Parce qu'une saga telle que celle là ne meurt jamais ...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Shiro Kuro Haiiro (Jade)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matsuo Ferguson Takumi
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 712
Age : 31
Date d'inscription : 16/08/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 13 ans, père Takumi Arashi, mère Cassandra Malory Ferguson
Année d'étude ou Emploi: deuxième année
Gallions:
2525/100000  (2525/100000)
MessageSujet: Shiro Kuro Haiiro (Jade)   Jeu 31 Jan - 1:49

白 [shiro = blanc]

En ces jours, tout le parc de Poudlard était recouvert d'un épaisse couche blanche. La neige était tombée en abondance, et semblait vouloir rester pour un bout de temps. Et ce pour la plus grande joie de beaucoup d'étudiants. Batailles de boules de neige, concours de bonhommes. Mais aussi pour les professeurs, étude d'animaux ou plantes d'environnements froids et enneigés, observation des ciels d'hivers, cours avec rapports à l'hiver et la neige. Enfin bref tout semblait aller bien dans cet immaculé domaine, les week-ends étant forts attendus, un peu plus que d'ordinaire.

黒 [kuro = noir]

Quelque part au bord du lac, dans un coin un peu plus lointain et un peu plus caché que là où allait la plupart des élèves, se tenait debout une silhouette entièrement noir. Enveloppé dans son manteau, les bras le long du corps, Matsuo regardait dans le vide, vaguement en dans la direction du fameux lac. Mais ce qu'il regardait importait peu, il était perdu dans ses pensées. Cela faisait plusieurs mois qu'il était là. Plusieurs mois qu'il avait commencé les cours dans cette école de sorciers occidentaux, plusieurs mois qu'il avait commençait à apprendre un savoir inédit pour lui qui était Japonais. Mais aussi plusieurs mois qu'il ne s'entraînait pas sérieusement plusieurs heures par jours, plusieurs mois qu'il avait cessé d'apprendre de nouvelles techniques, plusieurs mois qu'il ne s'était plus confronté régulièrement à quelqu'un de plus puissant que lui. Il y aurait certe les vacances de Noël où il irait rejoindre son père à Londres et où il s'entraînerait, mais ça ne parviendrait certainement pas à rattraper ce qui s'était passé. Il s'en était bien rendu compte lui même, son niveau n'était plus le même.

Cette pensée lui fit ouvrir les yeux. Prenant son tessen dans la main, il tendit le bras et le déploya devant ses yeux. Kurogane Hiryuu, de terre et d'air, une combinaison d'exception. Oui il était assez exceptionnel. Des enfants de son âge il était dans pas mal de domaines parmis les meilleurs, et être systématiquement dans les premiers faisait de lui celui qui était le plus en accord avec le Bokumetsu, la voie de leur clan, il était le shuusai [litt. prodige / élève surdoué, brillant; ici celui qui est le meilleur et qui représente l'espoir du clan]. Il avait juré en partant que chaque été quand il reviendrait, il prouverait aux autres qu'il mériterait encore le titre. Mais là, après seulement quelques mois, il sentait clairement qu'il ne pourrait pas tenir cet engagement, qui était une des conditions pour le laisser partir en Angleterre. Son niveau n'était plus le même, il avait significativement baissé, il était devenu faible.

Se ressaisissant, il prit une profonde inspiration. Fallait qu'il arrête d'être défaitiste un moment tout de même, il y avait devant plus de temps que le temps qui s'était écoulé depuis la rentrée, et compte tenu de son niveau précédent il avait de la marge, il faudrait quand même pas mal de temps à son dauphin pour espérer lui ravir sa place, surtout qu'il avait retiré au Takumi un des meilleurs formateurs à savoir son père. Toujours à regarder son tessen Matsuo sourit, la manière dont il venait de penser, presque personne ne l'aurait eu dans son clan, ou en tout cas pas aussi rapidement, il ne devait pas oublier qu'il n'était malgré tout qu'à moitié Japonais. Autant que ça lui serve à quelque chose. Mais c'était pas ça qui allait le faire gagner, il fallait quand même qu'il se bouge.

Attachant son sac et son manteau à un arbre, il commença a effectuer quelques échauffements, puis commença à s'entraîner. Hakkyokuken, aikido, tessenjutsu, techniques du Bokumetsu. Il enchaîna tout avec rapidité et fluidité pendant une demi heure environ. Tout le monde savait faire ça, il tournait en rond, et ça commençait à l'énerver. Il avisa la surface du lac qui était complètement gelée. Il s'y rendit et après avoir jugé de la solidité de la couche recommença. Puis une demi heure plus tard même constat, ça avait beau être plus difficile, il ne lui fallait pas plus d'une ou deux minutes pour ne plus avoir à se soucier de la surface. Il regagna la terre, c'était rageant. Et ici il n'avait pas les adversaires qu'il fallait ou le matériel nécessaire aux autres formes d'entraînement qu'il connaissait. Et pourtant il le fallait, il fallait qu'il s'entraîne sérieusement, pas qu'il se maintienne seulement en forme.

Avisant de nouveau son tessen et son environnement, il pensa à un truc. Ceux qui n'étaient encore que des enfants comme lui ne s'entraînaient qu'au Dojo, alors que les plus grands subissaient des entraînements sous contrainte. Il regarda autour de lui, il faisait très froid, il y avait de la neige partout et le lac était gelé. Mais il était strictement interdit aux jeunes de pratiquer ce genre d'entraînement de par le danger qu'ils représentaient, car ça ne servait à rien de risquer la vie de jeunes membres du clans et faire qu'ils ne pourront pas atteindre l'âge adulte. Il regarda une nouvelle fois son tessen, il savait des sortilèges handicapants qui pourraient l'aider. Et parmis les entraînements sous contraintes il y avait ceux où les sujets étaient handicapés par magie. Il resta un instant à se demander.

Comme si il avait le choix...

Il replia son tessen, le pointa vers la surface du lac et un trou y apparut, les cours de métamorphose de Wyrwad étaient assez utiles. Puis il commença à se déshabiller pour ne plus être que pieds nus et en pantalon, il avait même enlevé ses boucles d'oreilles. Occultant facilement le premier froid qui l'assayait, il se dirigea vers le trou, ses pieds collaient sur la glace. Après un bref instant de réflexion, il s'immergea. Le froid était horrible, comme si des milliers d'aiguilles piquaient sa peau sans cesse sur la totalité de son corps, comme si l'eau essayait de le comprimer pour l'empêcher de respirer, comme si on s'attaquait à ses muscles pour qu'ils ne puissent plus bouger. Au bout d'un temps qu'il ne put estimer il remonta avant de succomber à la morsure du froid. L'air semblait maintenant vouloir prendre la place de l'eau pour le même travail.

Mais hors de question de se laisser abattre.

Attrapant son tessen, il se concentra. Il essayait de rassembler tout ce qu'il pouvait pour pouvoir créer un effet alors qu'il ne connaissait pas de sorts adéquats.

支障 [shishou = entrave]

Alors qu'il sentait l'effet s'appliquer sur lui il rejeta son focaliseur au loin pour ne pas pouvoir s'en servir pour se libérer. Et il s'affala dans la neige, prostré dans une position foetale. Des entraves invisibles le ceinturaient presque totalement, et il avait mis tellement de puissance dans ce sort qu'un simple effort de volonté ne pouvait pas le dissiper, c'était presque comme si quelqu'un d'autre l'avait lancé et pas lui. Il resta bien plusieurs minutes dans la neige à rouler un peu de droite et de gauche alors que le froid le gagnait. Mais il finit par vaincre la résistance des entraves au niveau de ses jambes, mais ces dernières forçaient les membres à revenir à leur position initiale. Matsuo était satisfait il avait réussi à créer ce qu'il voulait, des entraves non pas dures et donc que l'on casse, mais des forces de résistance élastique extrêmement puissantes. Une sorte de grincement étrange accompagnait chacun de ses mouvements alors qu'il se relevait. C'est bon il était debout, il fallait maintenant le rester et s'occuper des bras, il fallu bien encore dix minutes de grincements avant qu'il n'arrive à pouvoir bouger ses bras et pouvoir adopter une position de garde et surtout arriver à la maintenir.

Il resta figé dans cette position une ou deux minutes à respirer lourdement. Même son torse et son ventre semblaient ceinturés par ces entraves le gênant pour respirer. Puis il commença, le meilleur exercice était le hakkyokuken dans cette situation.

Il envoya un coup de poing, enfin il tenta. Son bras ne fit que trembler alors qu'il forçait contre la résistance magique. Et tout d'un coup la frape partie, extrêmement lentement. Mais le plus impressionnant était le bruit, mélange horrible entre du métal qui se plie et s'arrache, des pierres qui se froissent, du cuir qui se tord, du bois qui craque. Matsuo resta figé quelques secondes dans cette position, puis continua. Un coup, puis un autre, et encore un. L'art martial qui devait être quelque chose de violent et explosif, était maintenant étrangement lent. Chaque mouvement s'accompagnait de ce bruit caractéristique et à chaque mouvement Matsuo semblait peiner de plus en plus. Mais il continuait.

Matsuo tomba plusieurs fois, et chaque fois qu'il devait se relever ça lui prenait plusieurs minutes. Mais il continuait, et au fur et à mesure il gagnait en vitesse alors que la résistance des entraves ne faiblissaient pas. Il tomba encore, se releva, continua à se battre. Puis tomba, se releva, recommença, et ce un nombre incalculable de fois. Encore et encore.

Jusqu'à ce que...

十 金竜 [Juu Kinryuu= les Dix Dragon d'Or]

Poing droit, poing gauche, coup de genoux dans le flanc, pied opposé frappant à l'épaule, directe du poing sur le plexus, pivot pour envoyer un coup de coude droit, continue de tourner pour frapper avec le coude gauche, termine de pivoter avec un coup de pied dans les flancs, coup de poing dans les viscères, la cible se plie en deux, final coup de genoux envolé pour frapper au menton. Cet enchaînement était parmis les plus compliqués qu'il connaisse, et il venait de le réussire, pour la troisième fois depuis un an.

Fatigué et déconcentré par l'exploit les entraves reprirent leur droit. Il se retouva dans une position étrange, tête penchée en avant, les bras croisés, un genoux dans la neige. Il respirait bruyamment, ses muscles bandés saillaient sur toute la surface de son corps, découpant un physionomie qui contrastait grandement avec le fait qu'il n'avait que douze ans. Et il fumait, l'évaporation de la sueur dans le froid, la différence de température. Il releva la tête et apperçut le bas d'un vêtement. Toujours avec les bruits qui ne l'avaient pas quitté il se releva, toujours en tension tremblant sous la pression des entraves. Il regarda la personne qui était là, il ne savait pas quand elle était arrivée, qu'est-ce qu'elle avait bien pu voir.

"Je suppose que ça doit bien t'amuser de voir un faible qui essaye désespérément de devenir fort."

Ce que Matsuo n'arrivait pas à envisager c'était qu'un enfant de son âge aurait été incapable de faire tout ce qu'il venait de faire, et serait probablement déjà mort. Lui même aurait très bien pu mourir à chaque minute.

Mais celà ne devait pas être ce que pensait la personne présente.

灰色 [haiiro = gris]


Dernière édition par le Ven 8 Fév - 18:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade St.John
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 34
Date d'inscription : 18/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 14 ans
Année d'étude ou Emploi: Quatrième année
Gallions:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Shiro Kuro Haiiro (Jade)   Ven 8 Fév - 11:53

-Tu es fou... Complètement cinglé... Tu le sais ça?...

La personne qui se trouvait là venait de lui répondre. Jade venait de dire à Matsuo qu'il avait une case en moins. En même temps, d'un point de vue extérieur, ne connaissant absolument pas le pourquoi du comment de la raison de ces tortures qu'il s'infligeait à lui-même, on ne pouvait pas en vouloir à la demoiselle de le prendre pour un fou.

Un long manteau blanc, une écharpe de la même couleur, les mains protégées par des gants épais, on avait du mal à la voir parmi la neige. On avait presque l'impression qu'elle était la neige, si ce n'était ses joues qui avaient une teinte légèrement rouge, preuve qu'elle froid. Il y avait également un grand contraste avec les vêtements de la demoiselle : c'était le manteau qu'elle tenait dans ses bras. Le manteau de Matsuo. En fait, la demoiselle était là depuis un moment. D'ailleurs...


-Ca fait un moment que je te regarde...

Pourquoi l'aurait-elle caché?

-Et...

Comment expliquer ce qu'elle avait ressenti?

C'est en se balladant qu'elle avait entendu quelques bruits, et piquée au vif par la curiosité, elle s'était rapprochée du lac. Là, elle avait vu Matsuo en train de faire des mouvements qui étaient pour Jade des mouvements étranges. Elle ne connaissait absolument rien aux arts martiaux. Les combats, dans son esprit, ça ne pouvait se faire qu'en duel, qu'en jetant des sorts.

Là, dans la neige, Matsuo lui prouvait la contraire. Elle n'avait donc pas pu s'en aller, trop curieuse de voir la suite. Succèssivement, elle l'avait vu se déshabiller, plonger dans l'eau froide, se jeter lui-même des sorts, et retenter les mouvements, puis tomber, et se relever, et tomber encore. Son corps faisait d'ailleurs d'étranges bruits. Le dernier enchaînement fut incroyable. Autant dire les choses : Jade était impressionnée, et dans le bon sens. Elle n'avait jamais vu ça.

Et puis, il avait mit un genoux à terre et là, elle était sortie de sa cachette, jugeant qu'il était temps qu'il arrête ses bêtises. Au passage, elle avait attrappé le manteau de Matsuo et était bien décidée à le lui faire enfiler.


-Sincèrement, je ne pense pas que tu sois un faible qui essaye de devenir fort.

Là, elle se rapprocha encore un peu et qu'il le veuille ou non, elle glissa le manteau sur les épaules du garçon.

-Je crois que tu es quelqu'un de fort qui souhaite devenir encore plus fort. Mais tu n'es pas faible. Et tu es fou aussi. Mais ça, je l'ai déjà dit.

Elle se mit accroupi en face de lui : de près, il avait l'air vraiment épuisé et dégageait une certaine châleur. Paradoxalement, elle, elle avait vraiment l'air d'avoir très froid : cela se voyait qu'elle était restée là longtemps.

-Mais tu devrais peut-être arrêter là pour aujourd'hui avant qu'il t'arrive quelque chose non? Et puis, si un prof' te tombe dessus, tu vas le sentir passer je crois.

Par la barbe de Merlin! Est-ce-que notre Serpentarde s'inquiéterait pour Matsuo? Apparemment oui. En fait, Matsuo ne s'en doutait probablement pas, mais ce qu'il venait d'accomplir avait eu pour effet d'éveiller en elle un profond respect vis à vis du garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matsuo Ferguson Takumi
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 712
Age : 31
Date d'inscription : 16/08/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 13 ans, père Takumi Arashi, mère Cassandra Malory Ferguson
Année d'étude ou Emploi: deuxième année
Gallions:
2525/100000  (2525/100000)
MessageSujet: Re: Shiro Kuro Haiiro (Jade)   Ven 8 Fév - 19:59

Matsuo ne dit mot alors que Jade lui parlait. Par contre pas mal de pensées passèrent dans sa tête.

Déjà il était un peu surpris de voir la réaction de la jeune fille: à la voir la plupart du temps plutôt du genre hautaine ou méprisante il aurait d'avantage parié sur une réaction plus semblable à celle qu'il avait évoqué quand il l'avait vue. Aussi à l'entendre dire ça devait faire un moment qu'elle était là, et si elle était là depuis son immersion dans la lac, ça faisait au moins une heure, deux si elle était là depuis qu'il avait commencé ses kata. Deux heures à observer sans bouger elle devait avoir froid, très froid.
Et elle l'avait traité de fou, de cinglé, et pour le coup elle avait raison: il n'avait pas réfléchi, pas évalué les risques, pas cherché à jauger sa propre force pour faire quelque chose d'adapté, et pour finir il avait passé outre toutes les règles élémentaires qui régissaient les entraînements sensés. Tout à fait d'accord, il était cinglé. Il aurait bien éclaté d'un petit rire, mais la compression l'en empêchait, et cela se résuma à de faibles soubresauts de son torse et son ventre avec un sourire au lèvre, rire presque muet.

Il avisa ensuite son manteau, que Jade venait de lui poser sur les épaules.

"Merci..."

Son manteau, son manteau... mais oui hourra. Tant bien que mal il essaya de faire parvenir une de ses main dans une des poches, et quand ses doigts rencontrèrent deux toutes petites formes sphériques il se concentra. On put entendre juste après un bruit semblable à celui d'un câble sous tension qui claque, et un spasme violent agita le corps de Matsuo un de ses bras manquant de percuter Jade. Il était maintenant debout, mais complètement arqué en arrière à la limite de tomber, les bras ballants, la bouche et les yeux grands ouverts. Et surtout sa respiration, à la fois extrêmement rapide et de grande amplitude, ainsi que complètement désordonnée et très bruyante. Il lui fallut une bonne dizaine de secondes avant de retrouver une posture correcte et un rythme de respiration normal.

"C'est bon, c'est bon. C'est fini."

Et lorsqu'il essaya de faire un pas il faillit perdre l'équilibre tant sa jambe était partie loin et vite. Et oui, alors que lors des deux heures précédentes il avait forcé comme un beau diable, dès qu'il sollicitait un muscle celui-ci fournissait un effort équivalent et comme il n'y avait plus d'entrave, ben ça n'était pas vraiment ce que Matsuo attendait. Il se sentait léger, comme si il y avait une force qui faisait se mouvoir ses membres tout seul. C'est malin, maintenant il allait devoir faire le contraire en attendant que ça se passe.

Il regarda Jade dans les yeux en souriant.

"Tu as raison, je suis complètement cinglé, le pire étant que j'aurais pu y passer. Mais dis moi, ça fait longtemps que tu es là? Tu dois avoir froid."

Bien entendu Matsuo, malgré le manteau qui était simplement posé sur ses épaules, était toujours pied et torse nu. Par contre même si il fumait toujours, lui aussi commençait à avoir froid? Ca caillait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade St.John
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 34
Date d'inscription : 18/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 14 ans
Année d'étude ou Emploi: Quatrième année
Gallions:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Shiro Kuro Haiiro (Jade)   Jeu 14 Fév - 1:50

Jade ignorait quel sort Matsuo s’était jeté pour compresser ainsi son corps. Ca avait vraiment quelque chose de dérangeant, d’effrayant même. Surtout quand Matsuo tenta quelque chose qui semblait être un sourire et qui se traduisit par d’étranges petits spasmes accompagnés d’une sorte de grimace. Il réussit malgré tout à ajuster son manteau sur ses épaules et il en profita pour remercier Jade.

La sorcière lui adressa un sourire en retour.


-De rien.

Ce qui se passa ensuite frôla de près la catastrophe. Jade échappa de quelques centimètres à un coup en pleine figure. Pourquoi ? En fait, Matsuo venait de glisser tant bien que mal l’une de ses mains à l’intérieur d’une poche dans son manteau et il y eut un étrange claquement qui fit sursauter Jade. Elle écarquilla les yeux, se demander ce qui avait pu faire ce bruit. Est-ce qu’il s’était cassé un os ? Cela voudrait dire qu’il allait falloir l’amener jusqu’à l’infirmerie. En fait, elle n’eut pas le temps de lui poser la question qu’il fut prit d’un violent spasme et c’est à ce moment-là que son bras manqua de peu le visage de la Serpentarde.

Elle se redressa sans attendre et observa Matsuo d’un œil plutôt perplexe. Il était maintenant debout mais dans une position vraiment étrange. Là, c’était vraiment devenu super méga flippant. Jade tira alors sa baguette de son manteau et la pointa sur Matsuo. Le problème était qu’elle n’avait aucune idée du sort qu’il fallait lancer pour le soulager. Elle se mordit la lèvre inférieure : pour une fois, elle se sentait impuissante.

Heureusement, cette situation ne dura plus très longtemps car Matsuo reprit une position normale tout en affirmant que c’était fini. Jade soupira, de soulagement sans doute, et rangea sa baguette. Il manqua ensuite de tomber après avoir perdu l’équilibre et Jade ne put empêcher un rire de franchir ses lèvres. Il avait l’air malin, comme ça, à essayer de se contrôler pour ne pas tomber alors qu’il voulait juste marcher normalement.

Il confirma ensuite les mots prononcés par Jade un peu avant : il était cinglé. Remarque, elle était pas mal aussi dans son genre. La question qui avait suivi et la réponse qu’elle allait donner allait confirmer cette hypothèse.

Si elle avait froid ? Mais non voyons. Ses dents claquaient juste parce que ça lui donnait un style.


-Eh bien…

Eh bien oui, cela faisait longtemps qu’elle était là.

-Oui, depuis un bon moment. Je t’ai entendu et je me suis cachée derrière un arbre quand j’ai vu que tu t’entraînais. C’est indiscret mais j’étais curieuse.

D’ailleurs, on en venait au sujet qui intéressait la demoiselle. Cet entraînement.

-J’aimerais bien que tu m’en dises plus sur ce… Hum.. Sur cette discipline ? C’est que tu vois, je n’avais jamais vu une chose pareille. Je ne pensais pas qu’on puisse se battre de cette manière, juste avec sa propre force, sans utiliser la Magie. Enfin si, je sais que les Moldus se battent mais les gestes que toi tu as utilisés… C’était pas de simples coups de poing…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matsuo Ferguson Takumi
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 712
Age : 31
Date d'inscription : 16/08/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 13 ans, père Takumi Arashi, mère Cassandra Malory Ferguson
Année d'étude ou Emploi: deuxième année
Gallions:
2525/100000  (2525/100000)
MessageSujet: Re: Shiro Kuro Haiiro (Jade)   Jeu 14 Fév - 4:13

C'est bon, on n'est pas passé loin du drame, mais drame il n'y a pas eu. Au vue des réponses, des dents et des lèvres de Jade, effectivement elle devait être là depuis presque le début de l'affaire. Un bout de temps quoi. Et maintenant elle s'intéressait à ce qu'il venait de faire. Matsuo serait ravis d'expliquer mais il fallait d'abord faire quelque chose.

"Euh excuse moi une minute..."

Il se rapprocha avec sa démarche étrange, mais qui se stabilisait de plus en plus, de ses vêtements. Vêtements qu'il enfila assez promptement, mais putain qu'est-ce qu'il faisait froid. Et après avoir récupéré son tessen qui gisait quelque part dans la neige, il revint aux côté de Jade.

"Si tu veux je peux t'expliquer, mais j'aimerai autant que possible qu'on fasse ça en marchant, genre on rentre au château, la nuit va bientôt tomber et là il fera vraiment froid. Et en plus je suis gelé, j'ai faim, j'ai soif et je suis fatigué."

Ses remarques le firent lui même sourire: généralement il était dans cet état après un dur mais efficace entraînement, le froid en moins. Il commença a marcher doucement afin de s'assurer qu'il pouvait tenir debout correctement et une fois qu'ils furent tous les deux en route il commença son explication.

"Cette discipline comme tu le dis est un peu complexe. Si tu me demandes si je me bas sans magie, seulement mes poings, je peux te répondre aussi bien oui que non. Ce que tu m'as vu faire n'étaient que ce qu'on nomme des kata, c'est à dire simplement des mouvements de combats contre un adversaire imaginaire, c'est de l'échauffement, de l'entraînement, ou un truc pour se maintenir en forme ou à niveau. Ensuite tout dépend si tu fais ça librement ou sous contraintes. J'ai d'abord commencé par du libre, puis j'ai enchaîné par le même exercice sur la glace. Mais pas satisfait, le coup du faible et tout ce que j'ai dit, je trouvais que j'en faisais pas assez que je risquais de perdre mon niveau, enfin je te laisse imaginer le tableau. Donc, j'ai décidé de faire vraiment un entraînement sous contrainte, c'est à dire avec des incapacitations sévères, sachant que ce genre de chose, il n'y a que les adultes qui le pratique, pour la simple et bonne raison qu'il y a un risque réel pour la vie de celui qui le pratique. Je me suis donc immergé sous la glace, puis une fois ressortit je me suis lancé un sort. Le principe était de créer des entraves qui me gêneraient, mais pas quelque chose de dur, plutôt comme des élastiques super puissants qui me forceraient à me prostrer. Sinon ensuite j'ai utilisé un des style de combat que je maîtrise, pour la simple et bonne raison que c'était le seul que j'étais capable d'utiliser vu ma condition. Et pour le dernier mouvement, c'est une technique spéciale, un enchaînement bien particulier qui porte un nom, enchaînement que je suis particulièrement content d'avoir réussi car il s'agit du plus difficile que je connaisse, et j'y suis arrivé même sous contrainte. Donc dans tout ce que tu as pu voir ces deux dernière heures, il n'y avait de magique que les difficultés que je me suis imposé... Ou alors j'ai fait des progrès que je ne soupçonnais pas."

Il fit une pause, le temps qu'elle ingère tout ça, et que lui grelotte un bon coup.

"Par contre oui, je me bas d'ordinaire avec la magie, mais comme ce n'était pas sur ça que je voulais m'entraîner, je ne l'ai pas utilisé. Nous avons une forme particulière d'utilisation de la magie dans le domaine des arts martiaux. Tout se base sur un principe admis dans la tradition magique asiatique. Chaque être vivant a en lui une forme d'énergie magique que l'on nomme Ki ou Chi, c'est ce qui fait que nous sommes réceptifs à la magie, que nous pouvons la subir et la pratiquer. Mais contrairement aux créatures magiques, l'être humain est incapable de manipuler son propre Ki, c'est pourquoi il a besoin d'un focaliseur, la baguette si tu veux. Ca lui permet de canaliser son Ki et son esprit afin de pouvoir modeler un effet et donc lancer un sortilège, et c'est pour ça qu'un mage sans baguette ne vaut pas grand chose. Le principe des artistes martiaux est qu'ils développent leur Ki afin de pouvoir s'en servir activement, et pas comme une simple source d'énergie. Par exemple..."

Il se pencha et fit une boule de neige. Puis la tenant d'une main il prit son tessen dans l'autre en laissant son bras pendre le long de son corps, et une paire de seconde après la boule de neige explosa. Le bras avec le tessen n'avait pas bougé.

"Cette maîtrise du Ki, peut se décomposer en plusieurs étapes d'apprentissage. La première étant ce que je viens de te montrer: dans les faits je viens d'utiliser un sort qui provoque un choc, comme un Expéliarmus qui toucherai un objet ou quelqu'un en plein torse. La pratique courante voudrait que je concentre mon énergie dans la baguette, que je la pointe vers la boule de neige, et que je relâche le sort qui partirait sous la forme d'un rayon qui irait percuter l'objet. Mais ce que je viens de faire, c'est que une fois que j'ai créé le sortilège à l'aide de mon focaliseur, je l'ai fait circuler via mon Ki jusqu'à la main qui tenait la boule, où il s'est libéré. Autrement dit je fait en sorte que mon Ki devienne une extension de mon focaliseur. En tenant compte du fait que nos focaliseurs sont soit des armes comme mon tessen, ou des objets qui laissent les mains libres comme un anneau ou un amulette, cette pratique devient très utile en combat, et là on fait la différence entre un coup de poing et un coup de poing chargé d'énergie. Mais toujours est-il qu'il faut quand même savoir porter un coup, d'où l'intérêt de maîtriser parfaitement un ou plusieurs arts martiaux. Le dernier niveau est celui que seulement peu de grands maîtres ont atteint, c'est celui de pouvoir se passer de focaliseur, de pouvoir manipuler leur propre Ki, et de ce fait on peut dire qu'ils sont devenus des créatures magiques."

Il refit une pause, cette fois-ci pour claquer des dents, et espérer qu'il n'allait pas claquer sur place.

"Pour ce qui est des arts martiaux que je pratique, il y a le Hakkyokuken, c'est celui que j'ai utilisé lorsque j'étais sous les effets de l'entrave. Il s'agit d'un art aux mouvements explosifs et brutaux, et aussi très rapide, sa particularité étant les frappes avec les huit extrémités du corps, poings, coudes, genoux, pieds. C'est à la base un art chinois nommé le Bajiquan, ce qui signifie "Les Huit Poings Extrêmes"."

Puis, tout en continuant de marcher, il exécuta une série de huit frappes, chacune avec une extrémité différente, effectivement c'était violent sec et rapide, avec des mouvements brusques de faible amplitude.

"Il y a aussi l'Aikido, qui lui est tout le contraire du précédent, c'est un art martial de défense qui vise à contrer et à retourner la force de l'adversaire contre lui. C'est principalement des prises, des immobilisation et des projections."

S'exécutant de nouveau, Jade put effectivement constater la différence. Là les mouvement faisaient nettement plus penser à de la danse, tout était en cercle, en enroulés et en souplesse.

"Et pour finir, quand on a une arme avec soi, il est préférable de savoir s'en servir, le Tessenjutsu. Le tessen c'est ce qui me sert de focaliseur, un éventail de guerre, je sais que ça n'y paraît pas mais c'est un objet entièrement en acier, ça vaut bien une masse d'arme. Et puis ça fait aussi un bon outil de protection."

Puis il exécuta quelques passes d'armes, avec le tessen déployé ou non, variant les styles, se protégeant derrière, frappant avec comme une matraque, ou taillant avec l'arrête formée par les lames une fois déployées.

"J'ai répondu à tes questions, ou alors tu en as d'autres?"

Gros frisson, par tous les Kami, il faisait aussi froid ici qu'en haut de Fuji-sama.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade St.John
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 34
Date d'inscription : 18/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 14 ans
Année d'étude ou Emploi: Quatrième année
Gallions:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Shiro Kuro Haiiro (Jade)   Jeu 13 Mar - 3:30

Qui aurait pu se douter que Matsuo possédait un tel savoir alors qu’il était encore très jeune ? Certainement pas Jade en tout cas. Le voir ainsi s’entraîner avait intrigué la demoiselle et le respect qui était né de ces instants s’amplifiait au fur et à mesure que Matsuo lui parlait et lui faisait des démonstrations. Il faut bien l’avouer : Jade buvait ses paroles.

Les explications sur l’énergie que chacun possédait en soi furent ce qui intéressa le plus la demoiselle et malgré le froid, Matsuo put sans aucun doute remarquer le regard avide de savoir de la demoiselle. Elle n’avait jamais entendu de pareils mots et il était clair qu’elle ne verrait plus jamais la Magie de la même manière après cette conversation.

Où allait-il chercher une telle énergie justement ? Comment trouvait-il encore la force d’exécuter ces mouvements alors qu’il avait passé près de deux heures dans un froid glacial ? Il était étonnant. Il était étonnamment fort. Finalement, alors qu’ils s’étaient bien rapprochés des portes du château, Matsuo demanda à Jade si elle avait encore des questions. Elle resta quelques instants silencieuse, réfléchissant à tout ce qu’il avait pu dire : c’est qu’il avait répondu en détails.


-Eh bien… Non, pas pour l’instant.

Elle esquissa, malgré le froid, un petit sourire.

-C’est incroyable. Je veux dire, je n’avais jamais entendu parler de… Du Ki c’est bien ça ? Votre manière de voir les choses est vraiment très intéressante. C’est incroyable d’imaginer qu’avec suffisamment de travail, et d’années on puisse arriver à contrôler cette énergie sans avoir de baguette ou d’un autre objet suffisamment puissant pour focaliser cette énergie et l’utiliser.

Elle marqua un petit silence avant de rapidement reprendre.

-Enfin, comme tu l’as dis, ce sont les grands maîtres qui peuvent arriver à un tel résultat. Mais ça intéresserait sûrement beaucoup de monde tout ça. Les plus grands sorciers pourraient vouloir apprendre cette technique.

Pourquoi pas, après tout, pouvoir utiliser la Magie sans même avoir besoin d’une baguette magique pouvait être vraiment tentant.

-Cela dit… J’imagine que ce savoir n’est pas vraiment partagé. C’est normal. Je suis contente que tu m’en aies parlé.

Voilà que les portes du château n’étaient maintenant plus qu’à quelques mètres. Ja de s’arrêta alors.

-Tu sais, en toute franchise, j’étais bien loin de me douter que tu savais tellement de choses.

Peut-être poursuivre Jade, pour éviter qu’il ne pense que tu le prends pour un idiot sans cervelle ?…

-Enfin, je veux dire, pour ton âge, tu sais tellement de choses… Tu possèdes un savoir incroyable et franchement, si les Serdaigles savaient ce que tu caches, ils seraient jaloux comme c’est pas permi, j’en suis certaine.

Elle observa Matsuo avec un regard quelque peu sournois : quelle bonne idée, rendre les Serdaigles jaloux de Matsuo. A voir, à voir…

-En tout cas, j’aimerais vraiment que tu m’apprennes quelques trucs… Les arts martiaux tu sais. Ca me plairait vraiment de savoir me battre de cette manière. Bon, je sais que tu as des années d’entraînement mais j’apprends vite.

Un peu de modestie peut-être ? Bah… La modestie c’est pour les idiots. Si on est doué, et qu’on le sait, autant le dire. Pourquoi se priver hein ?

-Bon ! C’est pas tout ça mais, je crois que je ne me trompe pas en disant que si on ne rentre pas très vite au chaud, on va finir par mourir de froid et ce serait dommage.

Allez savoir pourquoi, peut-être parce qu’à présent elle était vraiment très à l’aise avec Matsuo, mais Jade prit Matsuo par le bras.

-Voilà ce que je te propose. On file jusqu’à la salle commune pour se changer et ensuite on file à la Grande Salle pour essayer de manger un peu, en espérant qu’il ne sera pas trop tard. S’il est trop tard, on fera un détour par les cuisines.

Jade semblait motivée et c’est avec entrain, malgré le froid et la faim, qu’elle entra à l’intérieur et se dirigea vers leur salle commune.


Arrow Salle Commune des Serpentards

(J’espère que ça t’ira comme plan ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matsuo Ferguson Takumi
Serpentard
Serpentard
avatar

Nombre de messages : 712
Age : 31
Date d'inscription : 16/08/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 13 ans, père Takumi Arashi, mère Cassandra Malory Ferguson
Année d'étude ou Emploi: deuxième année
Gallions:
2525/100000  (2525/100000)
MessageSujet: Re: Shiro Kuro Haiiro (Jade)   Sam 15 Mar - 0:57

Ils entrèrent dans le château, après qu'elle l'ai saisi par le bras et qu'il ait approuvé son idée.

Jade se montrait très intéressée et curieuse vis à vis de ce que Matsuo venait de lui expliquer, réaction somme toute assez normale. Il releva plusieurs points dans son discours qui méritaient qu'il s'y attarde un peu, histoire qu'elle ait une bonne idée de la situation et qu'elle ne se fasse pas trop de faux espoirs. Il aborda en premier lieu le coup des connaissances.

"Oh tu sais, je n'ai pas vraiment de mérite à savoir ce que je sais. Si tu veux pour un Serdaigle qui connait cent choses, moi je n'en connais que trois, c'est juste qu'il s'agit d'un savoir qui leur est inconnu et qui est limite banal chez moi. Et puis je n'ai pas vraiment à faire chez les Serdaigle, je ne suis pas quelqu'un qui cherche à savoir des choses et accumuler les connaissances. Je suis spécialisé."

Oui pour le coup spécialisé il l'était. Et la "spécialité", la "spécificité", c'était ce qui faisait la différence entre ici et chez lui. Jade s'intéressait à ce point qu'elle aurait bien voulu savoir se battre comme lui. Mais pour ça il y avait un monde qui faisait que ça ne risquait pas d'être possible.

"Effectivement ça n'est pas très partagé. Ce dont je te parle, enfin les techniques qui permettent d'y arriver, tiennent du secret de clan et il n'y a qu'au sein des clans de bushi comme le mien que l'on apprend ça. Et oui ça peut intéresser beaucoup de monde, d'ailleurs ça intéresse la plupart des personnes qui sont au courant et qui savent comment ça marche. Mais dans les faits, mis à part dans les clans de bushi, les seuls à utiliser ce genre de techniques sont quelques magiciens asiatiques et c'est tout."

Il fit une pause alors qu'il manquait de se casser la figure à cause de sa démarche qui n'était pas encore des plus assurée par moment.

"Pour plusieurs raisons il ne va pas être possible que je t'apprenne la maîtrise du Ki. Déjà en ce qui me concerne je n'ai pas le droit, ensuite même si j'avais le droit je ne le ferais pas car je ne sais pas comment l'enseigner. Et en ce qui te concerne tu ne pourrais pas car tu n'as pas assez de temps à y consacrer. J'ai commencé à apprendre les arts martiaux à quatre ans et à maîtriser mon Ki à six ans, et ce à raison de minimum quatre heures par jour tous les jours ou presque. Et pour finir, même si je le pouvais et le voulais, et que tu avais assez de temps, il y a quand même quelque chose qui fait que ça ne marcherait pas. Cette "chose" est bien représentée par un terme qui sert à désigner la magie, car entre ici et chez moi on parle de Traditions Magiques, la Tradition Occidentale est complètement différente de la Tradition Orientale. Une image un peu inexacte mais qui représente parfaitement le problème c'est de dire que la magie ne fonctionne pas pareil pour vous que pour nous. C'est ma mère qui m'a expliqué tout ça, et elle en est le très bon exemple, car même après quinze ans à vivre selon le quotidien de mon clan elle ne peut pas maîtriser le Ki comme moi je le fais, alors que son karate est tout sauf mauvais."

Il souffla un peu.

"Elle est née, a grandi, et a appris la magie comme toi, alors que moi je suis né, ai grandi, et ai appris la magie comme mon père. Autrement dit tu es imprégnée par la magie occidentale et moi par la magie orientale, donc tout comme il te sera impossible d'appréhender ce dont on vient de parler, arrivera un moment où je ne pourrai plus progresser et apprendre votre magie. En fait non pas vraiment, je suis de sang mêlé, donc je pourrais quand même progresser même si c'est difficilement comme une partie de moi vient de ma mère qui est Européenne."

Il la regarda, l'air désolé.

"Je ne veux pas que tu te fasses de faux espoirs ou que tu traces des plans sur la comète comme ça. Par contre je peux t'apprendre à te battre et te donner un niveau suffisant pour qu'en corps à corps tu ne craignes plus grand monde à l'école, savoir se battre même sans utiliser le Ki peut apporter un plus qui bien utilisé est un avantage certain."

Il entrèrent dans le hall, la Grande Salle accueillait déjà des élèves pour le dîner. Mais pour Matsuo c'était non.

"Je pense que malgré tout on va prendre la seconde option. J'ai besoin en urgence d'une séance d'étirements, d'une douche chaude, d'un feu et de vêtements confortables. On commandera aux cuisines."


[je considère ce sujet comme clos, vois ensuite si tu veux le continuer dans la salle commune]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shiro Kuro Haiiro (Jade)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shiro Kuro Haiiro (Jade)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kuro, l'ombre gardienne de Shiro
» Jade - The little flower is lost in this big world
» Pour la jolie et rebelle Jade Campbell
» [Validée]Myoshi Tetsuo As Ten'shi Kuro
» Jade McGrégor, une héritière mystérieuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LeviCorpus l'aprés épilogue :: Administration :: V1 :: Rp-
Sauter vers: