voyez, y'a des gens comme ça chez les Serpentards. Lénah Leighton, par exemple, qui a essayé de me tuer parce que j'étais fils de Moldu. Seulement moi j'ai une question à leur poser... Est-ce qu'un Sang-Pur - cela sonnait plus comme une insulte dans la bouche de l'adolescent - est nécessairement plus doué en magie qu'un "Sang de Bourbe" ? Non. Prenez Hermione Granger, par exemple.

La pâte à tartiner vivait, pendant que l'adolescent parlait, un très mauvais quart d'heure, étant plus écrasée que tartinée, justement. Les légers "sprotch sprotch" qu'elle faisait ressemblaient à des cris de douleur, et le Fils de la Nuit avait des airs de psychopathes. Maintenant, il ne restait plus qu'à parier sur l'instant où le pain craquerait en deux et où il se tartinerait la main.

-Et franchement, ces idées sur les Moldus sont dépassées. On se croirait au Moyen-Âge, et encore... dire qu'il a suffit d'un abruti pour que des autres suivent ses pensées. Direqu'il a suffit d'un Salazar Serpentard, pour que les gens se foutent dans le crâne que la magie était un moyen d'asseoir une supériorité. Mais ils n'ont rien compris, rien !

Et bam, la table eut le droit à un coup de poing assez bruyant. Là, la majeure partie de la Grande Salle devait savoir que le jeune d'Opale était de méchante humeur.

-Tant que les gens restent à des pensées comme... voir la magie comme un trait de supériorité, s'en servir comme arme, tout ça, nous n'avancerons pas, et nous demeurerons effectivement comme un tas d'abrutis en robe de sorciers. Et oui, je juge que se cacher, en tant que tas d'abrutis, c'est la meilleure chose à faire. Les Moldus n'ont pas à subir nos débilités. Nous devrions nous servir de nos pouvoirs pour nous protéger, pour les protéger aussi, pour évoluer tous ensemble... pas pour... - regard noir vers la table des Serpentards - pas pour nous entre tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un "beau" matin... (libre)   Mer 2 Avr - 17:18

[HRP : Je m'excuse platement pour le temps de réponse... Embarassed ]


Mayko, qui attendait une réaction de la part des deux Serdaigle, fut surprise de se voir subtiliser son prospectus par Aether, qu'elle n'avait pas vu arriver. Surprise, elle le fut également par sa réaction. Elle s'attendait à ce que l'Ordre des Secrets provoque de la colère ou de l'approbation, mais certainement pas cette légèreté dont fit preuve le jeune homme. Si lui ne donna pas l'impression de prendre au sérieux la menace naissante, il n'en fut pas de même pour Azilys et Yann, dont les réactions plus violentes firent écho à ce que Mayko avait entendu tant de fois auparavant.

L'acharnement de Yann en particulier la fit réagir, même si elle ne remarqua pas le sort de sa tartine, toute préoccupée par ses paroles. Un petit silence suivit la colère du jeune homme, puis Mayko décida d'exprimer le fond de sa pensée, se faisant l'avocat du diable, avec précaution toutefois. Elle ne tenait pas à subir les foudres de son camarade de classe ni à laisser entendre qu'elle approuvait le meurtre, la torture et ce genre de réjouissances... Car cela aurait été faux.


"Je suis parfaitement d'accord avec ta dernière phrase" commença-t-elle de sa voix mesurée et un peu rauque, "et je pense justement que ces gens n'ont pas tout à fait tort, au moins sur un point. Je ne vois pas pourquoi nous devrions continuer à nous cacher des moldus. Nous ne faisons rien de mal, au contraire ! Nous pourrions tellement gagner à une coopération, plutôt qu'à continuer à vivre ainsi, en faisant comme si les autres n'existaient pas..."

Elle lança un petit regard à Azylis, puis reporta son attention sur Yann.

"J'ai moi aussi des moldus dans ma famille alors je sais de quoi je parle. Et je ne crois pas que laisser les moldus dans l'ignorance tout en continuant à nous fondre parmi eux soit la bonne solution. Nous risquerions d'y perdre notre identité, notre culture, ou bien ils finiraient par découvrir notre existence accidentellement et ils auraient peur de nous."

Elle croisa ses bras frêles contre sa poitrine comme pour se défendre et continua d'exposer son discours, tout en sachant qu'elle aurait dû mal à convaincre qui que ce soit alors que tous avaient encore en mémoire les horreurs de la dernière guerre.

"Yann, tu contribues à faire une différence entre sorciers et moldus en disant que nous sommes des abrutis qui devrions nous cacher. C'est un peu trop radical pour moi, je veux dire, il y a des imbéciles partout, mais aussi des gens bien... C'est quand tout le monde l'aura compris que le monde pourra changer. Quand ces gens auront compris que la force ne résouds rien, aussi. Car Voldement...avait tort. Le problème n'est pas le sang des gens."

Elle avait dit le nom du mage noir avec un certain respect, car s'il avait laissé son ambition et son envie de dominer le monde prendre le dessus, il n'en avait pas moins été un grand sorcier. Terrible, certes, mais grand...

"J'ai peur que cet Ordre du Secret ne soit qu'un nid d'anciens partisans nostalgiques... C'est dommage, car raviver les anciens conflits n'aboutira à rien, une fois de plus. Comme tu le dis tout cela date du Moyen-Âge. Il serait peut-être temps d'évoluer un peu ! Pour moi, la magie est effectivement un trait de supériorité, oui. Alors, pourquoi ne pas le mettre au service des autres ? Croyez-vous vraiment qu'effacer la mémoire des moldus qui voient ce qu'ils ne sont pas censé voir est particulièrement moral ? Nous vivons dans le mensonge."

La petite Mayko, habituellement si discrète et solitaire, venait en cinq minutes de dévoiler son jeu à ceux qui voulaient bien l'entendre. Elle interrompit là sa tirade, un peu essoufflée, et laissa son regard courir sur ses trois camarades dans l'espoir, sans doute, d'avoir réussi à les convaincre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un "beau" matin... (libre)   Sam 5 Avr - 15:41

C'était un sujet qui semblait soulever les coeurs et les passions. D'un côté, il y avait les enfants de moldus, aux idéaux pastels, tel un champ de fleurs aux prémisses du printemps. La naïveté avait quelque chose de touchant, mais on vivait dans un monde sombre par essence, et il fallait se salir les mains et la pensée.

Aehter put voir que sa désinvolture avait choqué Azilys, et comme il ne pourrait pas changer d'attitude, il se contenta de répondre en souriant :


"Quelque soit la société, le temps et le lieu, il y aura des boucs émissaires, prends en ton parti. Maintenant, je ne dis pas que j'approuve de telles pratiques : Juger les gens même s'ils ne sont pas responsables de ce qu'on leur rapproche, cela ne me dérange pas, les condamner par contre me semble pousser le bouchon un peu trop loin."

Il ne pouvait se confiner dans un rôle mediocre, dans le sens latin du terme : où il serait au milieu pour n'attirer les foudres de personne. Malheureusement ce sujet de discussion demandait à ce que l'on prenne partie, et si ce n'était pas pour l'un ou l'autre camp, ce serait au moins pour soi-même.

Et la direction que Mayko semblait prendre lui parut dangereuse, aussi il s'empressa de répliquer, mais toujours dans son nonchalance pourvue d'un sourire arrogant et doux à la fois :


"Je ne vois comment on pourrait perdre notre identité en maintenant notre autarcie, au contraire c'est en s'ouvrant aux moldus qu'on se ferait assimiler peu à peu pour perdre les fondements de notre société."

Il poussa un petit soupir, comme s'il entamait un sujet des plus ennuyeux et des moins importants.

"Nous avons déjà beaucoup de soucis avec les cracmols, frustrés de ne pouvoir goûter à nos pouvoirs, je n'imagine même pas les réactions de certains moldus : ils nous jalouseront et envieront notre situation, en outre ils sont trop nombreux, et il est bien connu que la masse des peuplades tend davantage à la stupidité. Le risque est trop grand à se révéler aux moldus, et surtout le profit à en tirer approche le zéro absolu : nous n'avons pas besoin d'eux. Leur science et leur technologie nous feraient oublier la magie !"

Il avait fini sur une note plus sévère : il plongeait dans ce qui lui tenait beaucoup plus à coeur. A son sens, les enfants de moldus ne pouvaient pas comprendre le soin que prenait les Sang Pur à défendre leur monde magique : ils ne le connaissaient pas depuis leur naissance pour certains, ou alors avaient baigné entre les deux mondes, comment pouvaient-ils en saisir toute la beauté alors qu'ils avaient été pervertis par des parasites extérieurs ? D'une certaine façon, le devenir de la société magique ne les concernait pas au fond d'eux, puis qu'ils étaient "à côté"... Ils n'en faisaient pas réellement partie.

"Je reconnais que les enfants provenant de moldus ont des talents magiques comme tout autre sorcier, cependant c'est leur culture et ce qu'ils ont dans la tête qui me dérangent : Hermione Granger, parce qu'elle a été bercée dans des idées moldus, a entrepris diverses révolutions comme celle du changement de statut des Elfes de Maison. Au lieu de s'adapter au monde magique, elle a tenté de le modeler pour qu'il épouse les contours de sa stupide morale moldue. Et une telle née-moldue n'a rien à faire chez les sorciers."

Il avait parlé d'une façon assez ferme, et avec tout le sérieux que son attitude indifférente lui permettait d'avoir. Le cas d'Hermione Granger était typique de la contamination moldue.

"Ce n'est pas tant le sang en lui-même qui importe, mais l'ancienneté des familles, non corrompues par cet autre monde sans magie, seuls les sorciers, les vrais sorciers, ceux qui n'ont connu que l'univers de la magie, sont à même de garantir son unité et sa cohérence."

Cette pensée lui avait coûté quelques brimades de la part de son père qui accordait toutes leurs suprématies à la teneur de leur sang. Aether se plaçait davantage sur un terrain culturel et de l'éducation. Cependant dans la pratique il se rapprochait du coup de l'opinion de son père : les sorciers les plus accès sur la tradition et le respect de celle-ci étaient ceux qui étaient de pure souche.

"Je veux bien comprendre que ce que je dis peut choquer les âmes sensibles, mais une vie en pleine harmonie avec les moldus est une hérésie, leur faire la guerre serait pure perte, les tenir en retrait est encore la meilleure solution. Après tout, ils ne sont pas si inutiles : chaque sorcier qui voit la jour dans une famille moldue, c'est une petite victoire de la magie sur l'humanité banale. Maintenant, c'est à ces sorciers de montrer qu'ils sont dignes d'appartenir à notre mondre, notamment en evitant de nous affliger avec leurs petits apports politico-culturels dont nous n'avons aucunement besoin."
Revenir en haut Aller en bas
Azilys Mc Culloh
Serdaigle
Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 203
Age : 34
Date d'inscription : 19/08/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 17 ans - Fille de Moldus - Folle amoureuse de Yann Alaric d'Opale
Année d'étude ou Emploi: Septième année
Gallions:
1500/100000  (1500/100000)
MessageSujet: Re: Un "beau" matin... (libre)   Mar 20 Mai - 22:44

[A mon tour je m'excuse pour cet immense retard... Mia Culpa U_U]

Cette discussion n'allait pas bien se terminer. C'est tout du moins l'impression qu'avait Azilys au fur et à mesure que chacun prenait la parole. Yann de son côté avait perdu patience et avait laissé sa méchante humeur prendre le dessus si bien qu'Azilys avait sursauté lorsqu'il avait cogné sur la table.

Mayko quant à elle, exposait ses arguments avec plus de fougue qu'Azilys n'aurait cru. Elle pensait que les Sorciers devaient se faire connaître du monde Moldu pour peut-être les aider, leur être utiles. Pourquoi pas?... C'était une idée à laquelle il fallait réfléchir. Les Sorciers pouvaient certainement aider les humains.

Seulement voilà, Aether mit alors en avant des arguments pour le moins... Convaincants. Ce qu'il disait sur la réaction que les Moldus allaient avoir en apprenant l'existence du monde Magique rappela à Azilys sa propre situation. Sa propre mère... Sa propre soeur... Elles l'avaient repoussée parce qu'elle était différente parce qu'elle était... Meilleure.

A cette pensée, l'estomac d'Azilys se noua et elle détourna le regard : Les larmes lui montaient aux yeux. C'était affreux de penser comme cela, mais c'était véridique : Il avait raison... Et même sur le reste... Après tout, Azilys ne s'était-elle pas adapté au monde Magique afin de mieux évoluer dans ce monde? N'avait-elle pas mis de côté son ancienne existence de Moldue derrière elle pour se plonger uniquement dans le monde Magique? Oui... Elle avait fait des efforts pour s'adapter. Ca n'avait pas été l'inverse.

Elle soupira le plus silencieusement possible et se contrôla afin de ne pas se laisser aller. Elle voyait devant ses yeux les visages horrifiés de sa mère et de sa soeur, leur dégoût... Seul sont père avait accepté qu'elle soit une sorcière, mais c'était juste parce qu'il trouvait ça amusant. Oui, sans doute... Et même si certains Moldus pouvaient prendre les choses de cette manière, la plupart réagirait sans doute comme sa mère et sa soeur.

-Il a raison...

Sa voix était assez étouffée, presque inaudible. Elle leva son regard vers Mayko, puis Aether avant de le poser sur Yann.

-Il a raison.

Affirma-t-elle à nouveau avec une voix un peu plus décidée.

-La manière de le dire n'est pas très.. Délicate, mais sur le fond, il a raison. Je suis née Moldue et j'ai tout fait pour m'adapter au monde Magique. Et quand je vois la réaction de ma mère et de ma soeur... Mon père lui...

Sa gorge se noua. C'était la première fois qu'elle parlait ainsi de son père à d'autres depuis que ce dernier était mort.

-... Avait accepté. Il adorait cette idée. Mais ma mère et ma soeur... Elles me détestent, ne m'adressent plus la parole. Ma soeur m'envie et m'en veut parce qu'elle aurait voulu être différente... Alors... Je crois que la plupart des Moldus réagirait de la même manière... On envie toujours ce qu'on ne peut pas avoir et ça... Entraîne des conflits...

Il était sans doute surprenant d'entendre Azilys parler de la sorte. Après tout, personne n'était au courant de ce qu'elle vivait quand elle retournait chez elle pendant les vacances d'été.

-Ce serait inévitable. Ils voudraient sans doute que les Sorciers règlent tous les problèmes alors qu'ils n'en seraient même pas capables et nous accuseraient sans doute d'être les responsables de ce qu'il pourrait se passer de grave...

Dans sa phrase, elle avait dit nous, en s'incluant dès lors dans la communauté des Sorciers. Le monde Moldu, cela faisait longtemps qu'elle n'en faisait plus partie. Elle préféra ne rien ajouter. Elle baissa son regard et décida de ne plus quitter son assiette du regard. Peut-être avait-elle déçu Yann en parlant ainsi, mais elle avait juste parlé avec son coeur et en fonction de ce qu'elle-même avait déjà vecu.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/l3erenice
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un "beau" matin... (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un "beau" matin... (libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Je suis un libre penseur, un trublion, un emmerdeur..."
» Israël, beau pays d'"accueil"
» Comment s'attirer les "foudres" d'une énorme entité de pierre vivante rien qu'en faisant une bataille magique de purée... [TOTALEMENT LIBRE]
» Pourquoi une " race " plutot qu'une autre?
» [Libre+Leo] Le "Bogosse" trop canon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LeviCorpus l'aprés épilogue :: Administration :: V1 :: Rp-
Sauter vers: