Parce qu'une saga telle que celle là ne meurt jamais ...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Faîtes entrer l'accusée... [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Faîtes entrer l'accusée... [Terminé]   Mar 29 Jan - 19:15

Son coeur s'était calmé, le rythme incensé et endiablé qu'elle avait imposé à l'accordéon de ses poumons avait lui aussi repris un air plus paisible : celui de la vie, lent et régulier, étrangement et abondamment ponctué de fausses notes chez Magrat...

La gamine, piteuse et inquiète, n'avait pas aidé le professeur à ramasser les balais... Ce n'était ni par rancune préméditée ni par prévoyance, non, Magrat n'était pas ainsi, il s'agissait tout simplement de la naissance d'une certaine et passagère aversion pour les balais, outil qu'elle avait toujours su dangereux. De plus elle avait mal aux mains t étai de toute façon fénéante de nature. Elle s'était donc contentée de ruminer de sombres pensées entremêlées d'hypothèses et de désirs de fuite pendant que, de quelques coups de baguettes, - comme quoi le jeune homme aurait été handicapé de la maigre aide qu'elle aurait pu lui apporter - Mr Hawkins réunissait les balais.

S'il lui demanda de la suivre à un quelconque moment Magrat ne l'avait pas entendu, ce n'était pas la première fois qu'elle faisait une bêtise, loin de là et ce ne serait être la dernière, ce ne serait pas non plus la première fois qu'on allait lui passer un savon, mais... Ici, à Poudlard, tout était plus impressionnant, vous comprenez... Elle l'avait suivit quand il avait commencé à s'éloigner, du pas résigné et pas particulièrement pressé du condamné persuadé que quoiqu'il advienne il lui serait impossible de se soustraire à son destin.

" Faîtes entrer l'accusée ! " Crût entendre Magrat quand elle passa la porte du bureau de son professeur. Elle porta une main égratignée devant ses yeux, la torture de son interrogatoire commençait déjà, comme dans les vieux films policiers qu'elle regardait chez ses cousins moldus Scott l'éblouissait d'une lampe à la lueur agressive. Elle rouvrit les yeux, sous le voile de sa main elle distingua deux larges fenêtres au fond de la salle, nulle lampe, elle respira à nouveau puis avançapour s'immobiliser devant le bureau, les jambes tremblantes sous le poids de la culpabilité mais la tête haute. Par politesse elle ne s'était pas assise, elle en crevait toutefois d'envie.

De ce cours de quidditch Magrat en avait rêvé maintes fois et ce particulièrement ces jours derniers. Enfant déjà, même si elle ne s'en souvenait plus aujourd'hui, ce cauchemard était déjà récurrent. Cette merveilleuse mais effrayante sensation de liberté, de légéreté, ce plaisir malsain de violer les lois de la nature, ce défi imposé aux lois élémentaires de la physique : le vol ! Magrat l'avait plus d'une fois vécu lors de ses ballades oniriques.

Elle, virtuose des airs, met des plus apétissants qui narguait avec impétuosité la bouche béante et affamée qu'était l'écorce terrestre... Ce soudain malaise insufflé par la conscience, le fait de réaliser, enfin, le danger, de se sentir inexorabement attirée par le sol, rude et infini sous ses pieds ! La chute imminente, atterrisage maladroit ! L'éveil, le cri d'Hawkins ! Les cris mélés de larmes, elle s'était retenu devenu ses camarades ( mais ses glandes lacrimales étaient excitées à en éclater à l'heure où s'était posé sur elle le regard uni de toute l'assemblée... )

Oui, tout cela c'était passé ainsi, ce rêve n'en était en réalité pas un, Magrat commençait à le comprendre bien que son jeune intellect ait encore du mal à se le représenter, alors pour ce qui était de l'expliquer... Essayons : Cette terrible expérience, le premier vol, ce cauchemar vieux de peut être onze ans, ne formaient qu'un seul et même événement. Magrat l'avait depuis toujours vécu, inconsciemment reproduit dans ses rêves sans même y avoir été encore confrontée. Une espèce de souvenir à rebours d'un fait tellement traumatisant de son futur qu'il avait projeté un voile obscur de terreur sur la totalité du film de sa vie avant que la pellicule de ce dernier n'ait commencé à se dérouler ! C'était écrit ! Si ce n'était pas ça, cela s'en approchait, et de très près...

Hawkins ferma la porte d'un coup de baguette, dernière arrivée elle n'avait pas pensé à le faire, légitimement trop préocupée pour ne serait-ce qu'y songer. Silencieuse elle attendait l'inévitable, affrontant, avec le courage de l'être résigné, l'ombre terrifiante de son professeur que rendait fantasmagorique le trop plein de lumière déversé par les larges fenêtres dans son dos...


Dernière édition par Magrat-Alzabeth Podgarlic le Jeu 10 Avr - 17:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Scott Hawkins
Poudlard
Poudlard
avatar

Nombre de messages : 225
Age : 30
Date d'inscription : 15/08/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 25 ans - Orphelin ?
Année d'étude ou Emploi: Professeur de Vol et Affiliés
Gallions:
2000/100000  (2000/100000)
MessageSujet: Re: Faîtes entrer l'accusée... [Terminé]   Mar 29 Jan - 20:27

Le premier cours de vol de l’année s’était terminé sur une fausse note. Dommage car tout avait pourtant bien commencé, mais bon, c’était des choses qui arrivaient, et il fallait faire avec. Heureusement il y avait eu beaucoup plus de peur que de mal et personne n’avait été blessé. Il fallait voir les choses du bon côté et Scott était toujours très doué pour cela. Il n’avait plus rien dit à la jeune Gryffondor depuis qu’il l’avait convoqué dans son bureau pour la fin du cours, et bien sur, après le rangement des balais. Rangement qu’il fit après que la plupart des élèves se soient éloignés et seul. Il n’avait pas besoin de l’aide de la jeune fille et elle devait suffisamment se morfondre pour l’embêter encore plus. A dire vrai, il ne voulait pas la réprimander, car il ne savait pas encore si elle avait fait cela sciemment ou non, mais il avait remarqué qu’elle ne semblait pas prête à avouer tout cela devant tout le monde, pour x raisons, et Scott avait ainsi pensé permettre à Magrat de s’expliquer seule à seule avec lui dans son bureau, sans personne pour écouter ce qu’elle voulait cacher aux autres élèves apparemment…

Il s’était donc ensuite dirigé vers son bureau, la jeune Gryffondor le suivant péniblement. Il jetait de temps en temps quelques regards derrière lui pour vérifier que la jeune fille le suivait bien mais n’avait pas de doutes, elle ne fuirait pas. Il rentra finalement dans son bureau, s’installa sur le rebord de ce dernier et attendit que la jeune Magrat rentre. Elle semblait vraiment effrayée à l’idée de passer ces quelques moments et Scott avait parfois l’impression de passer pour un bourreau sans cœur… Comme elle n’avait pas fermé la porte, il s’en chargea d’un coup de baguette et finalement attendit quelques secondes avant de commencer à parler d’un ton franchement pas sévère du tout.

« - Magrat… j’ai pu remarquer que tu n’avais pas l’air très encline à te confier devant tes camarades sur les véritables causes de ce qui c’est passé tout à l’heure. Mais maintenant que personne n’écoute, à part moi, veux-tu bien m’expliquer ? »

Et voila, l’opportunité, la perche, était tendue, il ne restait qu’à Magrat de la saisir et de remonter, ou alors de la repousser et de nager seule en eaux troubles…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Faîtes entrer l'accusée... [Terminé]   Mer 30 Jan - 0:06

Magrat cilla, muette un instant. Le silence... Quoi ? C'était tout ? Rien de plus ? Le professeur avait déjà terminé ? Il n'avait même pas haussé la voix, ne s'était pas fâché, son ton était resté calme, elle n'avait été la victime d'aucunes remontrances. Étrange... Elle ouvrit la bouche puis se ravisa, demander à Hawkins s'il avait terminé n'était pas très judicieux. Peut-être avait il tout simplement oublier de la disputer, mieux vallait ne pas lui rappeler, quoi que... Son père usait parfois de ce genre de stratégie dans le but de " lui faire comprendre... " ou bien encore " l'aider à... " et ce en la faisant réfléchir sur son comportement, autrement dit se servir de la culpabilité d'un enfant et de ses sentiments envers l'autorité chérie et parentale, le désir de se faire aimer, ce genre de truc... Scandaleux ! Or Mr. Hawkins n'était pas son père et Magrat ignorait qu'est ce que ce dernier pouvait bien avoir dans la tête, un petit balai probablement...

Son regard courut sur les murs, les vitrines, les photos, les coupes, pour enfin se poser à nouveau sur le professeur. Qu'allait-elle lui bafouiller en guise d'explications, elle ignorait elle même ce qui avait bien pu exactement se passer : Bref et riche en adrénaline, c'était à peu près tout ce qu'elle se rappelait, quoi que , quoi que...


- Euh... Non... Elle lui jeta un regard embarassé, comment ne pas le décevoir, il semblait suspendu à ses lèvres ou dumoins très attentif, elle n'allait pas pondre un oeuf en or, zut... En fait je crois que j'ai eu un peu, elle fronça les sourcils, oui un peu, calmement, puis elle cracha le mot d'un coup d'une seul, eu-les-chocottes. Puis très rapidement : Mais c'était parc'que cétait la première fois que je montais sur un balai et, très brève hésitation, estimation précise et rapide des risques à parler de ses fanfaronnades auprès d'Albus, j'ai été surprise, je savais pas trop comment faire et, et, et il est parti comme une fusée. Encore plus rapidement et plus aigu, mais ! J'ai quand même réussi à le rattraper, fin le maitriser parce qu'il était pas parti en fait et, et, j'ai atterri et... En fait c'tait plus facile quand j'ai ouvert les yeux, parc'qu'en fait je les avais fermé au début et j'avais oublier mon, euh, non elle n'avait pas oublier son parchemin cette fois, de les rouvrir en fait... Mais ! J'ai pas fait exprès en fait... Elle leva les yeux au plafond, surprise de ne pas y trouver quelques balais suspendus elle essaya de se remémorer l'épisode...

Tout s'était passé plus ou moins comme elle l'avait décrit, le début du cours avait été une réussite, elle avait pu, habile usurpatrice, crânait pleinement devant ses camarades et ce jusqu'à ce qu'elle ne sache plus... Oui, Magrat avait paniqué quand elle n'avait plus su, la peur de ne pas réussir, de décevoir, de se décevoir ! Magrat avait toujours réponse à tout, mais quand il avait s'agit d'imposer à son balai la descente...


La gamine joint ses mains devant elle, réprima un balancement cadencé qui lui démangeait les orteils jusqu'au cou, puis posa sur Scott de grands yeux inquiets. Aïe, gémit-elle tout bas, elle venait d'enfoncer maladroitement une de ses nombreuses échardes.
Revenir en haut Aller en bas
Scott Hawkins
Poudlard
Poudlard
avatar

Nombre de messages : 225
Age : 30
Date d'inscription : 15/08/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 25 ans - Orphelin ?
Année d'étude ou Emploi: Professeur de Vol et Affiliés
Gallions:
2000/100000  (2000/100000)
MessageSujet: Re: Faîtes entrer l'accusée... [Terminé]   Sam 2 Fév - 23:18

Et oui, c’était « tout ». Magrat venait d’arriver cette année et elle n’avait peut-être pas entendu ce que disaient les secondes années à propos de lui, mais Scott n’avait pas une réputation de méchant. Loin d’être un professeur terrifiant distribuant tour après tour des punitions, des heures de retenue et des retraits de points pour n’importe quel motif, il privilégiait souvent le dialogue et cherchait toujours à comprendre ce qui s’était passé. Il n’était même pas rare qu’il ferme l’œil lorsqu’il croisait un élève dans les couloirs la nuit, après le couvre-feu, mais cela, c’était un secret entre lui et ceux qu’il avait croisé. Voila pourquoi il n’avait pas crié après Magrat, ni même s’énerver après elle. Pour lui, il n’y avait pas raison d’hausser la voix. La jeune fille avait surement une bonne raison, bien que l’incident qui s’était passé plus tôt restait encore un mystère pour lui… Elle avait eu l’air si paniquée au début, et pourtant, après, elle semblait sûre d’elle… Bref, des informations provenant de la principale intéressée seraient des plus utiles pour juger.

Visiblement d’ailleurs, la jeune fille semblait décontenancée par l’attitude du professeur de vol. Songeait-elle à une ruse ? Se montrer compréhensif pour obtenir les aveux et finalement sévir ? Certains professeurs adoptaient cette technique, qui ne marchait bien sur qu’une fois, mais que Scott désapprouvait totalement… Un élève était de toute façon capable de se rendre compte de ce qu’il avait fait par lui-même, et il ne sévissait qu’en cas de récidive flagrante, ou alors quand la faute était suffisamment grave la première fois.

Puis virent les « aveux », ou plutôt les explications. Attentif à ce que disait la jeune Magrat, le professeur Hawkins eut tout de même du mal pour suivre ce que disait l’élève de première année en face de lui. Ainsi comme il s’en doutait, la jeune fille n’avait pas fait cela sciemment, du moins au début, une simple fausse manœuvre qu’elle avait ensuite « corrigé » d’une manière relativement habile. Magrat-Alzabeth Podgarlic était peut-être une excellente joueuse de Quidditch en perspective… Intéressant. Se relevant alors qu’elle semblait baisser la tête, attendant peut-être le verdict, il s’agenouilla pour se mettre à sa hauteur et se saisit de ses mains constatant qu’elles avaient quelque peu souffert.


« - Comme je le pensais, tu n’as pas fait cela sciemment, je ne vois donc pas pourquoi je devrais te punir. Par contre, j’aimerais que tu évites à l’avenir ce genre de choses, car je dois admettre que tu m’as flanqué une belle frousse. Ah… Et autre chose… File à l’infirmerie, Mer…Mlle Teylor soignera ses échardes et moi je penserais à poncer les balais pour éviter cela. »

Un léger bruit se fit entendre derrière lui et Scott se releva, un sourire sur les lèvres avant d’aller caresser Kael qui venait de revenir d’une ballade et qui était maintenant sur son perchoir. Il se retourna vers la jeune fille et rajouta :

« - Je pense que tout à été dit, à moins que vous vouliez me demander autre chose bien entendu. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Faîtes entrer l'accusée... [Terminé]   Sam 9 Fév - 16:16

- Euh... La curiosité de la fillette venait d'être piquée à vif : Pas la picure d'un insignifiant moustique, ni celle d'une abeille, non, plutôt celle d'une étrange araignée dont le venin ferait osciller la victime entre désir et raison, folie... Le professeur venait de dire que l'infirmière était sa... Mère ! Elle était tout aussi jeune que lui sinon plus encore, une jeune femme fraîche et pétillante, elle ne pouvait avoir mis un homme de l'âge d'Hawkins au monde, quel âge avait-il d'ailleurs ? Euh, non, ça ira... Une lueur dingue courut dans ses yeux, elle baissa la tête aussitôt, puis tordit son pied contre le sol, dans un incongru embarras. Magrat crevait d'envie de savoir, peut-être que l'infimière se tartinait de lotion et avalait des litres de potion pour ne plus vieillir ! En piochant directement dans les stocks de l'école ! Elle fit de nouveau face au professeur, ses lèvres tordues dans un sourire timide. C'est bien au premier l'infirmerie ?

Magrat venait de débarquer au château et, même si elle avait toutes les bonnes intentions du monde, un réglement trop stricte ainsi qu'un cruel manque de temps l'avaient empêcher de découvrir son nouveau domaine. L'infirmerie n'était pas non plus le genre de salle qui la faisait rêver, ici à Poudlard...


Dernière édition par le Sam 16 Fév - 16:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Scott Hawkins
Poudlard
Poudlard
avatar

Nombre de messages : 225
Age : 30
Date d'inscription : 15/08/2007

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 25 ans - Orphelin ?
Année d'étude ou Emploi: Professeur de Vol et Affiliés
Gallions:
2000/100000  (2000/100000)
MessageSujet: Re: Faîtes entrer l'accusée... [Terminé]   Dim 10 Fév - 15:59


Scott se demandait si la jeune Gryffondor avait compris le lapsus qu’il venait de commettre. Heureusement pour lui, il s’était arrêté assez tôt pour encore semer le doute sur la chose… Il eut un sourire à l’idée de se faire attraper, mais après tout, cette relation n’était pas un secret d’état et il était prévu que les élèves ou même les autres professeurs s’en rendent compte bien assez tôt. Il continua à caresser Kaël alors qu’il s’attendait à ce que la jeune Magrat finisse par sortir de son bureau. Pourtant, elle restait là, le regard tourné vers le sol… Cherchait-elle le sens de son lapsus ? Ou bien était-ce autre chose ? Cette jeune fille était décidemment bien étrange… Finalement, elle releva la tête et lui demanda si l’infirmerie était bien au premier étage. Il eut un sourire discret et répondit :


« - Oui, c’est bien ça, l’infirmerie est au premier étage, tu verras elle n’est pas dure à trouver. »

Pour lui qui y était descendu tellement de fois après le couvre-feu c’était facile à dire, mais il savait que pour une première année ce n’était pas forcément évident…

« - Mais si tu veux, je peux t’y emmener. »

La perspective de voir Meredith lui faisait plaisir, même s’ils devraient se retenir en présence de la jeune Gryffondor… Ce ne serait pas difficile, mais nul doute que la surprise se lirait sur les yeux de l’infirmière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Faîtes entrer l'accusée... [Terminé]   Sam 16 Fév - 17:00

La perspective de se faire escorter par son professeur jusqu'à l'infirmerie n'enchantait guère Magrat, elle pouvait marcher, parler et ne saignait même pas. Non, nul besoin de chevalier servant pour aller délivrer ses mains de l'emprise douloureuse qu'exerçaient quelques échardes effilées. Elle inspira un grand coup, l'air satisfait, avant d'articuler très rapidement :

- Euh... Non, ça ira en fait... Et... Elle n'est pas dure à trouver hein ? Magrat détestait l'échec et l'idée de ne pas parvenir seule à l'accomplissement d'une tâche des plus aisées l'insupportait, ce pour quoi elle conclut d'un beau mensonge. J'crois que j'me souviens en plus.

Elle baissa la tête, fit volte face puis tourna la poignée dans un grincement de dent, les échardes prenaient leurs aises et... Le temps pressait ! Elle tira la porte, se retourna, aur'voir, fit deux pas, se retourna, merci. Magrat disparut, laissant la porte ouverte en bonne tête en l'air qu'elle était...


[ Tu m'avais proposé de clore le sujet un peu plus tôt... Je le fait maintenant, en espérant ue tu n'y vois pas d'inconvénients... ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faîtes entrer l'accusée... [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faîtes entrer l'accusée... [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (terminée)Faites entrer l'accusé. THOMAS HEPBURN
» Faites entrer l'accusé
» Faites entrer les accusés ! [Lucrèce, Nicolaï, Aureane]
» L'abolition
» Faites entrer l'accusé. thom

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LeviCorpus l'aprés épilogue :: Administration :: V1 :: Rp-
Sauter vers: