Parce qu'une saga telle que celle là ne meurt jamais ...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sleeping Sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Sleeping Sun   Mar 29 Jan - 17:05

Arrow Volière

Le soleil se couchait sur le château lorsque deux silhouettes franchirent les portes et descendirent doucement les marches du perron. Si le crépuscule n'avait pas amené les élèves à aller manger dans la Grande Salle, nul doute que les promeneurs se seraient étonnés de ce couple singulier. Pour l'heure, le parc était aussi désert que les couloirs de Poudlard, ce qui rassurait Mayko. Non pas qu'elle tienne particulièrement à son image de grande solitaire, elle n'était pas une de ses Serpentard arrogants... Mais elle était suffisamment désorientée pour avoir envie d'éviter les remarques déplacées qui ne manqueraient pas de fuser si jamais on la voyait avec un autre garçon. Elle avait eu assez de mal aux débuts de sa scolarité pour que l'on cesse de s'intéresser à elle pour tout chambouler maintenant... Cependant, elle savait parfaitement qu'elle ne pourrait pas garder son anonymat toute sa vie.

La jeune fille avait suffisamment observé ses congénères pour savoir qu'une relation pouvait être influencée par les regards extérieurs. Or, elle tenait à cette amitié naissante et voulait qu'Owen et elle aient le temps d'apprendre à se connaître... C'est pourquoi elle s'était sentie rassurée par le sourire chaleureux que le jeune homme lui avait adressé lorsqu'elle lui avait donné sa lettre. Un sourire hésitant était apparut sur ses lèvres en réponse, pas un de ces rictus ou de ces rires froid dont elle faisait habituellement preuve, non... C'était un vrai sourire, un de ceux qui transformaient le visage de la jeune fille.

Elle avait alors prit la main tendue d'Owen et s'était laissé entraîné hors de la volière. La jeune fille marchait silencieusement à ses côtés, incroyablement nerveuse. Etrange anxiété que celle de Mayko, elle qui n'hésitait pas à aller fouiner en douce dans la réserve de la bibliothèque pour y trouver des grimoires douteux... Pourtant, son appréhension n’était pas feinte, et se manifestait par de petits coups d’œils plus ou moins discrets en direction d’Owen. Il n’y avait pas de raisons, pourtant. L’attitude amicale du jeune homme ainsi que la compréhension dont il faisait preuve au cours de leur correspondance auraient du la rassurer. Il n’allait pas la manger, après tout ! Et il n’avait pas eu l’air déçu lorsqu’il avait comprit qu’elle était sa mystérieuse amie...

C’est ainsi qu’ils émergèrent dans l’obscurité croissante du parc. Mayko marqua un petit temps d’arrêt lorsqu’elle vit le soleil rougeoyant qui disparaissait peu à peu, leur offrant une vue digne d’une carte postale. Elle prit une petite inspiration, cherchant quelque chose à dire pour rompre le silence, mais rien ne venait... Ils avaient effectivement beaucoup de choses à se dire mais toutes les phrases qui lui venaient à l’esprit mouraient dans sa gorge. Il était tellement plus facile de s’épancher sur une lettre... Pourtant, il fallait bien dire quelque chose. La jeune fille que personne, pas même le professeur Wyrdwad, ne parvenait à intimider, était suffisamment nerveuse pour que le jeune garçon à ses côtés s’en rende compte.

S’arrêtant de marcher, elle se tourna face à lui et rencontra son regard argenté. Improvisation. Elle était très douée pour cela, d’ordinaire...

"Euh...Owen..." commença-t-elle, avant de s’interrompre.
Bravo ! se fustigea-t-elle, comme cela maintenant il connaissait son propre prénom... Elle esquissa un petit sourire d’autodérision et se racla la gorge doucement. Ce qu’elle pouvait être ridicule, par Merlin !
Revenir en haut Aller en bas
Owen O'Connor
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 30
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 15 ans
Année d'étude ou Emploi: 5e Année - Commentateur
Gallions:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Sleeping Sun   Mer 30 Jan - 9:33

Owen avait entrainé la jeune fille derrière lui, instinctivement, sans vraiment réfléchir, il en avait eu envie, envie de faire quelques pas en sa compagnie et discuter comme des amis, de vrais amis… Et c’est ainsi qu’ils avaient quitté la volière à grands pas. En partant, il avait remarqué le léger sourire qui s’était formé sur les lèvres de Mayko et avait senti sa nervosité, car, après tout, il l’était tout autant, même si cela se voyait moins. Il venait de rencontrer une amie qui était chère à ses yeux et il n’avait envie que de partager un moment avec elle, comme le faisaient la plupart des amis partout sur terre. Ils avaient tellement à partager…

Heureusement pour eux, les couloirs du château et le parc étaient désertés de tout promeneur car l’heure du dîner était arrivée. Une aubaine, car nul doute que certaines mauvaises langues auraient pu lâcher quelques commentaires bien déplacés, et même si lui ne s’en formalisait pas, il ne voulait que Mayko ni leur amitié naissante ne souffrent pas de cela. Il n’était pas au courant de tout ce que faisait la jeune femme pour son image, mais lui ce n’était pas l’image qui l’intéressait mais ce qu’elle ressentait, toutes ces choses qu’ils transcrivaient chacun dans leurs lettres. Ils avaient appris à se connaitre lettre par lettre, pourtant, là, ils étaient un peu comme deux étrangers, deux personnes qui devaient apprendre à se connaitre, à nouveau.

S’arrêtant alors que Mayko contemplait le coucher de soleil, il posa son regard sur l’astre solaire puis sur la jeune Serdaigle, se surprenant à la trouver fort jolie. Il réprima une bouffée de chaleur qui risquait de s’emparer de ses joues et se contentait du silence qui les enveloppait tous les deux. Il était certain qu’ils avaient à parler pourtant, il ne semblait pas, autant qu’elle apparemment, en mesure de parler, ou plutôt d’aligner une phrase cohérente pour le moment. Ils étaient tous les deux nerveux, et on pouvait à la fois le comprendre et à la fois trouver cela étrange… Après tout ce n’était qu’une promenade entre amis, pas un premier rendez-vous amoureux. Même si Owen aurait été flatté d’avoir une petite amie comme Mayko.

Finalement, la jeune fille semblait décidée à parler et s’était tournée face à lui. Leurs regards s’étaient croisés et plongeaient l’un dans l’autre… Il l’écouta commencer, et lui offrit un sourire quand il comprit la gêne qui devait s’emparer d’elle alors qu’elle venait de s’interrompre. Il avait remarqué qu’elle semblait vraiment confuse, il se décida alors à tenter lui aussi d’engager la discussion.


« - Oui, je crois bien que c’est moi, et si je ne me suis pas trompé, toi c’est Mayko. » fit-il dans un sourire et un regard légèrement malicieux qui ne se voulait absolument pas moqueur.
« - Tu sais, je crois que je n’en mène pas plus large que toi… A vrai dire ça me fait assez bizarre de te voir en chair et en os. Mais bizarre dans le bon sens, tu sais ? Je crois que j’ai toujours eu envie de te rencontrer, ne me demande pas pourquoi, je ne sais pas… Peut-être que c’est parce qu’on a l’air d’être pareil tous les deux… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sleeping Sun   Sam 2 Fév - 21:40

Evidemment, le jeune homme avait remarqué le manque d'éloquence de Mayko. Elle fut soulagée lorsqu'il avoua ne pas en mener plus large qu'elle, bien que la raison de son malaise lui fut mystérieuse... Mais son sourire malicieux, signe encourageant, lui redonna sa confiance en elle. Il y avait quelque chose de rassurant dans l'attitude d'Owen comme dans le son de sa voix, quelque chose d'indéfinissable et qui arracha un second sourire à la jeune femme. Une deuxième fois, ses lèvres fines s'étirèrent légèrement, son regard sombre perdit de sa froideur et c'est son visage tout entier qui parut moins hautain, plus attrayant. C'était un changement dont Mayko était consciente et qui la dérangeait habituellement au plus haut point. Elle avait cette impression étrange de se dévoiler au grand jour, de se mettre à nu...

Pourtant elle ne retrouva pas immédiatement son masque d'indifférence. Lui pouvait la voir ainsi, elle voulait que lui sache qui elle était réellement et l'apprécie ainsi... Ainsi, elle ne chercha pas à se dérober à ces iris argentés qui semblaient la transpercer de part en part. Mayko aussi avait longtemps attendu cette rencontre car elle sentait à travers les mots qu'ils échangeaient que son correspondant était différent des autres. Se ressemblaient-ils, tous les deux ? Mayko n'aurait su le dire. Ils avaient des points communs, c'était certain, mais seraient-ils suffisants pour batir une amitié ? Elle l'espérait de tout son coeur, mais... Owen lui semblait tellement plus...gentil qu'elle.

Chassant ses doutes peu constructifs, Mayko détourna ses yeux sombres du jeune homme et commença à marcher en direction du lac, l'enjoignant à la suivre.

"Je ne sais pas si nous sommes pareils, tu sais... Mais tu es la première personne que j'ai rencontré et dont j'ai envie de faire vraiment connaissance. Peut-être que j'ai envie de voir jusqu'à quels points nous sommes semblables, je ne sais pas..."
Elle fit une brève pause et reprit d'une voix basse :
"Je suis très solitaire mais je crois que toi aussi... J'ai également un caractère bien trempé et je peut être blessante sans même m'en appercevoir. Bref, je suis loin d'être facile à vivre. Maintenant que tu es prévenu, j'aimerai beaucoup que nous devenions amis, si tu veux toujours me connaître..."

Elle conclut avec un petit sourire ironique et jeta un coup d'oeil à un chat qui fuyait en direction de la forêt. Les deux adolescents marchaient sans bruit, leurs silhouettes se fondaient dans la pénombre grandissante. Mayko était plus paisible maintenant que son rythme cardiaque était à nouveau normal. Cependant, elle restait encore sur ses gardes, désireuse de ne pas entacher l'image que le jeune homme avait d'elle. Il était pour elle aussi très bizarre de voir ce jeune homme qu'elle n'avait cessé de guetter pendant des jours juste à côté d'elle. Si proche...

"C'est étrange, pour moi aussi. Tu sais, depuis que j'ai compris qui tu étais, j'ai failli venir te parler au moins dix fois... Chaque fois que je te croisais dans un couloir, j'hésitais entre me cacher derrière une statue ou courir pour te parler. Alors, je prenais une plume et un parchemin et je t'écrivais..."
Mayko avait baissé la tête dans une attitude un peu coupable. Elle avait trouvé son attitude des derniers jours à la fois lâche et irrationnelle car elle se doutait bien qu'Owen n'allait pas lui cracher à la figure si elle allait lui parler.
"Je n'ai jamais été très sociable" conclut-elle avec un demi-sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Owen O'Connor
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 30
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 15 ans
Année d'étude ou Emploi: 5e Année - Commentateur
Gallions:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Sleeping Sun   Mar 5 Fév - 9:23

Alors que Mayko recommençait à marcher en direction du lac, Owen lui emboîta le pas. Il avait encore en tête le sourire qu’elle lui avait fait à l’instant. Son visage avait semblé s’illuminer, et cela avait fait sourire le jeune homme aussi. Il n’y avait pas de doute, elle était vraiment ravissante lorsqu’elle souriait, mais à vrai dire, lorsqu’elle ne souriait pas également. Le jeune homme eut d’ailleurs un coup de chaud aux joues à cette idée et respira un grand coup que l’on pouvait facilement faire passer pour une inspiration dans le but de calmer le stress qui s’était emparé de lui, et ce, même s’il n’en était rien… Ce qui se passait entre eux était relativement spécial, voir unique. Ils se connaissaient beaucoup via leur correspondance, et pourtant ils ne se connaissaient pas… Ils se redécouvraient l’un et l’autre au travers de leurs regards, allaient-ils se « plaire » l’un à l’autre, allaient-ils bâtir une amitié tous les deux ? Owen n’en avait pas de doute. Il connaissait maintenant ce qu’il y avait au plus profond de la jeune fille et fondamentalement, ils étaient pareils, des solitaires qui s’étaient trouvés par le plus grand des hasards, un hasard qui avait finalement bien fait les choses…

Il écouta attentivement la jeune fille à côté de lui, posant son regard tour à tour sur elle et sur le soleil couchant. Il eut un sourire gêné mais sincère quand elle lui avoua qu’il était la première dont elle avait vraiment envie de faire connaissance. Ainsi elle aussi voulait voir jusqu’à quels points ils étaient semblables. Il n’y avait pas de doutes, il y avait certains points où ils étaient pareils, comme la solitude, mais il y en avait forcément pleins d’autres, à ne pas en douter. Il sourit lorsqu’elle évoqua son caractère bien « trempé » et le reste.


« - Tu sais, on a tous nos défauts, et ils font de nous ce que nous sommes tout comme nos qualités. Et je suis certain que tu n’es pas si blessante que ça, ou alors ce sera parce que je l’ai cherché, chose que j’espère ne jamais réaliser. Aussi solitaire que toi, je n’ai pas encore forcément beaucoup d’expériences dans les relations sociales, alors je crois qu’on va apprendre tous les deux. »

Encore un sourire. Pour cela, il n’était pas trop novice. Un sourire était quelque chose qui pouvait rendre la vie plus belle et plus facile à beaucoup de gens et même s’il n’avait pas vraiment sourit depuis longtemps, c’était comme un sortilège de lévitation, une fois appris, ça ne s’oubliait plus.
Il commençait à faire légèrement sombre et Owen redoutait déjà le moment qui viendrait où ils devraient se séparer… Nul doute qu’ils se reverraient, mais il aurait aimé que ce moment ne se termine jamais. Pourquoi ? Bonne question… Il se sentait bien en compagnie de Mayko et ils avaient une amitié à bâtir. Finalement la jeune fille avoua que depuis qu’elle savait qui j’étais, elle avait longuement hésité à venir lui parler et qu’au lieu de cela elle lui écrivait, car elle n’avait jamais été très sociable. Détournant alors ses iris argentés vers elle, il répondit, cet éternel sourire aux lèvres :


« - Je pense effectivement que c’est nouveau un peu pour nous deux. Je pense que tu sais que je vais te dire que je ne t’aurai pas mangée si tu étais venue me voir, mais si tu ne te sentais pas prête je ne t’en veux pas, après tout, il n’y avait aucune raison de te forcer. Lire tes lettres était un plaisir, tout comme l’est celui de te rencontrer maintenant. »

Une franchise instinctive, après tout ils n’avaient rien à gagner en se mentant. Si la jeune femme trouvait Owen trop gentil, qu’elle ne se méprenne pas, il était toujours comme cela… Enfin, avec les personnes qui avaient su voir au plus profond de lui, et hélas, il n’y en avait pas beaucoup et elles se comptaient sur les doigts de sa seule main… Puis, prenant son courage en main ( à défaut de pouvoir le prendre à deux mains Razz ), il se mit lui aussi à prendre l’initiative de la parole.

« - Tu te plais ici à Poudlard ? Les cours ça va ? Mon amie. »

Les deux derniers mots avaient été glissés là pour lui montrer qu’il désirait vraiment qu’elle le soit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sleeping Sun   Jeu 7 Fév - 19:33

Mayko aurait aimé croire Owen lorsqu'il parla des défauts qui, tout comme les qualités, faisaient le charme d'une personne. Il était sans doute inconcevable pour lui que quelqu'un puisse être délibérément blessant, voir agressif sans raison apparente. Pourtant, Mayko savait qu'elle était capable d'être désagréable et de s'en prendre à de pauvres bougres qui n'avaient pas le temps de comprendre ce qui leur arrivait. Jusqu'à présent, elle avait toujours ressentit le besoin de se défouler lors de ses sautes d'humeur. Elle essaierait désormais de faire attention car elle ne tenait pas à ce qu'Owen fasse les frais de ses coups de colère...

A quoi était due la solitude du jeune homme, elle se le demandait. Etait-ce par choix, tout comme elle ? Ou bien à son bras ? Elle ne pensait pas que c'était par timidité excessive... De son côté, Mayko était une grande adepte du "Mieux vaut être seule que mal accompagnée". La Serdaigle était particulièrement exigente avec les autres et avec elle-même. Les conversations futiles sur la prochaine sortie à Pré-au-Lard ou sur les rumeurs du moment, très peu pour elle... Et si Mayko n'avait pas trouvé d'interlocuteur digne d'intérêt dans sa maison, c'était parce qu'elle méprisait ceux qui considéraient qu'avoir d'excellentes notes était un signe d'intelligence.

Pourtant, Mayko ne se considérait pas elle-même comme une personne particulièrement intéressante. C'est sans doute pourquoi elle fut si touchée par la gentillesse dont faisait preuve Owen à son égard. Une fois le premier contact passé, elle ne regrettait pas d'avoir laissé tomber son anonymat. Pour elle aussi, c'était un plaisir de le rencontrer...en chair et en os. Seul un petit sourire au coin de ses lèvres indiqua qu'elle avait entendu le dernier mot glissé par Owen. Regardant pensivement le ciel sans nuage, elle répondit :


"Oui, je me plais beaucoup à Poudlard. J'aime la façon dont fonctionne cette école, je suis bien plus libre ici que je ne le suis chez moi. J'aime ma famille, bien sûr, mais... et puis je ne me vois pas vivre sans magie dans ma vie. Quant aux cours, et bien...pas de fausse modestie, je suis la meilleure !"

Le ton de sa voix indiquait qu'elle plaisantait. Les notes de Mayko étaient tout à fait respectable voir très bonne dans la plupart des matières mais elle était tellement discrète en cours que ses camarades ne connaissaient pas vraiment son niveau. Elle jeta un petit regard au jeune homme qui marchait à ses côtés.

"Et t...aille !"

Elle avait trébuché mais était parvenue à ne pas tomber, in extremis. Elle se redressa en gromelant et reprit la parole :

"Cela m'apprendra à ne pas regarder ou je vais... Il fait sombre, c'est bientôt l'heure du couvre-feu."

Avec un petit soupir ennuyé, elle ajouta :

"Est-ce que tu as mangé ? Personnellement, cela ne me dérange pas de sauter un repas. Ni de rester dehors après le couvre-feu, d'ailleurs... Mais je ne veux rien t'imposer..."

Après tout, cela n'aurait pas été la première fois que la jeune fille sautait un repas ou était en dehors de sa salle commune à des heures tardives. Petite et reinde dans l'art de la discrétion, elle savait éviter de se faire prendre... du moins la plupart du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Owen O'Connor
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 30
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 15 ans
Année d'étude ou Emploi: 5e Année - Commentateur
Gallions:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Sleeping Sun   Dim 10 Fév - 20:35

Être gentil… Une notion loin d’être vraiment objective. Puis, après tout, qu’était-ce qu’être gentil avec quelqu’un ? Ne pas lui hurler après ? Ne pas se moquer de lui ? Lui venir en aide ? Il était bien difficile de définir ce qu’était « être gentil avec quelqu’un ». Owen se contentait d’être lui-même. Et même si la présence de Mayko le troublait légèrement, il n’y avait rien dans son comportement qui changeait à d’habitude. Elle était devenue, via ses lettres, une amie plus que sincère pour lui et il était toujours comme cela avec ses amis. Même si ces derniers ne pouvaient pas témoigner car ils n’existaient pas vraiment… Il y avait bien eu ces quelques rencontres… Selenia…Elsa… Mais ce n’était pas comme avec Mayko. Il y avait entre elle et lui déjà ce lien fort qui s’était créé lettres après lettres et qui maintenant durcissait comme le ciment au soleil, un lien qui, pour le jeune Gryffondor, était déjà dur comme l’acier…

Il l’écouta avec attention parler de son plaisir d’être à Poudlard, de son attrait pour la magie, de cette liberté relative que lui offre l’école. Elle rajouta, sur le ton de la plaisanterie, qu’elle était la meilleure en cours. Ceci le fit sourire car il savait que ce n’était pas tout à fait faux. Mayko avait beau être discrète en cours, elle n’avait jamais été réprimandée et elle n’avait rien à envier aux meilleurs et meilleures de cinquième année. Mais alors qu’elle se retournait vers lui et allait surement lui retourner la question, elle trébucha sur une racine mais se rattrapa. Owen, prit de court, avait à peine esquissé un mouvement pour essayer de rattraper la jeune femme alors qu’elle se relevait déjà. Il lui sourit alors qu’elle pestait contre elle-même et l’obscurité grandissante du début de la nuit… Oui, le temps passait décidemment trop vite avec elle… Elle finit par lui demander s’il avait mangé et rajouter qu’elle pouvait se passer d’un repas, voir même rester dehors après le couvre-feu… Après un moment d’hésitation, Owen répondit :


« - Je dois admettre que je n’ai pas vraiment faim. Elle a été balayée par le plaisir de faire ta rencontre. Quant à rester dehors après le couvre-feu… Et bien, si tu veux qu’on reste encore un peu ici pour discuter, cela ne me dérange pas. Mais je ne veux pas te forcer. »

Oh non, bien loin de lui cette idée de forcer la main à quelqu’un. Si Mayko voulait rentrer avant le couvre-feu ou même encore aller manger il ne lui en tiendrait absolument pas rigueur. Elle n’avait aucun compte à lui rendre et elle était tout à fait libre de mener sa vie comme elle l’entendait. Portant finalement son regard sur le lac sombre au loin, il rajouta :

« - Tu as déjà une idée de ce que tu veux faire plus tard ? Ou bien tu es comme moi et tu ne sais pas ? »

Décidément, il était bien difficile de trouver une question pour lancer une discussion…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sleeping Sun   Mar 12 Fév - 20:52

Il y a des questions que l'on redoute, des sujets que l'on évite... Celui qu'Owen venait de lancer le plus innocemment du monde en faisait partie. La cinquième année était celle des Buses et de l'orientation, là où les choix commençaient à se faire, où l'avenir semblait un peu moins lointain... Cela signifiait pour Mayko un long travail de réflexion, de doutes, d'hésitations. Ce qu'elle voulait faire plus tard, elle en avait une vague idée qui pourrait se résumer à ces quelques mots : changer le monde. Et tant pis si pour cela elle devait en passer par des méthodes légèrement douteuses...

Voilà donc bien le genre de questions qu'elle redoutait. Car, tant qu'elle n'était pas fixée elle-même par ce qu'elle voulait faire et les moyens qu'elle utiliserait pour y parvenir, elle préférait éviter le sujet... Ainsi, alors que son regard se perdait dans la même direction que celui de son ami, elle prit tout son temps pour choisir les bons mots.


"Ce n'est pas l'ambition qui manque" avoua-t-elle finalement, un demi-sourire aux lèvres. "Je sais juste que je ne veux jamais arrêter de me servir de la magie...J'aimerai exercer un métier où j'apprends et où j'utilise la magie...dans son ensemble..."

Elle s'interrompit avec la désagréable impression de s'emmêler les pinceaux. Plongeant la main dans sa poche, elle en sortit sa baguette et se mit à jouer avec, machinalement.

"En fait, je m'intéresse beaucoup à l'ancienne magie."

Surtout, ne pas prononcer le mot tabou. Celui qui était capable de plonger la Grande Salle en heure d'affluence dans un silence de mort. Surtout, ne pas parler de magie noire. Se mordillant la lèvre inférieure, Mayko tenta un regard dans la direction d'Owen. A quoi pensait-il ? Parfois, elle aimerait être legilimens...

Elle se pencha et ramassa une grosse branche de bois. Un petit sort murmuré entre ses dents et un éclair fusa hors de sa baguette, englobant la branche qui se mit à s'agrandir et à se modifier. Bientôt se trouva devant eux un banc sur lequel Mayko s'assit. Elle était assez fière de son sortilège, elle l'avait trouvé en troisième année et depuis n'avait cessé de le perfectionner. Elle aimait se promener mais aimait parfois passer des heures à regarder au loin ou travailler en plein air plutôt que dans sa salle commune...


"Et toi ?" demanda-t-elle une fois qu'elle fut bien installée.
Revenir en haut Aller en bas
Owen O'Connor
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 30
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 15 ans
Année d'étude ou Emploi: 5e Année - Commentateur
Gallions:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Sleeping Sun   Ven 15 Fév - 21:43

Si Owen avait pu savoir que la question qu’il venait de poser était l’une de celles que Mayko préférait éviter, il ne l’aurait évidemment pas posée ! Mais après tout, il ne pouvait pas savoir et comme ils étaient tous deux en cinquième année, il s’agissait là du thème central de la plupart des conversations, du moins, celles qui correspondent aux premières que l’on a avec des gens… Une manière de mieux les connaitre, eux et leurs rêves… Connaitre les rêves d’une personne, c’était déterminer une grande part d’elle-même. Les rêves, les buts, sont une grande part de nous-mêmes et nous déterminent presque pleinement. L’exemple typique correspondait aux personnes sans rêves ou but et à la manière dont ils en parlent. On peut ainsi voir les indécis, les défaitistes, ou bien les timides… Mais là on s’approche de la psychologie et bien loin était l’idée d’Owen d’ « analyser » Mayko. Il s’agissait d’une simple question, une simple curiosité en somme.

Lorsque finalement, elle répondit, il écouta avec passion. Toute idée pouvait être la bienvenue car lui ne savait pas ce qu’il voulait faire… Mais apparemment, il n’était pas le seul ! La jeune Serdaigle semblait vouloir exercer un métier alliant magie et découvertes. Une bonne idée, il était toujours bon de sans cesse apprendre, du moins c’était une philosophie que partageait également le Gryffondor. Il remarqua qu’elle se mit à jouer avec sa baguette, se qui le fit sourire légèrement. Etait-elle encore anxieuse ? Elle lui avoua enfin qu’elle s’intéressait beaucoup à l’ancienne magie. Légèrement surpris, Owen comprit ensuite que c’était légitime. A vrai dire la magie « actuelle » ne comportait que bien peu de mystères et l’ancienne magie possédait de nombreux recoins plus que sombres et était, à ce qu’il en savait, passionnante.

A dire vrai, avec le temps passés sur ses devoirs, Owen n’avait pas eu le temps de fureter beaucoup dans les livres traitants de ce sujet. Il avait déjà essayé de se procurer certains ouvrages qu’il lisait dans la salle commune de temps en temps, mais tout cela restait épisodique… Peut-être que Mayko serait intéressée par l’un d’eux.

Il fut toutefois interrompu par le sortilège qu’elle lança. Regardant avec intérêt la planche de bois se transformer petit à petit en banc, il ne manqua pas d’afficher son admiration. Il la regarda s’installer et alors qu’il restait là, encore un peu ahuri, il sursauta quand elle lui demanda ce qu’il comptait faire plus tard…


« - Euh… bah…. » bredouilla-t-il en essayant de se reprendre. Rougissait-il ? Peut-être un peu… Il s’installa aux côtés de Mayko et tourna le regard vers elle avant de répondre, plus calme. « Et bien on est deux à ne pas savoir quoi faire… Je veux également rester dans le cadre magique, mais je n’ai pas d’objectif précis… Par contre, je suis aussi fan d’ancienne magie, même si je n’ai pas eu beaucoup le temps de me plonger dedans depuis le début de l’année… J’ai quelques ouvrages sur le sujet que mon père m’a procuré, si tu veux je pourrais te les prêter. » acheva-t-il dans un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sleeping Sun   Sam 16 Fév - 15:50

Si Mayko remarqua l’admiration d’Owen face à son sortilège, elle ne le montra pas. Ses yeux sombres rivés sur sa baguette, elle l’écouta parler sans bouger un cil. Pourtant, même si elle restait en apparence de glace, la jeune fille était agréablement surprise par ce qu’elle entendait. Ainsi, lui non plus ne savait pas quoi faire de sa vie… Cela ne l’étonnait pas, peu de jeunes de quinze ans ayant déjà un objectif précis. Qu’il s’intéresse à l’ancienne magie, en revanche, elle ne s’y attendait pas. Loin des préoccupations des jeunes étaient les vieilles malédictions poussiéreuses et les sortilèges qui s’effaçaient, génération après génération, un peu plus des mémoires…

« Pas beaucoup de temps pour nous, cette année, hein ? » répondit-elle en redressant la tête, un petit sourire en coin. « Même les septièmes ne travaillent pas autant que nous… »

Simple observation de la part de Mayko, qui se doutait pourtant que la tendance s’inverserait dans le second semestre, lorsque les aspic approcheraient pour les plus grands. De son côté, elle suivait bien le rythme de travail imposé par ses professeurs, s’arrangeant toujours pour garder du temps pour ses recherches personnelles. Ses nuits étaient juste un peu plus courtes…

« Merci pour les livres, je veux bien. L’ancienne magie m’intéresse beaucoup car je la trouve plus variée que ce qu’on nous fait apprendre ici. Je trouve dommage que tant de sorts soient perdus faute d’être enseignées… »

Et les choses n’iraient pas en s’arrangeant, avec la tendance actuelle qui voulait que les sorciers se fondent au milieu des moldus et cachent leurs connaissances. La technologie, peu à peu, remplaçait fort bien la magie. Cependant, elle n’exprima pas sa pensée. Les moldus, autre sujet tabou… Nul besoin de passer pour une mangemorte en herbe ! Mayko ne voulait exterminer personne mais elle ne savait que trop bien quelle analogie pouvaient faire les sorciers gardant en mémoire les deux dernières guerres. Aussi, elle s’était toujours gardée d’exprimer ses opinions avec qui que ce soit. Tant qu’elle n’en saurait pas plus concernant les idéaux d’Owen, il en serait ainsi… Même si elle avait confiance en lui, elle ne se débarrasserait pas de sa méfiance si facilement.

« J’ai déjà lu les quelques livres de la bibliothèque qui abordent le sujet. En fait, ma curiosité m’a déjà poussé à plusieurs reprises à aller farfouiller dans la Réserve… »

La jeune fille plongea brièvement ses yeux noirs dans les iris aux curieux reflets argentés du Gryffondor. D’un regard, elle essaya de le sonder, de voir jusqu’où elle pouvait aller dans ses confidences. Finalement, elle tourna la tête vers le lac, reprenant d’un ton plus léger :

« En fait, je me vois bien travailler dans la Recherche magique ou quelque chose comme ça. Je ne sais pas trop. »
Revenir en haut Aller en bas
Owen O'Connor
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 30
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 15 ans
Année d'étude ou Emploi: 5e Année - Commentateur
Gallions:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Sleeping Sun   Mer 27 Fév - 16:24

Effectivement, les cinquièmes années n’avaient pas beaucoup de temps pour eux… Il y avait les BUSES à préparer et les professeurs ne se gênaient pas pour le leur rappeler en les assommant de devoirs à faire à la maison et à leur rendre, et même si Owen était un élève sérieux qui rédigeait ses parchemins bien avant le temps imparti, il y avait toujours quelque chose à faire… Heureusement, il n’avait pas besoin de beaucoup d’heures de sommeil et pouvait ainsi prendre un peu de temps sur ce dernier pour lire quelques livres intéressants sur l’ancienne magie. Il y avait tellement de choses intéressantes à savoir sur cette dernière, le jeune garçon ne comprenait pas pourquoi elle n’était plus enseignée. Trop puissante ? Trop dangereuse ? Peut-être… Il s’agissait peut-être de quelque chose qui ne devait pas tomber entre de mauvaises mains…

« - Bah, les Septièmes années sentiront très bientôt le poids des ASPICS venir peser sur leurs épaules, et personnellement, je ne suis pas pressé de les passer ceux-là… »

Oh oui ! Et puis après tout, ils avaient encore deux ans et des brouettes devant eux avant de voir arriver ces fichus examens… Tout d’abord, il fallait penser aux BUSES, qui n’étaient déjà pas faciles en elle-même. Mais bon, il serait faux de penser qu’Owen se faisait un sang d’encre pour ces dernières, il était même plus que confiant… Après tout, il travaillait avec constance et ses résultats étaient particulièrement bons. Mayko avoua être intéressées par les ouvrages personnels d’Owen et rajouta qu’elle avait déjà farfouillé dans la Réserve de la Bibliothèque lors de ses recherches. Le jeune Gryffondor esquissa un sourire qui s’effaça dans une mine pensive alors qu’elle faisait le constat de la disparition de ces sorts anciens…


« - Oui, tu as raison… Ce sont des années et des années de notre histoire qui vont finir par disparaitre avec le temps… C’est dommage. Maintenant, je sais que les sorts d’ancienne Magie sont tellement puissants que peut de sorciers actuels peuvent se vanter de pouvoir, ne serait-ce que d’essayer d’en lancer un… »

Puis, leurs regards se croisèrent à nouveau. Owen sentit les iris noirs de la jeune femme plonger au cœur de ses prunelles grises comme pour tenter de lire en lui. Une chose qui ne le gênait absolument pas, il n’avait rien à cacher à Mayko. Avec elle, il était lui-même, du cent pour cent Owen, sans additif ou quelconque réserve. Après tout elle savait déjà beaucoup de choses de lui, alors pourquoi lui cacher le reste ? C’était absolument inutile… Finalement, elle se tourna vers le lac et rajouta qu’elle se voyait bien travailler dans la Recherche Magique. C’était une idée, surtout si l’on désirait étudier la Magie dans ses plus profonds arcanes…

« - Ce n’est pas une mauvaise idée, ça te permettrait d’avoir accès à un nombre conséquent d’informations sur l’ancienne magie ! Moi je ne sais pas, je me passionne pour elle mais je le vois plus comme un à côté. Non pas qu’elle n’a pas assez d’importance, loin de là, mais comme cela, elle reste toujours aussi intéressante. Bien des gens se lassent des choses qu’ils font trop souvent… Alors je préfère me limiter un peu, pour me garder toujours ce plaisir que de me plonger dans cet univers si fascinant… »

Il marqua une pause, admirant les reflets de la lune sur l’eau paisible du lac et rajouta :

« - J’aurai bien voulu travailler dans la Brigade Magique, ou comme Auror, un peu comme mon père, mais je crois qu’avec mon bras en moins, cela va être difficile… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sleeping Sun   Ven 29 Fév - 18:55

La puissance... un petit sourire un peu sarcastique orna les lèvres de Mayko mais elle ne fit aucun commentaire. Elle comprenait le point de vue de son ami, sa fascination pour la vieille magie sans en exagérer l'importance. C'était une façon raisonnable de voir les choses qu'elle ne partageait pourtant pas car ce qui l'attirait justement était ce pouvoir dont il parlait. La difficulté ne lui faisait pas peur et elle avait l'impression que sa soif de connaissance ne saurait être étanchée avec la magie banale qu'on leur apprenait à Poudlard. De même, comment ne pas être attirée par la magie noire qui certes devait être utilisée avec précaution mais offrait un réel pouvoir à celui qui l'utilisait...

Enfin, c'était du moins l'opinion de la jeune fille qui se croyait capable de faire preuve d'assez de discernement pour ne pas tomber dans les pièges de la magie noire et suffisemment forte pour envoyer des sorts nécessitant une grande puissance. Non, son ambition n'avait pas de limites mais ce n'était pas un désir de domination qui animait Mayko. C'était plutôt le sentiment dérangeant que le monde faisait fausse route, que les sorciers se trompaient. Pour elle, tout n'était pas blanc ou noir, il n'y avait pas de choix à faire, juste des nuances et elle détestait le point de vue des gens qui pensaient qu'ils vivaient dans un monde idyllique simplement parce que les "gentils" avaient gagné.

Voilà donc le genre de pensées qui agitaient la jeune fille tandis que son regard se faisait insondable, lointain. Elle savait que son raisonnement était certainement erroné en partie mais, faute de personnes avec qui le partager, elle s'en contentait. Owen ? Il chercherait à la comprendre mais n'y parviendrait certainement pas complètement... Elle craignait un peu sa réaction, à vrai dire, elle craignait qu'il la considère comme une personne hautaine et ambitieuse. Et puis sa dernière phrase montrait que si Mayko tendait vers les méchants, Owen se classait définitivement parmi les gentils.

Une petite lueur brilla dans ses yeux lorsqu'il évoqua son bras manquant, regrettant que cela l'empêche d'embrasser une carrière comme celle de son père. Certes, cela ne l'empêchait pas de tenir une baguette mais un bras en moins pouvait effectivement se révéler gênant sur le terrain. La jeune fille était peu habituée aux marques d'affection ou de réconfort mais elle n'hésita pas. Elle tendit le bras et attrapa la main d'Owen, la serrant doucement entre ses doigts. La peau du garçon était chaude, contrastant avec la froideur de Mayko. D'une voix sans intonations, elle lui demanda :


"Tu veux me raconter ce qui s'est passé ? Le jour où tu as perdu ton bras..."

Nulle curiosité mal placée de sa part, simplement une façon, un peu maladroite peut-être, de montrer au Gryffondor qu'elle était prête à l'écouter. Elle n'avait pas tourné la tête et fixait toujours le lac où se reflétaient les premières étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Owen O'Connor
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 30
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 15 ans
Année d'étude ou Emploi: 5e Année - Commentateur
Gallions:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Sleeping Sun   Ven 7 Mar - 19:59

Le geste que fit Mayko, alors qu’il parlait des conséquences de son bras manquant sur sa future carrière le surprit énormément. Sa main était légèrement froide mais cela ne voulait rien dire, après tout, Owen était victime d’un petit coup de chaleur, alors il ne pouvait pas juger… Mais, alors qu’il regardait d’un air distrait cette main serrant doucement la sienne, il perçut la question posée par la jeune Serdaigle. Une question que d’ordinaire il attendait avec un agacement non feint. Pourtant, dans le cas présent, cela ne l’agaçait pas, cela ne l’énervait pas… Au contraire, bien au contraire. Ce n’était pourtant pas une très bonne idée, après tout cela n’avait rien de drôle ou d’amusant, et il ne voulait pas alourdir l’atmosphère. Ils passaient un bon moment ensemble, ce n’était pas utile de briser cela par une telle histoire, non ? Mais elle avait bien le droit de savoir après tout, et si elle en avait exprimé le souhait, pourquoi le lui refuser ? Il prit alors une lente inspiration et commença, d’une voix parfaitement calme et posée, sans émotions.

« - Tout a commencé par une journée comme toutes les autres, du moins je le pensais. Je n’étais encore qu’un enfant à l’époque. J’avais huit ans. On était arrivé à Londres un an plus tôt, mon père s’était mis en tête, un jour où il n’était pas de service, à m’emmener faire un tour en ville… Une ballade tout ce qu’il y a de plus normal. Pourtant, au détour d’une rue, on est tombé face à une bataille rangée entre un criminel recherché et la Brigade de Police Magique. Mon père n’a écouté que son devoir et m’a ordonné de rester loin de tout cela. Il est parti rejoindre ses collègues pour les aider. »

Owen s’arrêta un instant… Le temps de se remémorer tout ce qui s’était passé alors… Sa bêtise monumentale, et toutes les conséquences qui s’en suivirent…

« - Mais, je crois que j’étais attiré par tous ces traits colorés qui fusaient dans tous les sens… Alors, en dépit de l’ordre de mon père, je me suis approché du combat. Je ne sais toujours pas pourquoi j’ai fait ça, mais quoiqu’il en fut, je sais qu’un sort n’était pas passé loin de moins et que j’avais crié de surprise. Mon père s’était alors retourné stupéfait et s’était précipité sur moi au détriment de sa propre défense. Le criminel ne s’est alors pas privé… Tuer un membre de la Brigade Magique avant de se faire arrêter, quel palmarès, tu penses… Mais alors qu’il lançait son sort, quelqu’un le stupéfixa… Manque de chance, il eut le temps de lancer son ultime sortilège, mais la stupéfixion dévia ce dernier, et j’en fut la cible…Je crois qu’il s’agissait d’un SectumSempra, en tout cas j’ai eu tellement mal que je me suis évanoui, lorsque je me suis réveillé, j’étais à Sainte Magouste, le bras gauche en moins… »

Et voila, tout était dit, raconté. Son énorme bêtise qui lui avait coûté un bras et ses amis, mais c’était sa faute, et il en assumait parfaitement les conséquences…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sleeping Sun   Sam 22 Mar - 19:40

Mayko écouta Owen raconter cette journée qui avait changé sa vie sans bouger d'un centimètre. Pourtant, si elle était impassible en apparence, il n'en était rien. Elle ressentait un mélange de peine et de colère devant la stupidité avec laquelle Owen avait perdu son bras. Il avait fait preuve d'un peu trop de curiosité et été au mauvais endroit, dans la trajectoire d'un simple sortilège qui avait changé le cours de son existence. Quelle malchance que les guérisseurs n'aient rien pu faire ! Mais le Sectumsempra était dangereux et le jeune garçon aurait pu s'en sortir bien plus mal que cela.

Un petit silence suivit les paroles d'Owen. La jeune fille garda la tête fixée au loin mais tout son corps se crispa. Aussi doucement qu'elle l'avait prise, elle lâcha la main d'Owen. La fin du récit de son ami l'avait plongée dans un trouble qu'elle ne parvenait pas à comprendre. Ce n'était pas réellement l'horreur ou l'injustice de ce qui lui était arrivé qui la perturbait ainsi... Non, c'était une sensation qui lui était étrangère, et fort désagréable.

Baissant le regard sur ses deux mains jointes, la jeune fille finit par mettre le doigt sur ce qui lui arrivait. Elle n'arrivait pas à compatir réellement à la perte du jeune homme, elle ne parvenait pas à se sentir désolée pour lui et en colère contre ce criminel... Elle ne s'en sentait pas le droit. Ce malaise qui agitait ainsi Mayko, c'était la culpabilité.

Oui, en cet instant, elle regrettait d'avoir jamais trouvé dans des livres peu recommandables le Sectumsempra et autres sortilèges associés. Elle se dégoûtait elle-même car il lui était arrivé d'avoir pensé que tous les criminels n'avaient pas leur place en prison. Le fait qu'elle ait déjà approché la magie noire et qu'elle ait, ne serait-ce qu'en pensées, approuvé certaines des pires actions la plaçait du côté de ces personnes qui croupissaient en prison.

Elle ne valait pas mieux. En cet instant, Mayko se sentait comme si elle avait elle-même tourné sa baguette contre son ami. Car elle avait déjà lancé un sortilège de magie noire, simplement par une curiosité coupable et malsaine, pour sentir quel goût cela avait... Voilà pourquoi elle s'était éloignée du Gryffondor, voilà pourquoi elle fuyait son regard. Car, en jouant son rôle d'amie, elle avait l'impression de le trahir.

Cependant, il fallait bien répondre quelque chose et briser ce silence pesant qui la mettait au supplice. Elle aurait le temps de chasser ses démons et de faire le tri dans ses ambitions plus tard. Elle tenait à ce que cette première rencontre avec Owen se passe bien. Restait à savoir si elle serait digne d'être son ami, lui qui semblait sûr de ses principes et qui savait distinguer le bien du mal.


"Je comprends pourquoi tu veux faire partie de la Brigade Magique..."

Une réponse un peu passe-partout, mais elle n'avait pu trouver mieux. Redressant à nouveau la tête, elle se força à refouler les larmes qui menaçaient de couler, venues d'elle ne savait où. Elle reprit la parole d'une voix blanche.

"Il est vrai qu'il est si facile de lever sa baguette et de lancer un sort que l'on croit facilement que cela peut régler tous nos problèmes. La magie donne trop souvent l'impression que la vie n'est qu'un immense terrain de jeu que l'on peut modeler à sa guise et dont on peut changer les règles d'un claquement de doigt..."
Revenir en haut Aller en bas
Owen O'Connor
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 30
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 15 ans
Année d'étude ou Emploi: 5e Année - Commentateur
Gallions:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Sleeping Sun   Mar 25 Mar - 14:17

Owen lui aussi était miné mais ce n’était pas de la culpabilité. Devant le fait accompli de sa propre bêtise, il se demandait comment il avait pu être aussi bête à l’époque… Lui qui avait été toujours aussi obéissant, avait pourtant oublié l’ordre paternel et s’était avancé dans la mêlée. Personne ne le lui avait reproché, on avait tout mis sur le compte du criminel, enfin sauf son père, qui vouait une animosité sans pareille à Madame Trelawney… Avec autant de surprise que lorsqu’elle s’était saisi de sa main, il la regarda la retirer. Le silence depuis la fin de son histoire était prévisible mais le jeune Gryffondor espérait que cela ne dure pas longtemps… Avait-il mis Mayko mal à l’aise ? Avait-il dit quelque chose qui la perturbait ? A vrai dire, il n’en savait rien, mais cette absence de paroles commençait à le faire douter…

Finalement, elle répondit simplement qu’elle comprenait à présent pourquoi il voulait faire partie de la Brigade Magique. Cela fit sourire Owen, car en fait ceci était relativement faux. En réalité ce choix était purement arbitraire, et n’avait en rien à voir avec l’incident qui s’était déroulé lors de sa jeunesse. Légèrement amusé, un petit sourire aux lèvres, son sourire perdit un peu de son éclat alors que la jeune fille embrayait sur une réalité bien présente… il posa délicatement sa seule main sur celles de Mayko en un geste qu’il voulait réconfortant et répondit :


« - Tu sais, ce n’est pas vraiment pour ça que je veux faire partie de la Brigade de Police Magique… Du moins, ce n’est pas la cause principale. Je ne peux réellement en vouloir au criminel, qui après tout ne faisait que se défendre, de la pire des façons certes, mais passons… C’est de ma faute ce qu’il m’arrive aujourd’hui, je l’assume pleinement. Ce qui me pousse à faire partie de la Brigade, et bien… Honte à moi… Mais c’est simplement de montrer aux autres que je suis tout autant capable qu’eux. »

Plongeant son regard dans la noirceur grandissante de la nuit, il reprit une petite inspiration et continua, un ton mélancolique dans la voix, et dans le regard.

« - En réalité, ce n’est pas tant l’accident qui m’a marqué, mais la manière dont ont réagi mes « amis »… Lorsque je suis rentré de l’hôpital, j’ai vite compris que plus rien ne serait pareil. J’ai du apprendre à écrire de la main droite, à ne me servir que d’une main pour la plupart des choses, mais surtout… Surtout j’ai appris, à grand regret, que les gens sont, pour la majorité d’entre eux, égoïstes. »

Une scène de son enfance s’imposa à son esprit, alors que ses amis se préparaient à jouer à une variante simplifiée du Quidditch, et faisaient les équipes, ils indiquèrent clairement à Owen qu’aucun d’eux ne voulait un infirme dans son équipe, sous prétexte que cela les feraient perdre…

« - Mes propres amis m’ont rejeté sous prétexte que je n’étais plus capable, que je n’étais qu’un boulet qui ferait perdre ceux avec qui il était… J’ai beaucoup souffert de cette époque, et je crois qu’elle n’est pas encore totalement révolue. Mon grand-père m’a aidé, on joue souvent aux échecs tous les deux et il m’a appris tout ce que je sais. Je passe tout mon temps libre avec lui à la maison, nos parties sont célèbres à la maison. »

La fin de sa phrase était enjouée, une manière de relativiser la tristesse qui se cachait dans sa voix alors qu’il parlait des amis qui l’avaient trahi.

« - Ici, c’est un peu différent, moins de gens me rejettent, c’est agréable, mais je vois clairement la lueur d’une pitié dans leurs yeux… Je ne veux pas la pitié des gens, je veux juste qu’ils me considèrent comme leur égal… Voila pourquoi je veux entrer dans la Brigade Magique, simplement pour montrer au monde que je vaux autant que n’importe qui, avec ou sans bras gauche… »

Une légère lueur de colère dans ses yeux, il reprit une inspiration et se calma alors que l’air frais de la soirée pénétrait dans ses poumons…

« - Mais je parle, je parle… Je ne veux pas t’imposer cela. Il y a tant de choses dont nous pouvons discuter, et qui sont au combien moins barbantes… »

Se rapprochant d’elle légèrement, il chuchota :

« - Tu… Tu connais la magie… Noire ? »

Une question soufflée, pour que personne d’autre à part elle ne l’entende… Après tout, le terme magie noire n’était pas très apprécié à l’école. Tout le monde avait encore à l’esprit les compétences de Voldemort. Pourtant, cela n’empêchait pas Owen de s’y intéresser. Il était tombé sur un ouvrage de cette magie alors qu’il cherchait des livres sur l’ancienne magie. D’abord écœuré à l’idée de s’y plonger, sa curiosité avait fini par l’emporter et finalement il avait été mordu… Il n’avait pas d’ouvrages ici à l’école mais quelques uns se trouvaient chez lui, et il les avait déjà lus. Pour se justifier cet intérêt, il se disait… Connaître les armes de l’ennemi est une option sur la victoire… Pourtant, il devait s’avouer secrètement que cela devenait, petit à petit, une vraie passion…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sleeping Sun   Sam 12 Avr - 19:15

Si la jeune fille avait tenté un regard en direction de son interlocuteur, elle aurait vu son petit sourire et se serait certainement détendue. Hélas, elle ne le fit pas, aussi Mayko garda-t-elle son immobilisme jusqu'à ce qu'elle sente la main réconfortante du Gryffondor se poser sur la sienne. Et encore, elle ne bougea pas d'un centimètre avant d'entendre Owen parler de ses anciens amis qui l'avaient trahis après la perte de son bras. Il avait déjà du être assez difficile pour lui de s'adapter et d'apprendre à se débrouiller avec son unique main droite pour avoir, en plus, à se soucier de la perte de ses amis... Mais la situation était étrangère à Mayko qui avait déjà du mal à concevoir qu'on puisse avoir "des" amis. Elle qui n'en avait jamais eu, hormis celui qui se trouvait justement à ses côtés...

Et qui venait de conclure par une question qui fit sursauter la jeune fille. Jusqu'à présent, elle écoutait la voix d'Owen sans mot dire, prêtant tout aussi attention au contenu du discours qu'à ses intonations. A sa dernière phrase, elle arracha son regard du lac et tourna la tête en moins de temps qu'il n'en faut pour lancer un Accio. Elle vit alors qu'il s'était rapproché d'elle pour lui souffler ces quelques mots, qu'elle avait redouté d'entendre. Nulle appréhension ne se lisait dans le regard d'Owen, mais bel est bien un intérêt un peu hésitant, un peu coupable peut-être. Pour la première fois depuis le début de leur rencontre, Mayko se mit à douter, non pas d'elle mais de ce qu'elle croyait savoir de lui. Et si elle s'était trompée à son sujet ? Après tout, jamais elle n'aurait pensé qu'il voudrait aborder ce sujet avec elle, ni avec qui que ce soit...

Peut-être qu'elle aussi, finalement, elle était obnubilée par ces histoires de maisons où l'on était réparti en fonction de son caractère. La jeune fille, qui avait toujours dit haut et fort qu'on ne peut classer les personnes dans quatre sacs différents, n'avait-elle pas voulu voir en Owen le type même du Gryffondor ?

Mayko resta un long instant nez à nez avec Owen, ses yeux sombres écarquillés exprimant sa surprise, à réfléchir à ce qu'elle devait répondre. Par réflexe, elle faillit répondre tout net par la négative et feindre l'indignation, mais il y avait quelque chose dans l'attitude d'Owen qui l'incitait à la sincérité. De toute manière, lui n'avait pas hésité à se livrer à elle... Oui, Mayko savait qu'elle pouvait faire confiance à Owen, que celui-ci était suffisament tolérant pour apprécier l'être étrange qu'elle était... A moins qu'elle ne soit encore en train d'idéaliser celui qu'elle voulait être assez différent des autres pour être proche d'elle.

Quoi qu'il en soit, elle ne gagnerait pas son amitié en restant froide et distante... Elle battit des paupières et se détourna légèrement puis murmura, du bout des lèvres :


"Oui"

C'était la vérité, après tout. Sans être une experte en la matière, la jeune Serdaigle avait acquis un certain nombre de connaissances concernant la Magie Noire, que ne possédaient pas la majorité des élèves. Car, en effet, la majorité des élèves se tenaient aussi éloignés que possible de tout ce qui s'en rapprochait.

"Enfin, connaître est un bien grand mot... Mais je m'y suis déjà intéressé, au même titre que l'ancienne magie. Je trouve dommage que l'on se contente de ce qui nous est appris en cours, en fait, car c'est se priver de tellement de choses... Mais c'est surtout de la curiosité et, je l'avoue, un peu d'ambition. Je n'ai rien contre les moldus mais je trouve dommage que les sorciers soient moins...oui, ambitieux qu'auparavant. Il n'y a plus de grands sorciers comme Albus Dumbledore, et je trouve cela dommage."

Le nom qui était venu spontanément à la jeune fille était Lord Voldemort mais il aurait été très malevenu de l'évoquer ici. Depuis quand lui était venu ce besoin de se justifier, aux yeux des autres mais également aux siens ? Elle qui était auparavant tellement sure de ses convictions...

"Je m'intéresse à tout ce qui concerne la magie, en fait." conclut-elle, avant de retourner à Owen sa question. "Et toi ? La magie noire t'intéresse-t-elle ?"

Elle aurait voulu revenir à leur sujet de conversation précédent, mais Owen avait attisé sa curiosité, et elle souhaitait entendre sa réponse. Tant pis, ils avaient tout le temps devant eux pour parler...
Revenir en haut Aller en bas
Owen O'Connor
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 30
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 15 ans
Année d'étude ou Emploi: 5e Année - Commentateur
Gallions:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Sleeping Sun   Dim 27 Avr - 16:32

Owen avait longuement hésité à poser cette question. Il savait que peu de personnes étaient enclines à parler de magie noire, et que la plupart de celles qui n’osaient pas aborder le sujet la voyait comme un mal absolu, une chose à ne surtout pas connaitre et surtout pas toucher. Après tout, le nom de Lord Voldemort était encore dans l’esprit de bons nombre de sorciers et il était normal, après les affres de ses terribles Mangemorts, que ceux-ci désirent aspirer à oublier cette magie « maléfique » et au combien destructrice. Pourtant, Owen n’était pas de cet avis…

Il songeait, de son côté, que la magie n’avait pas de dominance bonne ou mauvaise… La magie était un don, certes, mais avant tout un outil qui servait celui ou celle qui la maitriser. Si la personne qui était derrière la baguette et les connaissances était mauvaises, pleine d’ambition et de cruauté, alors la magie servait ses noirs desseins et était considérée comme maléfique. Mais qu’un puissant mage bon, avec toute la subjectivité qu’engendre ce terme de « bon », se serve de la même force, et la voila, tout d’un coup, redevenue une puissance au service de la « Lumière ».

Ecoutant la jeune Serdaigle donner la réponse à la question qu’il avait posée, il fut soulagé de savoir qu’elle ne faisait pas partie de ceux qui avaient de lourds et souvent faux préjugés à propos de la magie noire. Animée par la curiosité et l’ambition, tout comme Owen finalement, elle s’intéressait à la magie qu’ils n’avaient pas le loisir d’étudier en classe, des magies qui ne devaient pas être oubliée sous prétexte qu’elles furent trop puissantes ou trop destructrices en des mains avides. Le Gryffondor pensait comme elle, il ne fallait pas négliger des branches de la magie, le patrimoine des sorciers, pour des prétextes aussi futiles que ça.

Comme il s’y attendait également, Mayko lui retourna la question, qu’il ne pouvait décemment pas éviter, et puis, de toute façon, il n’aurait pas une seule seconde hésité à y répondre franchement, même si elle ne s’était pas confiée à lui sur ce sujet. C’est donc avec sans crainte qu’il s’exprima :


« - Je suis un peu comme toi. Je m’intéresse à tout ce qui attraie à la magie. Comme toi je trouve dommage que l’on ne s’y intéresse pas sous prétexte que certains jugent l’ancienne magie trop puissante ou la magie noire trop destructrice… Une magie puissante peut être domptée si on la manie avec précaution, et la magie noire n’a rien de destructeur… C’est plutôt son utilisation par des magiciens peu scrupuleux qui fait sa renommée si noire… »

Owen marqua une légère pause et continua :

« - Il y aura de nouveaux grands sorciers, il faut juste un peu de temps pour cela. Et… Si jamais il n’y en a pas avant, je suis sûr que tu en feras partie toi… »

Un aveu léger mais sincère, tout comme le sourire qui animait les lèvres du garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sleeping Sun   Jeu 1 Mai - 15:13

Agréablement surprise, Mayko l'était par l'avis du Gryffondor. En réalité, elle n'avait jamais partagé son opinion auparavant, mais elle était persuadée que peu de sorciers auraient réagis comme Owen. Elle allait lui répondre lorsqu'il conclut par une remarque qui avait, elle aussi, de quoi surprendre. Mayko haussa les sourcils puis esquissa un léger sourire, signe qu'elle appréciait ce qu'elle prenait comme un compliment.

"Je te remercie..."

Elle hésita un quart de seconde, avant d'enchaîner :

"Je ne te cache pas que je suis plutôt ambitieuse... Devenir une grande sorcière ne serait pas pour me déplaire. Je ne sais pas si j'en ai l'étoffe, mais ce qui est sûr c'est que je souhaiterai avoir un rôle important dans la société magique, c'est vrai."

Amusée, elle décida de nuancer ses propos.

"Je te rassure, je ne compte pas tenter de devenir le maître du monde... Mais je me vois bien travailler au Ministère, ou bien faire de la recherche. Avoir une petite vie bien tranquille, avec un boulot sans intérêt, une grande maison et une famille nombreuse n'est pas exactement ce à quoi j'aspire. Peut-être que je suis trop amibiteuse..."

Elle haussa les épaules et conclut :

"Mais je n'ai que quinze ans."

La jeune fille avait encore le temps d'évoluer. Qui sait, peut-être trouverait-elle le grand amour tout de blanc vêtu sur un fier destrier, ils se marièrent et ils eurent beaucoup d'enfants ? Cette pensée l'amusa et elle en fit part à son ami.

"D'ailleurs, peut-être que je serai femme au foyer et que mon seul but sera de nourrir ma grande famille... Ou alors, je deviendrai Ministre de la Magie, pendant que tu seras Chef du bureau des Aurors. "

A cet âge, il leur était permis de rêver... Mayko aurait eu tort de s'en priver.
Confortablement installée dans son banc, à demi tournée vers Owen, Mayko songea en son for intérieur qu'elle appréçiait de plus en plus cette conversation. Elle avait enfin trouvé un interlocuteur qui pourrait la comprendre, quelqu'un avec qui partager ses pensées. La nuit était presque tombée maintenant et il ne faisait pas chaud. La jeune fille ensorcella le banc pour qu'il diffuse une agréable chaleur.
Revenir en haut Aller en bas
Owen O'Connor
Gryffondor
Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 30
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de personnage
Age et liens familiaux: 15 ans
Année d'étude ou Emploi: 5e Année - Commentateur
Gallions:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Sleeping Sun   Dim 1 Juin - 18:17

Le léger sourire de Mayko était une preuve, du moins il l’espérait, du fait qu’elle se sentait bien en sa compagnie. Après tout, s’ils étaient là ce n’était ni plus ni moins pour se découvrir l’un l’autre, partager encore et encore, se parler, évoquer leurs passions, leurs rêves… Et c’était, ni plus ni moins, ce qu’ils faisaient là, assis sur un banc, dans la nuit montante. Ils avaient sauté le repas pour discuter, échanger. L’heure du couvre-feu était proche mais Owen n’avait pas envie de partir, il voulait rester là, continuer à parler encore et encore, écouter Mayko parler, une chose si rare… C’est d’ailleurs ce qu’il fit lorsqu’elle lui parla un peu plus d’elle, de ses ambitions. Il n’y avait rien de mal à vouloir devenir quelqu’un, tout le monde le voulait. Il savait parfaitement qu’il ne fallait pas comprendre par là qu’elle voulait dominer le monde, elle souhaitait juste avoir un rôle important à jouer dans l’univers de la Magie.

Lorsqu’elle haussa les épaules, prétextant qu’elle n’avait que quinze ans, et par là même, qu’elle avait sûrement le temps de voir venir, et qu’elle verrait déjà ce que le futur lui réserve, que ce soit une vie de femme au foyer comblée ou celui de Ministre de la Magie pendant qu’Owen serait Chef du Bureau des Aurors. Cette idée le fit sourire et il fit :


« - Cette perspective ne serait pas trop mal… Mais je pense qu’il serait tout à fait probable que tu puisses concilier une vie professionnelle passionnante et une vie privée qui l’est également. Il existe également des « hommes au foyer », c’est rare, mais certains aiment ça ! Personnellement, je ne pense pas que cela ne me gênerait pas d’arrêter de travailler pour que ma compagne puisse continuer. Enfin comme tu l’as si bien dit, nous n’avons que quinze ans… Nous avons le temps avant d’être confronté à cette situation… »

Songeant à l’idée d’un autre sujet de discussion, Owen s’était glissé doucement dans un silence de réflexion, alors que sur son visage était toujours dessiné ce petit sourire. Puis quelque chose lui vint à l’esprit, en effet, si ses souvenirs étaient bon, Mayko jouait également au Quidditch, sport pour lequel peu de personnes ne savaient pas qu’il entretenait une fervente passion.

« - Et sinon, tu n’avais jamais envisagé de jouer au Quidditch en tant que professionnelle ? Etant donné l’impact du Quidditch sur la Société Magique, nul doute que les Champions soient des personnes importantes parmi tous les Sorciers et les Sorcières. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sleeping Sun   Jeu 7 Aoû - 12:48

En son for intérieur, Mayko était grandement soulagée que la conversation ai dévié sur un sujet plus léger que la magie noire. D'une part, elle devait remettre de l'ordre dans ses idées et dans ses convictions. Elle se savait loin de détenir toute la sagesse du monde, or penser que la communauté magique faisait fausse route était une chose, savoir ce qu'il convenait de faire en était une autre. Alors elle continuerait de se faire sa propre opinion en ce documentant, en apprenant et en parlant avec son nouveau confident. Celui-ci constituait la deuxième raison de son soulagement : en embrayant sur un sujet comme le Quidditch, il lui montrait qu'il ne lui en voulait pas d'avoir ravivé des souvenirs douloureux à sa mémoire.

Elle l'imagina avec amusement en homme au foyer, dévoué à sa compagne et à sa famille. Elle-même imaginait mal que l'on puisse mener de front une vie de famille bien remplie avec un métier passionnant. Sans doute parce qu'elle agissait déjà ainsi à quinze ans, privilégiant son travail scolaire et ses recherches personnelles au détriment de sa vie sociale. En cela, la jeune fille se considérait comme différente des autres adolescents. Nombreux d'entre eux avaient des préoccupations qu'elle jugeait superficielles et leurs conversations étaient centrées sur la pluie, le beau temps, leur apparence physique et leur popularité. Bon, peut-être était-ce une vision un peu caricaturale... Peut-être également que le mépris que Mayko éprouvait envers certain de ses camarades révélait sa propre incapacité à s'amuser, à profiter de l'instant présent et surtout à arrêter de réfléchir sans cesse.

Une expression pensive sur le visage, Mayko tenta de s'imaginer joueuse de Quidditch professionnelle.


"Je ne sais pas," commença-t-elle doucement. "Bien sûr, c'est tentant de s'imaginer faisant partie d'une grande équipe mais...je dois dire que je ne l'avais jamais envisagé. Pour moi, le Quidditch est simplement un passe-temps, une passion certes mais qui me permets surtout de me défouler et d'arrêter de réfléchir."

Ce qui ne pouvait pas lui faire de mal, songea-t-elle avec dérision.

"En fait, je ne sais pas si j'aimerais ce style de vie. Les champions sont adulés, riches, ils vivent dans un monde un peu à part où ils signent des autographes et où ils sont affichés en poster dans la chambre des jeunes supporters. Etre admiré pour avoir trouvé le remède à une maladie dangereuse, oui, mais pour avoir attrapé une petite balle dorée..."

Elle marqua une pause, balayant le lac du regard, puis reporta son attention sur Owen.

"Cela dit, je dois admettre que les applaudissements après une victoire de Serdaigle sont...grisants. C'est agréable. Mais de là à y consacrer ma vie ? Je ne sais pas... Et puis il faut avoir du talent. Je ne sais pas si j'en serais capable...Tu crois sans doute que je suis trop sérieuse."

Mayko se savait trop sérieuse mais c'était sa façon à elle de vivre et elle ne savais pas faire autrement. Toujours peser le pour et le contre de manière à prendre le moins de risques possibles et à être très sûr de soi. Elle se demandait si Owen était plus impulsif, s'il se laissait parfois guider par son instinct et ses sentiments. Mayko considérait cela comme une faiblesse mais peut-être était-ce parce qu'elle-même avait peur...peur d'échouer, de se tromper.

Elle fit jaillir quelques oiseaux de sa baguette. Ils volèrent quelques instants au-dessus d'eux puis s'évanouirent dans la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sleeping Sun   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sleeping Sun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» sleeping satellite. (le 28/06 à 14h)
» SLEEPING BEAUTY~ ft. syssoï
» ? « Sleeping Beauty » ? PV Frans.
» Boys versus girls
» Hayley ? Il n'y a pas de lumière sans ombre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LeviCorpus l'aprés épilogue :: Administration :: V1 :: Rp-
Sauter vers: